en haut
en bas
ANNONCE — le forum fermera définitivement ses portes à compter du dimanche 23 mai.

merci infiniment de votre loyauté durant toutes ces années, et bonne continuation à tous. ♡
informations utiles -- nous sommes présentement en automne 2019 (septembre, octobre, novembre). le jeu se déroule à blackwater falls, une petite ville située en alberta, au canada. les doublons de prénoms ou de noms, ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits. merci de bien lire le règlement (ici) : son application est effective en tout temps, et nous ne tolèrerons aucune infraction. il est également important de bien consulter les annexes et les bottins avant de vous lancer, afin d'avoir en main toutes les clés pour votre personnage. en cas de besoin, n'hésitez pas à consulter le guide officiel de rh !

oyé, oyé !

les chasseurs, les humains
ainsi que les démons
ont besoin de votre amour ♡
chers membres,
on vous invite à
un petit vote sur les top-sites
aux deux heures
peut faire toute la différence !
avertissement
nous décourageons fortement
la création de créatures.

veuillez svp privilégiez
les autres groupes
pour éviter une fermeture ♡
le forum a maintenant
quatre ans et demi de vie. ♡

merci à tous nos membres, passés
et présents, de nous avoir
soutenues aussi longtemps.
on vous aime. ♡
le saviez-vous ? -- la nuit du 31 octobre au 1er novembre est celle de l'année durant laquelle le voile est le plus fin. le soir d'halloween, les fantômes sont donc bien plus faciles à voir que d'ordinaire. pour certains, plus au repos que d'autres, il s'agit même du seul moment de l'année où ils pourront être aperçus. blackwater falls est discrète et isolée, et à moins d'y connaître du monde il est rare qu'on en entende parler. malgré tout ce qui s'y passe, la ville sait garder son secret. une route pour y entrer, une route pour en sortir ; et une fois à l'intérieur, on a tout ce dont on a besoin, ou presque. peut-être pour cela qu'elle ne se popularise pas. la réserve de tall oak cree était autrefois beaucoup plus vaste. sa périphérie a cependant été peu à peu annexée par la ville avec les années. de nombreuses tensions politiques en ont résulté, et perdurent aujourd'hui. blackwater falls est une des villes de la région comprenant le plus de chasseurs sédentaires par rapport à sa densité de population. il n'en reste pas moins qu'énormément de chasseurs sont de passage seulement : la profession reste majoritairement nomade ! le cimetière st. mary possède tout un pan de terrain où sont enterrés les john et jane doe que la police et les médecins n'ont pas réussi à identifier. la majorité, bien sûr, étant à l'insu du monde des chasseurs ou des créatures. curieux d'en lire plus ? viens faire un tour par ici.
Le deal à ne pas rater :
PC Portable Gamer 15.6″ Asus A15 TUF566QM-HN039T – FHD IPS 144Hz, ...
1349 €
Voir le deal

 

 A Face to Call Home ☾ Vitold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
Vitold Chokowski
membre
paranormal // walk the line
multicompte(s) : Razvan ; Grishka ; Kurt ; Venerande ; Heden ; Isabelle ; Aafea ; Viggo ; Cesil ; Andrea ; Salem ; Monserrat ; Erol ; Juliet ; Augustine ; Janet ; Michelle
célébrité : Matvey Lykov
crédits : (c) myself (avatar) june storybrook (signature)
MessageRe: A Face to Call Home ☾ Vitold » Ven 23 Avr - 17:44

Bien que conscient que la jeune femme, face à lui, pouvait mentir avec aisance sans qu’il ne puisse deviner ses intentions réelles, Vitold fut passablement rassuré de l’entendre lui confirmer qu’elle n’userait de son pouvoir qu’à petits interludes sans grandiloquence. Cette prudence, chétive mais réelle, lui tira même un autre sourire d’une satisfaction presque paternelle et son regard brun appuya ses mots quand il répéta, à mi-voix « Je ne doute pas que vous vous en sortirez sans votre Don. Vous êtes amplement à même de prouver vos compétences lors d’un casting. » En vérité, il n’en savait rien mais l’espoir et les encouragements faisaient généralement leur œuvre quand il s’agissait de tendre la main vers la voie honnête d’un travail mérité et non illégal. Il lui importait ainsi que Lita puisse garder le contrôle de son pouvoir, sans toutefois s’empêcher d’entrer dans la vie active de la manière dont elle pouvait le rêver. Cette capacité faisait certes partie de son identité mais elle n’en était pas le Tout.

L’espoir fut néanmoins rapidement submergé par des propos de violence, de vengeance, auxquels sa noirceur fut immédiatement plus sensible. Sans leçon, sans âpreté de cette bienséance pouvant l’enguirlander d’invectiver la destinée de celui à l’origine de son mal-être, Vitold reprit la pause de son observation paisible et de son entière compréhension. Libéré d’Agatha, il n’avait toutefois pas perdu le temps de la vengeance, laissant à Howard le soin d’exprimer une rage à laquelle son ex-femme n’avait pas été coutumière. C’était sans doute cela, la conséquence la plus viscérale d’être manipulé, torturé, bâillonné et dégagé : ce reste de violence, comme une écharde sous la peau, s’infiltrant à chaque caresse pour rappeler le mal qu’on leur avait causé et celui qu’ils pouvaient encore faire.

« Si ma bienveillance seule vous suffit, elle sera sans fond. » Et sans fin. Mais il se promit en secret de rester à disposition, sans toutefois s’inviter dans son existence au point d’observer ses actes au sein de son travail ou les visites potentielles pour un nouveau logement. Lita n’avait pas besoin qu’on l’observe comme à la loupe. Et Vitold lui laissa sa confiance. « Et j’aurais toujours plaisir à boire un thé avec vous. » Même cet infect breuvage sans doute trop amer dont lui-même raffolait, et ce café noir à en tirer un mort de sa couche, âpre spécialité de crapaud.

L’entousiasme brutal de Lita fut une lumière suffisante pour donner à son profil acéré des zestes de rougeur, de vie et d’attendrissement. Le sourire devint une simple courbe à son profil enchanté de l’entendre décrire avec vigueur la courte réussite de son enfance et son avenir centré sur l’objectif de reparaître sur les planches. « Votre expérience vous servira. » Murmura-t-il, dignement. « Vous ne sombrerez pas dans l’oubli, Lita. Vous rayonnerez à nouveau, j’en suis certain. Vous n’avez pas été mordu par la décadence de votre succès. Vous le portez comme atout, et non comme poids. A l’époque vous n’étiez en plus qu’une enfant. Désormais vous maitrisez les lois de ce milieu et pourrez en jouer. »

Sa main décrivit un simple arc de cercle, reprenant le contrôle de la conversation à cette question justifiée sur ses propres références.

« A demeure familiale, entreprise familiale. J’ai repris le flambeau de mon père, thanatopracteur avant lui. J’emploie une jeune femme, Maë, à l’accueil. Sinon je travaille seul. Crapaud mène uniquement au transport. Son aspect… ne tranquillise pas les familles qui se présentent au bureau, hélas. La sensibilité de chacun. » Lui-même n’y prêtait plus attention, aux balafres sillant le profil du vieillard et ami.

« Je n’ai pas eu l’occasion de pratiquer mon Don. Parfois je sens ses barrières s’élever quand je suis … mal à l’aise lors d’une conversation. Mais à part cela il m’est difficile de sentir si l’on rentre de force dans mon esprit. Je plains néanmoins celui ou celle qui s’y essaierait. Il n’y a rien d’intéressant, et cela doit sentir le formol. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lita Appleby
membre
paranormal // walk the line
multicompte(s) : Ansel Llewellyn ; Venceslas Savrassov ; Samuel Leonov & Charles Saint
célébrité : Samantha Robinson
crédits : vocivus (ava) ; zaja ; ethereal & .lollipops (ban) ; zaja (signa) ; primaluce & alittlebitofrain (icons)
MessageRe: A Face to Call Home ☾ Vitold » Lun 3 Mai - 15:56

@Vitold Chokowski // A Face to Call Home ☾☾
Elle garda le silence, l'américaine, un brin honteuse d'avoir servi à Vitold - ce cher Vitold - l'un de ses petits arrangements avec la vérité. L'homme semblait honnête et sa bienveillance avait su toucher le cœur de Lita, elle qui, en temps normal, était aveugle à ce genre de qualité, trop égocentrique pour s'attarder sur quelqu'un d'autre qu'elle-même.

Elle chassa de son esprit la performance tout juste délivrée et pencha gracieusement la tête sur le côté, reportant toute son attention sur les propos de Vitold. « Ainsi donc vous n'avez pas vraiment eu à choisir votre profession. C'était du tout cuit, si je comprends bien. Êtes-vous heureux, Vitold ? Votre situation vous satisfait-elle ? » Les yeux de Lita balayèrent la pièce, se posèrent quelques instants sur le félin somnolant avant de se fixer à nouveau sur les traits élégants de son interlocuteur. « Vous devez mener une drôle de vie. Côtoyer ainsi la mort. Je la sens roder dans les couloirs de l’hôpital. » Un frisson parcourut son échine, un brin théâtral, et elle vint s'envelopper de ses bras. Elle ne croyait guère aux fantômes, mais l'idée lui venait parfois que quantité de spectres devaient errer dans les couloirs de l'hôpital, inconscients d'avoir quitté à jamais leur enveloppe corporelle.

« Croyez-vous aux fantômes, Vitold ? », demanda-t-elle sur un coup de tête. Ses pensées, à peine formées, devaient être partagées.

Un rire passa ses lèvres et elle balaya l'espace du revers de la main. « Vous avez de l'humour, même si vous n'en avez pas l'air. Je donnerais cher pour savoir ce qui se cache dans votre esprit. Vous semblez si sérieux, presque... austère. J'imagine que cette allure était livrée avec la profession léguée par votre père. » Un éclat malicieux vint illuminer son regard tandis qu'elle porta une nouvelle fois la tasse à ses lèvres. « Je vous envie, j'aimerais moi aussi pouvoir mettre mes pensées à l'abri de toute malveillance. » Les mettre hors de portée de Joshua et de son don poussé à son maximum. « Y a-t-il quelques moyens utilisables par une personne disons, comme moi - nullement dotée d'un don semblable au votre - pour se protéger d'une intrusion extérieure dans ses pensées ? » Joshua s'était bien gardé d'expliquer à quiconque le fonctionnement de sa précieuse faculté. Lita, elle-même, connaissait bien peu de choses au sujet de son propre don et nulle doute qu'il lui faudra rapidement palier ce problème si elle souhaitait avoir un coup d'avance sur son ennemi mortel.

par zaja.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

A Face to Call Home ☾ Vitold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2 / Aller à la page : Précédent  1, 2

≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: historic district :: commerces :: cabinet chokowski