Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

on vous invite à privilégier les fantômes, les médiums et les immunisés psychiques
nous sommes présentement en août 2017. c'est pluvieux et humide, prévoyez vos cirés.
n'oubliez pas qu'un recensement est en cours par ici vous avez jusqu'au 22/06 pour vous manifester !

Partagez | .
 

 the house of the rising sun (ft. liam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 882
double-compte(s) : janko mihalkovic, anthony farnese.
crédits : av./rastamachine, gif/tumblr, img/johann.
MessageSujet: the house of the rising sun (ft. liam)   Lun 2 Avr - 21:39


ft. liam & aser

Aser finissait tout juste de passer l'éponge sur la carrosserie de sa nouvelle moto. Il recula un peu et l'admira fièrement. Putain qu'il ne regrettait pas de l'avoir acheté, même pour plusieurs liasses de billets. Au diable l'avarice, qu'il s'était dit sur le moment où ses yeux s'étaient posés sur l'engin. A l'entrée du magasin, sur une route balisée qui mène à la Blackwater Falls, il s'était déjà imaginé parcourir des kilomètres de route et apprécier le vent ruisseler sur la peau de son visage. Et, rien qu'en ressentant ce besoin de s'épanouir, de se libérer de ses maux quotidiens et de s'échapper un moment, il avait craqué. En sortant du magasin, il revenait chez lui avec une moto dans le coffre ouvert de son vieux truck. Il pourrait se débarrasser de cette carcasse sans nom. Il l'avait trop usé et la voiture pourrait revenir à un autre membre de la famille Harker. Aser était sûr et certain que Delilah allait applaudir à deux mains et sourire toute la journée lorsqu'il allait lui passer les clés. Et après, il irait faire un tour, loin de la ville, loin de ses soucis et des pensées qui le harassaient. Il essayait toujours de se défaire de l'image de Perceval, mais en vain. Le vampire revenait sans cesse attaquer son sommeil et le faisait réveiller en sueur, l'oeil hagard et la bouche pâteuse. Il avait cette influence sur lui qu'il ne comprenait pas et qu'il essayait de rejeter, pour le bien de sa dignité de chasseur et de son Dieu qu'il adorait. Tout ça était mal et ça ne pouvait plus continuer. Alors, le chasseur était prêt à tout pour oublier ce qu'il avait vécu le mois dernier. Trop d'émotions s'étaient amoncelées en lui. Trop de faiblesse aussi. Il n'avait pas été capable de mettre fin à la vie du vampire et, le pire, dans tout ça, c'est qu'il n'avait pas détesté la proximité de Percy à certains moments. Parfois, il rêvait du contact de ses doigts sur sa joue, ses poignées et le goût de ses lèvres. Aser frissonna tout d'un coup à ce souvenir et décida qu'il était temps d'arroser la moto avant qu'il ne la chevauche, chassant en même temps le buveur de sang de sa tête. Ce soir, il allait frimer, à conduire sa Haley-Davidson dans la haute-ville de Blackwater Falls. Il avait rendez-vous avec un autre chasseur et ami, Liam, et c'était l'occasion de sortir la bête.
Arrivé le soir, le blond fit vrombir sa moto alors qu'il apercevait le dos tourné de son pote. Il sourit d'avance à la tête qu'il allait faire quand il le verrait sur l'engin qui pesait une tonne et qui avait pas mal de gueule, il fallait bien l'avouer. Tout content et excité à lui parler de sa petite trouvaille, Aser se gara devant le pub où ils s'étaient donnés rendez-vous plut tôt cette journée. Ce soir, il n'avait pas de chasse prévue, alors il avait accepté avec joie. Ça lui changerait les idées et il avait plein de trucs à raconter à Liam depuis qu'il s'était vu. Il avait hâte de boire à grandes gorgées de la bière aussi... son pêché mignon de la soirée. Cependant, il se souvint des paroles de Delilah, lui disant de ne pas revenir en moto s'il avait trop bu. Le chasseur descendit nonchalamment de la moto et mit le système anti-vol. Ce serait con qu'il sorte du bar dans quelques heures et qu'il ne trouve plus son engin précieux et neuf. Il enleva ses gants en cuir noir et s'avança vers Liam, tout sourire. Arrivé à son niveau, il le prit dans ses bras et lui fit une accolade, signature de tous Harker qui se respecte. « Hey, salut Liam! » Aser se recula pour mieux le dévisager. Cela faisait quand même un mois qu'ils ne s'étaient pas vus! Le temps était passé à vitesse et il avait oublié à quel point il appréciait la compagnie du brun. Il laissa sa main sur l'épaule de son collègue et commença à l'entrainer vers l'entrée du pub. « Ça fait du bien de te voir mec. Alors, comment va la vie en ce moment? » Il en avait complètement oublié sa moto et s'y rappela de justesse. Le blond s'arrêta net, la bras entourant toujours les épaules de Liam, et pointa son doigt sur sa nouvelle acquisition. « T'as vu ça, c'est une beauté hein? Je l'ai vu et j'ai craqué. T'aimes? » Aser avait cette fâcheuse manie de se reposer uniquement sur l'avis des autres, et plus précisément sur celui de ses potes dont faisait parti le brun.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 54
double-compte(s) : //
crédits : (c) Moonic
MessageSujet: Re: the house of the rising sun (ft. liam)   Mar 3 Avr - 2:02




« Tiens, ce rouge à lèvre te va à merveille, ça te met en valeur. » Liam se recula un peu et admira son travail. Il venait tout juste de finir un autre maquillage. Ce qu'il aimait le plus dans son boulot, c'était le fait que ses clients ne pouvaient pas se plaindre, ni juger le maquillage qu'il leurs faisait, ils étaient un peu trop mort pour ça. Considérant son travail fini, il retourna le corps au frais pour ensuite se défaire de son tablier et ses gants. La journée était enfin terminée et il avait un rendez-vous au pub avec Aser, un ami chasseur à lui. Du coup, il n'était pas question de rester enfermé là à faire des heures supplémentaires.

Ayant encore une heure devant lui, il retourna chez lui prendre une douche et se changer question de ne pas sentir la mort et les cosmétiques. Bien qu'il n'aie rien contre cette odeur, y étant habitué, il se disait que les autres n'avaient pas nécessairement besoin d'endurer cette odeur. Et puis, il n'avait pas envie de faire fuir qui que ce soit.! Ayant toujours été un brin princesse à prendre mille ans pour se préparer, même pour une simple journée de travail, l'heure avait passée assez rapidement. Heureusement, son appartement était juste à côté du pub, probablement la raison pour laquelle ils s'étaient donné rendez-vous là, donc il n'avait qu'à enfiler ses chaussures et descendre pour attendre Aser devant le lieu en question.

Il attendait patiemment là, regardant les voitures passer au loin, à l'écoute de ce qui se passait autour de lui. Parmi ces bruits, il entendait celui d'une moto vrombissant non loin, mais il avait décidé de l'ignorer, après tout, c'était un à truck qu'il devait s'attendre. Ses sourcils se fronçaient un peu quand un être s'approchait de lui et il décida alors de se retrouver pour voir de qui il s'agissait. Comme de fait, c'est à une accolade d'Aser que Liam fit face, accolade qu'il lui rendait, évidemment. « Bon matin Aser! » Bon matin, il le disait toujours, qu'on soit le matin ou la nuit. Il adressait un sourire à son interlocuteur qui s'était reculé pour le regarder. N'ayant pas vu cet homme depuis environ un mois, Liam devait s'avouer bien heureux d'enfin le revoir. Des amis, il ne s'en était pas fait beaucoup depuis son retour en ville et du coup, il chérissait chaque amitié qu'il avait. Il suivi le blondinet vers l'entrée en l'écoutant parler et haussa les épaules à sa question. « C'est un sentiment partagé, crois moi. La vie, elle va de façon assez routinière. Mes clients sont toujours aussi peu bavard, s'en est presque emmerdant. Et toi? » Liam arquait le sourcil alors qu'Aser s'arrêtait tout soudainement. Lorsque ce dernier pointa la moto avec tant de fierté, du moins en se fiant aux paroles de l'autre homme, Liam s'approcha de celle-ci pour l'étudier du regard. « Comment ne pas y succomber, c'est une vraie merveille que t'as là! » Avec un air amusé au visage, il se redressait pour faire de nouveau face à son ami. « J'en veux une comme ça pour ma fête okay? T'as 5 mois pour économiser. » Il lui fit un clin d'oeil, riant légèrement. En effet, Liam était un brin jaloux, une moto comme ça, ça serait bien plus agréable que ses pieds ou le bus pour traverser la ville. Après avoir jeté un dernier coup d'oeil sur la beauté à deux roues, il entraîna son "ainé" dans le pub, se dirigeant directement à une table au fond, l'endroit où Liam préférait s'asseoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 882
double-compte(s) : janko mihalkovic, anthony farnese.
crédits : av./rastamachine, gif/tumblr, img/johann.
MessageSujet: Re: the house of the rising sun (ft. liam)   Mer 4 Avr - 1:33

Liam. Ce mec aux cheveux avait quelques années de moins que lui, mais Aser se sentait assez proche de lui depuis qu'ils s'étaient rencontrés. Il aimait beaucoup le fréquenter parce qu'il avait cet humour, léger, mais si appréciable, qui lui arrachait un sourire en coin de bouche. Il ne manquait jamais une occasion de rire à ses inepties, mais ça lui faisait tellement de bien... surtout en ce moment, avec tout ce qu'il se passait. Il avait l'impression de crouler sous une vague d'ennuis qui lui donnait des maux de tête terrible. Tout avait commencé avec le vampire, et tout s'était terminé avec Leora qu'il avait revu récemment. La jeune femme n'avait pas changé d'un poil, et elle était toujours aussi sulfureuse et pimentée. Le chasseur avait décidé d'oublier ce trait de son adolescence, car Leora n'était plus là, elle était partie et elle n'avait jamais cherché à renouer avec lui, d'une quelconque façon. Les années s'étaient écoulées, et les regrets et la rancœur les avaient éloigné plus que tout au monde. Il n'avait été prévenu de sa présence que grâce à sa cousine, Hemera, qui tenait le motel depuis quelques temps déjà. Leora, Leora. Ce prénom avait résonné dans sa tête jusqu'à ce qu'il se motive à aller à sa rencontre, pour soigner les blessures du passé. Il avait même pensé à amener un souvenir de leur tendre et insouciante adolescence. Un simple cliché, mais qui signifiait beaucoup aux yeux du blond. Il s'était encore mis un doigt dans l'oeil en pensant pouvoir reconquérir l'amitié de la brune. Il s'était fait jeté, comme un vieux torchon, et il avait du ramper aux pieds de la princesse pour obtenir ses excuses. C'était pas facile pour lui, de devoir se plier en deux pour quelqu'un, mais il reconnaissait lui-même son erreur, même s'il pensait avoir des raisons valides pour expliquer sa rupture de communication avec elle. La disparition de sa mère l'avait complètement désorienté et couper du reste du monde à cette époque. Bref, tout ça pour dire que Liam était un peu le sauveur de sa journée. Et il avait bien l'intention de profiter un maximum de son ami.
Le chasseur rit en entendant Liam répondre à sa question sur sa vie. Ils n'avaient pas parlé depuis un mois et il avait l'impression d'avoir dernièrement quitté le brun il y a des lunes de cela. Mais, apparemment, il se faisait toujours aussi chier dans sa petite morgue aménagée. Aser y avait déjà jeté un coup d’œil, même s'il était plus intéressant par le métier de son pote que par les lieux. Il s'était ensuite promis de ne pas accepter d'être embaumé une fois qu'il crèvera. Il s'était même dis de la spécifier dans son testament de fin de vie. Il trouvait ça tellement hypocrite, et sale et irrespectueux de la personne décédée. Tout ça pour rendre la mort plus esthétique, plus appréciable aux yeux des vivants. Évidemment, il avait gardé ce genre de pensées pour lui-même, n'osant pas les partager avec Liam. Ce dernier aurait pu mal le prendre, et c'était la dernière chose qu'il aurait souhaité. « Eh bien, il va falloir remédier à ça ce soir mec! Et cette fois, aucune excuse ne sera valable. » Il raffermit son emprise sur les épaules du chasseur, espérant lui donner assez de motivation pour boir autant de bières que son estomac pourra emmagasiner. « Eh bien, écoute, j'vais pas me plaindre. Quelques soucis par-ci, par-là, mais rien de bien grave. Ou du moins, rien que l'alcool ne puisse défaire. » Aser était décidé d'ingurgiter pas mal de substances cette nuit là. Il se promit de ne pas faire dans la demie-mesure, quitte à ce que Liam soit obligé de le ramener chez lui. Les deux amis étaient prêts à entrer dans le pub lorsque le blondinet s'arrêta net pour admirer son nouveau joujou du mois et le présenter à son collègue. Il fut encore plus satisfait de voir le visage amusé et envieux de Liam alors que ce dernier s'approchait tranquillement de la machine infernale. Aser pouffa de rire en entendant le brun lui donner un ultimatum pour lui en acheter une. Evidemment, il n'était pas sérieux, c'était du théâtre, de la comédie, et c'était ainsi qu'ils s'amusaient ensemble. Ils faisaient les zouaves et ils adoraient ça. « Rien que ça ahaha? Tu sais quoi, en un mois, j'pourrais en acheter deux au moins. » Il leva les yeux au ciel comme s'il avait pêché et lâché quelque chose d'orgueilleux malgré lui, ce qui n'était pas tout à fait faux. « Un des avantages de travailler avec les Crawford. », avait-il chuchoté à l'oreille de l'autre chasseur. Il n'était pas fier du travail qu'il leur fournissait, mais l'argent venait facilement et c'était difficile de refuser pareille merveille. D'un coup d'épaule, Liam réussit à détourner l'intention d'Aser et à l'entraîner vers le pub. Cette fois, rien ne empêcherait d'aller tremper leurs lèvres dans des chopes de bière. Une fois à l'intérieur et confortablement assis dans un coin sombre du bar, où personne ne viendraient interrompre leur petite soirée entre chasseurs, le blond n'en rata pas une pour commander directement son breuvage. « Une pinte de blonde s'il vous plait. Liam, tu prends quoi? » Un regard interrogateur vers Liam et le tour était joué.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 54
double-compte(s) : //
crédits : (c) Moonic
MessageSujet: Re: the house of the rising sun (ft. liam)   Sam 14 Avr - 16:33




S’il y avait bien une chose que Liam appréciait chez Aser, c’était comment il était facile de parler et rigoler avec lui. Il n’y avait pas d’effort à faire, ça se faisait tout seul. Le brun savait qu’il pouvait jouer la comédie et son aîné comprendrait aussi vite que ce n’est pas réel, aucune explication nécessaire. Il lâcha un rire lorsque son interlocuteur lui dit qu’aucune excuse ne serait valable pour ne pas remédier à la situation. Liam n’avait aucune intention de se désister, bien au contraire, il avait hâte d’être dans ce bar à boire, parler et rire avec son prochain. Un petit sourire se traça sur ses lèvres. « Que ferait-on sans l’alcool hein ? » Bon, il savait bien que venant de lui, c’était assez ironique, mis à par le goût parfois atroce, l’alcool le laissait assez indifférent, mais ça il ne pouvait pas vraiment le dire à Aser. Il s’efforça à ne pas laisser paraître l’anxiété qui venait avec la pensé que ce dernier puisse découvrir cette facette de lui qu’il avait mis autant d’effort à lui cacher. C’était tout de même assez normal que ça lui fasse peur tout ça, il se mettait à la place d’Aser, comment réagirait-il s’il apprenait que son ami, un chasseur, était un vampire ? Probablement très mal. Surtout considérant que ça faisait maintenant presque 2 ans qu’il lui cachait ça. Il savait bien qu’il devrait lui en parler le plus tôt possible, mais il ne pouvait pas s’y résoudre, il préférait vivre éternellement dans le mensonge plutôt que de perdre cet ami. Donc c’était décidé, il ne lui en parlerait pas avant que ce soit réellement nécessaire.

Pendant qu’il admirait la moto mère, clamant en vouloir une comme cadeau, son sourcil se leva et il reporta son regard sur Aser. « Je savais que c’était payant de travailler pour eux, mais à ce point ? S’en est presque intéressant » À ses paroles, Liam ajouta un clin d’oeil, façon de dire qu’il rigolait sur l’intérêt de travailler pour les Crawford. Quoi que c’était un peu vrai, ça pourrait bien être plus intéressant que sa morgue, mais il aimait trop celle-ci pour la lâcher. Donc il allait faire comme si l’idée ne lui plaisait pas. « Mais plus sérieusement, et ce n’est pas une option mais bien une obligation, tu dois me faire faire un tour, sinon je ne te parle plus pour les prochaines mois. » Heureusement que le blond le connaissait bien, parce qu’avec l’air qu’il avait, on pourrait croire que ses menaces étaient sérieuses. Se rappelant de la raison de leur venu à cet endroit, Liam avait entrainé Aser à l’intérieur, ayant choisi leur place pour la soirée. Alors que son confrère lui demanda ce qu’il prendrait, il tapota son menton en y réfléchissant à la question. De quoi avait-il goût ? Quelque chose ayant un bon goût, évidement, c’était la seule raison pour laquelle il buvait. « Je vais prendre un Red Devil, s’il te plaie. » Le jeune brun adressa un sourire au serveur puis regarda l’homme assis avec lui. « Alors, si tu me parlais un peu plus de ta vie. Toujours personne en vue ? » Oui, Liam était du genre à aimer les potins, si on pouvait ainsi dire, et il était très intéressé à savoir si son ami c’était enfin casé ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 882
double-compte(s) : janko mihalkovic, anthony farnese.
crédits : av./rastamachine, gif/tumblr, img/johann.
MessageSujet: Re: the house of the rising sun (ft. liam)   Dim 22 Avr - 20:30

Aser tiqua lorsque Liam parla de l'Organisation. Il avait l'habitude de plaisanter sur son boulot de mercenaire, à défaut de pouvoir en parler à la maison sous peine d'être expulsé par son père et d'être jaugé par le reste de la famille. Il en parlait donc librement avec certaines personnes, et ça lui faisait un bien fou de pouvoir parler boulot avec eux, sans qu'on lui crie dessus et qu'on le prenne de haut. Il n'avait pas eu de choix à l'époque et l'Organisation s'était présentée sur un plateau d'argent. Ça avait été trop beau pour pouvoir refuser une telle offre. Seulement, il avait appris que l'entreprise familiale n'était pas au goût de tout le monde, et pour cause... il avait vu des choses à s'en retourner les tripes. Il savait pertinemment qu'il travaillait pour des gens sans la moindre morale, la moindre raison. Il avait appris à se méfier des Crawford et à faire le minimum syndical. Aser ne pouvait donc rester impassible quand un de ses proches semblaient intéressés à rejoindre les rangs des mercenaires. Ce n'était pas une décision à prendre à la légère. Non pas qu'il regrette son choix (pas encore), mais il fallait être sacrément désespéré et déterminé pour s'enfoncer dans la gueule du loup. La remarque de Liam l'alarma quand même un peu, mais en voyant son sourire moqueur, le chasseur se détendit un peu plus. Une vanne parmi tant d'autres. « Croix de bois, croix de fer, si je mens, je vais en enfer. Tu peux avoir ton tour sur l'engin quand tu veux cette semaine. » Son cœur et ses autres muscles se relâchèrent soudainement et il put suivre son ami sans encombre jusqu'à la place qui leur était réservée. Au fond du pub, comme si la providence les accompagnait. C'était parfait comme endroit, ils pouvaient boire en paix, cachés des yeux des autres clients du bar.
Aser commanda sa boisson et interrogea Liam sur ce qu'il désirait boire ce soir. Le brun répondit au serveur qu'il prendra un Red Devil et le chasseur sourit par son choix de marque. Il avait toujours le chic de choisir la bière la plus dégueulasse du pub, alors il était impressionné pour un rien quand un de ses potes savait parfaitement quel breuvage déguster. Il n'avait qu'un but lorsqu'il entrait dans un bar : c'était pour se détendre et, de temps en temps, se bourrer la gueule, alors vous comprendrez que la dégustation passe en dernier. En attendant leur pinte, Liam posa une question sur la situation amoureuse du blond. Ce dernier se mordit instinctivement l'intérieur de sa bouche, complètement désorienté. Il n'avait aucune idée de ce qui se passait dans sa vie en ce moment. C'était flou, c'était un bordel pas possible. Et un bordel plutôt moche. Il couchait à droite et à gauche alors qu'il aspirait à trouver quelqu'un, s'installer avec et fonder une famille. C'était son nouvel objectif et il était obnubilé par cet aspect de sa vie. Et puis, dans un recoin de son cerveau reposait ses souvenirs du vampire. Mais Aser grimaça et les envoya paitre avec virulence alors que ses pensées malsaines venaient titiller le peu de dignité et de joie qu'il lui restait. Sentant l'attente se prolonger et voyant la curiosité dans les yeux de son interlocuteur, le chasseur se craqua les doigts et sourit nerveusement. « Bof, rien de bien intéressant, crois-moi. Et si tu fais référence à ma vie amoureuse, non, toujours pas. » Il haussa des épaules et essaya de paraître un peu plus cool. Peut-être que Liam n'y détectera pas le mensonge. « Et toi? Quoi de neuf depuis qu'on s'est vu? » Aser y allait plus subtilement, plus en douceur. Le serveur les interrompit au moment où Liam allait lui répondre. Il servit les boissons aux deux loustics qui les remercièrent, puis s'en alla prendre d'autres commandes. Le blond put enfin tremper ses lèvres dans l'alcool. C'était décidé, ce soir, il n'allait pas y aller de mains mortes. L'attrait de la boisson était plus forte que tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: the house of the rising sun (ft. liam)   

Revenir en haut Aller en bas
 

the house of the rising sun (ft. liam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: upper town :: bars et restaurants-