Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  TWITTERTWITTER  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

on vous invite à privilégier les fantômes et les petits humaiiiiiiins
nous sommes présentement en automne 2017 (septembre, octobre, novembre) I love you
RH célèbre ses deux ans ! merci à tous, on vous aime !

Partagez | .
 

 After fight - Nora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 50
double-compte(s) : Nop'
crédits : (c) Class Whore Stuff
MessageSujet: After fight - Nora    Jeu 5 Juil - 14:17




Il l’avait échappé de peu, encore une fois. Non sans séquelles, stigmates supplémentaires qu’il garderait à vie - cicatrices enlaidissant sa carne. Les responsables de tout ceci n’appartenaient pas au monde du surnaturel. Ils étaient humains.

Angus avait passé sa soirée dans un fast food simpliste, le journal du jour sous le coude. Il n’y avait plus grand monde à cette heure, juste quelques âmes isolées. Des individus que personne n’attendait.  L’ambiance était relativement calme, quelque peu perturbée par les babillements enjoués des cuistots dans l’arrière cuisine.

Et puis ils débarquèrent, grisés, surexcités. Lascars des rues, friands de discorde.

Ils prirent place, hélèrent l’employée - Celle-ci alla prendre commande, se fit ouvertement conspuer par les ingrats qui portèrent leurs mains avides sur ses courbes idylliques. La bimbo tenta de se défaire de leur emprise, chercha à fuir leurs attouchements, leurs paroles salaces. En vain. Malgré la présence d’autres clients, aucun d’entre eux ne semblait enclin à lui venir en aide ; Ils feignaient de ne pas voir la scène qui se déroulait non loin d’eux. Absence de courage, individualisme exacerbé.


Seul Angus daigna y mettre son grain de sel.  « Foutez lui la paix. » Grondement, comme un avertissement, lancé aux guignols de service qui se donnaient en spectacle. « Occupe toi t’ton cul, sac à merde. » Vague grimace sur le visage de l'insulté. Blackwood quitta sa place, son plateau en main. Se dirigea vers les mufles d’une démarche sereine. Et sans retenue, fracassa la tronche de l’un d’entre eux à l’aide de l’ustensile en plastique. Hostilités entamées.

La rixe dura quelques minutes, durant lesquelles le britannique paya son affront. Il donna des coups, en reçu également, en autant d’uppercuts violents. Découvrit à ses dépens l’efficacité d’un poing américain fabriqué main, orné de piques perforantes.

Ce n’est qu’après avoir ruiné l’agencement de l’établissement qu’il se tira, prenant la fuite avant que les flics ne se ramènent.  Trainant la patte avec difficulté, il s’enfonça dans la ville, bien conscient du risque qu’il encourait désormais :  Il avait tout de la proie facile, repérable à des milles ; Il sentait l’hémoglobine à plein nez. Il cherchait une solution à cette situation, lorsqu’un visage sibyllin lui vînt à l’esprit. Le faciès d’une jeune femme, une amie qui vivait non loin d’ici - Nora.

*


Il mit du temps à gagner son logement. Pressa même le pas sur les derniers mètres, suivit qu’il était par quelques êtres obscurs, des vautours alléchés. Faisant fit de la sonnette il frappa bruyamment à la porte, prit appui au mur en attendant que la propriétaire des lieux se manifeste.

 « Salut, Nora. » Attitude piteuse. Il n’était guère agréable à voir, avec sa gueule abîmée, maculée. Son allure débraillée. « Ça faisait un bail, hein  ? » Après un moment de flottement - durant lequel il attendit qu’elle lui dise de partir parce qu’il la dérangeait - il  reprit :  « … Y’a moyen d’utiliser ta salle de bain  ? » Absence d’explications. Son état justifiait sa requête.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 227
double-compte(s) : .
crédits : (c) DANDELION
MessageSujet: Re: After fight - Nora    Lun 9 Juil - 7:02

Tambourinement sur la porte. Heure indue, soirée déjà bien entamée en compagnie d’un dessin sur son chevalet, d’une tasse de chocolat chaud fumant. Nora n’est pas du genre à sortir tous les soirs ; elle sait apprécier une bonne soirée chez soi, à contempler la ville qui brille discrètement au travers de ses larges baies vitrées. L’automne arrive, dépose ses baisers frisquets sur les appartements tant et si bien que Nora est obligée de mettre ses longues chaussettes en laine. Elle ne craint pas le froid, Nora, elle aime ses caresses sur son derme. Ca la change un peu de l’été maussade qu’ils viennent de passer. Et puis, bientôt, Noël.

Judex, en train de dormir dans un coin de la pièce, relève la tête, tous les sens en alerte. L’animal n’aboie que très rarement — Nora lui a appris à être discret, à ne pas attirer l’attention. Qui peut bien frapper à sa porte si violemment un soir de semaine ? Elle repose son pinceau, attrape l’une des lames qui dormait tranquillement sur sa table de verre. Le poing serré dans son dos, sur ses gardes, la jeune femme s’approche de la porte et jette un regard à l’œil de bœuf. Angus… ? La chasseuse lui fait confiance, aucun souci. Elle ouvre la porte, gardant son arme malgré tout — est-il poursuivi ? a-t-il des problèmes ? Le vagabond a déjà squatté une fois ou deux chez elle, mais jamais de manière si tardive et surtout, pas avec la gueule colorée à ce point.

« Salut, Nora. » Voix rocailleuse, suintante de sang comme ses blessures. « Ça faisait un bail, hein ? … Y’a moyen d’utiliser ta salle de bain ? — Blackwood. Ma maison est ta maison, entre. Tu as été suivi ? » Elle ouvre la porte en grand, Judex se lève de sa couchette pour venir saluer l’homme qu’il considère presque comme un meuble désormais. Au début les deux loups ne s’étaient pas forcément entendus mais le chien avait vite réalisé qu’il n’était pas menaçant. Par mesure de précaution, Nora jette un coup d’œil dans le hall mais referme bien vite la porte de son appartement. Elle jette sa lame sur le plan de travail. « Au fond à droite. » Elle ne sait pas s’il se souvient de l’agencement de son appartement. Elle se glisse près de son chevalet pour masquer le dessin qu’elle était en train d’ébaucher — elle préfère garder pour elle les démons aux ailes de sang qu’elle dessine dans son temps libre. La jeune femme ne sait pas s’il attend qu’elle pose des questions ou s’il préfère garder ça pour lui. Mais la curiosité est trop dévorante, elle se fraye un chemin en elle à chaque fois qu’elle est piquée.

« Sers-toi des serviettes. J’ai une trousse de secours aussi si tu as besoin. Je peux te recoudre. Tu t’es fait ça comment, putain ? Ça va ? » Elle le suit près de la salle de bain, lui laisse malgré tout son intimité. Elle veut juste pouvoir l’entendre. Et elle espère qu’il n’a pas de problèmes plus grave qu’une gueule amochée — qui sait qui on peut se mettre à dos par ici…
fiche (c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

After fight - Nora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fight Club !
» [Stop-Motion] HERO FACTORY : BREAKOUT FIGHT
» Fight Club - Tyler Durden
» ④ ☇ WILL YOU FIGHT FOR ME? // pv maxwell starrick
» presentation de henri

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: upper town :: résidences-