AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en avril 2017. le soleil pointe enfin le bout de son nez
en raison d'un déséquilibre dans la répartition des créatures, les démons ne sont plus autorisés, tout comme les vampires de plus de 100 ans.

Partagez | .
 

 (genemar) - drifting away

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 138
○ double-compte(s) : Aveline la clairvoyante, Simon le prêtre, Basile l'humain & Bélial le démon
○ crédits : neon demon (ava) | northern lights (signa)
MessageSujet: (genemar) - drifting away   Mar 18 Juil - 17:45

drifting away
Gene & Ademar



La journée était enfin finie. Gene pouvait rentrer chez elle après de longues heures passées le nez plongé dans un long dossier en allemand dont elle avait eu du mal à se défaire mais qui, au final, avait fini par s'incliner devant son acharnement et, surtout, les petits coups de triche à coups de dictionnaires interposés qui avaient fini par lui donner une traduction satisfaisante. Elle aimait ce qu'elle faisait, même si ce n'était pas le travail de ses rêves, mais là, elle avait juste envie de retrouver son chez-elle et de profiter de la soirée devant une série avec un petit truc sympathique à dîner. Le temps était doux, elle n'avait pas à se lever aux aurores le lendemain, bref : elle serait au calme, loin du moindre mot d'outre-Rhin pour le weekend, prête à se ressourcer dans sa discrète solitude d'introvertie avant d'attaquer une nouvelle semaine du bon pied.
La jeune femme s'arrêta sur le chemin faire quelques petites courses, profitant du beau temps pour flâner un peu, tout en gardant pourtant un pas sûr et plus rapide que d'ordinaire. Après tout, avec les derniers événements étranges survenus en ville, elle n'avait pas spécialement envie de se retrouver au beau milieu du mauvais endroit au mauvais moment. Elle n'était pas du genre vindicative, même avec l'entraînement d'Asmodée, et si elle savait se servir de son pouvoir pour commander et faire halluciner ceux sur qui elle s'en servait, elle ne se voyait pas l'utiliser à des fins belliqueux. Elle craignait trop les problèmes pour ça, elle ne voulait pas que ses actions se retournent contre elle et elle savait très bien que de toute façon, elle aurait plus tendance à sangloter de peur qu'à se dresser, poings levés, face à l'adversité. Elle avait encore beaucoup de travail sur elle-même à effectuer pour pallier à ce défaut qu'elle détestait prodigieusement, mais pas ce soir. Ce soir, c'était repas tranquille devant un nouvel épisode ou un film sur lequel elle serait tombée par hasard.
Arrivée devant son immeuble, elle glissa la main dans sa poche et farfouilla jusqu'à trouver les clés de chez elle. Passant son badge pour déverrouiller l'entrée, elle grimpa tranquillement les quelques marches les menant à chez elle. Tournant la clé dans la serrure de son appartement, elle poussa le panneau de bois et se glissa dans son petit espace sécurisé et réconfortant. Elle eut le temps de refermer la porte à clé et d'aller poser son sac de courses dans la cuisine avant de réaliser qu'un petit souffle d'air frais venait agiter ses longs cheveux. Etrange : elle fermait pourtant toujours ses fenêtres avant de partir.
Plissant les yeux, soudainement moins sereine, la petite brune tourna les talons et s'en alla vers le salon qui lui servait de pièce de vie.
Elle remarqua la fenêtre grande ouverte avant de voir les traces de sang qui la maculaient. Tendue comme la corde d'un arc, son cœur battant à tout rompre, elle se tourna vers sa chambre en entendant du bruit.
La jeune Bates se figea sur place en voyant la grande silhouette sombre et couverte d'hémoglobine qui se détacha de la pénombre, la démarche trop saccadée pour être normale. Elle recula rapidement, un cri de terreur coincé dans sa gorge, les bras déjà ramenés près d'elle dans un réflexe inconscient de protéger ses organes vitaux. Mais quand l'inconnu au regard fou se mit à avancer dans sa direction, son cri partit avant qu'elle ne puisse le retenir, se cristallisant en un seul mot prononcé avec l'énergie de la terreur et du désespoir.

- STOP !

Son pouvoir avait explosé en ce simple mot, frappant de plein fouet le grand homme, s'infiltrant dans son esprit par tous les minuscules interstices qui n'étaient pas encore bouchés.
Terrorisée, Gene était plaquée contre le mur de son salon, persuadée qu'elle ne s'en sortirait pas face à ce monstre sorti de nulle part et que, cette fois, il n'y aurait ni son mentor ni ses frères pour lui venir en aide.

© Grey WIND.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(genemar) - drifting away

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Street Drifting Crew
» Dark Drifting Club [Recrut. ON]
» slowly drifting away Ϟ AINA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: FAR FROM ANY ROAD :: out of the furnace :: flashback :: the devil you know-