Revenir en haut
Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
on vous invite à privilégier les fantômes, les djinns et les petits humains
nous sommes présentement en hiver 2017-2018 (décembre, janvier, février) I love you

Partagez | .
 

 Caoimhe ☾ Invoking pain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
avatar
ghost ○ ancient light
messages : 34
double-compte(s) : Mircea Krantz
crédits : ours™
MessageSujet: Caoimhe ☾ Invoking pain   Mer 7 Mar - 10:04

Caoimhe  Charity Perkins
la blanche colombe a trois cents tonnes de plombs dans l'aile
○ âge › Une pauvre enfant.  gée de 16 ans à peine lorsqu’elle a été embrassée par la mort. Voilà cependant 131 ans que sa silhouette blanche vogue çà et là dans la ville. 147 ans d’existence, voilà qui est long à porter.○ date et lieu de naissance › Née en 1867 à Blackwater Falls. Probablement le 24 Mars. ○ profession › Jamais de sa vie elle n’a travaillé, et ce ne sont pas maintenant que les choses vont changer. ○ situation amoureuse › Veuve, depuis le temps. Son défunt mari ne lui manque nullement : a peine a-t-elle eu le temps de le connaître. ○ orientation sexuelle › Elle a toujours préféré les femmes aux hommes, mais quelle importance cela peut bien avoir aujourd’hui. ○ situation financière › L’argent n’a aucune valeur à ses yeux. Anciennement rentière. ○ groupe › Malgré elle, Bad Company. C’est un fantôme, esprit pacifique lévitant sagement dans les rues de Blackwater Falls . ○ avatar › Christina Ricci. ○ crédit › Ours.
Mélancolique - Assurée - Peste - Malicieuse - Courageuse - Futée - Habile - Décidée - Franche - Très franche - Râleuse - Dédaigneuse - Collante - Seule - Persuasive - Vraiment franche - Autoritaire.
○ comment vis-tu ton quotidien à blackwater falls ? › Si vous saviez. Blackwater Falls l’a connue très tôt, et c’est réciproque. Presque aussi vieille que la ville, cela fait plus d’un siècle qu’elle hante les lieux. Son quotidien est long, lent. Elle n’a plus vraiment la notion du temps, voit simplement les gens bouger autour d’elle sans forcément leur apparaître. Les choses se passent, passivement ; elle semble attendre quelque chose. Cherry est vue - par le peu qui connaissent son existence - comme une protectrice, une bonne âme qui viendrait en aide à ceux qui en ont besoin ; parfois oui, parfois non. C’est un esprit mitigé de par son âge et ce qu’elle cherche à faire avant de trouver le repos. Parfois, quelques personnes viennent lui parler, parfois on sent sa présence sans qu’elle n’ait besoin d’apparaître. Parfois, on vient lui demander des faveurs. C’est moins contraignant qu’un pacte avec un démon, plus sain. Mais, malheureusement, elle ne peut pas faire grand-chose. Caoimhe est figée dans une vie qui ne lui appartient plus, éthérée : elle attend, elle n’agit que peu. De toute façon, elle n’a plus d’ambition et ne peut rien faire d’autre.
001. Caoimhe est une âme en peine. L’entité qu’elle représente désormais arpente parfois les rues de la ville, parfois les sentiers de la forêt, ou même les bords du lac. C’est un fantôme très attaché au territoire de Blackwater Falls, du moins celui qu’il a été à son époque ; elle ne quitte pas les lieux. Parfois, elle apparaît, par mélancolie, peut-être parce qu’elle a envie d’être vue. Et quand personne ne vient, elle disparaît comme elle est venue, volute vaporeuse, dans les airs, efface toute trace de sa présence. 002. Nombreuses sont les légendes au sujet de son fantôme. Elle est connue pour être un esprit bon, qui protègerait les femmes à en devenir, celles prêtes à se marier et celles enceintes ; là est la valeur qui lui est octroyée. La réalité est pourtant loin de ce fantasme de curieux ; sans jamais le démentir pour autant, elle ne s’occupe en vérité de personne ; c’est un esprit bon, mais c’est avant tout un esprit, et elle a bien d’autres préoccupations que de protéger les vivantes au fil des siècles. Lorsqu’elle peut apporter son aide, elle le fait, mais ça reste occasionnel, si d’aventure un enfant se perd dans les bois, ou si quelqu’un est en danger sous ses yeux. 003. Si elle est parvenue à rester à Blackwaterfalls durant près d’un siècle et demi, c’est bien grâce à son caractère. Caoimhe, de son vivant, n’était pas réputée pour sa tendresse et sa docilité ; rebelle depuis toujours, mourir ne changea rien à son tempérament… Hélas. Dès qu’un chasseur arrive près d’elle dans le but de l’exorciser, elle se lance dans des déblatérations incessantes, dans un débat sans fin, comme quoi elle refuse de quitter ce monde et que c’est inacceptable d’exorciser un fantôme qui ne veut pas partir. D’aucun la prendrait pour une folle, mais elle n’en démord pas. Elle est tellement assommante dans ses discours que les chasseurs abandonnent l’idée, découragés par son mauvais caractère de jouvencelle hystérique. Un coup de maître de sa part, bien plus rusée qu’on ne le pense. 004. La demoiselle est coincée sur terre ; toute sa vie, oppressée par sa condition de femme, ce qui l’a conduite à la potence, puis à la mort. Elle est revenue hanter les lieux de sa mort avec une sensation de puissance dans sa poitrine, la sensation que quelque chose d’inachevé se doit être finalement complété. Malheureusement pour elle, c’est bien de la condition des femmes dont dépend son repos. Tant que celles-ci subiront l’oppression des hommes, elle a l’impression de ne jamais pouvoir partir de Blackwater Falls. Sa vision du féminisme est légèrement archaïque, celle d’il y a un siècle et demi ; de ce fait, elle est animée par un profond dégoût de la gente masculine. Elle les tolères mal, se plaît même à tourmenter les plus téméraires. Ou les plus lâches. 005. Même morte, Caoimhe reste Caoimhe ; son caractère impossible à vivre demeure le même. Très indépendante, assurée et franche, mais en même temps juvénile, subissant encore les affres de son éducation bourgeoise avec son air hautain, suffisant, et son ton toujours dédaigneux. Son côté foncièrement peste non plus n’a pas changé, d’où son attrait particulier à traumatiser les pauvres damoiseaux sans réelle justification derrière ; elle est simplement collante, demande de l’attention et apprécie effrayer les jouvenceaux. 006. Malgré une mort que l’on considérerait comme délicate, Caoimhe reste un esprit très mitigé. Son jeune âge, ses convictions, sa rage dévorante qui a autrefois alimenté le feu de son audace, et toutes les choses qu’elle a pu subir font d’elle un fantôme indécis. Elle oscille constamment entre bien et mal, sans jamais faire de mal comme d’autres esprits pourraient le faire. C’est un fantôme très conscient mais coincé dans une réalité qui n’est plus la sienne avec des idéaux toujours très assumés, très présents. En demie-teinte, elle ne sait pas toujours sur quel pied danser. 007. Elle a conservé tous ses souvenirs. Certes, ça appuie sa mélancolie, mais c’est surtout un puit de savoir. Elle connaît très bien l’histoire de son époque, les guerres, la politique, la lecture… Et la pratique de la magie. Parfois, elle guide, elle aide et porte conseil lorsque l’on vient la voir, notamment sur l’utilisation des plantes, des cristaux. Les plus cartésiens la prennent pour une illuminée ; ses conseils ressentent, pourtant, bons et bienveillants. 008. Elle a, de son vivant, été passionnée par les plantes et leurs bienfaits, sans pour autant l’assumer au grand jour. Son apothicaire gardait bien le secret. 009. De sa mort, il reste son aura glacée. Cherry, malgré elle, est morte dans le froid de l’hiver ; sa peau est blanche comme la neige, peut-être trop, et ses cheveux dorés ont perdu leur éclat. Elle donne l’impression d’être une poupée, gelée sur place.
○ Septembre 1868 › Naissance à Blackwater Falls ; personne ne connaît sa mère, semble-t-il, elle est laissée à l’orphelinat avec un bijou. C’est un jeune bourgeois fraîchement marié ayant fait fortune dans le commerce qui adopte l’enfant, sa femme ne pouvant lui en offrir. Pionnier de la ville avec d’autres, il porte fièrement la nouvelle de l’arrivée de sa petite Caoimhe.
○ 1870 à 1880 › Enfant turbulent et père laxiste, absent ; la mère est attachée à sa petite. Elle semble être la seule à pouvoir dompter le caractère de feu de sa fille, les deux sont très complices. La pauvre dame est cependant malade, très malade, et s’éteint rapidement durant l’hiver. Caoimhe est inconsolable, mais surtout encore pire qu’avant. Son père engage une nourrice pour en faire une mère de substitution, sans succès.
○ 1881 › Les deux femmes se détestent faussement. Cherry fait mine de ne jamais apprendre ses leçons et de ne s’intéresser à rien, mal s’habiller, simplement pour que l’on s’occupe d’elle. Elisabeth, la pauvre nourrice, voit très clair dans son jeu, et même si l’autorité prime dans leur relation, elles deviennent rapidement complices. Un automne, Caoimhe est attaquée en forêt par un wendigo. Elle parvient miraculeusement à s’enfuir et regagner le village ; implorant l’aide de sa nourrice pour terrasser la bête, celle-ci lui révèle sa pratique de la magie. C’est là que commence l’apprentissage de la jeune bourgeoise.
○ 1882 › Sa réputation se fait peu à peu à Blackwater Falls, et elle n’est pas bonne. Le père est absent, entend les échos du comportement sa fille sans jamais pouvoir y remédier. Cette dernière ne s’en inquiète pas plus et reste campée sur ses positions, pratiquant la magie dans le plus grand des secrets. Elle apprend, rituels et incantations, tandis qu’en ville elle doit faire face au harcèlement constant des habitants, surtout des hommes d’église.
○ Janvier 1884 › Elisabeth décède dans d’atroces conditions. La pauvre femme devenait folle, assoiffée de pouvoir ; elle est allée cherchée le wendigo qui sévissait encore. On parlait d’une attaque de bête ; ils ne savaient pas si bien dire. Le choc chez la jeune bourgeoise a été terrible.
○ Mars 1884 › Isaac Figtree décède de violences infligées par son père. Caoimhe, pas encore remise de la mort de son amie, sombre dans une espèce de folie obscure, et un désir de vengeance s’empare d’elle. Elle ne supporte plus le traitement infligé aux plus faibles et aux femmes par l’église et ses moeurs abjectes.
○ Juin à Août 1884 › Elle est mariée de force à un homme qu’elle n’aime ni ne désire. Celui-ci a déjà des enfant plus âgés qu’elle et s’est marié deux fois ; voyant sa vie devenir un enfer sur Terre, Caoimhe entreprend de causer un incendie “accidentel” dans la maison où se trouverait miraculeusement enfermé l’homme qu’on l’a forcée d’épouser.
○ Novembre 1884 › Prise en flagrant délit, son plan échoue. Condamnée à mort pour sorcellerie ; son procès arrive à grands pas. Les cachots sont froids et ses geôliers violents, fourbes. Cependant, elle a tout prévu, et lorsque les flammes embrassent sa peau, elle disparaît dedans comme un démon. Dans la foule, elle voit son père s’agiter, hurler, se démener contre ceux qui le retiennent. Le prénom de la bourgeoise retentit dans l’air et accompagne ses faux hurlements. Le rituel a fonctionné et elle rejoint ses camarades sorcières dans les bois. Quelques jours plus tard, elle rend une petite visite à son mari ; celui-ci prend monstrueusement peur et parle d’une revenante. Il plonge la tête la première dans une folie hystérique, incapable de parler. Sa vengeance est accomplie ; elle disparaît dans la forêt.
○ Décembre 1884 › Le début du mois commence avec sa mort : le retour de bâton du rituel invoqué est trop violent pour elle. Peu à peu, ses forces vitales l’abandonnent, et elle sombre le 12 Décembre 1884, étendue dans la neige, sur la tombe de sa tendre mère. Lorsqu’elle ouvre les yeux, c’est un attroupement autour d’elle dont elle rend compte : une femme s’est évanouie, d’autres hurlent que ce n’est pas possible, d’autres encore qu’il faut se taire. Son plan a fonctionné, mais la panique dans le village est étouffée très vite : seul un petit groupe s’est rendu compte qu’elle n’avait pas brûlé ce soir-là.
○ 1885 à 1890 › Elle se dit qu’elle disparaîtra bientôt ; elle visite son père “en rêve” pour le rassurer. Le pauvre homme est profondément marqué, désemparé. Il a vu sa princesse brûler devant ses yeux sans pouvoir l’arrêter, alors elle se fait un devoir de lui dire que tout va bien. Pour lui, exceptionnellement, elle ment au sujet du paradis. Sa seconde visite est celle de sa proie première, sa némésis. L’homme d’église de la ville, celui qui a scellé son sort et celui d’Ohanzee. La visite n’est pas courtoise, elle laisse éclater sa colère devant lui, si bien que l’intérieur de l’église finit dévastée par des bourrasques de vent. La croix est renversée, brisée, l’autel détruit. Devant, le démon qui a condamné son propre fils, blanc comme la neige, mort d’une attaque cardiaque. Jamais on ne trouva le coupable. Malheureusement, malgré cette vengeance, Cherry ne trouve pas le repos. Elle se rend compte, cinq ans plus tard, qu’elle ne le trouvera peut-être jamais.
○ 1900 aux 2000’s › Des années durant, Caoimhe reste passive à Blackwater Falls. Aux alentours du lac ColdLake, on peut l’y voir parfois ; de temps à autres, un pêcheur vient lui parler, et il ne semble pas avoir compris qu’elle est morte. Des gens viennent la voir, elle les aide ou non, les guides ou non. Parfois, elle sauve la vie d’enfants perdus dans les bois. Parfois, elle arpente la ville ; les coins, les recoins. Elle les connaît tous, au final, mais ça lui importe peu : la mélancolie l’attire toujours et encore au devant de ces rues changées qu’elle a connu autrefois.
○ 17 Mai 2017 › Elle savait, pour Isaac, et elle savait pour Sara aussi. La petite fille indienne a bien grandi, les choses ont changé : mais pas Isaac. À deux, elles l’aident à prendre son premier souffle, une renaissance un siècle plus tard.
fiche (c) blue walrus
  beyond the veil :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ghost ○ ancient light
messages : 34
double-compte(s) : Mircea Krantz
crédits : ours™
MessageSujet: Re: Caoimhe ☾ Invoking pain   Mer 7 Mar - 10:04

Walking in my sleep,
Like the naked trees.
Will they wake up again ?
Do they sleep ? Do they dream ?




Les pas dans les bois.
Les marques dans la neige, sol immaculé.
Fantomatique, blanche et pâle, de porcelaine ; la blondeur de ses cheveux qui tombent sur son épaule, vaguement attachés. Comme un voile de femme endeuillée. Son chaperon la couvre par souci des convenances, immaculé à son tour. Une biche blanche qui se fond dans le paysage comme si elle en avait toujours fait partie.
Un instant, la biche s’arrête, se dresse. Aux aguets. Un loup est susceptible de se cacher n’importe où. Les pas reprennent, elle fuit, ombre blanche qui se dissimule sous la poudreuse qu’elle soulève.



SORCIERE ! SORCIERE !” La foule vocifère, hurle.

Miss Perkins n’a jamais eu une très grande popularité.

Les yeux posés sur la foule, elle toise durement chaque personne que ses prunelles brunes rencontrent. Un par un, ils tomberont tous. Pas par sa main, mais d’autres façon : spectatrice du carnage dont ils seront tous responsables, elle les regardera du haut de son piédestal, elle les regardera choir à travers les quelques cercles des enfers. Tous ceux qui acclament sa mort, tous ceux qui l’ont demandée, tous ceux qui lui ont un jour craché dessus. Rien ne les retiendra sur terre.

Son regard croise celui de l’homme d’église alors que ses mains fines et sales sont brutalement attachées au tronc. Elle se retient de sourire. Lui non.

SORCIERE ! SORCIERE !
On dirait une chanson. L’union fait la force, et l’unisson que forment les cris sauvages des barbares la fait ricaner.
Après les litanies incessantes pour purifier son âme, après les chefs d’accusation, après tout ce que l’on peut lui reprocher et ce pourquoi elle est passée sur la sellette ; le feu dévore enfin le ridicule linceul qui lui sert de vêtement.
Morte avant l’heure.

Ses hurlements fendent l’air ; la violence est inouïe.
Son pauvre père se démène comme un diable. À le voir comme ça, on pourrait l’accuser d’être possédé.

Si seulement ils pouvaient au moins exorciser sa peine.
Pauvre homme.



La panique a fait son temps.
Ses yeux se sont ouverts sur le ciel gris de l’hiver à Blackwater Falls. Les flocons dégoulinent du ciel comme s’il pleurait très lentement. Elle s’est relevée. Puis elle a hurlé.
Puis la panique a fait son temps.

Assise dans la neige, le regard posé sur ses joues blanches. Le corps d’une petite bourgeoise blonde qui a perdu de son éclat. Ses yeux sont bruns, son teint très pâle, ses cheveux décoiffés et pleins de feuilles. Sa robe est sale, mais elle reste belle. Une caresse sur la joue : ça ne lui a pas pris énormément de temps pour comprendre ce qu’il lui est arrivé.
Autour de la tombe, la poudreuse a volé. Elle a été balayée avec la colère : le sol est humide, sombre. Un soupir.

Déjà des gens accourent auprès d’elle. Une femme hurle et s’évanouit. Elle reconnaît ceux présents à son procès ; un nouveau est en place, et elle y assiste passivement. Spectatrice de nouveaux chefs d’accusation. Si seulement ils savaient à quel point ils ont raison.
Lorsqu'ils ont emporté son corps, elle a eu l'impression d'être abandonnée. Un instant, elle n'a pas compris pourquoi elle ne réagissait pas elle-même.

L'idée d'être morte l'a hantée encore quelque jours. Elle, a hanté encore quelques jours le cimetière.
En son fort intérieur, un creux. Comme un vide. Impossible de saisir toutes les subtilités de cet état ; elle a peiné à le comprendre. Puis la puissance est venue toquer à son cœur immobile.

Certaines choses avaient besoin d'être réglées, et s'en était l'occasion.



Si la nature a quelque chose à me reprocher, alors qu’elle le fasse tout de suite.

Mon ami, vous êtes bien naïf de penser qu’il suffisait de me passer la bague au doigt et la corde au cou pour m’adoucir. Depuis notre première rencontre, vous m’êtes apparu comme un loup : Vos cheveux gris, votre air doux et pourtant si vicieux, vos grandes mains qui se posaient déjà sur mes épaules. Vous vous faisiez chaperon lorsque que vous m’avait accompagnée au cimetière après la messe. Le pasteur vous aime tant, vous qui présentez si bien. Un bel homme, grand fort, séduisant, important dans la ville. Un véritable loup, vous dis-je.
Comment avez-vous pu penser ne serait-ce qu’un instant, qu’il suffirait d’enfermer la brebis dans l’enclos pour qu’elle soit alors sage et qu’elle ne cours plus le bois ?
Mon ami, vous vous êtes tant leurré.

Cela vous rassure-t-il de me savoir, sous peu, sur le bûcher ? De savoir que c’est mon corps que les flammes dévoreront, et non pas votre maison ?

Je me ferai torche humaine, mon doux époux.
Je viendrai éclairer de mille feu votre vie.
Vous devez être si fier de vous d'avoir déjoué mon plan, de m'avoir fait condamner. Je passe pour l'hystérique, l'impie, la folle, la malade ; mais par dessus tout, pour la sorcière. Vous rendez-vous compte ? Vous avez choisi d'épouser une sorcière. De votre propre chef. Le jour où vous avez passé la porte de ma maison pour parler à mon pauvre père, pour lui demander ma main. Ce même jour, il a sauté de joie ; ce même jour, j'ai senti que vous alliez détruire ma vie, que vous alliez m'enchaîner si je vous laissais faire.

On ne retient pas un animal sauvage en cage.

Il vaut mieux pour vous que le feu purge mon âme en dévorant mon corps.
Si la nature a quelque chose à vous reprocher, elle le fera bien assez tôt, croyez-moi.

Ceci n'est pas un testament. Ni une lettre de menace, mon époux. C'est un contrat, une certification. Je l'ai signée de mon sang, avec la plume avec laquelle je vous écris.

Faites de doux rêves, mon tendre ami.

Une personne qui vous veut du bien.
fiche (c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 229
double-compte(s) : Ciulin Mari / Salomon Grass/Beitris Quiry/Kaelig Taur/Klaudia Bissot/ Simone Montespan
crédits : (c) Winter Soldier
MessageSujet: Re: Caoimhe ☾ Invoking pain   Mer 7 Mar - 10:08

Bonjour mon adorable enquiquineuse ! Ma douche maison a hâte d'être hantée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 641
double-compte(s) : Rodin, Seth, Rory
crédits : havana
MessageSujet: Re: Caoimhe ☾ Invoking pain   Mer 7 Mar - 10:12

Han ce choix de vava trop cool pour un fantome
Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Caoimhe ☾ Invoking pain   Mer 7 Mar - 11:27

Oh, tu as finalement craqué mais pas pour le perso initial; tu es plein de surprises
Eh bien, hâte d'en savoir plus du coup !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ghost ○ ancient light
messages : 34
double-compte(s) : Mircea Krantz
crédits : ours™
MessageSujet: Re: Caoimhe ☾ Invoking pain   Mer 7 Mar - 13:02

    @Ohanzee Figtree > Avec elle, la pudeur n'aura plus sa place dans ce monde d'esprits étriqués Merciii à toi

    @Emrys Liddell > Hanw trop content qu'elle te plaise Merci beaucoup I love you

    @Hunter Thompson > Eheh eeet oui Plein de rebondissements zé de malice ! Malheureusement, le "perso initial" n'arrivera pas avant un long moment
    Merci à toi <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Caoimhe ☾ Invoking pain   Mer 7 Mar - 14:58

Bienvenue parmi nous :D
Je suis content de voir un fantôme par ici. Bon courage pour ta chrono je l'impression que tu vas galérer parce qu'elle est est plutôt ancienne ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Caoimhe ☾ Invoking pain   Mer 7 Mar - 15:11

christinaa bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ghost ○ ancient light
messages : 34
double-compte(s) : Mircea Krantz
crédits : ours™
MessageSujet: Re: Caoimhe ☾ Invoking pain   Mer 7 Mar - 17:50

    @Neil Wilber > Merci beaucoup Ouais, les fantômes se font rares visiblement Je vais faire une campagne de sensibilisation à la condition des fantômes, aimez-les, ils sont doux
    Et merci aussi pour la chrono, je vais en avoir besoin Elle a vécu de sacrées choses la gamine.

    @Temperance Williams > Oui, Christina fin 90, le bonheur Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 1961
double-compte(s) : anthony farnese, alonso de la vega.
crédits : av./rastamachine, gif/tumblr&moi.
MessageSujet: Re: Caoimhe ☾ Invoking pain   Jeu 8 Mar - 16:20

comment? je n'suis pas encore passée sur cette fiche
t'es parfait comme ça.
puis, christina en fantôme, c'est genre trop brillant.
j'attends la suite de son histoire avec impatience.
puis rebienvenue. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ghost ○ ancient light
messages : 34
double-compte(s) : Mircea Krantz
crédits : ours™
MessageSujet: Re: Caoimhe ☾ Invoking pain   Jeu 8 Mar - 17:15

    @Aser Harker > Hon mais que tu es doux toi alors Merci beaucoup, trop content qu'elle te plaise I love you J'espère que la suite te plaira tout autant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
messages : 1730
double-compte(s) : tobias le bb loup, sarah la médecin utopiste et nicodemo le polymorphe en colère.
crédits : (c) dandelion (avatar), old money (codes sign), tumblr (img)
MessageSujet: Re: Caoimhe ☾ Invoking pain   Ven 9 Mar - 15:59

HAN le choix d'avatar pour un fantôme, c'est tellement parfaiiiit
Le perso a l'air trop bien
Alors du coup, re-bienvenue

_________________

--- you matter to me
All of this time I've been keeping my mind on the running away, and for the first time I think I'd consider the stay. Because you matter to me.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
— administratrice —
messages : 4014
double-compte(s) : (personnage en hiatus) tadhgán, ismael, janek, leonard, sarwan, catleya, julias. (sylvia, ichabod)
crédits : avatar (c) chrysalis love. – signature (c) fleurie, tumblr.
MessageSujet: Re: Caoimhe ☾ Invoking pain   Sam 10 Mar - 9:35

elle est lààààààà. trop cool, j'avais bien hâte à ce personnage.
rebienvenue dans le coin, alors, héhé. avec ce super choix d'avatar, j'adore. I love you hâte de lire tout ça en tout cas. bon courage pour la rédaction, et tu sais où nous trouver au besoin.

_________________

soldier keep on marching on. head down till the work is done, waiting on that morning sun. soldier keep on marching on.

keur keur :
 


personnage en hiatus, merci de me mper ou me taguer sous mes autres comptes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Caoimhe ☾ Invoking pain   Dim 11 Mar - 7:29

la suiiiite  
j'ai hâte d'en lire plus sur mon petit fantôme préféré, et de créer un nouveau fanclub ensuite (je le sens, je le sais, ne le nie pas)

re-bienvenue chez toi
Revenir en haut Aller en bas
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
messages : 5442
double-compte(s) : blair, rain, bazyl, maya, darcy, leilani, graham. (aussi lenny, slade et arabella)
crédits : avatar (c) self. gif et signature (c) self. icons par dΛndelion.
MessageSujet: Re: Caoimhe ☾ Invoking pain   Dim 11 Mar - 14:40

la voilà j'adore le choix d'avatar
et comme je te disais, j'ai très hâte de la découvrir I love you
rebienvenue chez toi et bon courage pour cette fiche

_________________

it's darkest before the dawn, but you don't need to do this alone. +
click here :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Caoimhe ☾ Invoking pain   

Revenir en haut Aller en bas
 

Caoimhe ☾ Invoking pain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Pain de mie son Jacquet
» Pain & pouding
» Quelle machine à pain choisir ?
» Recettes pour votre machine à pain
» pommes et pain d'épices poelés confiture orange carottes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: GESTION :: death will have your eyes :: fiches validées-