Revenir en haut
Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
on vous invite à privilégier les fantômes, les djinns et les petits humains
nous sommes présentement en hiver 2017-2018 (décembre, janvier, février) I love you

Partagez | .
 

 ≡ topic commun : fête clandestine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
pnj ○ come with me now
messages : 307
double-compte(s) : pnj.
crédits : avatar (c) hallows.
MessageSujet: ≡ topic commun : fête clandestine.   Ven 31 Aoû - 21:38

fête clandestine
Ce n'est pas tout le monde qui a envie de rejoindre la population de Blackwater Falls à l'hôtel Coldlake. Comme à tous les ans, une fête clandestine, pour les plus avertis, a été organisée.

La nuit est tombée depuis quelques heures, et les plus fébriles se sont déjà rassemblés. Les rumeurs ont été confirmées dans la journée ; la fête clandestine a lieu au cimetière du lac cette année. Les jeunes arrivent, munis de leurs costumes et de leurs boissons. La musique joue, et la foule est principalement rassemblée à l'entrée du cimetière ; ce n'est pas tout le monde qui a le courage de s'y aventurer. La nuit est sombre, et il flotte dans l'air une certaine menace. Pas toujours une bonne idée, de venir dans un cimetière la nuit. Surtout pas un soir d'Halloween...


PRÉCISIONS
 
Le sujet est ouvert à tous. N'hésitez pas à vous joindre à la fête !

Le sujet se déroule le 31 octobre 2017, entre 22:00 et 3:00.

La fête clandestine est principalement composée de jeunes, entre 16 et 25 ans, majoritairement des étudiants, mais il y a également d'autres personnes plus vieilles. L'alcool coule à flots, et la police surveille de loin en cas d'un quelconque dérapage.

Si vous avez besoin de l'intervention d'un PNJ, n'hésitez pas à contacter les admins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
messages : 269
double-compte(s) : aser harker, anthony farnese.
crédits : cliffs edge (avatar), pinterest (img), tumblr (gifs).
MessageSujet: Re: ≡ topic commun : fête clandestine.   Lun 3 Sep - 7:09


Demain, c'est le jour des morts. C'est la Toussaint. En ces jours de fêtes chrétiennes, un prêtre a des devoirs à respecter envers les fidèles. Cela fait donc plus de deux jours que je planche sur la messe que je donnerai demain dans la petite église de banlieue. Deux jours que je cherche des textes pour la liturgie et que je mâche mes mots pour en extraire la substantifique moelle. J'écris les prières, les raye pour les réécrire au stylo sur ma feuille blanche griffonnée de toute part. Une messe suit un schéma bien spécifique, mais il y a des moments où je dois laisser les phrases toutes faites de côté et laisser l'improvisation faire son œuvre. Les gens ne veulent pas d'un prêtre automate. Ils veulent un homme d'église qui leur parle au plus profond de leur âme, qui les enchante et leur mette un petit point d'espoir dans le cœur. Ils veulent parfois laisser place à l'humain plutôt qu'au Dieu immortel. Parce que l'homme sait ce qu'ils vivent au quotidien, il les connait. Et ainsi, la messe devient un peu plus intime, beaucoup plus nourrissante dans ses propos et ses gestes.
Deux jours de travail et il me manque encore quelques blancs que je complèterai le moment venu. Les mots vibreront du tréfonds du cœur. Ce soir, je devrai me reposer, réfléchir au lendemain, à tous ceux qui viendront célébrer leurs morts et leur rendre hommage. Cependant, c'est Halloween, et quelques plaisantins s'amuseront certainement à sonner à la porte du presbytère pendant une grosse partie de la nuit. Le sommeil ne sera donc pas au rendez-vous, et autant s'occuper que de rester allongé, éveillé, dans les draps du lit où la tentation de Le sentir contre moi sera trop grande pour y résister. J'essaye de restreindre tout plaisir charnel, même avec le Christ. L'Amour doit subsister, non pas le désir de la chair. Alors quoi de mieux que d'aller surveiller les jeunes gens qui se rassemblent chaque année dans le cimetière du lac? Cela m'occupera l'esprit et j'en profiterai pour faire mon devoir de prêtre dans la communauté. C'est une jeune adolescente de l'église qui m'a susurré à l'oreille l'existence de cette soirée clandestine. Le mot en dit beaucoup sur l'état dans lequel certains jeunes se retrouveront en pleine nuit. Je veux m'assurer que rien ne vire au désastre, qu'ils ne profanent pas les tombes ou qu'ils ne plongent pas dans un coma éthylique aggravé.
Bref, ce soir, je serai leur ange gardien.
D'un coup de main, je salue l'équipe de police qui surveille l'endroit depuis le bas-côté de la route. Trop loin pour y voir quelque chose, pour empêcher quoique ce soit. Je préfère alors m'approcher de la foule de jeune et me poser quelques mètres du grillage en fer. Habillé comme un citadin, ne brille à la lumière du réverbère que ma croix argenté soigneusement piquée sur le revers de la veste noire. Et j'attends, j'observe, l'air bienveillant, comme je le fais si bien.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 2137
double-compte(s) : hannah horowitz.
crédits : yavanna (avatar), tumblr & kaspark (img).
MessageSujet: Re: ≡ topic commun : fête clandestine.   Mar 4 Sep - 5:43

Il y a longtemps qu'Alecia n'avait pas fêté Halloween, en même temps ce n'était pas comme si elle se préoccupait beaucoup de cette fête. Fête des morts, où les gens passaient leur temps à s'effrayer. Elle-même gamine, elle faisait le tour du quartier à ramasser des friandises. Les américains étaient dingues de cette fin d'octobre et apparemment les canadiens aussi. C'était pourtant elle qui avait proposé à Skylar de s'organiser un truc pour cette nuit, c'était l'opportunité de se socialiser dans cette petite bourgade et de revoir la brune par la même occasion. Sky avait réussi à dénicher le lieu d'une fête clandestine au cimetière, un peu perplexe, Alecia avait fini par accepter. Quel endroit pour fêter Halloween en même temps mais c'était toujours bien que de s'incruster à l'hôtel de Coldlake et c'était un bon prétexte pour découvrir la jeune faune de Blackwater Falls - ouais, elle se sentait plus vieille que jeune. Pas l'envie de se trouver un costume compliqué, élaboré et à 50 dollars, la métisse avait opté pour une robe noire trouvée dans son armoire et y avait ajouté un col blanc, parce que c'était la marque de Wednesday Addams. Elle sépara ses cheveux en deux parties et pour se faire deux nattes. Chaussettes blanches montantes jusqu'aux cuisses, accompagnées de ses docs Martens noires et du poignard à l'intérieur. La flemme de s'entartrer la tronche avec du fond de teint blanc, elle chargea juste ses yeux de noir. Avant de partir, elle se regarda une dernière fois dans le miroir. T'as vraiment l'air d'une gamine avec tes nattes.

Elle devait se retrouver Sky devant le cimetière mais Alecia arriva apparemment la première. Elle tira le bas de sa robe, son blouson était chaud et doublé, par contre elle se gelait le cul. Appuyée contre sa bécane, elle fixait le petit attroupement de jeunes à quelques mètres d'elle. Elle se demanda un instant ce qu'elle foutait là, prête à s'incruster dans une soirée d'adolescents et d'étudiants. Ça aurait été parfait pour Oren et Seth, mais pour elle ? Ma foi, soyons fous. Elle remarqua aussi une voiture de flics, peu concernée par cette soirée qui pouvait virer en compote à cause de la mentalité de certains jeunes de nos jours. Puis il y avait ce type en noir qui semblait plus vieux que le petit attroupement. Sans doute un pervers, Alecia le surveillerait du coin de l'oeil sans aucun... « Ah putain ! » Elle virevolta, sentant une main sur son épaule. C'était Sky. Enfin, planquée sous un chapeau haut-de-forme. « Me fous pas les jetons comme ça, Sky. » Son coeur se calma dans sa poitrine et Alecia se mit à rire doucement en captant le costume de sa copine.« Ou devrais-je dire Jack ? » Elle connaissait les classiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 494
double-compte(s) : ariane, barbara & avalohn
crédits : (c) perlman (ava) blues walrus (sign)
MessageSujet: Re: ≡ topic commun : fête clandestine.   Mar 4 Sep - 8:20




~ hallowen & skylar ~


the ripper

sujet commun: la fête clandestine

Bien des festivités regroupaient les habitants de Blackwtaer falls tout au long de l'année mais, s'il y en avait bien une qu'il ne fallait pas manquer c'était bien la fête d'Hallowenn - la fameuse fête des morts - quand on y pensait, il y avait de quoi trouver ça un peu glauque, de nos jours on fêtait l'Halloween gaiement, avec des costumes qui font peurs - la distribution des friandises, le tour du voisinage avec la fameuse formule trick or treat. Fête qui avait inspiré nombreux romanciers et réalisateurs - la nuit du trente-et-un octobre était la plus attendue de l'année par certains, la plus redoutée par d'autres.
Skylar se situait plutôt entre les deux parties, elle ne redoutait pas particulièrement ce jour, ni même en raffolait - uniquement nostalgique des années passées à frapper aux portes et récolter des bonbons mais, depuis son adolescence - surtout depuis qu'elle avait atteint sa majorité - elle était devenue l'une des nombreuses adeptes à aimer se faire peur le temps d'une soirée et surtout, en bonne fêtarde, Halloween restait une des meilleures excuses  et occasion pour festoyer - justement. Et gourmande d'adrénaline, pourquoi n'irait-elle pas se faire peur dans l'endroit-même où les morts résidaient, à six pieds sous terre ?

Le cimetière se remplissait doucement, il était à peine passé vingt-deux heures et la chasseuse était déjà en retard. Effectivement quelques jours plus tôt - ayant entendue parler de la fête organisée au cimetière en cette nuit d'Halloween, la brunette n'avait pas résisté à l'envie de s'y rendre - mais, accompagnée tout de même ce serait bien plus drôle et amusant.. et qui de mieux que sa copine de soirée, Alecia pour l'accompagner ? La jeune femme tout de même quelque peu réticente au fait de se rendre dans un cimetière la nuit du trente-et-un, avait fini par accepter l'invitation - Skylar s'étant montrée plus qu’insistante et enthousiaste à cette idée folle.

La chasseuse était arrivée au volant de sa fidèle mustang - non loin du cimetière et s'était discrètement changée, enfilant par dessus un col roulé noir, une robe corset noire qui imitait les robes de l'époque victorienne, elle avait gardé son jean noir par-dessous - histoire de ne pas attraper froid et avait également gardé ses éternelles bottines - dont l'une dissimulait sa dague d'argent fétiche - à ses pieds. Elle avait apporté la touche finale à sa tenue en se munissant d'une canne, d'une cape épaisse noire dont l'intérieur était tout de velours rouge et un haut-de-forme - son maquillage était celui d'ordinaire, maquillage noir sur les yeux et une bouche rouge sang.

Dissimulée sous sa cape et son chapeau, son ombre faisait réelle, on aurait pu croire que Jack était réellement parmi les vivants ce soir - son costume était réussi. Elle avait reconnu la silhouette d'Alecia - qui semblait avoir opté pour un membre de la famille Addams - elle lui tournait le dos quand Skylar mit une main sur son épaule.

« Ah putain ! » s'exclamait la métisse alors que la brune avait explosé de rire. « Me fous pas les jetons comme ça, Sky. » disait-elle avant de rire à la vue du costume qu'avait choisi la chasseuse: « Ou devrais-je dire Jack ? . »

Skylar lui faisait un clin d’œil, frappant le sol de sa fausse canne et dans un mouvement de cape - lui dévoilait sa robe: « Jackie même ! » riait-elle avant d'ajouter: « Comment allez-vous Mademoiselle Addams ? » lui demandait-elle dans un sourire avant de lui demander « Sur quoi étais-tu autant concentrée, pour ne pas m'entendre arriver ? » puis se rapporchant d'elle, chuchotait: « Un beau garçon dans les parages, peut-être ? »

La musique du feuilleton La famille Addams résonnait dans ses méninges.



Code by Cookies., don't give it without permission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 2137
double-compte(s) : hannah horowitz.
crédits : yavanna (avatar), tumblr & kaspark (img).
MessageSujet: Re: ≡ topic commun : fête clandestine.   Mar 4 Sep - 19:16

Sky se marrait d'avoir effrayé Alecia, tandis que celle-ci la regardait perplexe. Elle n'aimait pas être prise par surprise, elle n'était pourtant pas cardiaque, mais elle n'aimait juste pas ça. Il y avait toujours des petits merdeux qui aimaient effrayer les autres et elle n'acceptait pas, elle trouvait ça inutile. Alors qu'est-ce qu'elle foutait dehors pour Halloween ? Il fallait qu'elle se recentre dans le moment présent, et qu'elle reste attentive à ce qui l'entourait. Heureusement, elle ne pouvait pas en vouloir à la brune bien longtemps. Elle l'appréciait bien cette fille et effectivement après quelques secondes ses traits s'adoucirent. Elle la détailla du regard, appréciant cette vision. Jack l'éventreur, Miss Baker ne rigolait pas mais Alecia aimait l'idée. Au moins, elle s'était cassée la tête à trouver un truc effrayant, pour une nuit effrayante. Bon, il ne fallait pas oublier la touche sexy qu'avait ajouté Sky à son look. D'ailleurs, on ne l'avait jamais attrapé ce serial killer ? « J'me sens aussi fraîche que la rosée du matin et vous très cher ami ? » Soit, j'me pèle le cul. « Si j'avais su que tu t'ramenais comme ça, j'aurais joué Mary Jane Kelly. On aurait formé un beau couple, j'te jure. » La jeune femme rigola à cette idée. Elles auraient formé surtout un duo macabre, quand on savait ce qui était arrivé à la malheureuse fille de joie. Tout le monde ou presque connaissait l'histoire et les meurtres de Jack l'éventreur, ses méthodes et surtout les détails sur l'ignoble meurtre de Mary Jane Kelly. Allez, les humains étaient malsains, ils aimaient les détails dégueulasses. Alecia les avait aussi lu. Elle était à ce propos ravie d'avoir déjà digéré son repas depuis plusieurs heures, la décapitation de vampire c'était son truc mais les corps mutilés, avec les organes tous sauf à leur place originelle n'était vraiment pas son délire.

« Alors non, j'n'étais pas en train de mater qui que ce soit.  » dit-elle en levant les yeux au ciel. Elle était juste en train de fixer le mec-pervers-en-noir. « Pourquoi toi, t'as déjà repéré quelqu'un ? » Elle se pinça la lèvre, taquine. Alecia prit l'essentiel dans son petit sac à main, le reste pouvait rester dans les sacoches de sa moto. On est paumé au milieu de rien, pas à la Nouvelle-Orleans, c'est pas un wendigo qui m'volera mon casque de moto. Elle tira sur le bras de la jeune femme. « Allez viens, on va s'faire des amis ! » Les deux jeunes femmes se dirigèrent vers l'attroupement et furent accueillie comme des reines ; l'alcool et le reste avaient déjà commencé à tourner.

Malheureusement, elle ne l'avait pas quitté des yeux et il fallait qu'elle fasse quelque chose. Impossible de tenir en place, entre tous ses gamins, elle avait elle-même l'impression d'être une gamine dans son accoutrement. Une bouteille de coke entre les doigts, elle laissa Sky un instant pour se rapprocher du grillage et du mec-pervers- en-noir. Sortie du cimetière, elle s'avança vers lui. « Salut, ça roule ?  » Alecia le passa au scan, ouais il était quand même plus vieux que la bande. Peut-être pas aussi vieux que le pervers stéréotypé mais les apparences étaient trompeuses. Enfin, ça, c'était juste avant de remarquer la croix sur sa veste. « Ah. Un homme de l'Eglise ? Ou faîtes-vous parti des témoins de Jéhovah ? » Elle pouvait être sacrément chiante et sans gêne quand elle s'y mettait. La jeune femme se cala contre le grillage, sans le quitter des yeux. Elle ne l'avait jamais vu, fallait dire qu'elle ne mettait pas de pied dans la maison du Seigneur. La relation entre Alecia et la religion était un peu compliqué. Et le fait qu'il y fasse parti, le rendait pas plus innocent à ses yeux. Alecia, elle aussi tenterait d'une certaine manière de jouer à l'ange gardien ce soir. A sa manière et pas des plus délicates.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
messages : 269
double-compte(s) : aser harker, anthony farnese.
crédits : cliffs edge (avatar), pinterest (img), tumblr (gifs).
MessageSujet: Re: ≡ topic commun : fête clandestine.   Mer 5 Sep - 5:48


Évidemment, les regards se tournent parfois vers moi, figure étrange parmi tant de jeunes. On se demande ce que je fous là, si je ne suis pas ici pour ruiner leur petite soirée, ou bien si je suis frappé moi aussi du syndrome de Peter Pan. En soi, je n'ai jamais aimé être puéril. J'ai toujours visé le calme, la réflexion au lieu de l'impulsion, la sagesse de l'esprit. A peine douze ans et je me sentais comme une vieille âme enfermée au milieu d'enfants, beaucoup trop sage aux yeux de certains qui s'amusaient à me pousser hors des retranchements. Oh, ils ont essayé de m'arracher une bêtise des lèvres ou des poings. Quand ils ont vu que ça ne fonctionnait pas du tout, ils ont commencé à devenir violents tant en parole qu'en gestes. Je n'étais plus leur jouet, j'étais juste un pantin qu'il leur fallait écraser, juste pour voir si je garderai ma tranquillité et timidité jusqu'à la fin. J'ai caché tout cela à mes parents, jusqu'à ce que je rencontre un ancien collègue et que je confesse ma lutte et mon désarroi à cette personne qui m'était étrangement inconnue. Ce fut le sentiment le plus libérateur qui soit, et les conseils du prêtre m'ont poursuivi toute ma vie, jusqu'à maintenant. Faire face à la violence, quelle qu'elle soit, avec calme et raison. Nul nécessaire d'exploser, ça ne fera qu'empirer la situation.
Une tape sur l'épaule me sort directement de mes réflexions qui se sont dispersés, comme des feuilles jaunies roulant par terre au gré du vent. Je sursaute un peu à ce contact si soudain et croise le regard d'un jeune qui semble un peu trop excité et grisé à mes yeux. Je baisse ces derniers pour y apercevoir une bouteille de bière à la main. Ah, tout s'explique. Je plisse du nez et lui souris, ne sachant quoi faire d'autre. « Super ton déguisement mec! Quoique pour l'exorciste, j'aurais opté pour la soutane. » Son entrain me parvient jusqu'aux oreilles. Il a le rire et l'approche facile, une création sans doute sans borne, mais faussée. En tant que représentant de l'Eglise, je me dois de remettre en place la vérité. « Oh je... Ce n'est pas un déguise... ment. » La phrase ne passe même pas par une de ses oreilles, car le voilà qui s'avance déjà un peu plus vers la foule, le sourire hagard aux lèvres. Le message n'est pas passé, tant pis. Je ferme la bouche, vaincu. Tout va si vite ce soir. Les jeunes occidentaux de nos jours sont si voraces et spontanés. Ils ont la niaque, ils testent sans arrêt leurs limites, comme s'ils ne craignaient pas la mort. « Merci. », que je murmure entre mes dents, dans un ton assez évasif. Je ne vous comprendrai jamais, tel est mon maux. J'essaye, je compatis avec certains d'entre vous, mais au fond vous resterez un mystère pour mon pauvre cerveau.
A peine retourné à ma mission de pion, j'aperçois une présence s'approcher de moi, lentement, près du grillage. Mon regard louche en sa direction et me voilà nez-à-nez avec une jeune femme dont la beauté ne fait aucun doute. Son regard semble être assez inquisiteur et curieux, et je ne peux m'empêcher de lui sourire timidement. Plus je la regarde, plus je sens mon cœur faire un bond dans ma cage et résonner jusqu'à mes tympans. Je suis si facile à intimider, et alors que la chaleur s'éprend de mon cou puis mes joues, je détourne du regard pour le planter sur mes doigts qui prennent tout de suite une attention considérable. Fais demi-tour, loupe-moi. Je m'imagine devenir tout d'un coup invisible. Raté. Sa voix retentit à côté dans une salutation quelque peu flegmatique et détachée. La puce à l'oreille, je me dois de lui faire face malgré ma timidité accrue dans ces situations là. Je n'ai plus qu'à espérer qu'elle remarque la croix qui décore ma veste noire et qu'elle y croit dur comme fer. De toute façon, je suis bien trop vieux, seul et calme pour faire parti de la soirée déguisée. Elle a l'air intelligente et lucide, pas comme le jeune homme de toute à l'heure. Elle comprendra, j'en suis sûr. Cette pensée, déjà, me met un peu plus à l'aise et je tousse avant de lui répondre poliment. « Hm, ça va merci. » Je n'ajoute pas un mot, ma raison revenant à l'assaut et surpassant progressivement le trouble que la jeune métisse a implanté. Se passe-t-il quelque chose pour qu'elle vienne me voir? Ou bien est-ce de la pure curiosité, de la sympathie? Peut-être qu'elle vient à l'église de temps en temps... peut-être aurais-je du la reconnaître. Mais son visage ne me dit pas grand chose et mon impression est rapidement vérifiée en entendant sa question. Je fronce des sourcils. Tiens, on ne me l'a encore jamais fais celle-là. Bizarrement, ça m'amuse. « La première est la bonne. Je suis prêtre. » Je me demande bien ce qu'elle fera avec cette information, non pas que ce soit si intriguant et fascinant que ça. Les doutes me reviennent soudainement en tête et je détache de la grille du cimetière pour lui faire totalement face. Parfois, je souhaiterai ne pas être aussi grand et pouvoir parler d'égal à égal avec les autres. Mais la nature m'a faite ainsi et je dois m'efforcer de ne pas être trop brusque dans mes gestes. Ce ne serait pas la première fois que j'intimide quelqu'un. « Tout va bien là-bas? » Suis aussi inquiet pour les morts qui reposent ici en paix que pour la sécurité des jeunes gens, je ne saurais le dire. Dans tous les cas, je suis là en cas de besoin, en cas d'aide.

résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 494
double-compte(s) : ariane, barbara & avalohn
crédits : (c) perlman (ava) blues walrus (sign)
MessageSujet: Re: ≡ topic commun : fête clandestine.   Mer 5 Sep - 6:49






the ripper


sujet commun: la fête clandestine


« J'me sens aussi fraîche que la rosée du matin et vous très cher ami ? » lui avait répondu son amie, très certainement qu'elle se pelait le cul - comme on dit, puis après tout ça ne surprenait pas la brune, il faisait décidément un froid de canard, on n'était pas encore en hiver et pourtant les nuits d'automne étaient parfois glacée. Sous son épaisse cape et ayant garder un pantalon noir et son col roulé sous sa robe victorienne, Skylar n'avait - pour l'instant - que le bout des doigts un peu engourdit. « Si j'avais su que tu t'ramenais comme ça, j'aurais joué Mary Jane Kelly. On aurait formé un beau couple, j'te jure. » elles riaient ensemble à cette idée, effectivement ça aurait pu très bien fonctionner, quoiqu'un peu glauque quand on connaissait le macabre destin de la dernière victime connue du prénommé Jack l’Eventreur.
Tout le monde connaissait cette histoire - qui avait causé bien des cauchemars aux Londoniens de l'époque, terrible année 1888 pour Whitechapel - quartier pauvre qui était devenu le terrain de chasse d'un tueur en série - contrairement à ce qu'on pouvait croire d'ailleurs, il n'avait pas tant tué que ça - même si c'était déjà trop - cinq jeunes femmes avaient rencontré la mort après l'avoir croisé. Ces meurtres sont connu pour leur cruauté - qui avait fait tourner de l’œil plus d'un des policiers et médecins en charge de l'enquête.

« Alors non, j'n'étais pas en train de mater qui que ce soit. » rétorquait-elle à la question de Skylar, tout en levant les yeux au ciel, alors que la brunette s'esclaffait discrètement. « Pourquoi toi, t'as déjà repéré quelqu'un ? » lui demandait-elle, un regard qui en disait long, elle la taquinait et la jeune chasseuse rétorquait à son tour: « Hm.. Pas encore, pas encore.. » riait-elle en faisant mine de scruter la foule - à la recherche d'un potentiel bel homme.

« Allez viens, on va s'faire des amis ! » lui lançait la métisse, tandis que Skylar la rattrapait au pas de course. Elles s'étaient dirigées vers la petite foule qui se formait à l'entrée du cimetière, l'ambiance était à la fête - même si Skylar ne pouvait s'empêcher de ressentir le poids qui planait dans l'air, comme si quelque chose se tramait..
Accueillies par des braillements de joie et des compliments à l'égard de leurs costumes respectifs, les jeunes femmes s'approprièrent des boissons - et rien de mieux qu'une bouteille de soda pour se désaltérer - l'alcool avait déjà ravagé pas mal de jeunes et Skylar - bien que présente pour s'amuser - préférait garder les idées claires, attendant que le monde arrive avant de se jeter sur les boissons alcoolisées. Alecia l'avait laissé parmi le groupe de jeunes, s'éloignant vers une silhouette masculine - à l'écart de la foule - une figure qu'elle avait peut-être reconnue ? La chasseuse, bien qu'impatiente de se déhancher sur de la musique, scrutait la pénombre - pas très courageux, songeait-elle du groupe attroupé à l'entrée, personne ne s'était encore aventuré parmi les pierres tombales.. peut-être n'était-elle pas la seule à ressentir cette ambiance étrange ? Ou alors était-ce uniquement l'ambiance d'Hallowenn qui planait au dessus des morts, six-pieds sous terre ?

La brune jetait un nouveau coup d’œil vers son amie, qui n'était qu'à quelques mètres seulement - les deux jeunes gens semblaient discuter mais, rien ne pouvait indiquer à la chasseuse s'ils se connaissaient ou pas. Elle se demandait ce que Alecia fabriquait et pourquoi avait-elle l'air concentrée sur tout sauf sur la fête qui commençait doucement à battre son plein ? Elle s'était accroupie, faisant semblant de remettre en place ses lacets sur ses bottines, histoire de vérifier que la dague qu'elle portait à la cheville n'avait guère bougée - on ne pouvait être que trop prudent, un soir d'Halloween, bien des créatures pourraient être capables de se faire passer pour des humains déguisés et venir semer le trouble parmi les fêtards, et puis rien de mieux qu'un attroupement d'humains pour servir de banquet à des vampire,s n'est-ce pas ? Alors, Skylar allait rester prudente, aux aguets - sans pour autant oublier de s'amuser et elle comptait bien le rappeler à son amie.

« Alecia! » l'appelait-elle alors qu'elle l'approchait à grandes enjambées, sa bouteille de soda à la main. « Viens donc t'amuser, au lieu de dragu.. » son regard se posait sur la croix en argent accrochée à la veste de l'homme - à qui la métisse tapait la causette. « Bonsoir. » Disait-elle, en attrapant le bras de son amie et se joignant à elle, elle ajoutait: « C'est un déguisement ? Ou ma copine est en train de draguer un prêtre ? » amusée, Skylar se doutait que l'homme n'était pas déguisé et qu'il s'agissait effectivement d'un curé. « J'avais encore jamais vu de prêtre fêter Halloween dans un cimetière, après vingt-deux heures en tout cas ! » puisque théoriquement, Halloween était la fête des morts, ce n'était pas si illogique que ça mais, à cette-heure quand même.

Ils ne se couchaient pas avec les poules ?





Code by Cookies., don't give it without permission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 2137
double-compte(s) : hannah horowitz.
crédits : yavanna (avatar), tumblr & kaspark (img).
MessageSujet: Re: ≡ topic commun : fête clandestine.   Mer 5 Sep - 11:26

Lorsqu'on est un chasseur, on est forcément un observateur minutieux. Ça expliquait pourquoi la plupart du temps, Alecia avait cette sale habitude de regarder les gens de façon insistante. Ce n'était sans doute pas la façon la plus polie pour se faire des amis, mais ce n'était pas ce qu'elle recherchait. Elle remarqua que ses manières avaient l'air de gêner l'homme. Elle analysait son langage corporel et bizarrement, il lui donnait l'impression qu'il n'avait rien à cacher. C'était un grand gaillard qui semblait juste timide et intimidé. Alecia n'avait pas la carrure pour intimider, du moins elle comprenait que son langage et son style, ses piercings, pouvaient foutre les jetons aux pauvres petites âmes sensibles. Et encore je suis soft  à côté de certains. Au contraire, lorsqu'elle essayait de se montrer menaçante, les géants de deux mètres avaient plutôt tendance à se marrer et pourtant, elle en avait dans les tripes ce petit bout d'femme.

Le mec-pervers-oupas-en-noir ne se présenta pas comme un témoin de Jéhovah - et tant mieux, elle n'avait pas envie qu'il vienne lui faire la promotion de Jésus et le chemin du bonheur - mais comme un prêtre. « Un prêtre ? Cool. » Elle dit, sans vraiment grande conviction. Alors ok, le cimetière c'était un peu comme sa seconde maison mais justement elle se demandait ce qu'il foutait dehors à cette heure-ci, si ce n'était pas pour mater des petits jeunes. Elle avait tellement entendu et vu de choses dégueulasses sur l'Eglise catholique, que bon elle avait quand même un certain doute sur le prêtre timide et craintif. Dans le vaudou il n'y avait pas tous ces scandales. Il pivota pour se tourner enfin vers elle, tandis que celle-ci buvait une nouvelle gorgée de son soda. « Ouais ça va, certains sont déjà bourrés mais bon ils n'ont pas l'air méchants. » Plus cons que méchants, dans tous les cas, ça évitera les grosses conneries. « Tu fais... Enfin vous faîtes quoi en fait là ? Désolée, en général j'vouvoie seulement ceux qui sont plus proches de la fin que du début, alors ça m'fait bizarre. » Elle n'aimait pas vouvoyer ceux qui n'avaient pas encore des cheveux blancs, quoi. Le prêtre devant elle, ne devait pas être plus vieux que son cousin et Ichabod, d'ailleurs c'était étrange d'en rencontrer un d'aussi jeune. Se priver des plaisirs de la vie si jeune, quel gâchis, surtout qu'il n'était pas moche ce grand gars.

La voix de Skylar se faufila entre le prêtre et la chasseuse, Alecia fut bien heureuse qu'elle ne finisse pas sa phrase en découvrant qu'il était à pote à Jésus. Elle se cramponna au bras de la métisse et cette dernière écarquilla les yeux en entendant sa question. « Mais je... Non. » Elle soupira, un peu gênée par la situation. A croire, qu'elle draguait à chaque fois qu'elle tapait la discute à quelqu'un, elle était loin d'être Casanova. Elle tourna son visage vers la brune et dit à voix basse: « T'es infernale, c'n'est pas parce que je cause à quelqu'un que je flirte. » Elle était consciente que le prêtre pouvait l'entendre. Parfois, Sky lui ressemblait tellement que ça en était effrayant. C'était aussi typiquement le style d'Alecia de faire ce genre de remarques gênantes et forcément quand on les lui faisait, c'était moins drôle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
messages : 269
double-compte(s) : aser harker, anthony farnese.
crédits : cliffs edge (avatar), pinterest (img), tumblr (gifs).
MessageSujet: Re: ≡ topic commun : fête clandestine.   Dim 9 Sep - 5:46


Cool. C'est bien la première fois qu'on utilise cet adjectif pour me décrire, en dehors de la communauté chrétienne jeune qui vient me voir de temps en temps. Ça me donne un peu plus d'assurance et de confiance, pour faire face à cette jeune femme apparue de nul part. Elle n'a pas l'air très loquace, mais assez à l'aise pour discuter avec un inconnu, ce qui ne passe pas inaperçu. Fais la même chose, respire, détend les épaules, prend une pose décontractée. J'ai tellement l'habitude de parler aux gens avec un rideau de bois qui nous sépare que la réalité des choses m'échappe parfois des mains. Il faut bien le dire... même si je suis chargé d'aller à la rencontre des autres, les relations publiques n'ont jamais été mon fort. En général, je fais figure et discute d'un sujet qui me tient à cœur et que je connais par cœur. Mais, là, je suis en terrain inconnu, je n'ai aucune idée de comment me comporter, aucune idée du visage que je devrai adosser ce soir. « C'est rien, tu peux me tutoyer. » Sa réflexion me fait un peu rire. Elle a le langage cru et la langue bien pendue, chose que je ne croise pas à tous les coins de rue. C'est bizarre cette politesse qui colle à l'habit du prêtre. J'ai déjà rencontré des hommes et des femmes de mon âge qui me vouvoyaient et c'était particulièrement étrange. Est-ce véritablement du respect ou bien de la peur? Parfois, je suis sidéré de voir à quel point la haine, les préjugés et l'incompréhension peut mener à des comportements assez virulents, comportements auquel j'ai du faire face, de nombreuses fois. En Espagne plus qu'en Amérique du Sud où la croyance n'a pas perdu de son panache, au Vénézuela notamment où l'esprit révolutionnaire y est radicalement rattaché donnant lieu à un certain communisme catholique. Mais revenons-en à nos moutons. « Je viens m'assurer que tout se passe bien. Il y a eu quelques profanations cette année, je veux m'assurer que ça ne se reproduise pas. » Des croix gammées et un sexe masculin tagués sur certaines stèles, malgré la fermeture du cimetière la nuit et la présence de son gardien, Mister Tierney. C'est assez déplorable de se moquer et d'insulter les morts qui sont enfin libérés des tourments de la vie. Il avait fallu frotter de toutes ses forces pour enlever les graffitis, en vain. Le produit de nettoyage avait fini par grignoter les pierres, laissant les dessins à peine discernables. Inutile de lui retourner sa question, car la jeune femme a l'air de tout simplement s'amuser, ce qui est l'objectif premier de la soirée. Son déguisement me dit quelque chose, mais je n'arrive pas à mettre le doigt dessus. Et j'ouvre à peine la bouche qu'une deuxième brune la rejoint, un sourire malicieux dans le coin des lèvres. Elles ont l'air très complices et mes joues recommencent à rougir alors que je me retrouve au milieu de leur attention. Qu'est-ce que vous voulez que je réponde à ça? Je me mords la lèvre, terriblement gêné par les remarques crues de son amie. J'aimerai me retrouver six mètres sous terre à cet instant précis. « Hum, ce n'est pas un déguisement. Et je-je ne viens pas fêter Halloween, aussi sympathique que ça ait l'air. Je viens juste m'assurer que tout se passe bien. Le gardien ne devrait pas tarder. » Je lance un sourire à la brune qui revêtait un costume masculin d'époque victorienne. Tout ceci est assez flou dans mon esprit et j'ai l'impression de réellement manquer de culture générale pour comprendre quelles sont les personnalités que les deux demoiselles ont choisi. « Vos costumes sont très réussis en tout cas. Par contre, je ne vois pas trop qui vous représentez... Toi, aucune idée. » Je regarde la fille aux cheveux tressés puis glisse vers l'androgyne. « Mh et toi, van Helsing peut-être? » Mes yeux l'interrogent du regard, quelque peu sceptique de la réponse que je lui donne. Moi et l'esprit Halloween, ça fait vraiment deux.
résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 494
double-compte(s) : ariane, barbara & avalohn
crédits : (c) perlman (ava) blues walrus (sign)
MessageSujet: Re: ≡ topic commun : fête clandestine.   Dim 16 Sep - 7:21






the ripper


sujet commun: la fête clandestine


« Mais je... Non. » avait soufflé la métisse alors que la burne s'amusait à charrier sa camarade de soirée. Elle était une vraie pile électrique, les festivités la réjouissaient et elle désirait en profiter. Alors que pouvait bien faire Alecia avec ce prêtre, sérieusement ? Il n'y avait pas plus ennuyeux que les curés.. et sa tête lui faisait vaguement penser à un méchant connu, vous savez la fameuse saga là.. La bataille de l'Espace ? Non, c'était pas ça, enfin un truc de ce genre, vous voyez. Alors, il n'avait pas l'air cool, un prêtre c'était pas cool, c'état barbant.
« T'es infernale, c'n'est pas parce que je cause à quelqu'un que je flirte. » soulignait Alecia, à voix basse, pour ne pas se faire entendre du prêtre. Dubitative, Skylar haussait les épaules, un sourire étirait ses lèvres couleur sang alors qu'elle apportait sa bouteille de soda à sa bouche pour en boire une gorgée - trop fraîche pour une nuit d'Halloween.

« Hum, ce n'est pas un déguisement. Et je-je ne viens pas fêter Halloween, aussi sympathique que ça ait l'air. Je viens juste m'assurer que tout se passe bien. Le gardien ne devrait pas tarder. » oui Skylar l'avait compris, c'était bel et bien un prêtre - qui n'avait rien d'un déguisement sur lui, d'ailleurs sa petite croix en argent sur le revers du blouson faisait vraiment trop sérieux pour relever du costume. Il avait l'air gêné mais, la brune s'en amusait - elle avait l'habitude de mettre mal à l'aise les gens avec ses réflexions parfois crues et déplacées mais, en vraie tête brûlée, elle faisait ce qui lui plaisait - que ça convienne ou non. Elle n'était jamais volontairement irrespectueuse ou désagréable, elle était juste.. Elle-même en fait. Soit le curé ne venait pas fêter Halloween.
« C'est pas le boulot de la flicaille de surveiller si tout se passe bien ? » demandait-elle, trouvant étrange la présence d'un homme de foi sur les lieux - à moins de se recueillir sur les tombes, la chasseuse trouvait ça louche et c'était peut-être la même réflexion qui avait amené Alecia à sa rencontre.

Effectivement, la police de Blackwater Falls, surveillait de loin les festivités - il n'y avait pas besoin d'un prête pour surveiller - quand bien même c'était son droit et Skylar ne pouvait reprocher ce qu'elle-même faisait en tant que chasseuse, elle était-là pour s'amuser certes mais, était armée si jamais les choses devaient mal tourner, ce n'est pas un groupe de flics qui sauraient quoi-faire face à une escouade vampirique - mais, malgré l'atmosphère étrange qui pesait sur le cimetière - rien d'autre que la lugubre ambiance d'Halloween, elle l'espérait - rien ne laissait présager un danger, pas encore. Elle n'avait du moins pas encore repéré de comportement typique ou étrange et son attention était désormais toute tournée vers le prêtre qui semblait bien avoir du mal à se dépatouiller du malaise que la brune avait provoqué.

« Vos costumes sont très réussis en tout cas. Par contre, je ne vois pas trop qui vous représentez... Toi, aucune idée. » disait-il avant de poser son regard sur Skylar, la jeune femme avait un costume qu'on aurait pu juger de classique - bien qu'il ne l'était pas - Jack l'Eventreur était une personnalité qui avait inspiré bon nombre de personnes et était devenu tristement célèbre. « Mh et toi, van Helsing peut-être? »
La brune avait froncé les sourcils et jeté un regard désespéré à sa camarade, un regard qui voulait dire : vraiment ? Ce gars n'a aucune culture, ou tout du moins Halloween n'était pas son truc. Dans un mouvement théâtral, Skylar sortait un faux couteau en plastique de sous sa cape, qu'elle venait placer sous la gorge d'Alecia.

« Vous l'avez toujours pas ? » demandait-elle, un regard en direction du trentenaire à la croix d'argent. Dépitée, la brune laissait retomber ses bras, soupirait et répondait: « Jack l'Enventreur. » Bon Van Hesling avait la classe aussi mais, tout de même!



Code by Cookies., don't give it without permission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 2137
double-compte(s) : hannah horowitz.
crédits : yavanna (avatar), tumblr & kaspark (img).
MessageSujet: Re: ≡ topic commun : fête clandestine.   Jeu 20 Sep - 8:12

Taper la discute avec un prêtre devant le cimentière dans la nuit noire d'Halloween, n'avait rien de plus normal. Il faut croire que la Madden aimait les situations incongrues, ça cassait la routine monotone. L'homme religieux l'autorisa à le tutoyer et tant mieux, ça lui aurait fait chier de le vouvoyer. Ce n'était pas parce qu'il était le soit-disant meilleur ami de Jésus qu'il était supérieur, en plus il n'avait pas l'air vieux. Alecia n'aurait pas aimé qu'on la vouvoie à son âge. Il expliquait sa présence et finalement, la jeune femme avait plutôt envie de le croire. On va dire l'instinct féminin lui disait que cet homme n'avait pas l'air d'être un pédophile. Et en général, ses intuitions étaient bonnes. De plus, lorsque Sky débarqua avec ses répliques à deux balles, il retrouva sa moue timide de quelques minutes plus tôt. Il avait plus l'air du gars innocent et naïf, aveuglé par la religion, plutôt que du pervers matant la jeunesse.

La réaction quelque peu agacée d'Alecia avait l'air d'amuser sa copine. Ma foi, ça l'aurait aussi amusé avec les rôles inversés. Elle but de nouveau sa boisson glacée en les écoutant échanger. Il n'avait vraiment rien d'autres à faire que de surveiller une bande de jeunes ? C'est vrai qu'il avait évoqué des profanations un peu plus tôt, d'ailleurs Alecia fut d'une certaine façon soulagée qu'elle n'ait jamais mis les pieds dans ce cimetière pour essayer de récupérer du sang de cadavre. La honte, quoi. Elle l'avait déjà fait - malgré elle - au St-Mary. « J'ai vu des flics un peu plus loin, 'fin ils ont l'air de s'en foutre un peu. » Répondit la métisse à sa copine. Fallait pas compter sur les poulets, ils ne servaient jamais bien à quelque chose. Même si elle reconnaissait, que la Nouvelle-Orléans craignait moins qu'il y a quelques années, à croire que les criminels s'étaient lassés ou avaient changé de ville.

Le prêtre essaya de deviner leurs déguisements pour détendre l'atmosphère, n'ayant aucune idée du personnage de l'américaine, celle-ci lui expliqua. « Wednesday Addams, la gamine à l'humour macabre de la Famille Addams, c'est une vieille série américaine j'sais pas si ça te dit quelque chose. C'est le genre de costume facile quand t'as la flemme de te déguiser. » Carrément la grosse flemme, ça ne demandait pas beaucoup d'efforts et, le sourire aux lèvres, convenait à la jeune femme. Par contre, elle fut prise par surprise quand Sky se la joua serial-killer et lui cala sa lame (certes en plastique) contre la gorge. Le corps d'Alecia était programmée pour repousser les attaques et ce fut ce qu'il se passa. Sa bouteille de cola tomba au sol et instinctivement, elle lui attrapa le poignet et lui fit une clé de bras, en tournoyant. Bras tordu, couteau contre sa propre gorge, Sky était coincée dos contre le buste d'Alecia. De nouveau bien consciente de ce qu'elle était en train de faire, elle lâcha la brune. « Désolée, j'suis partie en live. » Elle rigola un peu, les battements de son cœur se calmèrent doucement. O.K. c'était tellement weird comme réaction de sa peur, venant d'une chasseuse non mais devant un prêtre et sa copine, si. Elle espérait qu'elle ne lui avait pas fait mal et elle essaya de se justifier. « D'où j'viens, t'as plutôt intérêt à savoir te défendre. » Certes, mais à ce point ? Ta gueule, Alecia. Tu t'enfonces, essaye de trouver un nouveau sujet de discussion plutôt.

résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
messages : 269
double-compte(s) : aser harker, anthony farnese.
crédits : cliffs edge (avatar), pinterest (img), tumblr (gifs).
MessageSujet: Re: ≡ topic commun : fête clandestine.   Dim 23 Sep - 9:08


Jack l’éventreur, god damnit. J'en profane le nom de mon créateur. Ça alors! Je la regarde avec un peu plus d'attention et me rends compte que les vêtements du célèbre meurtrier correspond tout à fait à l'époque. Comme quoi... j'y étais presque, mais j'avais préféré faire référence au bouquin qui a marqué l'histoire avec Dracula. Bram Stocker était un génie. Combien de livres fantastiques avaient été écrit en son honneur, à sa simple mémoire, ou en pur plagiat? Nous n'y compterons pas Twilight bien évidemment. D'après ce que de jeunes croyants m'avaient dit, ça ne valait pas la peine de l'amener dans une discussion. Je fis un geste du doigt pour applaudir la jeune brune. « En effet, je pense que ça aurait été ma deuxième proposition après Helsing. Charmant en tout cas, et très réussi. J'adore le chapeau haut de forme. » J'essaye de complimenter la jeune fille comme je peux pour me dédouaner de mon erreur. Puis, me tourne vers la métisse qui me laisse sans mot dire. Je n'ai aucune idée du personnage qu'elle incarne. Et quand elle me renseigne sur celui-ci, je comprends rapidement pourquoi. La famille Addams m'est complètement inconnu. Jamais vu cette série auparavant. Rare étaient les télévisions qui ont circulé dans ma vie. Aussi, de nos jours, je me contente d'un vieil ordinateur portable, impossible de suivre tous ces films et ces séries qui sortent. « Je ne connais pas du tout. » E tout cas, elle m'a fait rire avec sa flemmardise qu'elle ne cache pas. Elle est honnête au moins... et bagarreuse. Je recule de quelques pas alors que je la vois se défendre à juste titre. Sa camarade est rapidement comprimée et je ne sais pas trop quoi dire face à cette petite comédie. Elles ont l'air de s'amuser même si elles se font mal. Bizarre. Je ne comprendrais jamais les générations qui me suivent. Pourtant, la jeune femme semble vouloir se justifier, peut-être parce que je suis sensé être une figure pacifiste. Et elle a tout à fait raison. Je fais une petite grimace et hoche de la tête, signifiant que je comprends. Apparemment, le milieu dans lequel elle a vécu n'était pas aussi confortable que le mien. « C'est rien, du moment que ta camarade va bien. » Je pose un regard interrogateur vers la brune, un peu inquiet. « Et tu viens d'où pour savoir faire ça? » La curiosité est un vilain défaut, mais pas pour ce soir. J'ai envie d'en savoir un peu plus sur elles, j'ai envie de faire la conversation pendant que le temps passe. J'ai envie de savoir pourquoi une fille comme elle sait faire de telles prises. On aurait du un judoka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 494
double-compte(s) : ariane, barbara & avalohn
crédits : (c) perlman (ava) blues walrus (sign)
MessageSujet: Re: ≡ topic commun : fête clandestine.   Dim 23 Sep - 10:41






the ripper


sujet commun: la fête clandestine


« J'ai vu des flics un peu plus loin, 'fin ils ont l'air de s'en foutre un peu. » luia vait répondu son amie, alors que tout en suivant son regard elle distinguait les silhouettes de la flicaille - qui buvaient du café - sûrement - comme pour se réchauffer, et discutaient entre eux sans vraiment jeter de coups d’œil aux fêtards. Skylar mimait une moue au bord de ces lèvres, l'air de dire: mouais, certes. Certes, ça expliquait pas ce qu'un curé venait faire ici, bien que plus elle l'observait et moins il lui semblait louche - il venait prêcher pour sa paroisse peut-être et se contenter de surveiller de loin, comme bon serviteur du Seigneur. Les Baker n'avait jamais vraiment reçu d'éducation religieuse, ils connaissaient les religions, croyaient en certaines choses mais, n'étaient pas du genre à se rendre à la messe, pas du genre à prier - en tout cas pas Skylar, bien qu'elle était obligée de croire en certaines choses - si les vampires existaient, comme toutes les autres monstruosités dont on lui avaient parlé gamine - alors c'est qu'un Dieu existait certainement quelque part.

Comme pour détendre l'atmosphère (toujours aussi lourde au passage) le prêtre en vint à parler costume et semblait bien avoir du mal à savoir qui représentait qui, après qu'Alecia ait expliqué qui elle représentait « Wednesday Addams, la gamine à l'humour macabre de la Famille Addams, c'est une vieille série américaine j'sais pas si ça te dit quelque chose. C'est le genre de costume facile quand t'as la flemme de te déguiser. » soulignant qu'elle avait clairement eût la flemme pour trouver autre chose et que Mercredi Addams était un choix facile.

« Je ne connais pas du tout. »  avait répondu le prêtre à Alecia, avant d'ajouter en direction de la brune: « JEn effet, je pense que ça aurait été ma deuxième proposition après Helsing. Charmant en tout cas, et très réussi. J'adore le chapeau haut de forme. »

Skylar s'était exprimée à son tour quant à son costume victorien, qu'elle portait avec classe - sans omettre la touche un peu sensuelle et sexy qui lui allait si bien. Elle ne s'attendait pas à se retrouver, le dos contre sa camarade, qui venait de lui faire une clé de bras, retournant le couteau en plastique contre-elle, entraînée, la chasseuse s'apprêtait à basculer le poids de la métisse sur son dos, pour la retourner et se défaire de son emprise mais, Alecia l'avait libéré - le cœur battant, Skylar fronçait les sourcils. « Désolée, j'suis partie en live » s'excusait la jeune femme auprès de son amie.

« T'aurais pu me péter le bras, ouais! » grognait la chasseuse entre ses dents, soudainement méfiante envers son amie. Une vérité qu'elle connaissait bien - et à laquelle elle s'était toujours accrochée, lui était revenue soudainement: on ne connait jamais vraiment les gens. Rien, de plus vrai. Elle pensait connaître Alecia, au final elle n'aurait jamais pensé qu'elle pouvait la maîtriser en si peu de temps. « C'est rien, du moment que ta camarade va bien. » rassurait-il Alecia, tandis que la fille Baker grommelait  « Ouais, ça va. » les articulations avaient été malmenées mais, elle s'en remettrait, elle connaissait pire.

Skylar s'était laissée surprendre et ça la contrariait tandis que sa farouche amie tentait tant bien que mal de s'expliquer. « D'où j'viens, t'as plutôt intérêt à savoir te défendre. » disait-elle sur la défensive. La brune fronçait davantage les sourcils, le prêtre l'avait devancé dans sa question: « Et tu viens d'où pour savoir faire ça? » Skylar suivait son regard, en direction d'Alecia, qu'elle connaissait suffisamment assez pour deviner son malaise. « C'est vrai ça, ou-est-ce que t'as appris à te défendre contre les couteaux en plastique ? » surenchérissait la chasseuse, presque en colère - elle aussi était sur-entraînée et se demandait bien ce qu'avait à cacher son amie.


Code by Cookies., don't give it without permission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 2137
double-compte(s) : hannah horowitz.
crédits : yavanna (avatar), tumblr & kaspark (img).
MessageSujet: Re: ≡ topic commun : fête clandestine.   Jeu 27 Sep - 10:36

L'adrénaline était retombée, la respiration calme, Alecia découvrit une Skylar énervée pour la première fois. Elle aurait pu lui péter le bras, ce n'était pas faux, elle l'avait déjà fait. Il était toujours intéressant de savoir que l'on pouvait démonter quelqu'un sans pour autant être une bête de deux mètres et cent trente kilos. C'était son entraîneur de krav maga qui le lui avait enseigné et elle avait toujours trouvé ça fascinant. Il fallait connaître les points sensibles du corps humain, avoir une bonne force mentale et le tour était joué. D'ailleurs, Alecia avait une légère préférence à se battre contre des armoires à glace qui faisaient deux fois sa taille. C'était plus facile dans le sens où elle était plus petite et plus souple qu'eux, ça l'amusait de leur grimper sur le dos. Toutefois, elle savait que la facilité n'effaçait pas le risque de se faire écrabouiller en une seconde d'inattention.

« C'est bon relax, je m'excuse. » Répondit le ton las avant de ramasser sa bouteille en plastique. Elle n'aimait pas s'excuser trois mille fois mais là visiblement c'était nécessaire. Le prêtre lui demanda d'où elle venait, et Sky également, agacée. Après tout, elle était peut-être chasseuse mais cette méthode d'auto-défense israélienne, elle l'avait appris avant de le devenir. « La Nouvelle-Orléans, dans un quartier un peu craignos, j'avais pas le choix que d'apprendre à m'débrouiller seule. » Elle n'avait jamais connu son père, elle était fille unique et son plus grand cousin avait autre chose à faire que de protéger ses fesses. Bon, elle avait omis qu'elle s'était toujours bagarrée depuis son enfance. Agile avec les poings, pas avec les mots. La gymnastique artistique l'avait un peu canalisée. Mais bon elle n'était pas là pour leur raconté toute sa vie. « Et toi ? » Elle retourna la question au prêtre, plus par politesse. Elle savait que Sky venait de Blackwater Falls, un des rares détails sur sa vie qu'elle connaissait d'ailleurs mais c'était comme ça, elle ne parlait pas plus de la sienne. « Bon, moi j'dis faudrait qu'on se rapproche de la fête on va pas poireauter là pendant toute la nuit. » Changement de sujet. Les deux femmes étaient venues pour s'amuser non ? Alecia avait besoin de bouger pour ne pas se transformer en glaçon, elle avait froid aux cuisses. « Toi, tu viens aussi. » Dit-elle avec un sourire, l'index pointé sur le prêtre. Ce n'était pas une question mais plutôt un ordre. Allez, fallait le décoincer ce trentenaire ! « Et c'est quoi ton nom ? Ne compte pas sur moi pour t'appeler mon père. » J'ai pas de père.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
messages : 269
double-compte(s) : aser harker, anthony farnese.
crédits : cliffs edge (avatar), pinterest (img), tumblr (gifs).
MessageSujet: Re: ≡ topic commun : fête clandestine.   Sam 27 Oct - 9:29


Apparemment, je ne suis pas le seul à me poser les même questions. Il ne va pas sans dire que j'ai rarement vu une jeune fille comme elle se défendre aussi rapidement et efficacement, même contre un couteau en plastique. Ses gestes étaient fluides, comme si elle avait répété ces mouvements une centaine de fois par semaine. Je me demande bien ce qu'elle cache d'autre à son sujet. La brune à la peau porcelaine semble soudainement un peu méfiante, ou bien trop curieuse. Et moi qui pensait qu'elles étaient amies. Ce n'est peut-être pas le cas. Ça me fascine comment deux êtres humains peuvent s'attacher aussi rapidement, à travers une communication tout à fait simple, sans vraiment se connaître. Nous, ce petit groupe qui vient de se former, en sommes la preuve vivante, même si j'ai personnellement un peu de mal à m'ouvrir aussi directement à des inconnues. Je suis un peu plus à l'aise avec les hommes. Les femmes, après tout, sont des créatures (quoique modelée par Dieu) très étranges et assez imprévisibles. Et ne les ayant pas trop côtoyé dans ma vie, il m'arrive de les craindre parfois. La réponse de la métisse ne fait qu'accroître le sentiment.
Je suis entouré de drôle de dames.
L'instinct de survie est le plus fort et il fait faire de terribles choses aux gens qui deviennent petit-à-petit des habitudes. Au Vénézuéla, dans les quartiers pauvres des grandes villes, je l'avais vu de mes propres yeux. Les enfants perdent rapidement leur innocence devant le monde qui s'offre à eux. Je me demande si c'est le cas de la jeune Wednesday Addams. D'ailleurs, comment s'appellent-elles? Grande question que je n'ai pas le temps de poser. Mon accent espagnol a du me démasquer. Cette ne m'est pas étrangère depuis que je suis à Blackwater Falls. « Je viens d'Espagne, de Madrid plus précisément. » Je n'en dis pas plus. Cela fait longtemps que je n'y suis pas allé et que j'ai troqué mon Dieu pour seule famille. Parfois, Madrid me manque, mes proches un peu moins. « Mais j'étais au Vénézuéla avant de venir ici. » Un parcours assez éclaté, pointé d'attentes, de voyages et de réflexions. Apparemment, nous venons d'endroits totalement différents les uns des autres, et c'est assez déstabilisant d'observer ces différents horizons. Par quel hasard nous sommes nous trouvés ici, devant le cimetière de Blackwater Falls? Certains aiment l'appeler destin, moi je sais qui est à l’œuvre de cette magie. « Et toi, tu viens d'ici ou pas? » Je me tourne vers la brune au chapeau haut de forme avec un regard interrogateur. Partager, découvrir, s'unir, comme tous les autres. Être prêtre ne fait pas de moi un ovni. Mais je ne m'attendais pas spécialement à ce qu'elles m'invitent à les rejoindre dans leur petit monde liquoreux et gore. Clairement, je sens déjà l'embarras m'envahir alors que j'essayerai de me faufiler entre les tombes pour gratter des bouts de conversation étouffées par la musique un peu trop forte. C'est un monde qui m'est totalement inconnu. J'hésite, ça se voit sûrement, mais elles n'ont pas l'air de me donner un quelconque choix. Ça me fait sourire nerveusement. « J'avoue que le surnom ne sied pas trop à la situation. Moi c'est Alonso de la Vega. » Une habitude de me présenter sur un ton aussi officiel. Je tousse pour me reprendre et ne pas me retrouver comme un idiot. « Juste Alonso. Et vous? » Puis, comme par magie, j'en oublie mes priorités et m'avance vers la fête avec elles. Des yeux se posent sur notre trios avec curiosité et intérêt et ça me donne un peu le tournis. La chaleur, la musique, les rires, les corps qui commencent à se trémousser... je déglutie et tire sur les manches de ma veste noire. Peut-être vaut-il mieux que je garde le lien qui m'unit aux deux jeunes filles pour ne pas me retrouver perdu dans la foule. « Vous vous connaissez depuis combien de temps? » J'essaye de luter contre le son qui monte, j'ai la nette impression de cracher mes poumons. Comment peuvent-ils supporter ça pendant toute une nuit? Et la cerise sur le gâteau : l'espace devient de plus en plus rare. On se bouscule, on se frôle, on se colle. Il commence à faire vraiment chaud. Malaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ≡ topic commun : fête clandestine.   

Revenir en haut Aller en bas
 

≡ topic commun : fête clandestine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (2.2) TOPIC COMMUN
» ✤ UPRISING : topic commun
» Premier topic commun ▬ La parade des Macrales
» (topic commun), radcliff's fair.
» Mise en commun de films

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: FAR FROM ANY ROAD :: out of the furnace :: flashback-