AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en mai 2017. le printemps est doux et ensoleillé
n'hésitez pas à aller vous inscrire aux nouvelles missions juste ici

Partagez | .
 

 (ghosts of the past), gray.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
hunter ○ ultraviolence
— administratrice —
○ messages : 1623
○ double-compte(s) : riley et blair.
○ crédits : blue walrus (avatar), hallows (signature), kaleo (lyrics).
MessageSujet: (ghosts of the past), gray.   Mar 7 Nov - 22:36

ghosts of the past

Lenny cherchait Eli. Il lui avait dit qu’il était allé s’installer dans un bar dans les environs – la chasseuse avait sous-estimé le nombre d’établissements que le quartier possédait. C’était le troisième endroit où elle entrait, où on lui jetait des regards curieux alors qu’elle scrutait la foule à la recherche d’un regard bleuté familier. Lenny s’avança un peu à travers les tables, son regard glissant sur les fêtards. La musique ne jouait pas trop fort, ce qui était un changement bienvenu des autres endroits où elle était passé et des bars habituels. Mais Eli ne semblait pas être là – généralement elle n’avait aucune difficulté à le repérer, même dans les foules les plus compactes. C’était juste comme ça entre eux.

La journée avait été longue, et elle avait ressenti le besoin de décompresser. Au lieu d’aller se réfugier dans un pull d’Eli et de se mettre devant la télévision, Lenny avait décidé d’aller le rejoindre, peu importe où il était – prendre un Ginger Ale et discuter un peu. Ou même pas besoin de discuter. Juste d’être avec Eli lui ferait du bien, elle le savait. C’était une étrange solitude qui lui avait collé à la peau depuis qu’elle avait quitté l’appartement le matin même pour se rendre au club de boxe. C’était tout nouveau, depuis qu’elle et Eli avait débuté leur relation. Non pas qu’elle était dépendante de lui, mais sa présence avait un effet sur elle dont elle avait de la difficulté à se passer. Et même si elle le savait tout près, à quelques kilomètres au maximum, c’était parfois trop. Peut-être était-ce parce qu’elle avait passé tellement de temps loin de lui, que maintenant qu’ils pouvaient finalement vivre leur histoire, elle voulait que chaque minute compte, qu’elle ne laisse aucun moment s’échapper. Elle devait simplement se rappeler qu’Eli était là – et qu’il serait là, et qu’il ne partirait pas.

Lenny lâcha un soupir, se rendant à l’évidence qu’Eli n’était pas non plus dans ce bar. Elle tourna alors les talons, bien décidée à sortir pour peut-être rentrer, au final – et puis elle vit Charlie.

Non, c’était impossible – Charlie était mort voilà cinq ans de ça. Presque cinq ans. Cinq ans dans deux mois. Mais il était mort. Parti. Envolé. Il ne pouvait pas être là, assis au bar tranquillement, un verre à la main, le dos légèrement vouté. Ça ne pouvait pas être son frère. Lenny, paralysée aux côtés du spectre, l’observant avec des yeux ronds. Il lui semblait que l’air avait été coupé de ses poumons. Elle le fixa, comme apeurée de cligner des yeux, comme si l’acte allait le faire disparaître – mais il ne bougea pas. Il resta là. Et ses lèvres bougèrent avant qu’elle ne puisse les empêcher. « Charlie ? »

Mais ce n’était pas Charlie. Retombant sur terre, Lenny le réalisa. Les traits étaient semblables – le profil presque le même – les cheveux de la même couleur – la même coupe. La stature. Le nez. En presque tout points, cet homme était Charlie – mais il ne l’était pas. Lenny secoua la tête. Il y avait trop de fantômes dans cette ville. Elle commençait à en voir là où il n’y en avait pas vraiment. Peut-être que son esprit commençait trop à lui jouer des tours, et qu’il était temps de s’éloigner un peu des chasses. Lenny se racla la gorge. « Pardon » dit-elle à l’inconnu, lui offrant un regard désolé. « Vous ressemblez beaucoup à quelqu’un. J’vous ai pris pour lui. » Un sourire furtif, poli, passa ses lèvres. « Encore désolée. J’vous laisse tranquille. » Et pourtant, alors qu’elle prononça ses mots, Lenny se retrouva à être incapable de bouger ses muscles. Ce n’était pas Charlie, clairement – mais son frère était quelque part dans cet inconnu, elle le sentait. Et elle ne voulait pas manquer le signal.
(C) HALLOWS

_________________
i have waited, i have waited. takes it's toll, my foolish pride, how long before I see the light? i have waited, i have waited for you to lay me down.
click here :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
○ messages : 203
○ double-compte(s) : Rodin & Seth & Emrys
○ crédits : ironshy
MessageSujet: Re: (ghosts of the past), gray.   Mer 8 Nov - 11:54

Le verre rencontra la surface du bar plus brutalement qu'il ne l'aurait voulu. Ce n'était que le second mais il commençait déjà à s'en vouloir. Il était censé être venu à Blackwater Falls pour recommencer à zéro, faire une pause loin de tout, mais c'était pire depuis qu'il était là. Sans sa femme pour le regarder avec désapprobation et ses enfants avec incompréhension, il n'y avait pas grand-chose pour l'empêcher de boire. Il essayait pourtant, mais l'ennui avait eu raison de lui et voilà qu'il avait à nouveau mis les pieds dans ce bar. Il en gardait un bon souvenir, quoi qu'un peu flou, de sa dernière visite, mais ça n'aurait pas du être suffisant pour le faire revenir, de toute manière ici ou ailleurs c'était pareil. Il savait qu'il aurait dû faire gaffe, il n'était pas venu à pied et s'il rentrait avec la moto de son beau-frère en miette, ça n'arrangerait pas ses affaires. Et merde, à croire que quoi qu'il fasse, ça finissait toujours mal. Ce n'est pas comme s'il faisait beaucoup d'effort en même temps… Il se frotta le visage, essayant de calmer la petite voix dans sa tête qui n'arrêtait pas de le dénigrer, ça ne s'arrêterait sans doute pas sans un verre supplémentaire, mais ça ne ferait que la rendre plus bruyante le lendemain … Qu'est ce qu'il était censé faire bordel ?

Gray reprit son verre, mais avant de l’avoir porté à ses lèvres, une voix attira son attention. Ce n’était qu’un prénom, surement adressé à quelqu’un d’autre, mais il tourna tout de même la tête. Il  devait avoir un verre de trop dans le nez finalement, non, parce que maintenant il se mettait à imaginer des femmes en train de le fixer, c’était sympa pour son ego, mais c’était quand même bizarre. Malgré lui, il jeta un œil à son verre comme s’il y avait pu avoir quelque chose à l’intérieur lui donnant de drôle d’illusion.  Elle reprit la parole, finissant de le convaincre qu’il n’était pas en train d’halluciner. Elle avait l’air étrange, pas dans sa façon d’être mais son attitude, il ne ressemblait pas tant que ça à un fantôme quand même. Il se savait pas au mieux de sa forme et parfois il avait comme l’impression d’être invisible mais ça s’arrêtait là. Pourquoi est-ce qu’elle le regardait comme ça ? Il n’aimait pas vraiment.

Mais quand elle fit mine de partir, une part de lui ne l'accepta pas. Il ne la connaissait pas, mais il avait besoin de comprendre ce qui avait bien pu lui causer cette réaction ; il connaissait ce regard, il avait assisté à suffisamment d'enterrement pour comprendre la perte dans un visage, il savait que lui aussi avait déjà eu ce regard ; par contre, il ne voyait pas ce que ça venait faire là. Elle avait bien dit un prénom non ? Il n'avait pas fait assez attention, mais apparemment, elle l'avait pris pour quelqu'un d'autre, c'était la seule solution. Et vu son expression, pas quelqu'un de bien portant. Gray savait qu'il aurait dû la laisser partir, ça ne le regardait pas, il aurait dû s'en foutre ; mais ça lui avait foutu un coup et il risquait de déprimer dans son coin s'il ne faisait pas quelque chose. Il reposa son verre devant lui et tira le tabouret à côté de lui, elle n'avait pas l'air de vouloir vraiment partir, autant qu'elle s'assoit avant que quelqu'un la bouscule, parce qu'à rester comme ça au milieu du chemin c'est bel et bien ce qui risquait d'arriver. « C'est rien » sa voix était rauque et un peu plus brusque qu'il ne l'aurait voulu, il n'était pas un exemple de douceur loin de là. « Vous avez plutôt l'air d'avoir besoin d'un verre » ajouta t'il en indiquant le tabouret de la tête. Il n'avait pas spécialement envie de compagnie, mais elle le mettait un peu mal à l'aise à le fixer comme ça, curieux aussi. Il n'avait pas envie de la forcer ou même de jouer les psys, mais il tenta vaguement un sourire avant de se retourner vers son verre, attendant de voir si elle s'asseyait ou non pour lui en commander un aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
— administratrice —
○ messages : 1623
○ double-compte(s) : riley et blair.
○ crédits : blue walrus (avatar), hallows (signature), kaleo (lyrics).
MessageSujet: Re: (ghosts of the past), gray.   Mer 15 Nov - 18:01

ghosts of the past

Un fantôme du passé. En chair et en os. Lenny avait l’impression de rêver. Ou plutôt, d’être plongée en plein cauchemar. Tous ces nuits qu’elle avait passé à rêver de son frère, Charlie dans le passé, Charlie dans le présent, Charlie dans le futur. Le fantôme de Charlie, l’ombre de Charlie, le rire de Charlie, les yeux de Charlie, Charlie qui gueule, Charlie qui lève les yeux. La liste était longue. Son frère avait tellement fait partie intégrante de sa vie et un jour il était juste parti. Comme toutes ces fois où il avait pris l’avion pour aller en mission, mais cette fois il ne reviendrait jamais, c’était certain. Sauf qu’il revenait, parfois, de manière inusitée – et ce soir, c’était dans les traits si semblables de cet inconnu que Lenny fixait comme un poisson hors de l’eau. Elle savait qu’elle devait avoir l’air complètement cinglée, ou au moins un peu bizarre, mais elle se retrouvait incapable de bouger de là où elle était. Peut-être était-ce l’accumulation de tout ce qui s’était passé depuis quelques semaines, ou d’être à nouveau dans cette ville, et d’avoir ressenti la présence de Charlie absolument partout autour d’elle. C’était un peu la cerise sur le gâteau, de se retrouver devant un homme qui lui ressemblait autant. Quelque chose avec laquelle Lenny ne savait pas trop comment réagir, sinon que de rester plantée là comme attendant qu’un piano lui tombe sur la tête.

L’homme semblait à la fois surpris et agacé, et pourtant il ne la chassa pas. Elle le regarda jeter un coup d’œil à son verre, et elle aurait pu sourire si seulement elle n’était pas aussi choquée. Secouant la tête, elle tenta à nouveau tant bien que mal de redescendre les deux pieds sur terre – mais son cœur battait encore la chamade et elle n’arrivait pas à se sortir de sa léthargie. Et alors qu’elle se disait que ce gars allait bien finir par lui gueuler de partir ou elle ne savait pas trop quoi, il déposa son verre et tira le tabouret à côté de lui – comme pour lui désigner de s’asseoir. C’est un énième regard éberlué que lui jeta Lenny, qui fit glisser ses yeux de l’inconnu au tabouret, puis de ce dernier à nouveau sur l’inconnu. « C’est rien » dit-il finalement, d’une voix relativement impérative mais calme. « Vous avez plutôt l’air d’avoir besoin d’un verre » ajouta-t’il avec un signe de tête en direction du tabouret. Lenny cligna finalement des yeux, ses lèvres s’étirant malgré elle en un petit sourire à la fois timide et amusé. Après tout, il avait raison – elle devait vraiment avoir l’air d’avoir besoin d’un verre. Et Lenny se demandait si elle n’en avait pas besoin d’un, justement – elle qui ne buvait presque jamais, peut-être que ça pourrait l’aider à dégeler le sang dans ses veines, et à la faire sortir de cette paralysie qui la tenait.

L’inconnu lui adressa finalement un sourire probablement aussi maladroit que celui de Lenny devait l’être, et elle s’approcha un peu machinalement du tabouret pour y prendre place. Ce n’était pas trop son genre de s’arrêter prendre un verre avec des inconnus, mais la situation le demandait. De toute façon, personne ne l’attendait – Eli ne savait même pas qu’elle était en train de le chercher. « Merci » dit-elle finalement d’une voix un peu gênée, tentant en regard en direction de l’inconnu. « J’crois que c’est peut-être pas une mauvaise idée » admit-elle en pointant son verre, un petit sourire étendant ses lèvres. Elle fit signe au barman, qui s’approcha. « Un verre de rouge pour moi, et un autre verre pour lui. » Tendant un regard timide vers l’inconnu, Lenny haussa légèrement les épaules. « J’vous l’offre. C’est la moindre des choses, pour avoir perturbé votre soirée comme ça. »
(C) HALLOWS

_________________
i have waited, i have waited. takes it's toll, my foolish pride, how long before I see the light? i have waited, i have waited for you to lay me down.
click here :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
○ messages : 203
○ double-compte(s) : Rodin & Seth & Emrys
○ crédits : ironshy
MessageSujet: Re: (ghosts of the past), gray.   Hier à 8:39

C'était pas franchement son genre d'inviter les gens à boire avec lui, encore moins les jeunes femmes ; il ne savait pas vraiment pourquoi il avait fait ça, c'était un peu malgré lui et maintenant il se sentait un peu gêné, pas trop sûr de savoir ce qu'il était censé dire. Surtout en vue du contexte, est ce qu'elle l'avait psi pour quelqu'un d'autre, il n'avait pas beaucoup de doute là-dessus, mais il avait déjà un peu d'alcool dans le sang, autant dire qu'il s'était peut-être fait des idées ; juger les gens ce n'était pas vraiment une de ses compétences principales. Le fait que l'inconnue ne semblait pas plus à l'aise lui tira un sourire, ridicule pour ridicule, au moins il n'était pas tout seul. Non, un verre ce n'était jamais une mauvaise idée, lui, ça lui remontait toujours le moral. Au début du moins. Il fronça les sourcils, un peu agacé, il n'allait pas recommencer à se morfondre, ça n'apportait rien et il avait bien mieux à faire. Enfin … ça il n'en était pas bien sûr, dans quoi il s'était fichu encore.

Un nouveau sourire s'immisça sur son visage, voilà qu'il se faisait offrir des verres alors qu'il comptait faire l'inverse, ironie. Si ce n'était pas le destin qui le poussait à boire, qu'est-ce que c'était d'autre. « Perturbé, perturbé, j'irais pas jusque-là quand même » répondit-il un peu amusé. Surpris oui, un peu perturbé, ce n'était pas faux non plus, mais elle n'avait, au final, pas fait grand-chose, c'était sa faute à lui s'il n'était pas aussi imperturbable qu'il aimait s'en vanter. « Enfin merci » Il fit signe au serveur de lui resservir la même chose, une fois son verre vide. « Je n'ai pas trop l'habitude de me faire mater comme ça c'est tout » il avait essayé de jouer la carte de l'humour, mais la gêne se sentait toujours dans sa voix et il se contentait de fixer le mur devant lui, pas trop certain que ce soit la meilleure solution. Pour tout dire, il ne savait même pas pourquoi ça l'intéressait, au cas où quelqu'un d'autre le prenne pour quelqu'un d'autre ?

Non, plutôt pour s'enlever cette impression, pour oublier le regard de la jeune femme, c'était vraiment trop étrange de se voir observer comme ça. Ça lui donnait l'impression de ne pas être totalement vivant et vu tout ce qui était arrivé ses derniers temps, c'était un peu comme si elle exprimait simplement ce que lui ressentait depuis sa dégringolade. Il eut un sourire ironique, ouais, c'était quand même bizarre. Il avait envie d'en savoir plus, tout en se rendant bien compte qu'il n'avait aucune raison ou aucun droit de demander plus d'information, d'autant plus que vu son air, il n'était pas certain qu'elle ait forcément envie d'en dire plus. Ils ne se connaissaient pas, sa curiosité il pouvait se la garder, surtout qu'au fond, ça ne lui apporterait pas grand-chose. « Enfin je vous rassure, j'ai bien compris que vous n'essayiez pas de me draguer » autant mettre les choses aux claires rapidement, il n'était pas stupide à ce point, ou alors c'était la technique la plus étrange qu'il n'ait jamais vu. De toute manière son alliance était suffisamment flagrante pour qu'il n'y ait pas de doute sur sa position à lui. A trop vouloir détendre l'atmosphère, il ne faisait que se sentir plus mal à l'aise encore, il attrapa son verre avant d'en descendre une bonne partie, oui, c'était déjà mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (ghosts of the past), gray.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(ghosts of the past), gray.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ghosts from the past
» Les "ersatz" de Ghouls'n ghosts
» The past never dies - Wendy & Elliot ♥
» [Super Nintendo] ZELDA: A link to the past
» Blast From the Past!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: historic district :: bars et restaurants-