AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en avril 2017. le soleil pointe enfin le bout de son nez
en raison d'un déséquilibre dans la répartition des créatures, les démons ne sont plus autorisés, tout comme les vampires de plus de 100 ans.

Partagez | .
 

 Stay Calm - Pv. Neil Wilber

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 62
○ double-compte(s) : Non
○ crédits : (c) Miss Pie
MessageSujet: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Mer 27 Sep - 17:08

Lily but une petite gorgée de thé qu'elle savoura longuement avant de reposer sa tasse sur le guéridon près d'elle, et tourna la page de son livre. Le seul bruit qui venait troubler le calme de ces lieux était le crépitement du feu dans la cheminée. Sur ses épaules, elle avait jeté une couverture toute douce dans laquelle elle s'enfonçait avec délices. C'était la fin de l'après-midi, et elle prenait un temps de repos bien mérité après avoir passé un long moment à traduire une copie d'un manuscrit ancien et à préparer un cours qui devait avoir lieu la semaine suivante. Elle avait été absorbée dans sa tâche, qui lui avait cependant demandé bien des efforts. Elle s'adonnait donc à un de ses loisirs favoris, d'autant plus délectable que le printemps tardait à réellement s'installer. Elle aurait également volontiers été faire du jogging, mais son fauteuil avait eu raison de sa bonne volonté. Elle irait courir deux fois plus le lendemain pour compenser.
Par moments, cela lui faisait aussi du bien de ne pas avoir de chasse à organiser, de créature à poursuivre. Elle s'intéressait de près aux wendigos ces derniers temps, et elle savait que ce serait un gros morceau à confronter. Elle allait sans doute demander un peu d'aide à d'autres chasseurs pour ne pas tomber sur un os en affrontant ces créatures redoutables. Si elle évitait de faire preuve de trop de spontanéité, cela pourrait lui éviter de tomber dans une situation gênante et périlleuse, dans le genre de celle qu'elle avait vécu la première fois avec le loup-garou. Elle s'était simplement lancée avec son livre sous le bras, plus impatiente de confirmer que ces légendes étaient réelles que capable de songer à sa propre sécurité.

La brune fut interrompue en plein milieu de page par sa sonnette qui la tira de sa lecture. Elle se figea un instant, pinça les lèvres dans une moue désapprobatrice, puis récupéra son marque-page pour le replacer dans l'ouvrage et le fermer lentement et soigneusement. Elle avait horreur d'être interrompue avant la fin de sa page. Elle porta les mains à son visage et retira les lunettes qu'elle enfilait pour lire pour plus de confort, replia les branches puis les déposa sur son livre. Enfin, elle quitta le cocon chaud et confortable de sa couverture pour se lever et aller jusqu'à la porte. Parvenue jusque là, elle appuya de l'index sur le bouton de l'interphone, demanda de qui il s'agissait, mais ne comprit pas exactement. Par moments, l'interphone crachotait et fonctionnait mal. Cela arrivait. Retenant un soupir, elle jeta un œil par le judas et reconnut Neil, qui avait été présent à la soirée qu'ils avaient passée ensemble quelques jours plus tôt. Intriguée, elle ouvrit la porte et l'accueillit avec un sourire aux lèvres.

« Bonjour Neil. Qu'est-ce qui t'amène ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 394
○ double-compte(s) : Aden & Richard
○ crédits : (c) Melly / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Jeu 28 Sep - 3:05

Pourquoi ? Oui c’était sans doute la bonne question... Pourquoi j’avais fini devant cette porte avec ce livre entre les mains? Est-ce que j’avais vraiment besoin de cette traduction ou c’était une excuse pour la revoir ? Je ne savais pas vraiment en réalité… Ce que je savais avec certitude, c'est que ma guitare sur mon épaule gauche commençait à peser. J'avais passé une partie de l'après midi dans un magasin de fourniture musical pour retrouver des cordes qui me plaisait. Enfin c'était surtout une excuse puisqu'on m'avais fait comprendre que c'était mal vue de jouer dans ma chambre d'hôtel. Enfin, j’avais passé un bon moment avant de me décider avant de finalement prendre mon courage à deux mains et finalement appuyer sur la sonnette.

Je n’avais jamais été doué pour ça. Attendre devant une porte, me donnais toujours l’impression qu’on ne me viendrait jamais m’ouvrir. Est-ce que j’avais appuyé assez longtemps pour qu’elle entende ? Est-ce qu’elle était là ? Et si oui est-ce qu’elle avait envie de m’ouvrir ? Tant de chose que je ne savais pas et qui me remuait les tripes. J’avais eu envie de partir en prenant les jambes à mon cou et ceux plutôt deux fois qu'une. J’étais d’une certaine façon prête à faire demi-tour quand j’entendis le bruit de l’interphone. Elle était derrière cette porte. Je commençais à prendre la parole essayant des mots, mais je n’arrivais pas à donner un sens à tout ça. Je ne sais pas trop par quel miracle, elle finit par m’ouvrir la porte, je sentais déjà le stress monter et je savais avec un brin de désespoir comment tout ça allait finir. Je n’avais pas envie de parler pour ne rien dire, mais dès que j’étais un minimum stressé c’était le cas… Elle avait dû s’en rendre compte chez Elijah de toute façon.

- Bonjour, c’est Neil, je venais pour te demander un coup de main pour une traduction, je suis incapable de le faire moi-même et je me suis dit que tu serais la mieux placée pour me filler un coup de main. Je ne suis pas comme Elijah à connaitre tous les chasseurs du coin encore, même si lui et bah il parle pas vraiment à tout le monde. Enfin, tout ça pour dire que je n’ai pas vraiment de contact dans le coin et que du coup, je me suis dit que venir vers toi était sans doute la meilleure chose que j’avais à faire maintenant.

Oui, elle avait surement vu que c’était moi étant donné qu’elle me parlait face à face… Enfin, j’arrivais à me taire, mais c’était surtout parce que je devais reprendre ma respiration avant de pouvoir à nouveau parler, j’espérais simplement qu’elle n’allait pas me laisser rouvrir la bouche. Il fallait qu’elle reprenne la parole avant que je ne me fasse à nouveau ridiculiser, parce qu’avouons-le, j’étais tout simplement ridicule. Elle devait me prendre pour un handicapé social, mais d’une certaine façon c’était ce que j’étais donc je ne pouvais rien dire. J’avais envie de lui sourire, mais j’en étais incapable, voilà, maintenant j’avais de nouveau envie de faire la cuisine, mais on ne s’invite pas chez les gens pour faire à manger malheureusement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 62
○ double-compte(s) : Non
○ crédits : (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Jeu 28 Sep - 17:02

Lily fut presque surprise par le flot de paroles que lui débita Neil. À vrai dire, elle l'aurait été encore plus si elle n'avait pas fait l'expérience de ce naturel bavard si elle n'avait pas passé cette soirée avec lui quelques jours plus tôt. Elle s'était souvent considérée comme intarissable, avec la langue bien pendue, mais là... C'était doublé avec cet air un peu mal à l'aise de celui qui ne sait pas ce qu'il fait là qui le trahissait carrément. Ce signe la rendit encline à sourire davantage encore, comme pour l'aider à se détendre. Elle ne savait pas pourquoi il réagissait ainsi, elle n'avait pas l'intention de le manger. D'un autre côté, elle y était un peu habituée. Elle avait eu plus d'un étudiant qui était paralysé par le stress ou qui se sentait mal à l'aise, surtout dans des conditions d'examen oral. Ce qui n'avait évidemment rien à voir avec la situation présente.
Plus encore que le reste, l'idée d'avoir un texte à traduire venait de faire pétiller les yeux de la brune. Elle adorait tomber sur de nouveaux ouvrages, pouvoir se consacrer à la traduction pendant des heures même si elle finissait avec la nuque raide, le dos endolori et les yeux fatigués. Si cela se trouvait, le texte qu'il lui amenait lui était déjà connu. Toutefois, elle était encline à se laisser surprendre, et de toute façon elle n'aurait jamais pu dire non à une telle requête.

« Bien sûr, pas de souci. Tout dépend de la traduction dont tu as besoin... C'est quel genre de texte ? Allez viens, entre.

D'un léger pas en arrière, elle s'effaça tout en ouvrant plus largement la porte pour laisser Neil entrer. Dès qu'il eut franchi le seuil, elle referma la porte derrière lui pour éviter que le froid de l'hiver qui s'attardait ne pénètre trop dans la maison. L'atmosphère au sein de celle-ci était au demeurant chaleureuse, et après avoir laissé à son visiteur le temps d'accrocher son manteau aux patères présentes dans l'entrée, elle le conduisit jusqu'au séjour qu'elle occupait à elle seule quelques instants auparavant. D'un geste cordial, elle lui désigna un deuxième fauteuil, celui qui n'était pas encombré par la couverture qu'elle avait abandonnée dans le sien.

- Installe-toi, mets-toi à l'aise. Il y a une place à côté de la cheminée, j'étais en train de lire juste avant, le feu est encore bon. Tu veux boire quelque chose ? Un thé peut-être ? L'eau dans la bouilloire est encore chaude. »

Le regard de Lily s'attarda quelques instants sur sa propre tasse qui était désormais vide. À bien y réfléchir, elle allait s'accorder une deuxième tournée, ce qui serait l'occasion d'accompagner Neil. Il pouvait naturellement choisir autre chose, elle avait aussi bien de l'alcool que de l'eau, du jus, du soda, du café ou du chocolat à lui proposer. Elle était plutôt bien équipée en la matière, ce qui laissait entendre qu'elle aimait bien recevoir. Sans plus attendre, elle s'engouffra dans la cuisine qui n'était pas loin afin de récupérer sa bouilloire pour servir le thé, et ce avant qu'il n'ait eu le temps de refroidir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 394
○ double-compte(s) : Aden & Richard
○ crédits : (c) Melly / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Ven 29 Sep - 5:31

La raison de ma présence était plutôt simple, une traduction d’un livre sur les vampires. Beaucoup était en train de chercher comment les éliminer de façon plus conséquente, pour ma part, j’étais surtout intéressé à la façon dont il fallait procéder pour les guérir. Je savais que c’était un boulot qui me prendrait du temps, mais j’avais bien l’intention d’y croire et d’y passer des jours entiers si cela pouvait sauver des vies et rendre heureuse d’autre personne. Je pensais bien plus souvent aux autres qu’à moi-même pour le coup. J’étais content de voir qu’elle avait pris la parole, m’empêchant de continuer mon monologue. Elle me souriait et pour le coup, j’avais eu l’impression que mon cœur avait cessé de battre pendant une fraction de seconde, elle était diablement belle tout de même.

Je rentrais dans la maison alors qu’elle fermait la porte derrière moi. Il ne me fallut pas longtemps pour me débarrasser de mon manteau en l’accrochant sur un des portes-manteaux de l’entrée. Je retirais également mes chaussures assez rapidement. Je n’aimais pas marcher chez les gens avec simplement par respect pour eux. J’étais plus à l’aise de la sorte et même si c’était sans doute assez étrange de la part d’un invité, j’avais toujours fait de la sorte. Il en avait été de même chez Elijah quelques jours avant de toute façon. Je récupérais rapidement ma guitare avant de répondre à sa question.

- C’est… Un truc sur les vampires, je continue de chercher un moyen de les guérir. Je n’ai rien trouvé pour le moment, mais je continue tant bien que mal de chercher. Je suis tombé sur ce texte lors de mes dernières recherches et c’est peut-être la solution que je cherche depuis des mois.

J’avais passé toute l’après-midi à me battre intérieurement avec moi-même pour savoir si je devais lui apporter ou non. Il faut dire que ça avait été une décision importante à prendre, Lysbeth s’était même proposé pour venir à ma place, mais j’avais refusé en bloc. Enfin c’était des détails que la brune n’avait pas besoin de savoir. Il m’avait fallu un courage à toute épreuve pour finalement prendre mon destin en main et finir par frapper à cette porte. C’était ridicule de se mettre dans tous ses états pour un bout de papier et un joli sourire. Bon, il était certain que c’était plutôt à cause du joli sourire que j’avais du mal à me concentrer.

- Eh oui, ça m’ira très bien, je ne suis pas vraiment venue pour rester à l’origine, je ne voulais vraiment pas te déranger. Je voulais simplement te déposer l’ouvrage et repartir, je me suis dit que tu étais sans doute occupé vu que tu es prof, tu dois avoir des cours à préparer tout ça quoi…

Tais-toi Neil for God’s sake ! Tu es en train de t’enfoncer à mesure que tu ouvres la bouche. Heureusement pour moi, elle disparut l’espace d’un instant. Sans doute en direction de la cuisine pour me chercher le thé qu’elle venait de proposer. Je regardais autour de moi admirant la décoration de son salon. Elle avait une maison plutôt agréable surtout si elle vivait seule dedans. J’étais resté debout un long moment jusqu’à ce que je me rappelle qu’elle m’avait invité à m’assoir dans son fauteuil. Je finis donc par le faire choisissant une fois de plus de paraitre pour un homme bizarre puisqu’il y avait fallu que je m’installe en ramenant ma jambe gauche sous moi. C’était un vieux tic que j’avais lorsque je m’asseyais sur autre chose qu’une chaise et c’était en partie pour ça que je préférais enlever mes chaussures quand je rentrais chez quelqu’un. Je me penchais pour récupérer ma housse de guitare et sortir l’ouvrage que je transportais dans cette dernière en plus de mon instrument. Quand Lily réapparut dans l’encadrement de la pièce, je me relevais d’un bon comme si j’avais été victime d’une décharge électrique dans le but simple de lui proposer mon aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 62
○ double-compte(s) : Non
○ crédits : (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Dim 1 Oct - 7:08

Lily disposa sur un plateau la théière dans laquelle elle avait placé une boule à thé remplie d'une nouvelle dose de précieux mélange. Elle y ajouta une nouvelle tasse sur une soucoupe, la sienne étant restée dans le séjour, ainsi qu'une petite cuiller et un petit pot rempli de morceaux de sucre. S'éloignant pour ouvrir un placard, elle y prit une boîte dans laquelle se trouvait un assortiment de biscuits faits maison. Une seconde petite boîte contenait quant à elle des biscuits maison à la cannelle, qu'elle avait placés à part pour éviter que leur goût n'empiète sur celui des autres variétés. Satisfaite de son plateau, elle retourna au séjour tout en méditant sur les paroles de Neil. Celui-ci se releva d'ailleurs d'un bond en la voyant venir, ce qui l'intrigua légèrement. Lorsqu'il lui fit comprendre qu'il voulait l'aider à porter son plateau, elle lui fit gentiment comprendre que cela allait, et alla le poser sur la table basse devant les deux fauteuils.

« Tu ne me déranges pas, ça me fait plaisir d'avoir de la visite. Assieds-toi, on a le temps de prendre un thé avant de se mettre au travail, ça ne va pas s'envoler.

La brune désigna à son visiteur le fauteuil dans lequel il avait pris place précédemment, puis s'assit elle-même dans le sien. Récupérant sa tasse qu'elle avait abandonnée, elle la posa sur le plateau et les servit tous deux. Se redressant, elle tendit tasse et soucoupe à Neil avant de lui proposer du sucre. Elle ouvrit ensuite les deux boites à biscuits, en lui faisant comprendre qu'il devait se servir. De son point de vue, déguster un thé au coin du feu en plein hiver faisait partie de ces grands plaisirs de la vie. Elle n'était pas du genre à se plaindre du froid, de l'hiver, de la neige. Elle adorait cela, ce qui tombait plutôt bien lorsqu'on vivait au Canada. C'était presque avec un petit pincement au cœur qu'elle voyait revenir le printemps, même si l'hiver restait encore tardivement accroché au monde.
Lily but une petite gorgée de thé chaud, après y avoir ajouté un petit morceau de sucre. Elle sentait le trajet du liquide dans sa gorge jusqu'à son ventre, ce qui avait quelque chose de très réconfortant. Elle se sentait à l'aise et s'adossa confortablement à son dossier avant de reporter toute son attention sur Neil. Celui-ci avait sorti l'ouvrage qu'elle allait devoir traduire, et elle ne put naturellement pas s'empêcher de loucher un peu dessus. La curiosité l'emportait souvent, chez elle. Elle ramena donc le sujet de la conversation sur la raison de cette visite.

- Alors comme ça, tu veux essayer de guérir les vampires ? Ça risque d'être difficile, je ne me souviens pas avoir déjà trouvé quelque chose qui aille dans ce sens. Pourquoi est-ce que tu cherches spécifiquement ça ? »

La question était polie, mais curieuse et sincère. Il était bien plus facile de tuer des vampires que de chercher à les guérir. À vrai dire, elle n'était même pas certaine que cela soit possible. Bien entendu, ce serait une avancée majeure s'ils parvenaient à mettre au point une méthode qui permettait de guérir ces nouveaux vampires qui pullulaient en ville. La perspective avait de quoi la réjouir et l'enthousiasmer. La professeure était toujours partante lorsqu'il s'agissait de mettre le nez dans des piles de vieux ouvrages et de mener des recherches pour en apprendre toujours plus sur le surnaturel. Si Neil avait besoin d'elle, elle serait vraiment heureuse de lui donner un coup de main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 394
○ double-compte(s) : Aden & Richard
○ crédits : (c) Melly / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Dim 1 Oct - 16:17

J’étais sans doute un peu trop étouffant pour le coup, je voulais sans doute paraitre bien, mais je faisais toujours les choses de travers de toute façon. J’avais toujours ce sourire un peu gêné de crisper sur le visage. Il faut dire que j’étais comme ça, je me serais sans doute bien plus détendu avec deux shoot de tequila qu’avec une tasse de thé, mais ce n’était pas vraiment le genre de chose qu’on demandait alors qu’on était venue demander de l’aide pour traduire un texte ancien. Ce qui était sans doute un peu dommage. Je finis donc par me rassoir alors qu’elle me servait me proposant de prendre un sucre. Je lui indiquais donc d’en mettre avant de prendre un de gâteau qu’elle avait apporté. Les pâtisseries ce n’avait jamais été mon fort et pour le coup, j’étais vraiment épaté par la saveur de celui dans lequel je venais de croquer. Après avoir bu une gorgée de thé, je ne peux m’empêcher de la complimenté sur le sujet.

- Autant j’aime beaucoup cuisiner, autant je suis incapable de faire des pâtisseries aussi réussies, c’est vraiment très bon.

Elle avait sans doute déjà compris que j’aimais faire la cuisine puisque c’était moi qui d’une certaine façon avais organisé la soirée raclette, même s’il n’avait pas fallu grand-chose pour faire ça. Pour le coup, c’était vraiment sincère, j’aimais moins la pâtisserie, on dira que c’était en grande partie parce qu’il y avait une place bien plus restreinte à l’imagination. Mais bon, tant que je vivais dans cette chambre d’hôtel miteuse, je ne pouvais décemment plus cuisiner ce qui était mon plus grand malheur. Enfin, un de mes plus grands, parce que j’avoue que ce n’était pas la seule chose qui me manquait dans le fait de ne pas avoir de chez moi à proprement parler. Avant ma vie de nomade me convenait par ce qu’on bougeait, mais actuellement je vivais dans un mixte entre le nomade et le sédentaire, c’était légèrement étrange. Enfin, le débat n’allait pas vraiment durer puisque le sujet important arrivait déjà sur le terrain et c’était à la fois une crainte et un soulagement, je ne savais pas du tout comment elle allait prendre mon point de vue vis-à-vis du surnaturel.

- Pourquoi les vampires ? Sans doute pour aider Lysbeth à tourner la page. Je suis intimement persuadé que les créatures ne sont pas foncièrement méchantes. Pour moi, ils sont des êtres vivants comme toi et moi. Il n’y a pas de différence. Est-ce qu’on tue un lion sous prétexte qu’il a attrapé une gazelle pour se nourrir ? Non… Je pense que les vampires, lycans et autres polymorphes sont similaires sur bien des points. Le fait est que certains d’entre eux essayent d’être pacifistes.

Voilà, j’avais dit le fond de ma pensée, maintenant, il ne me restait plus qu’à me faire juger et si elle n’aimait pas, elle me foutrait sans doute dehors et puis se serait fait. J’espérais simplement qu’elle me laisserait reprendre ma guitare et mes chaussures avant de me mettre à la porte. J’ajoutais alors rapidement histoire de noyer sans doute un peu le poisson.

- Si tu ne me prenais pas encore pour un fou, je crois que maintenant c’est le cas. Je me trompe ?

Ce n’était clairement pas le moment de dire que j’avais déjà tué des chasseurs plutôt que des créatures. J’avais fait des choix qui pour moi étaient parfaitement juste, mais qui pour d’autres personnes n’était absolument pas moral. Je ne les avais jamais regrettés, j’étais toujours resté fier de moi, c’était le principal, faire en sorte d’être capable de se regarder dans la glace le soir venu. Il y avait des moments ou évidemment j’étais un peu plus amoché que d’autres. Je gardais encore des séquelles de ma dernière chasse aux vampires d’ailleurs, mais je prenais bien soin de la cacher au maximum parce que je ne voulais pas inquiéter les gens autour de moi. Aujourd’hui ne ferait de toute façon pas exception.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 62
○ double-compte(s) : Non
○ crédits : (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Lun 2 Oct - 15:24

Lily ne perdit pas une miette de la scène lorsque Neil s'empara d'un petit gâteau pour le porter à ses lèvres et croquer dedans. Elle adorait faire de la pâtisserie. Et la manger, d'ailleurs. Le sucre, c'était un peu son péché mignon. D'une manière générale, elle n'était pas difficile, mais on lui faisait réellement plaisir en lui faisant manger quelque chose de sucré. Le dessert était clairement le meilleur moment du repas, et il valait mieux la tenir éloignée de toute boutique vendant des pâtisseries... Sauf qu'elle avait tendance à compenser en les faisant elle-même, ce pour quoi elle était douée. Après, elle se débrouillait pour aller courir et perdre un peu tout ce que ces petits excès pourraient occasionner.
Un grand sourire s'invita sur ses lèvres lorsque son visiteur la complimenta sur ses biscuits et petits gâteaux. Elle aimait que le plaisir soit partagé entre le fait de faire des pâtisseries et de les manger, et c'était une des raisons pour lesquelles elle avait tendance à offrir volontiers ce genre de douceurs à ses invités ou à ceux à qui elle rendait visite. Pour le coup, il venait de lui faire le plus beau des compliments.

« Merci ! Ça me détend, entre la chasse et les cours...

Et ses recherches, bien entendu. La brune renonça cependant à faire une liste exhaustive, et préféra plutôt boire une gorgée de thé. Devant eux, dans l'âtre, le feu se mit à crépiter un peu plus fort lorsqu'une bûche céda soudain en se fendant en deux sous l'effet de la combustion. Lily dut se retenir de pousser un peu plus les boîtes de biscuits vers son hôte pour l'inciter à se servir encore, autant qu'il le voulait. Encore un peu et elle aurait été capable de se mettre au fourneau pour en refaire une fournée. Presque.
Au lieu de quoi, la professeure accorda plutôt toute son attention aux justifications de Neil. Elle était vraiment curieuse, car après tout il n'y avait pas tant de chasseurs que ça qui essayaient de régler le problème d'une autre manière qu'en abattant une créature. Évidemment, la seconde solution était de loin la plus simple... Pensive, elle considéra un moment sa réponse avant de prendre la parole à son tour.

- Hmm... Ils ne sont pas tous mauvais, c'est vrai. Pour autant, ce n'est pas non plus le cas de la majorité. C'est peut-être une quête démesurée comparé au nombre de ceux qui en vaudraient la peine.

Lily était réaliste. Bien souvent, les créatures basculaient lorsqu'elles devenaient différentes. Elle n'avait pas croisé beaucoup de repentis dans ses quelques années de carrière. Ou du moins, bien moins que ceux qui tiraient au contraire partie de leur condition. Elle n'était cependant pas fermée à l'idée que défendait son visiteur. Sa fibre de chercheuse était plutôt titillée par la perspective de se lancer dans une nouvelle quête impossible dans les tréfonds des archives et des documents anciens. Elle avait cependant conscience des faibles probabilités de tomber sur quelque chose, surtout rapidement. Si une solution avait existé tout en étant accessible, les chasseurs du passé en auraient eu vent depuis longtemps, sans nul doute. Après une nouvelle gorgée de thé, elle adressa un sourire apaisant à Neil pour le rassurer.

- Fou ? Non, je ne vois pas en quoi. Ça m'arrive aussi d'épargner des créatures. Il faut juste avoir un peu de sens de l'équité...

La brune avait légèrement haussé les épaules. Non, elle n'était pas de ceux qui devenaient des machines à tuer les monstres. Dans le fond, ce genre de chasseur là ne valait guère mieux que les choses qu'ils traquaient. Pour elle, le plus important était de comprendre les choses pour agir, et elle ne pouvait donc se résoudre à tuer une créature innocente. Même si, bien entendu, elle savait que beaucoup d'autres ne seraient pas du même avis qu'elle. Prenant une inspiration, elle ramena toute son attention sur l'ouvrage que le chasseur avait apporté.

- Bon, voyons. Je crois voir d'ici que c'est du grec ancien, non ? »

Lily était certaine de ne pas se tromper, elle avait reconnu rapidement les caractères présents sur la couverture. Elle était plus à l'aise avec le latin qu'avec le grec ancien, mais en réalité la nuance de son niveau entre les deux était assez subtile. Le seul inconvénient des langues mortes, c'était qu'on pouvait difficilement les entretenir en ayant des discussions avec quelqu'un. Elle compensait par ses lectures, son travail... et la pratique de la chasse qui lui était grandement facilitée par ses connaissances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 394
○ double-compte(s) : Aden & Richard
○ crédits : (c) Melly / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Mar 3 Oct - 6:39

J’étais passablement stressé et c’était sans doute parfaitement visible. J’avais toujours cette crainte de mal faire avec les gens qui m’entourait. C’était sans doute un peu plus vrai quand il s’agissait de jolie femme. Je n’avais jamais essayé de refaire ma vie, je n’avais jamais tourné la page de tout ce que m’avait mis dans les dents mon ex-femme. J’avais du coup bien du mal à réaliser qu’on pouvait m’apprécier simplement pour ce que j’étais. Je souriais bêtement, j’avais vraiment l’impression d’être le dernier des abrutis par moment. C’est toujours en la regardant un peu trop fixement que je me sentais obligé de poser la question.

- Au fait, il faut que je pose la question, mais rassure-moi, tu n’as pas un serpent qui va sortir de nulle part, hein ?

Totalement sérieuse ? Je ne pense pas, elle était surtout là pour faire écho à cette fameuse soirée où j’avais rencontré Lily, je n’étais pas particulièrement enchanté à l’idée de me retrouver en tête à tête avec ce genre d’animaux. Elle pouvait très bien trouver sa puérile de ma part, mais c’était avec bienveillance que je me tournais en dérision, si une de ses bestioles sortait de nulle part, il était sans doute évident que j’aurais du mal à garder mon sang-froid. Je me taisais goutant une autre de ses pâtisseries avant de boire une nouvelle gorgée de thé. Je prenais sur moi de façon beaucoup trop grande pour réussir à mener une conversation parfaitement normale. Je ne voulais pas refaire un nouveau monologue concernant je ne sais trop quoi.

En tout cas, j’étais sincèrement soulagé de voir qu’elle ne prenait pas pour le dernier des allumés avec ma théorie sur les créatures. C’était d’ailleurs en grande partie pour ça que contrairement à d’autres personnes je ne pouvais me résoudre à les appeler monstre. Ils n’étaient d’après moi définitivement pas ce genre de chose. Je soupirais alors, reprenant mon souffle et une certaine contenance. J’allais pouvoir commencer à avoir une conversation normale. En tout cas, j’avais bon espoir.

- C’est toi la spécialiste, pas moi… Mais oui, il me semble que c’est bien ça… Tu sais, je peux te laisser ça là et puis tu me préviens quand c’est traduit. Il faudra sans doute que je te laisse mon numéro pour que ce soit plus facile de me trouver. Et puis bon, ce n’est pas pressé dans l’heure de toute façon, je pense qu’il sera sans doute intéressant, mais je ne pense pas que j’y trouverais une réponse toute faite. Enfin, ce sera le premier pas d’une longue recherche si tu vois ce que je veux dire.

Pourquoi est-ce que je voulais une fois de plus partir d’ici? Il fallait vraiment que j’arrête de trouver que chaque phrase était une excuse pour pouvoir mettre les voiles. Oui, je n’aimais pas être observé quand je travaillais ou que je lisais. C’était sans doute à cause de la première option que j’avais été si content de ne plus travailler dans l’électronique. Je ne supportais pas ses collègues qui regardaient en permanence par-dessus mon épaule. Je devais reprendre une contenance, me calmer, arriver à reprendre le contrôle de mon être. Je finis par boire une nouvelle gorgée de thé avant de finir le biscuit que j’avais entre les mains. Je savais très bien comment allait finir cette histoire, je sentais déjà le rouge me monter aux joues, c’est dans des moments comme ça que j’étais content de pouvoir compter sur ma barbe. J’avais presque l’impression d’être un ado de 15 ans qui découvrais une nouvelle fois ce que ça faisait de parler à une fille. J’étais en train de me ridiculiser un peu plus seconde après seconde non ?

Mon regard se posait sur ma housse de guitare incapable de faire plus que ça de toute façon. Je ne pouvais pas me permettre de croiser le regard de Lily, j’allais définitivement me décomposer sur place si je faisais un truc comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 62
○ double-compte(s) : Non
○ crédits : (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Mer 4 Oct - 6:02

Lily se demandait comment faire pour mettre Neil à l'aise. Elle avait beau déployer des trésors de savoir-faire en matière d'accueil, elle avait l'impression qu'il ne se sentait pas tout à fait bien chez elle. Elle l'observa avec la tête légèrement penchée sur le côté, tout en tâchant de faire preuve de retenue pour ne pas accentuer encore son malaise. Il n'était pas facile à cerner, mais de son point de vue c'était quelqu'un de bien et de gentil, pour le peu qu'elle avait pu en juger. Elle avait passé une très bonne soirée en sa compagnie il y a quelques jours, et elle aurait aimé qu'il puisse un peu se détendre. Sa question concernant les reptiles la fit d'ailleurs sourire, et elle lui répondit d'un ton qui se voulait rassurant.

« Non, pas de serpent chez moi, ne t'en fais pas pour ça.

C'était plutôt le truc d'Elijah, pas le sien. Si elle devait se choisir un compagnon animal, ce serait plutôt un chien ou un chat. Pour elle, les reptiles ne rendaient pas assez d'affection, c'était un peu le même combat qu'avec les poissons. Pour autant, elle n'avait rien contre ces bêtes là. Sa réponse serait du genre à rassurer son visiteur, puisqu'elle avait bien compris qu'il souffrait d'une légère phobie des serpents. À peine eut-elle fini qu'il lui lança une longue tirade sur le fait qu'il ne voulait pas la déranger et qu'elle pouvait bien faire sa traduction plus tard. C'était sans doute bien mal la connaître, mais il apprendrait, c'était certain. Elle brûlait d'envie de se plonger dans l'ouvrage qu'il lui avait apporté, de découvrir des choses dont elle n'avait peut-être jamais eu vent. Pour autant, elle était réaliste, et il lui faudrait effectivement du temps et des recherches avant de pouvoir lui donner une réponse satisfaisante.

- Il me faudra un peu de temps de toute façon, je pense. Mais je vais essayer de te faire ça vite. Est-ce que tu en as besoin rapidement ? Pour rendre le livre, par exemple ?

La brune n'avait aucune idée de l'endroit où il s'était procuré ce livre, mais s'il ne lui appartenait pas en propre il avait peut-être un impératif. Dans tous les cas, elle ferait ce qu'il fallait pour le lui rendre dans les plus brefs délais. Elle n'était pas du genre à laisser traîner les choses, surtout pas quand on lui faisait une requête de ce type. Par ailleurs, son envie de se mettre au travail allait encore accentuer la rapidité avec laquelle elle travaillerait. Elle ne s'en cacha d'ailleurs pas, désignant d'un geste le volume en la possession de Neil.

- Je peux commencer la traduction ce soir. Maintenant même, si tu es curieux. Je te donnerai mon numéro tout à l'heure.

C'était très loin de la déranger, et elle espérait qu'il l'avait compris. La professeure n'en oublierait cependant pas de lui donner son numéro afin qu'ils puissent se contacter. Un petit sourire flotta sur ses lèvres et elle détourna le regard pour se plonger un instant dans la contemplation des flammes de la cheminée. Elle se pencha ensuite pour prendre un biscuit dans sa boîte. Lorsqu'elle reporta son attention sur son visiteur, elle se rendit compte qu'il était en train d'observer sa housse de guitare. Ce qui la fit donc embrayer sur un tout autre sujet, même si la question pouvait sembler bête.

- Tu joues de la guitare, alors ? »


Lily avait déjà rencontré dans sa vie des gens qui utilisaient des housses de guitare pour transporter d'autres choses, notamment des armes dans le cas de certains chasseurs, ou d'autres qui n'avaient pour l'instrument qu'une simple et symbolique affection. Même s'il y avait bien plus de chances qu'il sache en jouer, cela ne voulait rien dire. Et avec un peu de chance, amener le sujet sur ce terrain là pourrait lui permettre d'enfin se détendre. Quand même, elle n'allait pas le mordre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 394
○ double-compte(s) : Aden & Richard
○ crédits : (c) Melly / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Mer 4 Oct - 6:49

Je lui souriais, toujours de la même façon, toujours parce que je ne savais pas quoi faire de plus. J’appréciais cet endroit, sa compagnie, peut-être même un peu trop d’ailleurs, mais j’avais toujours cette sensation un peu étrange, comme si le canapé sur lequel, j’étais assis de façon un peu étrange était trop bien pour moi. Cette vie qu’elle avait, je n’aurais jamais un truc comme ça, ce n’était pas possible, je n’étais pas fait pour avoir une vie rangée et ce n’était pas faute d’avoir essayé, c’était comme si j’avais la chance dans le sang. Ce qui était relativement vrai d’une certaine façon.

- Ne t’en fais pas pour le livre. Je l’ai emprunté à un ami et il ne sait même pas que c’est moi qui là. Il ne doit sans doute même pas lui manquer à l’heure d’aujourd’hui.

C’était un peu moche dit comme ça, bien que je ne l’avais pas volé un mon contact, c’est simplement qu’il avait une mémoire digne d’un poisson rouge et qu’il m’avait annoncé un jour que si j’avais besoin de certain livre, je pouvais fouiller dans sa bibliothèque débordante. Autant dire qu’il en avait des bouquins tous plus usés les uns que les autres. Par moment, j’avais même peur de voir sur quoi je pouvais tomber tant ils étaient oubliés dans un coin de chez lui. Il n’était de toute façon pas très recommandé de squatter chez lui sans avoir un plan pour s’y retrouver. Il y avait des livres absolument partout.

Je pris un nouveau gâteau alors que j’entendais des mots sortir de la bouche de Lily… La question qu’on me posait était pourtant si simple, pourquoi la réponse ne pouvait pas l’être tout autant? Savoir si je savais jouer de la guitare ce n’était quand même pas si sorcier… L’instant suivant je me rappelais avec amertume de ma jeunesse. Je me rappelais de comment, j’avais commencé à jouer dans le garage de mes parents dans cette ville beaucoup trop grande. Je me rappelais aussi et surtout de mon meilleur ami qui avait joué avec moi et qui était peut-être encore quelque part dans cette ville et qu’il a peut-être fondé une famille et qu’il est sans doute impossible pour moi de remettre la main dessus aujourd’hui. J’avais toujours son numéro de graver dans un coin de ma tête et il m’était tout simplement impossible de lui parler.

- C’est comme ça que je vivais avant. J’ai longtemps était musicien itinérant, jouant dans un bar puis dans un autre. C’était un moyen de gagner de l’argent, de ne pas attirer l’attention tout en continuant de chasser. Chaque endroit où j’allais, il y avait toujours des créatures à calmer. Enfin, ce n’était pas mon métier à l’origine et je pense à reprendre un métier un peu plus stable si on décide de définitivement s’installer avec Lysbeth. Je n’ai plus l’habitude d’être sédentaire, j’ai un peu peur de rester, mais je crois que c’est la meilleure chose, c’est la première fois depuis longtemps que je me lie sincèrement d’amitié avec des personnes et j’ai vraiment peur de tout foutre en l’air.

Ou comment commençait d’une question simple finir par parler d’une de mes peurs les plus profondes. Il fallait vraiment que j’apprenne à tenir ma langue. Voilà que j’étais passé de la guitare à la peur de ne pas m’intégrer et de casser le cul à tout le monde. Je la regardais l’air désemparé. Il fallait vraiment que j’apprenne à me la fermer par moment.

- Jouer, fait partie de nombreuse chose que je ne peux malheureusement pas faire dans ma chambre d’hôtel, du coup, j’ai été m’installé ailleurs pour profiter un peu de mon instrument. C’est vraiment épuisant la vie de nomade par moment…

Peut-être que je vieillissais et devenue un peu plus chiant, ou peut être que je réalisais petit à petit que j’aimerais bien avoir une maison ou rentrer le soir, un toit sur la tête qui ne changeait pas toutes les semaines, une cuisine dans laquelle je pouvais faire à manger. Il y avait énormément de choses qui devaient jouer et sans doute que la lassitude faisait partie d’entre elles. Je n’en savais pas plus, mais j’avais si peur de répondre à côté de la plaque. Peut-être que mes monologues à répétition lui permettraient sans doute de mieux me comprendre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 62
○ double-compte(s) : Non
○ crédits : (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Jeu 5 Oct - 12:08

Lily fronça légèrement un sourcil alors que Neil tâchait de lui assurer que le livre ne serait pas pressé à remettre à son propriétaire. À vrai dire, on aurait presque dit qu'il confessait l'avoir volé. À tort ou à raison, elle avait cependant du mal à croire qu'il puisse s'agir de cela. Il n'avait pas vraiment la tête de quelqu'un de prêt à voler autrui... D'un autre côté, les chasseurs étaient généralement pleins de ressources, et le fait de devoir se débrouiller seuls sur bien des plans impliquait aussi souvent de contourner la loi et de lui faire quelques entorses. La brune avait elle-même des effractions à son actif, pour la bonne cause, même si elle essayait toujours de rester dans le droit chemin dans la mesure du possible. Dans le doute, elle allait essayer de régler cette affaire rapidement, ce qui éviterait que des problèmes puissent se présenter.

« Je vais essayer de ne pas trop traîner quand même. Ce serait bête que ce livre finisse par se perdre sur un malentendu.

Elle avait légèrement penché la tête sur le côté en annonçant cela. Que son visiteur doive ou non rendre l'ouvrage ne la regardait pas vraiment, mais si tel était le cas il arriverait peut-être à le faire sans être remarqué et avant de se faire taper sur les doigts... Même si elle n'avait aucune garantie que... Oh, de toute façon, il fallait qu'elle arrête de se triturer la cervelle avec ça. Ce qui importait était de l'aider dans les plus brefs délais, et d'éviter que l'ouvrage ne se perdre. Elle avait un trop grand amour pour les livres pour supporter que cela puisse arriver, au moins partiellement par sa faute.
Le fait d'avoir lancé Neil sur le sujet de la guitare lui valut un certain nombre de révélations auxquelles elle ne s'attendait pas. Découvrir ces bribes de passé était intéressant, mais au-delà de ça, il faisait preuve d'une grande honnêteté en lui faisant part de ses angoisses. Lui laissant le temps de finir, elle ne reprit la parole qu'après que ses derniers mots ne se soient écoulés de ses lèvres.

- Tu devrais peut-être simplement laisser couler. Ne pas trop t'angoisser, juste... prendre les choses comme elles viennent. Tu pourrais peut-être être surpris, qui sait ?

Son ton se voulait rassurant, empreint de douceur. Lily pensait sincèrement qu'il était possible pour Neil de s'intégrer à Blackwater Falls. Elle-même l'avait fait, petit à petit, et elle avait même emménagé dans la ville il y a quelques temps. Il ne fallait pas être trop sévère avec soi-même, et se mettre moins de pression. Songeuse, elle reprit tout en regardant la housse de guitare près de son propriétaire.

- Ca doit être une sacrée vie d'être toujours sur les routes. Ce n'est pas trop difficile de bouger sans arrêt ? En tout cas, je suis sûre qu'être musicien itinérant a été un vrai avantage pour la chasse. Ça a toujours été un peu compliqué pour moi de concilier ça avec mes cours, et je n'ai jamais pu bouger d'un bout à l'autre du pays. Mais évidemment, ma situation a d'autres avantages. »

La brune imaginait qu'il avait emmené sa fille sur les routes, ce qui devait être d'autant moins facile. Elle-même n'avait pas d'enfant, et au vu de ce que sa vie était devenue, elle en était plutôt satisfaite. Elle n'aurait sans doute pas trouvé de place pour la vie de famille, sans oublier qu'il fallait garder à l'esprit la façon dont s'était terminé son mariage. Elle avait de l'admiration pour ceux qui osaient ne pas s'attacher à un endroit fixe et qui se dévouaient à leur tâche difficile mais essentielle. Il n'y avait pas de reconnaissance pour les chasseurs en retour de leurs efforts, et ce n'était pas facile à vivre. De son côté, elle avait choisi de rester sédentaire et de chasser dans les environs de son domicile, ce qui était suffisant mais la limitait également. Ses connaissances héritées du milieu universitaires comblaient cependant les désavantages de sa situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 394
○ double-compte(s) : Aden & Richard
○ crédits : (c) Melly / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Jeu 5 Oct - 19:04

Elle était tout simplement adorable concernant le livre, je ne pouvais clairement pas rêver de mieux. Je lui fis un petit sourire en coin, il était clair que j’avais été sans doute un peu vague concernant la provenance de ce livre, mais j’étais sans doute bien incapable de faire mieux. Je préférais tout de même ne pas en rajouter une couche à ce sujet, je n’avais pas vraiment d’information à fournir de toute façon. Je la laissais parler, de toute façon, j’étais en train de boire mon thé, je ne pouvais donc pas parler.

Prendre les choses comme elles viennent ? Être surpris ? Comme quand l’autre conne m’a laissé tomber ? Je ne savais pas trop comment prendre la remarque, évidement, elle ne connaissait pas ma vie et je m’étais bien gardé d’expliquer que j’avais une ex-femme dans cette ville accompagnée d’un fils de l’âge de Lysbeth, sans doute un peu plus jeune. Après tout ce n’était pas comme si on m’avait demandé des informations sur le sujet. Je ne me taisais pas volontairement, disons plutôt que cela ne venait pas dans la conversation.

- C'était une sorte de bénédiction quand j'avais trente ans et que j'ai décidé d’envoyer ma vie bouler. Avec Lysbeth ça se passait plutôt bien, je faisais en sorte de rester relativement dans la même zone géographique pour qu’elle n’ait pas trop besoin de changer d’école. Elle doit son éducation sans doute plus parce qu’elle est curieuse qu’autre chose. Aujourd'hui, je ne sais pas trop...

Je prenais le temps de réfléchir à la question qui n’en était pas vraiment une. Est-ce que j’étais à l’heure d’aujourd’hui encore content de tout ça ? Sans doute sinon j’aurais arrêté depuis longtemps, mais c’était surtout une façon de ne pas grandir, de rester adolescent, de me dire que j’avais réussi ce que j’avais échoué jusqu’à maintenant. Je ne savais pas trop comment c’était possible et comment, j’en étais arrivé là, mais une chose était certaine, c’est que j’avais réussi à vivre plus ou moins de cette passion. Ce n’était pas toujours évident de joindre les deux bouts, mais je ne finissais plus autant les mois dans le rouge. Je penchais la tête, un moment et regardait Lily avait un air qui se voulait vraiment sérieux. Pourquoi est-ce que j’étais en train de lui raconter tout ça maintenant ?

- Pour tout te dire, jouer de la guitare, distraire les gens autour de moi, ça me plait, mais ne pas avoir mon petit coin tranquille avec mon lit me manque sans doute un peu. Mais quand j’y réfléchis un peu plus je réalise que je n’ai jamais eu vraiment de chez moi et j’ai presque peur de m’installer quelque part parce qu’il faudrait que je construise un endroit ou je suis bien et je ne sais même pas si je suis capable de faire ça.

J’avais vécu chez mes parents, puis avec mon ex-femme et à présent dans des hôtels, ce n’était sans doute pas une vie quand on avait presque 50 ans, mais c’était la mienne. Je n’avais pas d’autre choix que de faire avec et d’accepter de toute façon. Les choses ne changeront pas sous prétexte que j’en ai envie. Je souriais doucement à la brune devant moi. Elle semblait un peu triste de ne pas pouvoir chasser plus loin que les environs, mais pour le coup, c’était plus une bénédiction qu’autre chose. J’étais capabable de lui dire mon point de vue sur le sujet et peut-être que ça pourrait même la faire changer d’avis.

- Tu sais, en chassant, j’ai appris deux trucs. Tu n’as pas besoin de beaucoup bouger pour trouver une chasse si tu le souhaites et qu’il y aura toujours un chasseur prêt à filler un coup de main pour faire un truc qui est hors de portée pour toi. Alors ne te prend vraiment pas la tête, on fait tous avancer le monde dans une meilleure direction en nous battant même si ce n’est peut-être pas comme toi tu le voudrais.

Chasser, c’était compliqué, mais surtout vital pour maintenir le semblant d’équilibre qu’il y avait dans le coin. Je savais que les chasseurs seraient toujours présents et que les monstres aussi. Nous ne pourrions de toute façon jamais vivre en harmonie et ce ne serait sans doute pas faute d’avoir essayé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 62
○ double-compte(s) : Non
○ crédits : (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Sam 7 Oct - 12:38

Lily pouvait difficilement désamorcer les craintes de Neil. À défaut, elle voulait au moins le rassurer, le mettre à l'aise. L'ambiance qui se dégageait de son domicile tendait généralement à détendre les gens. Le côté chaleureux et agréable... Sur elle-même, cela avait un effet radical, mais d'une certaine façon il était légitime que son chez elle lui semble douillet et agréable. Elle avait une grande maison, d'un certain point de vue bien trop grande pour elle seule, mais cela ne la dérangeait pas. Elle avait besoin d'espace pour entreposer ses nombreuses affaires pour la chasse ou simplement pour ses recherches professionnelles. Et au moins, elle avait aussi le loisir d'inviter ses parents ou sa sœur lors des fêtes par exemple.
Elle écouta attentivement lorsqu'il lui énonça les avantages de la vie sédentaire, lui assurant qu'il y avait toujours moyen de trouver comment agir près de chez soi. En l'occurrence, avec la situation de Blackwater Falls, il ne croyait pas si bien dire. Toutefois, elle avait déjà songé à plusieurs reprises à se déplacer plus loin, au moins temporairement, pour mettre au clair quelques histoires plus lointaines. En ce moment cependant, il y avait bien assez à faire avec ces problèmes de vampires dont elle avait déjà longuement disserté avec Elijah, ainsi qu'avec les wendigos qui traînaient dans les bois.

« Tu as sans doute raison. Mais j'ai parfois l'impression d'avoir les pieds et les poings liés par les contraintes de mon quotidien, et je me dis que je pourrais faire mieux si j'avais tout laissé tomber pour ne me consacrer qu'à ça.

La brune était plus que consciente qu'elle aurait alors été dans une situation précaire. Ses économies n'auraient pas tenu éternellement face à une vie de nomade, et elle voyait mal ce qu'elle aurait pu faire de plus pour survivre que sa profession actuelle. Par ailleurs, elle ne doutait pas qu'elle aurait eu du mal à se passer de ce métier passion pour lequel elle avait oeuvré toute sa vie ou presque, raison pour laquelle elle avait choisi de poursuivre dans cette voie tout en se consacrant également à la chasse. Après un dernier petit gâteau à la cannelle, elle posa sa tasse sur sa soucoupe, puis sur la table basse face à elle. S'avançant doucement dans le fauteuil, elle prit une inspiration avant de se pencher vers Neil.

- Bien, voyons un peu ton livre. Je peux ?

Elle ne guetta qu'un signe de tête en guise d'assentiment avant de se lever, de tendre la main vers le livre et de s'en saisir. Sans rien ajouter, elle quitta le salon en passant devant ses escaliers, traversa le séjour puis emprunta le couloir donnant sur l'entrée avant de s'engouffrer dans son bureau, qui était un poil encombré. Allumant la lumière, elle fit place nette sur le bureau pour pouvoir ouvrir l'ouvrage, s'installant dans son siège. Il fallait espérer que son visiteur avait suivi le mouvement, sans quoi il se sentirait peut-être un peu perdu. Lorsqu'il la rejoignit, elle était déjà plongée dans sa lecture, et avait ouvert un carnet dans lequel elle prenait des notes avec un crayon à papier. Un dictionnaire était également ouvert près d'elle, afin qu'elle puisse le consulter en cas d'incertitude. Pensive, elle communiqua bientôt le fruit de ses premières recherches à Neil, en lui désignant du doigt les endroits-clés du texte.

- Hmm... Je peux déjà te dire que ça parle d'empousa, une créature de l'Antiquité grecque qui passait pour se nourrir du sang de ses victimes. À la longue, on a fini par les considérer comme des démons ou des esprits plutôt que des vampires, mais... Je vais voir ce que ce texte peut nous apporter comme informations. Je ne sais pas d'où cet ouvrage tire sa source, mais ça pourrait être vraiment intéressant. En tout cas, il y a énormément de légendes de cette époque qui parlent de créatures féminines suceuses de sang, peut-être que ça te donnera une piste en fin de compte. »

Une chose était certaine, c'était qu'elle ne parviendrait pas au bout de ce texte ce jour-là. Néanmoins, elle ressentait des picotements et des fourmillements d'excitation jusqu'au bout de ses doigts tandis qu'elle parlait. Elle se retourna lentement vers Neil, qui put voir qu'elle avait chaussé sa paire de lunettes afin de ne pas perdre une miette du texte. Elle avait le regard brillant, et on ne pouvait pas douter qu'elle allait se donner à fond dans cette traduction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 394
○ double-compte(s) : Aden & Richard
○ crédits : (c) Melly / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Sam 7 Oct - 17:47

Le débat sur les chasseurs était de toute façon stérile, on savait l’un comme l’autre qu’elle ne changerait pas ça et qu’elle ne le pouvait pas et plus important encore, je ne lui souhaitais absolument pas. Je me contentais de hocher la tête alors que je finissais par hocher la tête à sa remarque. Je ne voyais pas quoi ajouter d’autre donc c’est mieux de rester silencieux. Oui, j’arrivais à prendre sur moi et à me taire. C’était assez rare pour être souligné surtout sur un moment comme ça. Lorsqu’elle demanda pour le livre, j’avais l’air un peu bête l’espace d’un instant, il était ici pour ça en même temps donc la question ne se posait pas vraiment.

- Evidement, il me semble qu’il est là pour ça.


Elle se leva juste après avoir attrapé le livre et je dois bien avouer que je ne comprenais pas de suite ce qui était en train de se passer puis je compris ensuite que je devais la rejoindre. Je ne pouvais pas me résoudre à la laisser derrière moi et puis de toute façon, elle n’allait pas vraiment me parler puisqu’elle allait être concentrer alors autant en profiter un peu, j’espérais surtout ne pas être de trop envahissant pour le coup. Je retrouvais Lily sans trop de difficulté tout de même. J’observais la pièce un instant avant de savoir ce que j’allais faire…

J’allais sans doute une fois de plus passer pour un bon gros wierdo, mais je m’en fichais ce qui avait de l’importance à ce moment présent était de me détendre un peu et si elle était concentrée dans son livre, je pouvais bien en profiter pour jouer des cordes. J’aurais pu m’installer sur une des chaises, mais je crois bien que c’était sur ce genre de chose que j’étais le moins bien installer pour jouer. Sans hésiter vraiment, je me suis laissé glisser le long du mur avant de caler mon tibia gauche sous mon genou droit pour commencer à jouer. Des notes simples, une composition que je savais parfaitement fonctionnelle. De toute façon, elle n’attendait guère plus de moi, elle n’était pas mon audience aujourd’hui, il fallait quelque chose de calme et d’apaisant quelque chose qu’on écoutait sans entendre, un peu comme le jazz que certain oubliait dans les musiques d’ascenseur, pas de note forte, pas de riff endiabler et entrainant et une fois de plus, pas de parole…

Chanter en public c’était quelque chose pour lequel je n’étais pas vraiment doué, mais que j’avais été obligé de travailler sur moi pour le faire au début, aujourd’hui, j’étais bien content d’avoir pu refiler la patate chaude à ma fille adoptive, c’était tellement plus facile pour moi à gérer comme ça. Finalement après quelques minutes Lily se tourna vers moi pour me donner un premier résumé des choses qu’elle avait déjà traduites. J’étais impressionné et surtout bien incapable d’en faire autant.

- Au moins, il parle visiblement du bon sujet ce qui n’est déjà pas mal, je ne me suis pas trompé en demandant de l’aide à Dan…

Je lui offris un petit sourire timide en lui disant ça. C’était plus facile ainsi, au fur et à mesure que j’étais dans cette maison, je me détendais un peu. Oubliant que je n’étais pas chez moi l’espace d’un instant après tout tant que j’avais une guitare j’étais un peu chez moi. C’était la seule chose dont j’avais réellement besoin pour être bien. Je ne m’inquiétais plus vraiment de savoir ce que la brune pensait de moi. Il n’y avait plus que mes doigts posés sur les cordes de celle que j’avais choisie à la place de bon nombre de femmes dans ma vie. Finalement après l’avoir observé quelques secondes, je réalisais enfin la différence, elle avait mis ses lunettes, me faisant penser l’espace d’un instant que je n’étais plus tout jeune et que je devrais en théorie en porter.

- Tes lunettes te vont bien… J’ai bien l’impression que ça à l’air de devenir un incontournable parmi le peu de personnes que je connais.

Des connaissances, je n’en avais pas tant que ça au final. Je ne savais si Elijah portait des lunettes, mais en tout cas, moi c’était certain que j’aurais dû en avoir sur le bout du nez, mais ça m’emmerder plus qu’autre chose alors j’avais choisi de laisser tomber. Je ne voyais pas grand-chose quand il était question d’envoyer un sms ou lire un article, mais c’était parfaitement gérable dans la vie de tous les jours…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 62
○ double-compte(s) : Non
○ crédits : (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Dim 8 Oct - 17:09

Lily avait écouté avec plaisir les notes qui émanaient de la guitare de Neil alors qu'il faisait courir ses doigts sur les cordes. Elle ne s'y était pas attendu, mais ce n'était pas du tout pour lui déplaire. Cela ne l'avait absolument pas empêchée de travailler, son esprit étant parfaitement à même d'isoler les choses qui l'entouraient pour lui permettre de se concentrer comme il se devait. La musique, reléguée au second plan de son esprit, avait été un fond sonore agréable et propre à la détendre alors qu'elle travaillait, certes brièvement.
À présent qu'elle lui avait livré les premiers résultats de sa traduction, assez maigres selon elle, son visiteur ne manqua pas de tiquer sur ses lunettes. Elle les avait enfilées sans même y penser, machinalement, ne voulant pas perdre une miette de ce sur quoi elle allait poser les yeux. Un petit sourire fleurit sur ses lèvres alors qu'elle le regardait, et elle effleura les branches de la monture d'un geste léger.

« Merci. J'en ai surtout besoin pour y voir clair et ne pas trop me fatiguer les yeux...

Au quotidien, elle n'avait pas forcément besoin de les porter. Même durant ses séances de lecture de loisirs, elle n'y était guère forcée. En revanche, elle voulait éviter toute fatigue prématurée et inutile lorsqu'elle devait passer un temps prolongé sur une étude. Son regard se porta à nouveau sur le livre ouvert et le calepin sur lequel elle prenait des notes. Cela allait lui demander un temps conséquent pour en tirer quelque chose de satisfaisant. À ce stade, elle ne savait même pas ce qu'elle allait y trouver. Les documents anciens étaient souvent lacunaires, parfois décevants. C'étaient les aléas de toute étude historique. Elle ne pouvait même pas assurer à Neil qu'elle pourrait satisfaire sa demande. Mais en toute sincérité, elle essayerait, et elle y mettrait toute son âme et toute sa détermination. Sa passion, qu'elle avait chevillée au corps, ne pourrait de toute façon pas permettre qu'il en soit autrement. Sa main droite se porta à sa tempe alors qu'elle tournait ses prunelles vers l'homme, son pouce et son index pincèrent la branche des lunettes qu'elle retira d'un geste fluide, avant de désigner la guitare qu'il tenait.

- C'était très beau ton petit morceau de guitare. Je comprends pourquoi tu as tout laissé tomber pour ça. Ça aurait été dommage de ne pas exploiter ton talent.

La professeure était parfaitement sincère. Tout cela avait paru tellement naturel qu'elle n'avait pas été incommodée le moins du monde. Pourtant, elle était habituée aux longs moments de silence alors qu'elle travaillait. C'était le meilleur moyen pour elle de pouvoir poser ses idées et réfléchir sans être distraite. Ce jour-là néanmoins, cet interlude musical avait fait figure d'exception. Elle en était sincèrement heureuse, et pour tout dire quelque chose au fond de son regard en réclamait encore. Elle aurait été comblée de pouvoir entendre quelque chose d'autre, et en y accordant toute son attention cette fois. Elle n'osa cependant demander, craignant que cela ne paraisse déplacé. D'un geste, elle désigna son bureau et ce qui s'y trouvait.

- Pour te faire une bonne traduction, je vais avoir besoin d'un peu de temps. Quelques jours, je pense. Ça te va ? Je vais te donner mon numéro, ce sera plus simple, même si tu peux passer à la maison quand tu veux. »

Lily lui fit un sourire éblouissant pour accompagner cette affirmation qui venait droit du cœur. Entre chasseurs, il fallait se serrer les coudes, c'était une certitude. Dans certains cas, cela débouchait sur une belle amitié, comme celle qu'elle partageait avec Elijah. Pour l'heure, elle n'était absolument pas en train de mettre un terme à leur entrevue. Cependant, il aurait été déplacé de sa part de s'installer à nouveau à son bureau et de s'enfouir profondément dans son étude. Elle s'y mettrait plus tard, quand elle n'aurait plus personne avec qui parler. Elle savait pertinemment que dès qu'elle se mettrait au travail, tout le reste du monde allait cesser d'exister à ses yeux, pour le temps que cela durerait. Aussi remettait-elle très justement ce travail à une autre fois... même si elle comptait bien donner satisfaction à Neil très rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 394
○ double-compte(s) : Aden & Richard
○ crédits : (c) Melly / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Lun 9 Oct - 5:34

Je ne pus m’empêcher de réprimer un soupir d’amusement en entendant la remarque sur les lunettes. Je me passais une main dans la nuque comme si je sentais déjà la claque que Lysbeth aurait pu me mettre derrière la tête en entendant cette remarque. En théorie, j’aurais dû porter des lunettes, en théorie, j’aurais aussi dû ne pas abandonner ma famille. Mais bon entre les théories et la pratique, il y avait par moment de grands gouffres que je n’étais pas capable de combler. Je lui fis un petit sourire en coin qui se voulait toujours autant timide. J’en avais marre de moi à ce moment précis. Où était passé le Neil qui savait ce qu’il était en train de raconter dans un bar après son concert ? En tout cas pas ici c’était une certitude. J’avais peur d’être ridicule, non-rectification, j’étais certainement très ridicule.

Je sentais même le rouge me monter aux joues alors qu’elle choisit de me complimenter pour la musique. En temps normal, ça ne me faisait presque ni chaud ni froid, parce que je sais que la plupart des femmes qui me l’avaient fait jusqu’à présent avaient une tonne d’arrières pensés dans la tête alors qu’aujourd’hui c’était bien différent. Je ne voyais pas ce même regard que j’avais vu des dizaines de fois alors que j’étais accoudé au comptoir du bar. J’étais sincèrement touché en vérité et le malaise que je ressentais en arrivant ici réapparut sans que je n’arrive à m’expliquer véritablement pourquoi.

- Merci, c’est venu tout seul, ça me prend parfois. J’espère en tout cas que ce n’était pas dérangeant. Par contre, ce n’est pas vraiment du talent, j’ai commencé à jouer, j’avais une quinzaine d’années avec mon meilleur on avait monté un groupe. Je n’ai pas eu de nouvelle de lui depuis des années, il se peut même qu’il ne soit plus dans le coin. On se partageait le chant d’ailleurs, enfin c’était y a longtemps, je chante plus depuis que Lysbeth le fait à ma place. En même temps dans les bars, une fille mignonne qui chante rapporte plus de pourboire.

Voilà, encore un monologue que j’aurais largement préféré éviter. Je soupirais alors que je baissais la tête un peu à la manière d’un enfant fautif. Pour le coup, j’avais l’impression d’être devenue totalement ridicule. Je marquais une pause. Je devais me ressaisir avant de devenir totalement ridicule. Je finis par me relever surtout en l’entendant parler de me donner son numéro. Je sortais alors mon téléphone de ma poche avant de le déverrouiller de rentrer dans le menu d’appel et de lui tendre comme pour l’incité à s’appeler. Elle aurait ainsi mon numéro en même temps que moi le sien.

- Je vais avoir l’impression de l’avoir répété beaucoup trop de fois aujourd’hui, mais je peux te laisser, tu sais. J’ai déjà passé un moment merveilleux avec toi. Enfin, je veux dire, que…

J’aurais dû me taire, lui laisser enregistrer son numéro sans rien dire de plus. Voilà que maintenant, j’en avais dit trop et que le pire dans tout cas c’est que je m’en voulais presque. J’avais essayé de rectifier le tir sauf que j’avais sans doute rendu les choses encore pires que ce qu’elle était. Je la regardais l’air perdu. Comment j’allais faire pour me sortir de tout ça ? Je ne pouvais pas, il n’y avait aucune alternative respectable. C’était la merde, je veux dire quoi que je dise, j’allais passer pour un connard sans cœur. Du moins c’était l’impression que j’avais. J’inspirais profondément pour espérer reprendre le contrôle de mon corps avant d’ajouter simplement.

- Enfin, je ne sais pas, je ne sais plus et c’est pas grave, si ?

Mon regard était triste, penaud, perdu. Je n’en pouvais plus de cette situation, je ne savais plus sur quel pied danser à force de vouloir faire les choses bien, je cassais un peu plus tout ça. Je la regardais incapable de dire quoi que ce soit de plus. Partir était d’après moi la meilleure chose que je pouvais faire maintenant, mais cela ne se faisait pas de claquer la porte et de mettre les voiles, j’avais déjà fait beaucoup trop de connerie maintenant. J’aurais pu lui dire, j’aurais dû lui dire, après tout ce n’était pas comme si c’était un problème.

- Je suis désolé, je perds tous mes moyens quand je pose mes yeux sur toi et ça me rend parfaitement ridicule.

Je poussais un soupir de soulagement après avoir dit cette simple phrase et j’avais retenu ensuite ma respiration craignant sa réponse. J’espérais qu’elle ne me prendrait pas pour un fou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 62
○ double-compte(s) : Non
○ crédits : (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Lun 9 Oct - 15:48

Lily avait l'impression de voir Neil se décomposer littéralement sous ses yeux. Voilà qu'il lui faisait à nouveau le coup du monologue un brin trop rapide, un brin trop dense. C'était clairement fait pour noyer le poisson. L'espace d'un instant fugace, qui disparut aussi vite qu'il était venu en l'espace d'un seul battement de cœur, elle eut envie de lui déposer un baiser sur la joue. Elle ne se l'expliquait pas, ce n'était qu'une pulsion du moment, sans doute à mettre sur le compte de cet air absolument adorable qu'il avait alors qu'il était confus. De toute façon, cela fut vite chassé, relégué bien loin de son esprit. Une fois de plus, son visiteur essaya de s'en sortir par une courbette et une tentative de fuite, ce à quoi elle répondit par un petit haussement d'épaules.

« C'est toi qui vois, tu sais. Mais tu ne déranges absolument pas.

Elle n'allait pas le retenir contre son gré, mais elle voulait tout de même qu'il se rende compte qu'il n'était pas un désagrément pour elle. Même si toute cette visite avait un caractère imprévu, c'était vraiment agréable. Et elle n'aurait pas été contre le fait d'entendre un autre morceau de musique joué à la guitare. Son regard s'était mis à luire d'un éclat plus intéressé encore lorsqu'il avait été question de chanter, même s'il avait clairement fait comprendre que ce n'était pas ce qu'il préférait, et que le fait d'avoir sa fille dans ce rôle lui convenait parfaitement bien.
Son air penaud n'était pas sans faire penser à celui d'un chiot pris en faute. La brune s'en voulait un peu de faire ce genre de parallèle, mais... Dieu, est-ce que c'était de sa faute s'il était craquant ? Elle n'avait pas peur de l'affirmer, elle était en droit de le dire. Quoi de plus légitime que ce genre de remarque ? De toute façon, elle n'était attachée à personne, donc elle n'avait pas de comptes à rendre. Et face à la dernière réplique qu'il lui lança, elle fit preuve d'une certaine franchise en répondant doucement, avec un sourire désarmant.

- Non... Je dirai plutôt que ça te rend incroyablement mignon.

Elle lui adressa un clin d'oeil avant de se détourner pour aller jusqu'à son bureau. Elle éteignit la petite lampe qui s'y trouvait, puis elle prit une feuille volante pour marquer la page du livre à laquelle elle s'était arrêté de traduire. Geste un peu inutile en quelque sorte, puisqu'elle n'en était qu'au tout début et qu'elle n'avait fait qu'effleurer le sujet. Elle referma de même son carnet, avant de prendre le chemin de la sortie de la pièce. Avant cela, elle prit le téléphone que Neil lui tendait pour procéder à l'enregistrement de ses coordonnées et à la réception des siennes par appel. Puis, elle se détourna, et lorsqu'elle fut dans l'encadrement de la porte, elle marqua un temps d'arrêt, la main posée sur le cadre. Elle se retourna à nouveau vers son visiteur pour lui proposer quelque chose sans aucune arrière-pensée.

- Est-ce que tu as envie de rester dîner ? Si ça te dit, bien sûr. »

Lily avait des choses au réfrigérateur et il serait donc possible de faire quelque chose. À moins de commander, ce qui était aussi une option. Quoi qu'il réponde, elle devait retourner au salon où elle avait laissé son téléphone afin de vérifier si l'échange de coordonnées était bien effectué. C'était au moins le minimum qu'elle devait faire avant qu'il ne mette les voiles. Concernant son livre, il pouvait être tranquille, il était entre de bonnes mains, et il n'avait aucune raison de douter qu'il en aurait des nouvelles très prochainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 394
○ double-compte(s) : Aden & Richard
○ crédits : (c) Melly / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Mar 10 Oct - 4:37

Malgré le trouble que je ressentais, je devais bien admettre que j’avais remarqué le regard de Lily. Je n’aurais jamais pensé qu’elle serait autant intéressée par la musique en même temps, j’avais toujours du mal à me dire par moment que ma musique pouvait vraiment plaire. Du moins autrement que dans un bar. Je n’avais pas les épaules pour devenir plus célèbre que ça, j’avais largement fini par le comprendre avec les années malheureusement. Est-ce qu’elle était en train de me faire comprendre d’une façon détournée qu’elle voulait que je chante ? Peut-être, mais en sois-je ne savais si j’avais vraiment le cran pour faire un truc comme ça. Déjà, je n’avais pas fait mes échauffements, je savais que ma voix ne serait forcément pas terrible.

Je restais totalement ébahi alors qu’elle m’annonça qu’elle me trouvait mignon, mais en soi est ce que c’était ainsi que j’avais envie d’être qualifié ? On ne disait pas d’un homme qu’il était mignon, c’était comme dire de quelqu’un qu’il est gentil, c’est uniquement quand on n’a pas d’autre adjectif à utiliser pour le qualifier. Je n’étais pas mignon, je n’étais pas un adolescent de quinze ans qu’on peut chouchouter, enfin, ce n’était pas l’impression que je voulais donner. Je la regardais s’éloigner impuissant alors que j’étais en train de tenir debout comme un pantin. Je n’avais pas la moindre idée de ce que j’allais bien pouvoir faire à partir de maintenant. Mais finalement, elle me fit une proposition à laquelle je ne m’attendais vraiment pas pour le coup. J’étais plutôt touché par cette dernière d’ailleurs.

- Avec plaisir. Je peux m’occuper du repas si tu veux, ça me ferait plaisir de faire un peu de cuisines. Enfin, j’admets que ce serait sans doute un peu bizarre.

C’était vrai que j’avais déjà fait le coup avec Elijah et c’était plutôt bien passé parce qu’il n’y avait pas grand-chose à faire et qu’on était bien plus nombreux ce jour-là. Ce serait sans doute un peu trop étrange aujourd’hui. J’avais suivi la brune sans aucune hésitation et j’avais posé ma guitare à côté de la porte d’entrée de la pièce. Je n’allais pas la garder entre les mains surtout si je l’aidais à faire la cuisine. Mais d’une certaine façon, je ne voulais pas m’imposer, je n’étais pas chez moi et même si j’aimais bien faire à manger, ce n’était pas une raison pour lui forcer la main dans cette histoire. J’avais l’impression que de toute façon, elle avait déjà d’autres projets pour le repas de ce soir.

- Au pire, je peux toujours te divertir pendant que tu cuisines, sauf si tu as autre chose en tête. Je serais heureux de t’inviter à manger quelque part, mais ça ferait sans doute un peu trop rendez-vous ce qui serait sans doute un peu déplacé.

J’attendais surtout sa réaction vis-à-vis de ça. En vérité ça ne me posait pas de problème de l’invité à sortir, mais je savais bien que ce n’était pas vraiment comme ça qu’on organisait un rencard. Je lui souriais l’espace d’un instant grattant d’un air perdu ma barbe. En même temps sortir impliquait se mêler aux gens respectés les conventions sociales, dans un restaurant, il était compliqué de pouvoir discuter à son aide. Je réalisais que je devais sans doute être un peu ridicule de proposer ce genre de chose maintenant, en chaussette dans sa cuisine. Mais bon, j’avais envie que mignon ne soit pas le seul adjectif qu’elle ait envie d’utiliser me concernant, oui, je ne l’avais pas oublié.

L’espace d’un instant, je réalisais que si je restais diner ici, Lysbeth allait sans doute se demander ce que j’étais devenue. Je décidais donc de ressortir mon téléphone portable pour lui envoyer un petit message et la prévenir qu’il n’était pas nécessaire de m’attendre ni de me chercher. Je rentrais à l’hôtel quand je pourrais, en attendant je savais très bien qu’elle allait aussi en profiter dans son coin.

- C’est toi la maitresse de maison, ce choix t’appartient.

J’avais fait en sorte de me calmer de reprendre le contrôle de ma respiration qui avait tendance à faire des hauts et de bas. Je n’étais habituellement pas mauvaise à ce petit jeu. Draguer une femme la mettre dans mon lit, mais ensuite ? Oui, c’était le ensuite qui me faisait peur. C’était pour ça que j’avais du mal avec Lily. Je savais dans le fond que je voulais plus qu’une simple nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 62
○ double-compte(s) : Non
○ crédits : (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Mar 10 Oct - 16:44

Lily empoigna son téléphone resté sur le guéridon près de son livre, et vérifia que l'appel manqué lui avait bien laissé les coordonnées de Neil. Effectivement, une notification la prévenait de la tentative de la joindre, et elle n'eut plus qu'à ajouter le numéro dans son répertoire. Après une petite seconde d'hésitation, elle rajouta un petit émoticône de serpent à côté du nom « Neil ». Juste pour la blague. Elle s'amusait à mettre ce genre de petit symbole à côté de ses contacts personnels, tout comme elle avait déjà mis un petit émoticône de flamant rose à côté du prénom d'Elijah. Elle n'aurait décemment pas pu mettre autre chose.
Elle fut sincèrement heureuse de voir que l'homme accepta son invitation. Elle n'aurait trop su dire ce qui se passait entre eux ce soir-là, mais une chose était évidente, c'est que l'ambiance était pour le moins... particulière. Elle avait l'impression que cela se ressentait jusque dans l'atmosphère, un petit quelque chose qui hérissait sa peau de picots dans un léger frisson. Elle pencha légèrement la tête sur le côté dans une mimique adorable, alors que son visiteur offrait de faire la cuisine pour eux ou de l'inviter à dîner dehors tout en émettant quelques réserves.

« Eh bien, on peut toujours reporter ce repas en extérieur à une autre fois... Peut-être que pour ce soir on peut se contenter d'un petit dîner tranquille ici, si ça te dit.

La brune se réjouissait sincèrement d'avoir une occasion de le revoir, et elle serait ravie de se rendre avec lui au restaurant. Il n'avait peut-être pas tort sur un point : cela allait rudement ressembler à un rendez-vous. Ce qui était un peu troublant, car elle n'était pas habituée à ce que les choses prennent aussi rapidement et spontanément un tel tournant. Depuis la mort de son mari et le début de sa carrière de chasseuse, elle n'avait pratiquement pas eu d'histoire sentimentale. Une fois ou deux, tout au plus, et cela n'avait duré que pour quelques mois dans le meilleur des cas. Elle n'avait même pas eu de temps à consacrer à tout ça. Pour être honnête, elle avait l'impression que Blackwater Falls avait des effets tout à fait nouveaux sur elle aussi.
Puisqu'elle avait choisi de passer plutôt la soirée tranquillement chez elle en bonne compagnie, il s'agissait donc de trouver ce qu'ils allaient manger. Heureusement, elle avait un réfrigérateur bien rempli, ce qui allait sans doute leur faciliter les choses. Là, tout de suite, elle avait bien besoin d'un verre de quelque chose. Elle n'avait réellement eu aucune arrière-pensée en faisant une telle proposition, ni même en complimentant Neil. Ça lui était venu naturellement. Cependant, les choses avaient pris une certaine tournure entre eux, et elle en était bien trop consciente pour l'ignorer. Replaçant une mèche de cheveux sombres derrière son oreille, elle annonça donc la couleur de leur soirée.

- Je serai heureuse que tu me donnes un coup de main en cuisine. Je ne vais quand même pas cantonner mon invité derrière les fourneaux, si ?

Au fond, Lily pensait que son visiteur n'aurait pas été gêné s'il avait dû cuisiner seul toute la soirée. Il avait bien dit quelques jours plus tôt qu'il adorait faire la cuisine et qu'il n'en avait pratiquement plus eu l'occasion depuis qu'il avait adopté un style de vie nomade. Pour sa part, elle trouvait très agréable d'avoir quelqu'un pour lui donner un petit coup de main, et elle aurait pu jurer qu'ils allaient partager un bon moment en cuisine. Elle lui adressa un petit signe pour qu'il la suive, et marqua un temps d'arrêt avant de sortir du salon.

- Même si je dois avouer que ton offre de mettre un peu de musique d'ambiance est très alléchante aussi... »

Elle aurait été vraiment heureuse s'il se remettait à jouer quelque chose. Elle ne doutait pas de pouvoir passer une soirée à l'écouter, installée dans un fauteuil au coin du feu, sa couverture autour d'elle et une tasse de thé chaud dans les mains. La brune conduisit finalement Neil jusqu'à la cuisine où elle lui montra un petit peu où étaient rangés les ustensiles, ainsi que les ingrédients rangés dans ses placards et son réfrigérateurs bien remplis. Tout cela n'attendait plus que leur inspiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 394
○ double-compte(s) : Aden & Richard
○ crédits : (c) Melly / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Mer 11 Oct - 6:36

L’idée de sortir avec Lily me fit un léger pincement au cœur. J’étais heureux de cette idée tout en étant dans le fond complètement paniqué. Depuis quand je n’avais pas été dans un rencard ? Bien trop longtemps. La dernière femme que j’avais invitée au restaurant n’était autre que mon ex-femme. Depuis elle, il n’y avait eu dans ma vie que des histoires sans lendemain, mais je savais que j’étais prêt à faire des efforts parce qu’il était question d’une femme magnifique qui semblait avoir un grand cœur. C’est avec un sourire qui se voulait sincère que je lui répondais simplement.

- Compte sur moi. Restons simples aujourd’hui.

J’étais déjà en train de me dire qu’il faudrait sans doute que j’aille faire quelque achat de vêtement pour pouvoir être présentable. Cela faisait des années que je n’avais pas des vêtements vraiment présentables pour ce genre de moment. Enfin, j’avais encore le temps de voir ça et je n’allais pas me mettre la pression pour une soirée qui n’était même pas encore programmée alors que maintenant, j’avais déjà une soirée à gérer et surtout que la pression et mon cœur avaient décidé de jouer aux montagnes russes. Ce qui n’était pas spécialement facile à gérer d’ailleurs.

- Tu pourrais profiter de lui et te contenter de le regarder faire. Ce ne serait pas mal vu de sa part, au contraire, il y prendrait un plaisir certain.

Cette phrase… Oui, elle était pleine de sous-entendus à moitié dissimulés, c’était assez étrange de se dire que simplement l’idée de faire la cuisine était en train de me calmer. C’était une chose que j’aimais faire quand j’étais stressé, c’était une façon de rassembler mes esprits et de me calmer et là pour le coup c’était absolument parfait. Je souriais à la brune alors que j’ajoutais même un clin d’œil à la remarque que je venais de faire. Si je partais trop loin, je comptais sur elle pour me remettre en place après tout, on était là pour passer un bon moment et si jouer aux jeux du chat et de la souris en faisait partie, j’étais largement prêt pour jouer. Oui, dans le fond, j’étais un homme plutôt calme et docile par beaucoup d’aspects, mais comme chez beaucoup de personnes, il y avait une légère part d’ombre en moi et c’était sans doute cette envie de contrôler ma vie sur le point sentimental, de vouloir trop la contrôler.

- Si c’est parce que tu as envie de m’entendre chanter, on peut aussi s’arranger pour que cela arrive avant la fin de la soirée, en attendant on peut faire à manger ensemble. Enfin, moi ça me parait être une bonne idée.

Je n’avais pas envie de la regarder faire. Si elle voulait simplement m’entendre chanter, et bien c’est quelque chose qui arrivait, ça me faisait un peu peur je devais bien l’avouer. Je n’avais plus eu de public pendant des années, mais je savais qu’avant ma voix était un atout de taille, enfin, j’avais surtout fini par le comprendre sans vraiment être prêt à l’admettre.

Finalement, faire un repas à deux s’était avéré un exercice des plus intéressant. Il n’y avait pas eu d’autre remarque déplacée de ma part, pas vraiment de sous-entendu. Sans doute quelque contact de main "involontaire" quand il était question de se donner des ustensiles de cuisine, quelques échanges de regard ou j’avais eu l’impression de déceler une certaine tension sans pour autant trouver cela foncièrement négatif. C’était étrange et inattendu, je n’avais pas l’impression d’avoir déjà vécu ce genre de situation par le passé. Résultat, des courses j’étais un peu troublé, mais ça me plaisait de ressentir tout ça. J’avais l’impression de me sentir vivant d’une façon que je n’avais jusqu’à présent connue que dans l’excitation de la chasse.

- Il faut encore attendre que tout ça cuise, mais je suis persuadé que ce sera sans doute le meilleur repas que j’ai mangé depuis des années.

Je ne disais pas ça par rapport au fait d’avoir participé à sa création évidemment, mais plus tôt parce que nous l’avions fait ensemble et que je sentais que cette alchimie que nous avions eue en cuisinant en ressortirait certainement dans le plat.

- C’était la première fois que je cuisinais ainsi avec quelqu’un et j’espère que j’aurais l’occasion de recommençait avec toi.

Un sourire en coin apparut à nouveau sur mon visage alors que je m’éloignais un peu. C’était surtout une façon de ne pas laisser parler la tentation qui bouillonnait en moi. Je devais mettre des objets entre nous sinon l’envie de l’embrasser avec passion risquait de prendre le dessus et je n’avais pas envie de tout gâcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 62
○ double-compte(s) : Non
○ crédits : (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Mer 11 Oct - 12:14

La solution qui fut retenue à l'unanimité fut celle de se lancer dans un repas dont la préparation serait commune. Lily était un peu une fée dans sa cuisine, elle savait se débrouiller seule et confectionner plein de bonnes choses, mais elle était vraiment heureuse de recevoir un coup de main. D'autant plus qu'elle voyait clairement à quel point cela faisait plaisir à Neil. Refusant pour l'heure d'essayer de mettre un nom sur ce qui se passait entre eux alors qu'ils ne s'étaient que peu côtoyés, elle alla fouiller un peu dans ses réserves histoire de dresser un inventaire mental de ce qu'elle avait et en déduire des possibilités. Rapidement, une option se présenta à son esprit, et elle se retourna vers son visiteur pour lui faire une proposition.

« Si ça te convient, on peut faire des lasagnes. J'ai largement de quoi faire une béchamel et une sauce bolognaise maison.

Pour ce qui était de faire des pâtes fraîches eux-mêmes, cela aurait été possible, mais il n'aurait alors pas fallu commencer cette préparation de dîner sur un coup de tête. L'idée remporta un certain succès, puisqu'ils s'attelèrent à la confection de ce plat avec enthousiasme. Pour l'accompagner, il fut décidé de préparer également une salade, et en dessert ils finirent par tomber d'accord sur des pancakes. La brune avait en sa possession un excellent sirop d'érable, dont elle était très friande.
Elle aurait pu sans l'ombre d'un doute affirmer qu'il s'agissait de son expérience culinaire la plus inédite de sa vie. D'ailleurs, c'était également loin d'être la plus désagréable. La tension entre eux revint en force, sans doute due à leur proximité ainsi qu'à la chaleur globale de la cuisine, entre les plaques de cuisson et le four qui chauffait. La professeure pensait sincèrement qu'elle n'avait jamais ressenti avec autant d'acuité un contact furtif sur sa peau, lorsqu'ils s'effleuraient sans que le hasard y soit vraiment pour quelque chose. Elle tâchait à la fois de mettre un nom sur cette situation, et de laisser couler sans s'y attarder. Les choses s'apaisèrent une fois que le plat de lasagnes recouvertes de mozzarella fut au four.

- J'espère que ce sera vraiment le cas et que tu apprécieras, alors. Je m'en voudrais que tu sois déçu après toute cette préparation.

Pour le coup, Lily ne porterait sans doute que la moitié de la responsabilité, puisqu'il s'agissait d'un travail commun... Machinalement, elle se mit à mélanger la salade de chou en faisant en sorte que la vinaigrette imprègne bien les légumes. Une délicieuse odeur commença très vite à s'échapper par l'aération du four. Il ne leur restait dès lors plus qu'à préparer la pâte à pancakes, une recette qu'elle aurait été capable de faire les yeux fermés. En cet instant, elle avait été transportée très loin de son quotidien fait de chasses, de préoccupations permanentes et de recherches pour l'université et les cours qu'elle dispensait. En entendant les propos de Neil, l'offre lui vint spontanément, avec toute la générosité qu'il était possible de donner de bon cœur.

- Et bien, considère que si le cœur t'en dit, tu es le bienvenu chez moi, y compris dans cette cuisine. Je me doute que ce n'est pas à l'hôtel que tu peux te préparer quelque chose, alors... Si tu veux, tu pourras passer ici et préparer quelque chose pour Lysbeth et toi. Je pourrais aussi t'apporter quelque chose de temps en temps pour vous changer un peu des repas sur le pouce. Ça ne me gêne pas, je fais souvent un peu plus à manger et j'en apporte à Elijah, alors... »

La brune ne voulait pas être impolie, mais il lui arrivait souvent d'avoir trop de nourriture, et Elijah en bénéficiait souvent. Elle adorait cuisiner, et elle était seule... Ce serait sans doute un bon moyen de pallier à la nourriture de qualité moindre que Neil et sa fille devaient consommer au quotidien par manque de moyen de cuisiner. D'ailleurs, elle ne verrait vraiment aucune objection à ce qu'il vienne squatter sa cuisine de temps à temps s'il voulait confectionner un repas digne de ce nom pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 394
○ double-compte(s) : Aden & Richard
○ crédits : (c) Melly / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Mer 11 Oct - 17:07

En longeant le mur de la cuisine, j’avais attrapé ma guitare que j’avais laissée non loin. Je savais parfaitement qu’elle n’avait plus besoin de moi pour le reste. Nous avions déjà fait les lasagnes ensemble et c’était un peu plus compliqué de travailler ensemble pour la suite. J’avais donc préféré battre en retraite et puis elle voulait toujours m’entendre chanter non ? Ce qui pourrait sans doute se faire durant les prochaines minutes entre la cuisson des pancakes et des lasagnes, on avait un peu de temps. Elle était déjà en train d’annoncer que le repas ne serait peut-être pas bon. Je n’étais donc pas le seul à douter autant de moi. Je soupirais avant de lui répondre simplement avec beaucoup de sincérité.

- Il n’y a pas de raison que je le sois, la mise en bouche commence dès le début de la préparation et autant dire qu’elle a commencé sur les chapeaux de roues.

C’est vrai que j’avais déjà très faim simplement parce que cuisinais m’avait ouvert l’appétit. Il n’y avait pas à dire, il n’y avait rien de tel pour bien commencer un futur repas. D’un geste parfaitement habitué, je passais la sangle de ma guitare sur mes épaules. Et je la fixais intensément tout en commençant à jouer quelques notes sur ma guitare, j’avais sans doute besoin d’une idée avant de m’y mettre définitivement, mais je savais qu’elle arriverait, il fallait simplement le déclic, de toute façon, il était hors de question de faire les choses à moitié. Et pourtant, je n’avais pas chanté depuis un long moment… Avant que je ne commence, elle ajouta un commentaire concernant le fait de prêter sa cuisine et pour le coup, j’étais plutôt content de pouvoir compter dessus. C’était vraiment un superbe cadeau pour moi, même si elle ne s’en rendait sans doute pas compte.

- C’est vraiment très gentil de ta part de me prête ta cuisine et ça me ferrait vraiment plaisir, mais ça ne se fait pas vraiment de faire ce genre de chose, même si c’est si gentiment proposé. Enfin, si je trouve tout de même le courage de venir pour cuisiner, il faudra qu’on s’arrange parce qu’il est hors de question que je vienne faire à manger pour Lysbeth et moi sans te laisser de quoi manger également.

Un sourire tendre apparut une nouvelle fois sur mon visage. Je ne pouvais pas laisser les choses ainsi se faire, il n’était pas question que je vienne, prenne possession de sa cuisine si ce n’était pas pour lui laisser un petit quelques choses aux finales. Il était important pour moi de lui faire partager ça d’une façon ou d’une autre et si je pouvais lui laisser aussi une portion ce serait avec grand plaisir. Ce n’était pas comme si ça me prendrait beaucoup plus de temps de cuisiner pour une troisième personne. N’ayant pas rebondi sur la possibilité qu’elle nous apporte de la nourriture, j’ajoutais simplement.

- Les pâtisseries que tu m’as offertes tout à l’heure me consolent dans l’idée que ce sera de merveilleux repas si tu nous apportes à manger.

J’étais vraiment sincère pour le coup, en tout cas, je serais heureux de l’accueillir dans ma chambre d’hôtel, mais si tout ça rendait sans doute cette histoire encore plus ambiguë qu’elle ne l’était, enfin pas question de réfléchir plus longtemps que ça. Je cherchais une chanson qui ne sonnait pas trop comme une déclaration dans toute celle que j’avais en stock. Mon choix finit par se porter sur She Waits. Elle l’interprèterait comme elle le voudrait, mais pour le coup, il n’était question que d’une maison vide et d’une femme seule attendant le retour de son mari. Je me rappelais très bien de pourquoi cette chanson avait été écrite, je n’aurais peut-être pas du choisi de la chanter, mais c’était trop tard pour revenir en arrière. Je me donnais à cette chanson que j’avais écrite et composée avec mon meilleur ami, pas question de taper dans une reprise même si j’aurais largement pu. J’espère qu’elle serait heureuse du résultat parce que même si en apparence j’étais totalement sûr de moi et que je jouais avec une facilité déconcertante, dans le fond, j’avais peur que cela ne lui convienne pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 62
○ double-compte(s) : Non
○ crédits : (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Ven 13 Oct - 16:12

Lily était en train de confectionner la pâte à pancakes lorsque Neil se mit à jouer et à chanter. Sur le coup, elle dut s'arrêter pour pouvoir mieux profiter du moment et écouter sa voix. Elle se retourna lentement pour le regarder. Sans nul doute, il devait y avoir quelque chose d'insolite à avoir un homme armé d'une guitare en train de donner un concert privé dans sa cuisine. La brune ne s'arrêtait cependant pas à tout cela, elle se contentait juste d'écouter cette chanson qui lui était offerte et qui lui tirait de petits frissons. Même si sa cuisine n'avait pas la meilleure acoustique au monde, il ne lui avait pas été donné souvent dans sa vie de vivre un moment pareil. Pour ainsi dire jamais, en fait. À mesure qu'elle écoutait, un sourire naquit sur ses lèvres et s'agrandit petit à petit. Ce ne fut que lorsque les dernières notes se furent tues qu'elle put reprendre pleinement son souffle et parler sereinement.

« Wouah... C'était magnifique... J'ai du mal à comprendre pourquoi tu évites de chanter.

Les paroles étaient belles, et tout cela l'avait vraiment touchée. Curieusement, elle sentait que c'était spécialement pour la remercier qu'il avait fait une entorse à son habitude d'éviter de chanter. Le geste la touchait réellement. Par ailleurs, elle ne comprenait vraiment pas pourquoi il avait de telles réticences à chanter, car sa voix était reconnaissable et agréable à écouter. Ce n'était pas comme s'il avait eu des problèmes sur sa technique ou d'un point de vue esthétique... Après un moment de flottement, elle se prit à lui poser une question sur la chanson. Elle n'avait jamais rien entendu de tel, ce qui la portait à croire qu'il s'agissait de quelque chose d'inédit, ou alors au moins de peu connu.

- Est-ce que c'est toi qui l'as écrite ?

Lily retourna doucement à la confection de sa pâte à pancakes. Bientôt, la musique de Neil fut remplacée par celle, plus particulière, du fouet à pâtisserie qui battait la pâte. Un geste pour le moins fatiguant, mais elle avait tellement pris le coup de main que cela ne la dérangeait même plus, et qu'elle avait développé une certaine résistance. Elle soigna sa recette, cherchant à traquer le moindre grumeau qui aurait pu se glisser dans sa préparation. Il n'y avait rien de bien particulier dans sa recette, simplement un héritage qui lui venait de sa grand-mère maternelle. Elle essayait simplement de toujours faire au mieux pour que ce soit bon et savoureux.
Bientôt, un saladier rempli de pâte prête à l'emploi était posé sur le plan de travail. Méticuleuse, elle nettoya soigneusement ce dernier jusqu'à en chasser le moindre grain de farine. Une fois satisfaite du résultat, elle alla jeter un œil à l'état des lasagnes, mais ils auraient encore besoin d'attendre un peu. Elle invita donc son visiteur à passer un peu de temps au salon, où ils purent bavarder autour d'un verre. Une ou deux fois, elle alla vérifier si leur plat était prêt, jusqu'au moment où elle reparut armée d'une paire de maniques.

- Je crois qu'on peut passer à table. Les lasagnes ont l'air parfaitement cuites, et je ferai les pancakes quand on aura fini... Il faut juste trouver ce que l'on va boire avec tout ça ! Qu'est-ce qui te ferait envie ? »

La professeure disposait d'un certain nombre de choses dans sa réserve, et notamment de vins californiens qui pourraient sans doute parfaitement faire l'affaire. Avec un certain amusement, elle songea que cela allait sans doute donner une image d'elle bien contraire à ses affirmations de quelques jours plus tôt, lorsqu'elle avait assuré ne boire que très peu. En revanche, elle essayait toujours de garder quelque chose en réserve en cas de visite ou d'imprévu, comme à l'heure actuelle. Elle aimait recevoir et faire plaisir aux gens, ce qui en faisait une hôtesse de qualité.
Après avoir ramené le saladier sur la table du séjour qui avait été mise à leur attention, elle ramena le plat de lasagnes fumant qu'elle disposa sur le dessous de plat. À présent, il n'y avait plus qu'à trouver ce qui allait arroser leur repas, et l'affaire serait réglée. En cela, elle attendait clairement de Neil qu'il lui dise ce qui lui ferait plaisir. Après quoi, ils n'auraient plus qu'à prendre place et à se régaler !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 394
○ double-compte(s) : Aden & Richard
○ crédits : (c) Melly / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Ven 13 Oct - 17:14

Chacune de ses notes me rappelait des souvenirs, pas forcément sympathiques, pas forcément non plus désagréable. C’était spécial, à la fois appréciable et même détestable et je ne pouvais empêcher la force de la chanson s’emparer de moi. Aujourd’hui, elle avait un sens un peu plus particulier. Je réalisais que je ne l’avais pas chanté depuis que j’avais quitté Blackwater Falls et que j’avais littéralement abandonné ma maison, mon fils sans même me retourner. Je n’étais pas mieux, j’étais pareil et c’était horrible de le réaliser. Sans que je ne le contrôle vraiment alors que j’entamais la fin de la chanson, une larme finie par couler, ma voix c’était mis à tremblait, c’était sans doute beaucoup trop faible pour qu’elle ne s’en rende compte, mais moi j’avais senti la différence. Je l’avais vite fait disparaitre alors que je retirais ma guitare et que je l’entendais battre la pâte. L’affirmation qui suivait ma chanson me fit vraiment chaud au cœur, je l’avais visiblement bien choisi.

- Merci, vraiment ça me touche. Je ne sais pas vraiment, disons simplement que je n’ai pas l’impression d’être extraordinaire, simplement un gars avec sa guitare. Il y en a des tas qui sont capables de faire tellement mieux que moi. Je dois avouer que j’aime la musique, mais je n’aime pas spécialement être sous le feu des projecteurs, ce qui est vachement plus facile quand on ne chante pas. Mais si ça peut te faire plaisir, je serais heureux de te chanter d’autre chose à l’occasion. Tu as mon numéro, tu sais comment réclamer des chansons.

Je lui fis un petit sourire, sans doute à la fois gêné et content, si elle pouvait éviter un truc qui me donnerait l’impression que je suis un connard au milieu ça m’arrangerait sans doute un peu parce que ça deviendrait sans doute un peu compliqué à gérer. J’espérais en tout cas qu’elle comprendrait mon point de vue sur la question et j’étais prêt à faire l’effort tant qu’on ne me demandait pas vraiment de chanter en public du moins avec plus d’une vingtaine de personnes ou alors avec des gens que je connaissais. Enfin, ce n’était pas vraiment important. La question suivante me mit cependant un coup au cœur un peu plus. C’était vraiment compliqué de vivre dans le coin sans avoir eu l’occasion de le revoir.

- Oui et non. Cette réponse te convient ? Bon sérieusement, c’est une compo du groupe dont je faisais partie avec mon meilleur ami. Elle a été écrite en hommage à sa mère qui a dû l’élevé seul alors qu’il était très jeune. C’est un truc qui a marqué sa vie et aussi la mienne par la même occasion.

Tout ça me paraissait un beau résumé. Je n’allais pas m’étendre sur sa vie, je ne devais pas non plus trop m’étendre sur la mienne. Il y avait trop de zones d’ombre à planquer. Enfin, heureusement pour moi, il était temps de penser à passer à table. Je proposais évidemment mon aide pour mettre la table alors qu’elle était en train de me demander ce que je souhaitais boire avec tout ça. La réponse me semblait presque évidente et pour le coup, j’avais presque l’impression d’être monsieur tout le monde, mais on ne changeait malheureusement pas une équipe qui gagne.

- Au risque de passé pour le mec lambda, une bière si tu as me plairait bien… Sinon, n’importe quoi m’irait, je ne suis pas difficile et déjà bien heureux de pouvoir manger de la vraie nourriture.

Je lui fis un sourire à cette affirmation. Je m’installais à devant l’une des assiettes presque à contrecœur alors que j’attendais qu’elle refasse son apparition avec les boissons. Je ne savais pas ce qu’elle avait l’intention de boire, mais une chose est sûre j’avais hâte de gouter notre merveilleux repas du jour.

- Tu veux que je m’occupe de servir ?

Je savais que je n’étais pas chez moi et qu’en théorie ce n’était donc pas à moi de le faire, mais je ne faisais rien de mal en lui proposant de le faire. Je lui souriais une fois de plus. J’étais remis de mes émotions après cette chanson improvisée et j’avais laissé ma guitare plus loin. Non loin de ma housse d’ailleurs si je ne disais pas de bêtise. En cet instant présent, je ne savais même plus comment j’avais attiré ici, mais j’étais en tout cas heureux de pouvoir profiter du repas qui nous attendait et qui sentait vraiment très bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 62
○ double-compte(s) : Non
○ crédits : (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   Sam 14 Oct - 14:13

Lorsque le choix de Neil se fut arrêté sur une bière, Lily disparut sans attendre en direction de la cuisine. Sa réserve était une pièce qui la jouxtait, et dans laquelle elle avait également un réfrigérateur supplémentaire et un congélateur. Quand on passait son temps à faire la cuisine, il fallait pouvoir stocker même les produits frais. Heureusement pour son visiteur, elle avait aussi de la bière dans les boissons qu'elle avait de côté. Et pas n'importe laquelle. Bientôt, elle reparut avec une Samuel Adams blonde tout juste sortie du frais. Les amateurs avaient tendance à dire qu'il s'agissait de la meilleure bière américaine. Sans doute aurait-elle pu jeter son dévolu sur des bières canadiennes, mais celle-ci avait sa préférence lorsqu'elle se laissait aller à en boire elle aussi. Pour sa part, elle allait se contenter d'eau pétillante pour cette fois. En revanche, elle fit un crochet par l'évier de sa cuisine afin de laver les quelques feuilles de basilic qu'elle avait prélevées sur une plante qu'elle maintenait en pot. Cela ferait merveille rajouté sur les lasagnes.

« Et voilà ! J'espère que tu n'as rien contre les marques américaines...

La brune posa la bouteille de bière à côté du verre adapté, juste devant Neil. D'un geste, elle fit presque apparaître un ouvre-bouteille dans ses mains, et elle s'en servit pour faire sauter la capsule de la bouteille. Après quoi, elle alla prendre place de l'autre côté de la table, face à son visiteur. Elle récupéra la serviette en tissu rouge qui se trouvait près de son assiette, la déplia puis la déposa sur ses jambes en la lissant avec soin. Il fallait espérer qu'il n'y aurait aucun dérapage, sans quoi la sauce tomate aurait sans doute raison de son haut !
Elle leva doucement les yeux vers Neil lorsque celui-ci lui demanda l'autorisation de servir. Un sourire fleurit immédiatement sur ses lèvres. Entre eux, le plat tout juste sorti du four fumait joyeusement, indépendamment de la douce chaleur qui régnait dans la maison. Elle inclina légèrement la tête pour accompagner sa réponse, qui était somme toute prévisible.

- Je t'en prie, fais comme chez toi. Tu peux te rajouter quelques feuilles de basilic frais une fois que tu seras servi...

Comment aurait-elle pu lui dire non ? D'un geste, elle désigna la petite assiette sur laquelle elle avait disposé les feuilles de basilic frais qu'elle avait cueillies et lavées. Puis, elle suivit du regard les gestes de l'homme lorsqu'il coupa dans les lasagnes, faisant craquer et croustiller la partie la plus grillée de la mozzarella qui recouvrait le plat. Immédiatement, une bonne dose de vapeur s'échappa du plat alors qu'un morceau était dégagé. Ils allaient devoir faire très attention lorsqu'ils allaient se mettre à manger. Bientôt, tous deux furent attablés devant une belle assiette fumante et à l'air très appétissant. Du bout des doigts, Lily pinça quelques feuilles de basilic et en parsema sa portion. Il fallut quelques minutes avant que son premier morceau soit prêt à être mis en bouche, mais dès qu'elle commença à manger elle crut sentir son estomac piaffer de bonheur. C'était délicieux. Après avoir vidé sa bouche, elle attendit que Neil eut également goûté pour lui demander son avis sur ce plat conjoint.

- Alors, est-ce que c'est à ton goût ? »

L'assaisonnement était par exemple une pire question de goût. Ce n'était pas parce qu'elle adorait ce plat qu'il en était de même pour lui. C'était avec une certaine anxiété qu'elle attendait sa réponse. Mineure, certes, mais réelle. Elle ne voulait vraiment pas qu'il soit déçu. Surtout s'ils avaient raté leur coup parce qu'ils avaient passé leur temps à jouer à un jeu étrange dont les règles allaient sans doute se mettre bientôt en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Stay Calm - Pv. Neil Wilber   

Revenir en haut Aller en bas
 

Stay Calm - Pv. Neil Wilber

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Please ... Stay Calm. [A&Y]
» I Know You Wanna Stay In Bed But It's Light Outside ▬ Calleight & Kristen
» Centurion (de Neil Marshall)
» I can't live with myself, So stay with me tonight ! [Deh]
» Divine Exodus Vs Calm Sand (P) Vs Alatreon Star ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: upper town :: résidences-