AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Revenir en haut Aller en bas



 
n'oubliez pas que les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en juin 2017. l'été arrive en ville, sortez la crème solaire

Partagez | .
 

 Ballade entre les tombes.. ~ Ciulin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 243
double-compte(s) : /
crédits : (c) Kafkaïne
MessageSujet: Re: Ballade entre les tombes.. ~ Ciulin   Dim 26 Nov - 12:31


Badum
Badum
Badum





J'ai douze ans.
Je grelotte, le bas de mon pantalon trempé.

La grotte est sombre, à peine éclairée de plafonniers rudimentaires. Les embruns et le sel piquent mes narines qui se retroussent disgracieusement. L'eau de la Mer Noire s'engouffre à flots mousseux à mesure que la marée monte.

J'ai douze ans.
Et mes toutes premières règles.

La serviette hygiénique crée un inconfort moite entre mes cuisses. J'ai l'impression que toutes mes tripes vont se déverser par mon vagin. Je lève la tête vers l'arrête des falaises qui surplombent la grotte. Les frères Taur sont là, blocs de granit stoïques. Mon père me toise avec dureté.
Où est l'amour là dedans, rahat ! Je suis juste un petit soldat. Une lame effilée.

Fais attention !

Il est là, tapis dans les rochers agrémentés d'algues. Il a été tenu affamé des semaines durant. Et devant lui se dresse un casse-croute inopiné. Je ressert mes poings sur la machette. Père m'a entraînée pour ce jour, pour que je survive à Nelu et Iulan.

Et au Strigoi.

Le vampire rue , tout crocs dehors, et je fais de même, la terreur chevillée au bide.

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAh !!!!!





Badum
Badum
Badum








Ciulin?



J'ouvre brusquement les yeux et attrape la gorge du vampire penché sur moi, prêt à mordre ma jugulaire. Je suis trop prompte, mes réflexes trop aiguisés. Il n'a pas le temps de reculer. Ma vision est embuée par une rage sans nom, mon visage contracté par un seul bas instinct : survivre.
Je sers, fort.
D'une contorsion musclée, je bascule nos positions pour le dominer et user de ma seconde main pour lui broyer la trachée.

Il étouffe.
Il est tout rouge.
Il a tant de sang dans les veines ?

Et soudain, mes sens me reviennent et je constate, hébétée que je suis en train de tuer Earl, à cheval sur le pauvre employé de mairie. Je reflue, levant précipitamment les mains. J'ignore quelle expression je peux avoir, mais j'ai l'impression que des glaçons transitent dans mon système digestif. Brusque envie de gerber du gelato.

- Earl.. Earl... Sfânta Maică a lui Dumnezeu... Je suis désolée.. Je.... voulais pas...

Suis-je en train de gémir, là ? La honte, p'tain !
La douleur se rappelle à moi, acide. Je ploie vers l'avant, recroquevillée, front contre son torse.

- Gnnn.. J'crois que j'viens de péter les coutures...

Sous la pression de ma main, mon flanc saigne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 83
double-compte(s) : /
crédits : (c) blue walrus, moi, tumblr...
MessageSujet: Re: Ballade entre les tombes.. ~ Ciulin   Dim 26 Nov - 15:59

Des l'instant où tu crois que le calme est au rendez-vous tout peu basculer. Tu croyais que tout irait bien. Que tu vivrais une vie loin de tout. Mais... D'un coup tu te retrouves avec une main sur la gorge et ton assaillant sur le ventre. Tu essayes de t'en défaire, mais sa poigne est forte, confiante. Tu tapes sur son poignet pour espérer t'en détacher. Mais rien... Tu vois juste sa tête, son regard vide... Ciulin sait tuer... Il sait où appuyer pour tuer de sang-froid... Tes pensées se tourne vers ta mère, ton père... et ton chat.. Tu vois ta vie défiler devant tes yeux.

Et là il se retire d'un coup... Tu reprends ton souffle en toussant. Tu secoue la tête et masse ton cou. Tu relèves la tête et regarde ton invité. Qui semble totalement perdu et gêné de la situation.

- Earl.. Earl... Sfânta Maică a lui Dumnezeu... Je suis désolée.. Je.... voulais pas...

Tu allais dire que ça allait que tu pouvais t'en remettre et... Ciulin se plie sur lui même. Tu approches, l'esprit de nouveau là, dans ta tête, ton coeur qui semble vouloir sortir de ta poitrine sous la surprise et la peur.

- Gnnn.. J'crois que j'viens de péter les coutures...

Tu grimace et t'approche de nouveau pour aider le jeune homme à revenir sur le canapé.

-Vous voulez que j'aille chercher une trousse de premier secoure et que je regarde ça de plus prêt ou je vous donne tout et vous laissez faire?

Ca parait bizarre de vouloir aider celui qui a failli te faire rejoindre tes parents, mais il ne se contrôlait pas, c'était dans la continuité de son cauchemar, tu connais ce genre de réaction. Tu ne t'attendais pas à ce que ce soit si dangereux cependant.

-Rassurez-vous je ne veux que aidez.. promis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 243
double-compte(s) : /
crédits : (c) Kafkaïne
MessageSujet: Re: Ballade entre les tombes.. ~ Ciulin   Dim 26 Nov - 16:40

Je me rétracte dans un coin du canapé. je mets une distance entre lui et moi. J'ai peur de lire la terreur dans son regard, alors j'évite de le regarder dans les yeux.Il confirme la distance spatiale par un vouvoiement qui la rend plus terrible. Ça me blesse presque davantage que la plaie rouverte qui me cisaille les côtes.
Je ne comprends pas pourquoi.
Je ne m'encombre pas de ce genre de sentimentalisme d'habitude. Un étranger. Un simple étranger. Voilà tout ce qu'il est. Gentil, pourtant. Ses manières douces témoignent d'une bonté naturelle que je ne possède pas. Je suis une belle saloperie. par trop peu habituée à la compassion d'autrui. Ma futile sensiblerie se nourrit, sans doute, de cette carence. Je hurle ma liberté mais je crève parfois de trouver des genoux ou me poser.

Ridicule.

- Ouais, du désinfectant, des compresses et si t'as de quoi recoudre, ou agrapher...
- Rassurez-vous je ne veux que aidez.. promis.
- Tutoie-moi. S'te plait. Ça me fout le malaise que tu me vouvoies...

Silence.
J'ai pas envie de pointer ma gueule devant un miroir. Non contente d'être défaite, je dois avoir l'air penaude comme une gosse qui vient de commettre une bourde colossale. Et je ne suis pas un mignon petit chat blanc paumé dans sa poubelle. Je ne dispose d' aucun passe-droit. Un chardon plein d'épine : c’est la signification de mon foutu prénom. Je pique, je brûle. Je repousse et je tue.

Rire sans joie.

- Je.. J'voulais pas te faire de mal, Earl. T'as l'air d'être un chic type.

Je croise toujours pas son regard, je préfère m'occuper les yeux avec mes bobos. Je retire mon débardeur avec prudence, laissant mon torse, simplement habillé de ses tatouages.

- 'Ptain, j'aurais pas fait une très bonne raccommodeuse même si j'avais aidé ma mère à repriser les chaussettes. Ce travail de sagouin. Si ça te gêne pas, de gérer... T'as plus de visibilité.

Je déglutis.
Ma voix se fait presque murmure.

- Si j'te fais pas trop flipper...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 83
double-compte(s) : /
crédits : (c) blue walrus, moi, tumblr...
MessageSujet: Re: Ballade entre les tombes.. ~ Ciulin   Lun 27 Nov - 13:06

- Ouais, du désinfectant, des compresses et si t'as de quoi recoudre, ou agrapher… Tutoie-moi. S'te plait. Ça me fout le malaise que tu me vouvoies...

Tu hoches la tête tout en grimaçant alors que tu dois te dépêcher d'aller chercher tout qu'il te demande. La petite pharmacie semble réglementaire, mais elle possède le maximum de bandages et alcool désinfectant. Et il faut que tu t'obliges à user le ''Tu'' avec lui. Tu souris en y repensant. Enfin bref. Tu reviens avec le tout et même de quoi recoudre. Tu vas te laver les mains avant de manipuler quoi que ce soit, histoire de ne pas infecté la plaie au cas où.

- Je.. J'voulais pas te faire de mal, Earl. T'as l'air d'être un chic type.

Il ne croise même pas ton regard alors que tu t'approches doucement de lui. Tu ne sais pas trop quoi faire pour le moment, si tu peux le toucher où quoi que ce soit. Ni si tu as le droit de faire l'infirmier. Tu es assez respectueux quand il s'agit de vie privée et d'espace vitale comme disent certain. Il rit même.. mais sans émotion, sans joie.

- 'Ptain, j'aurais pas fait une très bonne raccommodeuse même si j'avais aidé ma mère à repriser les chaussettes. Ce travail de sagouin. Si ça te gêne pas, de gérer... T'as plus de visibilité.

Tu souris et t'approche de plus belle, préparant de quoi désinfecter.

- Si j'te fais pas trop flipper...

-Non ça va aller. Par contre si je te fais mal, il faudra le dire.


Tu t'approches et tente de jeter un œil au bazar. Ah. C'est profond et assez moche oui. Tu fais de ton mieux pour d'abord retirer l'ancien fil qui raccommoder le tout. Tu ne veux pas savoir où il s'est fait, ni comment. Non, tu ne veux pas lire. Tu veux juste l'aider. C'est dans ta nature. Tu recouds comme il faut et relève les yeux vers lui.

-Et voilà… Vu la blessures.. tu devrais te reposer chez toi quelques jours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 243
double-compte(s) : /
crédits : (c) Kafkaïne
MessageSujet: Re: Ballade entre les tombes.. ~ Ciulin   Ven 15 Déc - 6:42

Ce gars.... C’est une sorte de saint, non ? Définitivement. L'idée fait son chemin à mesure que je le laisse m'approcher. J'ai curieusement du mal avec les contacts rapprochés sauf quand il s'agit de caresser des gueules avec mes poings. Je contracte la mâchoire une paire de fois, quand l'aiguille perce trop loin la chair abîmée. Earl oeuvre avec délicatesse à défaut de véritable maîtrise. Il fait de son mieux pour me rafistoler et sa méticulosité compense la précision de l'entreprise.

- T'es vraiment un mec... "sympa".

C'est presque dérangeant de l'affirmer. Ce genre d'actes désintéressés, j'y suis si peu habituée que ça me rend parano. On a toujours attendu quelque chose de moi. Il serait bien le premier à ne pas exiger un paiement pour me préserver du caniveau. Je le contemple de près, son front large -sans doute un cérébral- et ses cheveux, et ses débuts de rides au coin de ses yeux concentrés. Elles dansent quand il plisse le regard. C'est apaisant.

- Et voilà… Vu la blessures.. tu devrais te reposer chez toi quelques jours...
- "Chez moi" ? J'ai un rire grinçant. Tu crois que je pioncerais dans un cimetière si j'avais un "chez moi" ? T'es mignon... Je lui flatte la joue d'un geste maladroit. Un geste spontanée qui m'étonne plus que lui. Je suis beaucoup trop détendue avec ce type... Chuis comme le petit chat blanc de ton histoire, Earl. J'vis dehors, dans les poubelles... Tu vas m'récupérer moi aussi ?

Je le taquine.
Ou je me taquine.
C'est presque la même chose. Je me renverse sur le fauteuil, pif pointé vers le plafond.

- Tu me poses pas de questions ? Tu veux pas savoir où je me suis fait ça ?

Je pivote du chef vers lui.

- T'es bizarre.... Je lui offre un de mes plus beaux sourires. Mais c’est rafraîchissant, change rien. D'habitude, je suis obligée de dealer avec les gens que je squatte : un service, de la thune, du sexe... T'es sur que tu veux rien ?

Le ton est tranquille, comme si m'offrir valait autant que de tendre un briquet à un fumeur ayant perdu son feu. La routine...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 83
double-compte(s) : /
crédits : (c) blue walrus, moi, tumblr...
MessageSujet: Re: Ballade entre les tombes.. ~ Ciulin   Dim 14 Jan - 5:42

- T'es vraiment un mec... "sympa".

Tu serres les dents à cet appellation. S'il savait... Enfin bref, ta vie ne regarde que toi, et la sienne ne regarde que lui. Surement aussi déchirée que ses multiples cicatrices. A ton conseil de dormir un peu, il te rappelle qu'il n'a aucun chez lui, qu'il est comme certain, un vagabond d'un jour, de toujours. A fuir quelque chose, comme toi jadis. C'est lui aussi un petit chat perdu au milieu de nul part. Tu grimaces quand il te dit que tu pourrais le récupérer. Au fond de toi tu en serais capable, mais les conséquences pourraient être fatale quand on ne connait pas la personne. Au final, il se lève pour aller sur le fauteuil d'en face, regardant le plafond.

- Tu me poses pas de questions ? Tu veux pas savoir où je me suis fait ça ?


Tu secoues la tête et repart pour regarder l'heure dans le bureau. Bon ça va, ce n'est pas trop tard, ni trop tôt. Tu as le temps pour cet après-midi.

-Pas mon genre de poser ce genre de question indiscrètes.

Ironie du sort avec tes capacités. Tu te retournes vers lui, avec son grand sourire. Tu lui répond un peu facilement. Étrange proximité.

- T'es bizarre....Mais c’est rafraîchissant, change rien. D'habitude, je suis obligée de dealer avec les gens que je squatte : un service, de la thune, du sexe... T'es sur que tu veux rien ?

Tu lâches un rictus nerveux. Tu ne juges pas, tu comprends.

-Non merci. Je veux juste m'assurer que tes blessures se soignent sans encombres. Ce sera ma seule demande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 243
double-compte(s) : /
crédits : (c) Kafkaïne
MessageSujet: Re: Ballade entre les tombes.. ~ Ciulin   Dim 14 Jan - 14:40

-Pas mon genre de poser ce genre de question indiscrètes.

- Le coloc' parfait, quoi !

J'ai un petit rire peu discret. Je devrais pas glousser comme une oie, ça tire sur mes fils et ça gratte mes côtes endolories. Il ne veut rien, le bon samaritain. C'est regrettable tant d'abnégation. Il me plait bien avec sa tronche de cocker anglais, c'est dommage : yeux immenses et fatigués, et bouclettes à peine domestiquées. Passer ses doigts dedans en pleine baise ça doit être sympa.

Tant pis.

Je me pince l'arrête du nez. Je suis en proie à un épuisement qui s'ancre un peu plus lourdement à mes muscles. Je ne suis pas état de faire des galipettes de toute façon.

- Je veux juste m'assurer que tes blessures se soignent sans encombres. Ce sera ma seule demande.

Je le regarde avec des yeux ronds. On m'a pas habituée à la prévenance. J'ai perdu le goût d'être un être humain décent il y a longtemps. Et d'être une femme aussi. Ça me ramène à New-York, à L'Upper-East Side, à Thaddy. A la dernière fois que j'ai porté une robe.
Mon Pygmalion était un beau pourri, mais ce fut mon pourri préférré.

- Hey, Earl... J'peux abuser ?

J'ai un regard un peu fuyant, vaguement gêné. Je me gratte l'arrière de la nuque.

- Tu me prêterais tes genoux, steplé ? Chuis pas un pisoi... enfin un chat. Mais je crois que ça m'aiderait à dormir et à plus t'embêter...

La dernière fois que j'ai posé la tête sur les genoux de ma mère, j'étais minotte. J'avais tué mon premier strigoi et je m'étais retenue de pleurer devant mon père. J'avais été incapable de dormir tant ce visage gorgé de chicots pointus me hantait. J'avais survécu là où deux de mes frères avaient clamsé.
Je me sentais pas victorieuse pour autant.
Ma mère tricotait sur le canapé à cette heure avancée de la nuit, comme devinant que son enfant ne trouvait pas la paix. Je m'étais blottie contre son girond, comme ça, sans explication. Elle n'était pas bien grande ma mère, j'étais déjà plus haute qu'elle à douze piges. Mais à ce moment là, j'étais la plus minuscule des minuscules des copil. La gueule au repos contre sa cuisse, j'avais chialé tout ce que je pouvais d'eau. Elle s'était contentée de me dorloter en silence, en me caressant le front.

Earl éveille en moi cette douloureuse nostalgie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 83
double-compte(s) : /
crédits : (c) blue walrus, moi, tumblr...
MessageSujet: Re: Ballade entre les tombes.. ~ Ciulin   Aujourd'hui à 14:26

Il se met lui même à glousser à une bêtise qu'il avait dite, sans importance. Mais tu grimaces un peu, sachant à s'exciter comme ça, ses coutures risqueraient de sauter une nouvelle fois. Après tout, mieux valait en rire qu'en pleurer, mais tout de même. Tu ne dis rien, allant juste chercher des documents lorsque sa voix t'interpelle.

- Hey, Earl... J'peux abuser ?

Tu fronces les sourcils, essayant de savoir de quoi il était question. Son regard est fuyant, presque très gêné. C'est si grave que ça? Comment pouvait-il abuser? C'est plutôt toi qui en rajoute avec ta générosité. TU attends alors la demande, alors qu'il se gratte un peu la nuque, cherchant ses mots.

- Tu me prêterais tes genoux, steplé ? Chuis pas un pisoi... enfin un chat. Mais je crois que ça m'aiderait à dormir et à plus t'embêter...

Ce n'est que ça? Tu souris et t'installes sur le canapé, lui faisant signe que c'était bon. Il te suffira juste de le laisser s’installer à sa guise et toi tu continueras de lire comme si de rien n'était. Tu prends juste ton portable et le fixe à tes côtés, sait-on jamais.

-J'ai du temps devant moi. Et je ne vais pas te manger.

Tu n'es pas un prédateur, tu n'es pas un fou, tu es juste un humain capable de bon sentiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ballade entre les tombes.. ~ Ciulin   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ballade entre les tombes.. ~ Ciulin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Rapport de force et équilibre entre les armées
» [RP]Une ballade nocturne entre artistes, entre amies
» Système d'échanges entre villes en mode solo
» rois des tombes avec bretos et ogre contre des elfes noires
» [Biblio] Histoire de l'entre deux guerres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: upper town :: st. mary's cemetery-