AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les polymorphes et les fantômes ont besoin d'amour, eux aussi
nous sommes présentement en mars 2017. le printemps arrive, ne perdez pas espoir
veuillez noter que les télékinésistes et les troisième oeil sont pour le moment fermés, veuillez privilégier d'autres dons

Partagez | .
 

 Hell bound | 25.03 | Lawrence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 97
○ double-compte(s) : None
○ crédits : Avtar = Mathou Signa = Neon Demon (Code) & ShoesofMoriarty (Gif) & Muse (Lyrics)
MessageSujet: Hell bound | 25.03 | Lawrence   Lun 3 Juil - 11:57

Hell bound
Lawrence & Charlie
So they dug your grave
And the masquerade
Will come calling out
At the mess you made
••••

   
25 mars, matinée, la plume de phénix

Sa Grand-mère lui avait dit de ne pas aller en ville, prétextant qu’il s’y passait des choses étranges. Mais pour Charlie, les choses étranges se passaient dans son esprit, dans sa tête. Elle ne croyait toujours pas les absurdités que pouvait parfois déblatérer Anne. Comment le pourrait-elle, de toute façon, sans tomber définitivement dans la folie. Oh, elle savait qu’elle n’était pas folle, tout du moins, elle essayait de s’en convaincre. Grâce aux exercices que lui proposaient l’éleveuse de chevaux, les voix qui d’ordinaire venait troubler son calme, étaient moins nombreuses. Alors, depuis ce semblant de tranquillité retrouvé, Charlie trouvait le temps de se rendre en ville. Si elle ne connaissait pas encore Blackwater Falls par cœur – elle connaissait bien évidement le chemin de l’hôpital, mais c’était bien tout – elle était, depuis peu, tombée amoureuse d’une boutique de livre. La plume de phénix. L’endroit n’était pas grand, mais sentait bon le bois. Et puis, il lui semblait retrouver l’esprit d’une petite boutique de livres Londonienne, et dieu savait que son pays lui manquait. Son pays, sa vie, sa famille. Tout lui manquait. Mais, elle ne se laissait pas abattre. Elle regardait les jours s’écouler, vivait au jour le jour. Elle passait énormément de temps avec sa grand-mère et, lorsque celle-ci avait des choses à faire allait rendre visite aux animaux de la ferme où elle vivait à présent. Et puis, elle lisait, beaucoup. Elle dévorait même, les livres qu’elle achetait, et devait donc retourner en acheter.

Voilà donc la raison de sa venue en ville, ce matin-là : acheter un nouveau livre, et papouiller le chat du libraire, aussi, accessoirement. Plongées dans ces pensées, légèrement anxieuse à l’idée de croiser trop de monde, elle gara la petite voiturette que lui prêtait sa grand-mère sur une place libre, et hâta le pas jusqu’à la librairie. Lorsque quelqu’un, qu’elle ne connaissait pas, lui attrapa le pas. Le regard fou, les traits déformés, Charlie n’eut guère la curiosité de se demander ce qu’il avait. Porté par l’adrénaline, et par la peur – l’homme n’était pas en mesure de parler, mais grognait aussi férocement qu’un loup enragé – elle envoya son pied dans l’entre-jambe de l’inconnu. Dès que la prise de ce dernier se desserra, elle se libéra le bras, et couru en direction de la librairie. Elle ouvrit la porte à la volée, et la referma aussitôt, en fermant le verrou. « Il y a.. Il y a.. » tentait-elle d’expliquer, en posant le regard sur le propriétaire des lieux, mais, son manque d’habitude de course l’empêcha d’expliquer correctement ce qui se passait dehors. Qu’est-ce qui lui avait pris, au juste, de venir ? Elle prit alors quelques secondes pour souffler et retrouver ces esprits, lorsqu’une main vint claquer sur la porte de la librairie, la faisant reculer de quelques pas.

   

   ••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 605
○ double-compte(s) : aucun
○ crédits : © Miss Pie (signa/profil) (avatar) [Bazz]
MessageSujet: Re: Hell bound | 25.03 | Lawrence   Lun 3 Juil - 14:38



   
Intrigue - Hell bound
Charlie | Lawrence
Beaucoup d'eau avait coulé sous les ponts depuis mon arrivée ici et pourtant plus ça allait plus je sentais que des événements désastreux étaient en train de se profiler. Tapis dans l'ombre comme des bêtes assoiffées de sang prêtes à vous sauter à la gorge au moindre mouvement. D'ailleurs si j'avais su ce qui était en train de se passer en ville je me serais flagellé pour cette comparaison médiocre. Comme tous les jours que Dieu faisait, j'ouvrais ma boutique sur les coups de huit heures pour la refermer à midi pile. Oui j'étais très à cheval sur l'heure je détestais être trop en retard ou trop en avance. Lorsque j'avais quitté ma maison j'avais pris ma petite cage pour emporter Salem avec moi. Depuis quelques jours il était étrangement agité, jour et nuit. D'ordinaire je mettais ça sur le dos des esprits qui venaient parfois communiquer avec moi, mais là il n'y avait rien. J'avais inspecté mon appartement de fond en comble, brûlé je ne sais combien d'encens et fait plus d'une dizaine de rituels et mon lieu de vie était tout ce qu'il y avait de plus clean. Je ne comprenais pas. Il était en perpétuel état de stresse et de peur, bondissant parfois pour éviter une caresse. Lui qui était tout câlin d'habitude. La cause de cette agitation n'avait rien de naturelle je le savais mais malgré tout je refusais de le laisser chez moi tout seul. Il était beaucoup trop effrayé et c'est encore un bébé je ne veux surtout pas qu'il lui arrive quelque chose.

Le froid du matin ne me fis pas passer par trente six chemins,  j'avais pris la route la plus directe et courte pour me rendre à la librairie. Je m'y étais engouffré très rapidement et avait mis cette dernière en activité. Lumières allumées, volets de bois ouverts pour laisser la vitrine à la vue des passants. Salem lui avait eu le luxe de sortir de son panier de transport, peut être qu'ici il serait plus à l'aise que chez moi. Si toute fois le problème venait bel et bien de mon habitation. Les heures passaient et tout était étrangement calme dans ma rue. Même la petite épicerie que je pouvais apercevoir depuis mon comptoir était fermée. Quelque chose se passait en ville, et je n'aimais pas vraiment ce qui était en train de se tramer ici.  - "Chuut .. calme toi regarde je suis avec toi "- Dis je à mon chat en le caressant entre ses oreilles alors qu'il commençait à faire les cent pas entre le tabouret et les étagères derrière moi.

Alors que je tentais de calmer mon animal de compagnie ma porte s'ouvrit brusquement. Surpris par ce geste brutal je m'étais cogné une fois de plus la tête contre l'étagère supérieure alors que Salem lui avait anticipé et s'était réfugié sous le comptoir. Une de mes cliente habituelle venait de fracasser à moitié ma porte avant de la refermer dans la même demie seconde. Elle semblait effrayée .. voir même tétanisée et complétement à bout de souffle. "Qu'est-ce qu'il se passe ? ... Mademoiselle Holden?" -  Son nom m'était revenu en un éclair. Elle était pour moi la gentille petite anglaise adoratrice de livres qui me rappelait une amie que j'avais eu lorsque j'étais encore en école primaire et qui était elle aussi originaire de la capitale anglaise. Alors que je me dirigea vers elle une main s'éclata contre la vitre de ma porte. - Ils ont décidés de me casser ma boutique aujourd'hui ou bien ? - Mais au vu de la réaction de la jeune femme cela devait avoir un rapport avec sa panique extrême. Sans trop réfléchir je m'approcha d'elle et lui pris la main lui faisant signe de me suivre pour s'éloigner de cette .. chose qui l'avait suivie jusqu'ici "Ça va aller ? ... qu'est ce qu'il se passe ? ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 97
○ double-compte(s) : None
○ crédits : Avtar = Mathou Signa = Neon Demon (Code) & ShoesofMoriarty (Gif) & Muse (Lyrics)
MessageSujet: Re: Hell bound | 25.03 | Lawrence   Dim 9 Juil - 13:44

Hell bound
Lawrence & Charlie
So they dug your grave
And the masquerade
Will come calling out
At the mess you made
••••

 
Charlie regrettait très profondément d’avoir quitté le calme de la ferme de sa grand-mère. La distance qu’il y avait entre la ville et son lieu de vie, donnait à celui-ci une certaine sécurité. En effet, personne ne venait chez sa grand-mère à moins d’en avoir le besoin. Encore fallait-il savoir trouver l’endroit, puisqu’aucun panneau de signalisation était présent. La première fois que Charlie avait pris la voiture pour aller en ville, elle s’était perdue sur le chemin du retour. Mais, si elle connaissait maintenant bien le trajet aller et retour, ce dernier n’était pas dans ses pensées. Oh non, toute son attention était portée sur cette main qui tambourinait sur la porte de la librairie. Tout un tas de questions se bousculèrent alors dans son esprit, qui n’avait pas été aussi active depuis un certain temps : la porte allait-elle tenir ? Que se passait-il ? Pourquoi cet homme qui lui avait agripper le bras avait-il cette lueur démente dans le regard ? Charlie n’en savait strictement rien. Ce qui venait de lui arriver, l’ambiance qui régnait dans la petite librairie lui était étrange. Oh, elle s’était pourtant bien habituée à l’atmosphère particulière qui enroulait la petite ville de Blackwater falls, mais les choses semblaient avoir légèrement changées. Le climat, de plus en plus lourd et tendus la poussait tout simplement à s’enfuir d’ici. Sauf que la porte de sortie était prise, et que l’homme dément tapait de plus en plus fort.

Et puis, l’esprit de Charlie retrouva la terre lorsque le propriétaire des lieux, Lawrence Lloyd lui attrapa et la guida vers le fond de la boutique, éloignant alors la Londonienne de la porte d’entrée et du boucan que faisait les personnes à l’extérieur. « Ça va aller ? ... qu'est ce qu'il se passe ? ... » demanda alors Lawrence à Charlie, qui tentait alors de reprendre ses esprits. Est-ce que ça allait ? Oui, surement. Qu’est-ce qu’il se passait ? L’Anglaise n’en avait pas la moindre idée. Peut-être avait-elle paniqué pour rien, peut-être que tout cela n’était que le fruit de son imagination. Après tout, elle devenait peut-être vraiment folle, et ne pouvait rien y changer. Charlie – comment souvent – se sentait perdue. Son regard passa de Lawrence, aux rangées de livres bien alignés avant de se reposer, fébriles, sur la porte d’entrée. « Je.. Je ne sais pas trop.. » commença-t-elle, en tentant de retrouver ces esprits pour fournir une vraie réponse à la question posée. « J’ai terminé mon livre, et je voulais venir en racheter un autre, alors je suis venue. Et puis, en sortant de ma voiture, après quelques pas, un homme m’a attrapé le bras et s’est mis à grogner comme un animal. Je. Il avait quelque chose dans le regard d’effrayant de.. » expliqua-t-elle, avant de s’arrêter, frissonnante. Oh, elle ne comprenait pas très bien ce qui s’était passé, mais cela c’était passé, alors elle reprit, d’une voix un peu plus sûre, moins hésitante. « Et puis je, j’ai réussi à me débarrasser de lui, et me voilà. Je suis désolée pour votre porte. J’espère qu’elle tient bien ! C’est une porte renforcée ? » demanda-t-elle, alors que son regard alternait entre Lawrence et la porte. Ce serait vraiment bien, si elle était renforcée, cette porte..
 

  ••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Hell bound | 25.03 | Lawrence   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hell bound | 25.03 | Lawrence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Romans Hell Dorado
» [Doom II] Hell Revealed II
» Figurines Hell Dorado
» Hell Achéron, futur Doyen Tourmenteur
» Hell Revealed II - Map 30 : Source Control

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: SEASON FINALE :: the devil you know-