Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  TWITTERTWITTER  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

on vous invite à privilégier les fantômes et les petits humaiiiiiiins
nous sommes présentement en automne 2017 (septembre, octobre, novembre) I love you
RH célèbre ses deux ans ! merci à tous, on vous aime !

Partagez | .
 

 in the backbone of the night, (julias)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
djinn ○ heaven can wait
— administratrice —
messages : 101
double-compte(s) : tadhgán, ismael, janek, leonard, sarwan, catleya. (eli, ichabod, sylvia)
crédits : avatar (c) hallows kljkhgi. / signature (c) hallows, kovacs.
MessageSujet: in the backbone of the night, (julias)   Mer 10 Oct - 17:14

julias norman rhodes
You look for me Inside the dark,
I am the ocean, You are the shark.

Just take my heart, Just rip it out
This holy skin, It's falling out.



○ âge › trente et un ans en réalité, il en paraît un peu moins physiquement — on lui donne vingt-sept ou vingt-huit ans, tout au plus. il ne ment cependant jamais sur son âge : l'écart n'est de toute manière pas assez grand pour attirer les soupçons. ○ date et lieu de naissance › il est né un cinq mai, à palerme, sicile, italie. il en est parti quand il avait cinq ans, pour ne plus jamais y remettre les pieds. ○ profession › étudiant en anthropologie, il est actuellement en train d'amorcer son second doctorat, celui-ci axé sur l'étude des pratiques sacrificielles chez les peuples aztèques. sa place n'est pas à blackwater falls, mais sa spécialisation lui a valu d'être recruté comme chargé de cours à l'université d'alberta, où il donne une classe d'introduction aux cultures inca et maya — sujets de son premier doctorat. ○ situation amoureuse › seul, et pas vraiment pour habitude de s'attacher. lorsqu'il fréquente une fille, c'est bien souvent pour quelques nuits tout au plus — et c'est peu fréquent. le genre à perdre intérêt facilement, et à ne pas avoir trouvé d'esprit le fascinant suffisamment pour vouloir rester à ses côtés. et avec l'éternité qui se tient devant lui, il est plutôt réticent à s'engager. ○ orientation sexuelle › le genre de questions qu'il ne se pose pas. dans le lit des femmes, jusqu'ici — mais nullement fermé à l'idée d'un jour trouver celui des hommes, s'il ressent du désir à l'encontre de l'un d'eux. ○ situation financière › correcte, il ne roule pas sur l'or mais n'est pas non plus en difficultés. sa nature lui permet par ailleurs de pallier la plupart des besoins des humains, ce dont il ne se plaint pas. ○ groupe › bad company, djinn. ○ avatar › matthew hitt. ○ crédit › icons par twisty.rain & hallows bb.
○ pseudo › c'est moi. ○ et à propos de toi ? › c'est encore moi. ○ comment t'es arrivé ici ? › c'est toujours moi. ○ un dernier mot ? › je les enchaîne, c'est une maladie, mais j'ai juste envie d'être lancée en rp avec tout le monde, vous comprenez ? (et de toute façon je remplis les conditions alors je fais ce que je veux. )
≡ recensement avatar. (obligatoire)
Code:
<bottin>matthew hitt</bottin> ❖ <bott>julias rhodes</bott>

≡ recensement personnage. (obligatoire)
Code:
❖ julias rhodes
calme, organisé, méticuleux, en contrôle, ambitieux, lucide, intransigeant, peu empathique, intelligent, observateur, opportuniste, leader, manipulateur.

adaptable, souriant, charismatique, poli, respectueux, charmant.
(think) l'érudit. le nez dans ses livres, les yeux sur son ordinateur. les pages qui s'allongent, deuxième thèse et peut-être pas la dernière. il ne comprend pas le réconfort que lui apporte la connaissance, mais il a toujours su s'y complaire. pas du genre à étaler sa culture, mais pourtant du genre à perpétuellement l'étoffer. une soif qu'il n'a jamais su étancher. ses études ne constituent pas la fin de son savoir, qui s'étend sur bien des aspects du monde, et dans bien des spécialités. apprendre pour comprendre — comprendre pour apprivoiser. c'était déjà dans son système avant qu'il ne trouve sa place dans le milieu universitaire, mais ça n'a fait que s'amplifier depuis. et il apprend vite, julias. des livres comme des gens — du pareil au même, pour lui.

(feel) les émotions. un étrange inconnu qu'il n'a jamais compris — que ce soit sur les autres ou sur lui. enfant, il était celui qui se détournait de tout et de tout le monde, qui ne répondait pas aux questions qui ne l'intéressaient pas, et qui ne se laissait impressionner ni par les pleurs ni par les cris. coeur de pierre, que sa mère adoptive a appris à cerner, et qu'elle a encouragé vers l'humanité. elle lui a appris à analyser les autres et leurs émotions — appris à réagir, à défaut de pouvoir le contraindre à ressentir. elle lui a expliqué que sa condition nécessiterait de la prudence, et qu'il lui faudrait pour cela se fondre dans la masse. ne pas attirer l'attention — et surtout pas par sa personnalité décalée. elle lui a bien appris, lauren ; et aujourd'hui, julias est un modèle de sociabilité. souriant et affable, en analyse perpétuelle de tout un chacun, et de son environnement. deux facettes qui persistent pourtant, alors que la comédie ne tient pas en compagnie de sa famille, ou lorsqu'il est seul. l'attention qu'il relâche parfois, et le froid des fondations de sa personnalité qui reprend le dessus. la distance, la dureté. la rigueur, et occasionnellement la cruauté. savoir poser des noms sur ce qui le traverse — mais savoir qu'il est animé de bien moins de sentiments que le commun des mortels et des immortels. s'y être fait, avec les années. et tout mesurer. pour éviter d'être débusqué. éviter de déraper. éviter de devenir le monstre dont les histoires parlaient. des efforts continus — et, toujours, une aura d'étrangeté pour teinter ses sourires lumineux et sa personnalité façonnée à rester sociable et intéressée.

(touch) sa nature, maîtrisée. aidé à l'adolescence par son père, plus que quiconque capable de lui apprendre à se contrôler. sa force, son agilité. ses instincts, et son besoin de se nourrir des autres. il a su reconnaître et identifier chaque facette de sa condition. sait, malgré son jeune âge, comment doser ses pouvoirs, comment les retenir, comment les gérer. un contrôle amplifié par sa soif d'apprendre et sa monstrueuse rigueur — il n'en laisse pas plus passer que son père le faisait. et pour éviter les regards suspects sur ses tatouages, lorsque ceux-ci peuvent se manifester, il a développé la tendance de s'en couvrir les bras du bout des aiguilles en argent de quelque tatoueur avisé. les deux bras dessinés, mais les mains dégagées. l'importance de pouvoir porter une chemise sans que quoi que ce soit ne paraisse — et c'est ainsi qu'il donne tous ses cours. sans les cacher, particulièrement — mais sans non plus ressentir le besoin de les révéler, et de prendre le risque d'attirer les regards de ses élèves plus que leur attention.

(watch) opportuniste, et manipulateur lorsqu'il le faut. il comprend les recoins de l'esprit humain, et son intelligence sociale façonnée aux efforts et aux années lui offre des possibilités inespérées. il sait comment percer les défenses, sait comment s'attirer les bonnes faveurs — et il sait profiter des gens sans trop leur peser, leur tirer ce qu'ils peuvent donner sans qu'ils ne le remarquent jamais. souriant mais ambitieux ; les serpents ont bien des peaux, et son charme sans équivoque en est une. pratique, pour arriver à ses fins. pratique, pour attirer dans ses poches pourtant sincères ceux dont il a besoin. julias, il sait s'entourer. il sait observer, analyser, et retenir ce que les gens peuvent lui apporter. il a appris, avec les années, à tirer ce qu'il peut de tous ceux qui passent à sa portée, sans mauvaises intentions — et c'est généralement son principal motif pour s'attarder, s'attacher. ça, et les apparences de banalité qu'il se doit de conserver.

(listen) attentif, plus qu'attentionné. l'un qui se mêle à l'autre pour maintenir l'illusion — et personne ne peut nier l'efficacité de son oreille, lorsqu'on a besoin de lui parler. la froideur de sa logique, de sa raison, et l'ampleur de sa loyauté. la hargne qu'il mettra toujours à protéger les siens. ses colères sont rares, et ses proches ont toujours mis un point d'honneur à les tenir éloignées. contenues. car on sait que julias peut déraper trop facilement, une fois que la fureur a gagné. elle l'emporte soudainement, sans préavis. ne veut pas connaître les motifs, n'a cure de l'innocence. sa colère frappe, et elle emporte tout sur son passage. comme elle ne l'a fait que peu de fois, depuis sa plus tendre enfance. rendue dangereuse à son adolescence, il s'est depuis toujours efforcé de contrôler sa force à cet effet. ne pas laisser les choses glisser, ne pas laisser la noirceur gagner. d'autres ont le rôle du sang chaud dans la famille — le sien reste froid, et tout un chacun sait que c'est mieux comme ça. que la mort est au bout du chemin, lorsque ce n'est pas le cas. et qu'ils sont peu nombreux, ceux capables de lui faire entendre raison quand la résistance s'est effritée. quand le monde devient trop sombre, et que julias abandonne les faux-semblants pour se fondre dans les ténèbres les plus effrayantes. naturellement, et simplement. essence de tout temps repoussée, mais que même les efforts et les mots rassurants ne parviendront jamais à effacer.

(à savoir) sociopathe léger, mais réel danger. il est presque entièrement dépourvu d'empathie, mais son analyse perpétuelle de son environnement et son effort d'être normal la pallie la plupart du temps. très proche de sa famille, il n'hésiterait pas à tuer pour eux — et il l'a déjà fait. adopté quand il avait cinq ans. il ignore qui est son père, ou s'il est encore vivant ; sa mère est morte quand il était enfant. la très grande famille de créatures dans laquelle il s'est retrouvé immergé reste sa raison d'avancer aujourd'hui. il n'est rien qu'il ne ferait pas pour eux. très intelligent et observateur. manipulateur hors pair, ce fait n'a cependant rien pour le captiver, et il n'en fait que très modérément usage. opportuniste et ambitieux, parfois distant, ce qui n'ont pas de lien avec sa famille peuvent avoir du mal à trouver sa place dans son quotidien. une intelligence sociale extrêmement élevée, acquise au fil des années et de l'éducation pour une normalité que sa mère lui a donnée. ses colères sont mortelles, et seules sa mère et l'une de ses soeurs sont capables de le ramener à la réalité lorsqu'il a dérapé. tatoué sur les deux bras, presque au complet. ça permet de faire passer ses pouvoirs comme plus naturels, lorsqu'ils se déclenchent. en parfaite maîtrise de ses capacités, et notamment de sa force et de son agilité, malgré son jeune âge. control freak, il a besoin que sa vie soit organisée, et que tout soit réglé au carré pour être capable d'accepter l'amusement déstructuré et spontané. ses études le passionnent, et il ne compte pas arrêter. la voie universitaire est la seule qu'il juge digne d'intérêt — pour lui, à tout le moins. il passe énormément de temps à étudier, le nez dans ses livres ou sur son ordinateur. il est tout à fait capable de sortir s'amuser, et s'intègre d'ailleurs très bien dans les partys universitaires. sa manière de prouver sa sociabilité, pour mieux pouvoir se réfugier dans le froid et la distance par après. membre plutôt extrémiste des enfants de samaël, de pensée, il est cependant davantage là pour garder un oeil sur ses proches. il écoute beaucoup de musique en tout genre, et n'a absolument aucune préférence. il a une résistance monstrueuse à l'alcool, du fait de sa nature. il possède un chat, blanc aux quelques taches noires — au sommet du crâne et sur les oreilles, notamment. ça aide à l'illusion de sa normalité, même s'il ne le considère qu'avec une certaine distance. bon cuisinier, il a le sens de la créativité, et il a toujours eu l'habitude de manger très équilibré. très observateur, il est du genre à tout voir et à tout retenir — mais ne voit aucun intérêt aux ragots. tranquille, il a le sourire doux et charmant, mais le regard à faire froid dans le dos lorsque la solitude l'immunise contre les jugements.

○ comment vis-tu ton quotidien à blackwater falls ? › jour après jour. l'oeil avisé sur ses frères, sur ses soeurs, et sur cette guerre dans laquelle ils se sont engagés. les cours à donner, la thèse à avancer. les sourires en soirée, et toute la complexité de son intelligence sociale déployée à continuer de lui creuser une place solide dans les environs. les regards froids, et la noirceur de son âme mise à profit de ce mépris des chasseurs, mépris de l'organisation qui a emporté son frère. mise à profit de la quête de vengeance que sa famille réclame — une famille qu'il ne laissera pas tomber, quoi qu'il lui en coûte au final.

○ 1986 › Naissance de Julius Bellini. Fils unique de Delia Bellini, une djinn d'ascendance italienne, et d'une aventure que Delia eut durant quelques mois avec un autre djinn durant un voyage d'affaires au Portugal. Lorsqu'elle découvrit sa grossesse, elle la garda pour elle et partit sans préavis — sachant que le père ne voudrait probablement pas de l'enfant, et tenant à tout prix à le garder. Le petit Julius voit le jour dans les bras d'une mère aimante, mère attendrie par son minois et son sourire. Mère qui prendra soin de lui, et qui lui offrira une enfance douce, entre les pinceaux de son atelier et les histoires qu'elle lui racontera à la nuit tombée.

○ 1991 › Delia ne lui a jamais caché ses pouvoirs ou sa nature. Et l'enfant, lui, n'a pas compris le danger que de telles qualités pouvaient représenter. Ne comprend pas, non plus, comment fonctionne le monde et la pensée humaine. Pensée macabre, pensée dangereuse. Il avance en décalé, parallèlement à cette vie que sa mère essaie pourtant de lui faire intégrer. Et, un beau jour, il lâche les mots de trop. Attire les soupçons sur la nature de sa génitrice — et ils ne se rendent compte que trop tard que l'erreur qu'ils pensaient bénigne pourrait en fait leur coûter la vie. Delia attrape Julius et disparaît. Contacte un ami de longue date pour lui expliquer sa situation ; il lui intime de remonter jusqu'à Aoste, en Italie, non loin de la frontière avec la Suisse et la France. Delia remonte alors jusqu'à Naples, puis Rome, avant de se décider à rester éloignée des grandes villes. Les chasseurs sur les talons, partout où elle va. Et aux alentours de Milan, l'irréparable est commis. Delia est obligée de tuer pour sauver Julius. Elle le cache dans un train, avec l'instruction de descendre à la gare d'Aoste, et reste en arrière pour le protéger. Mourra pour lui permettre de s'enfuir.

Endormi, l'enfant oubliera néanmoins de descendre à Aoste. Le train sera rendu en Suisse lorsqu'il en émergera finalement, et il erra pendant quelque temps dans les rues de la ville où il a atterri. Jusqu'à ce qu'une vieille dame ne le trouve, affamé, perdu et sans le sou, et ne l'amène à l'hôpital. Lorsqu'on lui demande ce qui lui est arrivé, l'enfant explique. Explique que Maman était une belle créature tatouée, et que des gens se sont mis à la chasser. Explique qu'elle l'a mis dans un train, et qu'elle lui a dit de descendre à une gare qu'il a oubliée. Si la plupart des médecins le pensent rendu fou par la faim et la solitude, l'un d'eux proposera de s'en occuper. De l'adopter, et de lui offrir le toit dont il avait besoin pour grandir en santé. Personne ne s'y opposera, et lorsque les recherches pour Delia n'aboutissent à rien, Absalom Rhodes adopte officiellement l'enfant. Se concerte avec son épouse, Lauren — et tous deux décident de quitter la Suisse pour les Pays-Bas, afin de brouiller les pistes et de s'assurer qu'aucun chasseur n'arrive à la poursuite du petit djinn. Julius dit s'appeler Julias, et l'erreur sera inscrite sur les papiers d'adoption alors qu'il fera ses premiers pas dans cette famille hors du commun, qui lui ouvrira rapidement les bras.

○ 1992 › Les Rhodes s'installent non loin de La Haye, aux Pays-Bas. Julias découvrira que chacun de ses frères et soeurs d'adoption, sans exception, sont eux aussi des créatures. Absalom est un djinn, et Lauren se dévoilera rapidement vampire. Deux âmes s'étant trouvées il y avait de nombreuses années de cela déjà, et ayant décidé de rassembler de jeunes créatures nécessitant leur protection. Bien vite, malgré son absence de pouvoirs due à son enfance, Julias se fera une place dans cette famille. Timide et silencieuse, désintéressée. Avant que Lauren ne comprenne ses problèmes à identifier les émotions, et ne se mette à travailler à ses côtés pour l'aider à s'intégrer en société. Le tout, c'est de ne pas attirer de soupçons, quels qu'ils soient. Si quelqu'un doute de toi, il s'approchera trop. Et s'il s'approche trop, tu pourrais dévoiler n'importe lequel d'entre nous. La prudence et la sécurité, dans une famille qui ne pourrait attirer que trop facilement les regards des chasseurs. Et le petit Julias se fond dans cette nouvelle masse, s'intégrant peu à peu à la famille. Une nouvelle soeur lui sera apportée durant leur vie aux Pays-Bas, et leur proximité d'âge fera en sorte que les deux gamins se rapprocheront rapidement. Lorelei saura comment s'occuper de lui. Saura comment le calmer, lorsque ses colères grondaient. Lorelei le complètera, et tout le monde s'en accommodera.

○ de 1993 à 1999 › Pour s'assurer de la sécurité de Lorelei après son adoption, les Rhodes décident de plier bagage une nouvelle fois, et s'envolent cette fois par-delà l'océan Atlantique, pour atterrir tout d'abord en Argentine. Ils y adopteront un nouveau fils, Nicodemo, et redéménageront pour le mettre en sécurité. Le manège se répètera régulièrement durant les années qui suivront, et la petite famille ne trouvera pas de réel pied-à-terre avant de longues années. Leurs rangs grandiront durant cette période, et le joli chaos de la famille se développera, en même temps la fraternité entre les différents frères et soeurs, et l'entraide pour gérer leurs natures respectives.

○ de 1999 à 2005 › Après de longues années à courir le monde pour protéger les enfants qu'ils continuaient d'adopter, les Rhodes posent finalement leurs valises à London, Ontario, Canada, et cessent les adoptions de jeunes enfants pouvant attirer les soupçons sur leur noyau familial. Leur quotidien s'apaise, et leur permet de trouver l'équilibre de vie nécessaire à la bonne croissance des gamins. Avec la puberté de Julias s'accompagnera la découverte de ses pouvoirs, qu'Absalom lui apprendra très vite à maîtriser. Ses colères occasionnelles manqueront également de faire de sérieux dégâts, mais ses proches sauront le contenir et éviter tout incident. Une de ses soeurs, une autre djinn, bien plus vieille que lui, l'aidera également à apprivoiser sa nature. Une découverte difficile mais bienvenue — il n'est plus l'enfant faible que tout le monde est effrayé de blesser. Il devient celui qui peut se lever en pleine nuit pour maîtriser les loups-garous, sans avoir peur d'être tué. Celui qui peut les protéger, tous autant qu'ils sont. Et l'idée lui plaît. Il s'y conforte — aime à garder un oeil sur ceux qui n'ont jusqu'ici fait que se mettre en danger pour le préserver. Un juste retour qu'il se plaît à donner.

○ 2004 › Julias rentre à l'université de Toronto, et commence un parcours en psychologie. L'ironie fait glousser plusieurs de ses frères et soeurs, mais cela ne le freine en rien dans ses projets. Il rentrera passer tous les weekends auprès de sa famille, plus à l'aise en leur compagnie qu'en celle d'inconnus — malgré les conseils de sa mère pour s'intégrer. Mais, rapidement, il ne sera plus certain de son choix, et se retrouvera attiré par d'autres filières, sans pourtant se décider à vouloir changer.

○ 2005 › Un soir, Julias reçoit un message de détresse d'une de ses soeurs. Les quelques membres de la fratrie présents dans le foyer à ce moment-là s'en vont alors pour se rendre au cinéma où elle devait se retrouver son petit ami. Ils n'y sont plus, et tous se séparent pour essayer de la retrouver. Julias et Nicodemo partent ensemble, et quelques interrogatoires rapides et le nom de l'homme en leur possession leur permettent de trouver son adresse et de s'y rendre. Lorsqu'ils arrivent, le mal leur saute aux yeux. Les monstres n'ont pas besoin d'en avoir la nature — et c'est une preuve irréfutable que les humains peuvent être aussi cruels que ceux qu'ils traquent. Ceux comme eux. À la vue de sa soeur en détresse, à la vue de l'agresseur au pantalon qu'il renfile à la hâte, Julias perd les pédales et sombre dans une colère dont on avait toujours tenté de le préserver. Son frère ne s'interposera pour le séparer de l'homme que lorsque celui-ci sera mort, le crâne défoncé sous les coups de poing d'un djinn n'ayant pas eu le moindre scrupule à laisser sa force s'exprimer. Les Rhodes ne voudront néanmoins pas rendre quoi que ce soit public, et préfèreront disparaître en coup de vent, abandonnant tout derrière eux. Malgré les supplications de sa famille et leur désir de le garder à leur côté, Julias décidera de se séparer d'eux pour les protéger, et pour que personne ne puisse le lier à eux si le meurtre fait remonter des chasseurs jusqu'à lui.

○ 2005-2006 › Julias partira pour les USA, et son père lui donnera le nom d'un contact en Oklahoma. Il emménagera à Tulsa, où il abandonnera son ancienne filière pour commencer des études en anthropologie. Les Rhodes, eux, poseront leurs bagages en Alberta, à mi-chemin entre Calgary et Blackwater Falls, pour se faire oublier.

○ jusqu'en 2009 › Après un an et demi à étudier à Tulsa, il part faire un semestre à l'Université de Louisiane, à la Nouvelle-Orléans. Il s'y plaira, rencontrera quelqu'un, et obtiendra finalement une bourse pour y passer toute sa dernière année et y compléter un premier travail de spécialisation sur les sacrifices vaudous. Il fera son trou là-bas, et sa relation avec Janis filera pendant des mois, avant qu'il ne reparte du jour au lendemain pour être diplômé à Tulsa.

○ 2009 › Son diplôme en poche, Julias commence sa maîtrise. Auparavant déjà intéressé par les cultures Inca et Maya, il avait envoyé son dossier à l'Université de Mexico, qui avait retenu sa candidature et lui avait offert de commencer à leurs côtés. Il s'envole donc pour le Mexique, où il posera ses valises pour poursuivre ses études supérieures.

○ 2011 › Diplômé à nouveau, Julias entame son premier doctorat. Après une mûre réflexion, il choisira de rester au Mexique, et d'y poursuivre son cursus sans parrainage avec aucune université américaine. Il commencera à se spécialiser dans la culture du sacrifice, et à se pencher plus précisément sur les liens recoupant les sacrifices chez les Incas et les Mayas, et leurs origines.

○ 2015 › Diplômé de son premier doctorat, il n'hésitera pas très longtemps avant d'entamer le second. Une décision qui surprendra ses professeurs, ceux-ci l'encourageant davantage à passer en post-doctorat — mais il fermera les oreilles aux suggestions, et débutera son deuxième doctorat sur les sacrifices de la culture aztèque.

○ octobre 2016 › Julias reçoit un coup de téléphone pour lui indiquer qu'une de ses soeurs, Claire, et un de ses frères, Isaac, ont disparu. Il pliera immédiatement bagage pour retourner au Canada, et participer activement aux recherches auprès de sa famille. La crainte que l'Organisation qui semble opérer contre les créatures, dans la région, ne soit mêlée à tout ça — mais personne ne peut rien faire.

○ novembre 2016 › Moins d'un mois après la disparition, Claire est retrouvée. Réfugiée auprès de sa famille, elle leur narre la capture par l'Organisation et l'évasion prévue aux côtés d'Isaac — puis le sacrifice de ce dernier pour qu'elle puisse bel et bien s'échapper. La mort d'Isaac secoue fortement la famille, et provoque autant de mécontentement que de désir de se faire oublier. Les Rhodes ne déménagent néanmoins pas — mais l'absence de virulence dans la réaction des parents fera en sorte que Claire emménagera à Blackwater Falls pour rejoindre les Enfants de Samaël et réclamer vengeance. La famille restera aussi soudée que possible. Les avis sur les représailles devant être conduites divergeront, mais se tiendront silencieux pour éviter les conflits. Julias décidera alors d'emménager à Blackwater Falls pour garder un oeil sur Claire et sur quelques autres, et il rejoindra les Enfants de Samaël à leur suite dans sa quête de justice et de protection de ses proches.

○ janvier 2017 › Après avoir fait transférer son dossier de doctorat au Canada, tout en gardant une collaboration avec son directeur au Mexique, il commence ses études à l'université d'Alberta, au campus de Blackwater Falls. Il y trouvera un petit contrat de chargé de cours, et se mettra à enseigner les bases des cultures et mythologies Inca, Aztèque et Maya. On lui offrira le même contrat pour l'automne 2017, qui sera renouvelé pour l'hiver à venir. Installé dans le coin, usant de son charme pour s'établir dans la communauté universitaire ainsi que dans les alentours. Un quotidien qui ne lui déplaît pas, et dans lequel il garde un oeil avisé sur Claire, Nicodemo, et les autres membres engagés de sa fratrie — tout en savourant la proximité retrouvée avec ses proches.
fiche (c) prima luce

_________________
You made me fall, I'll make you crawl. Horns on my head, you lost your bet. I wrote your name and drew a cross, Blew out the flame to see who I was. ✬ ✬ ✬


keur keur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
— administratrice —
messages : 121
double-compte(s) : riley, blair, rain, bazyl, maya, darcy. (aussi lenny, slade et arabella)
crédits : avatar (c) acid rain. icons (c) hallows.
MessageSujet: Re: in the backbone of the night, (julias)   Mer 10 Oct - 17:34



JULIAS BB D'AMOUR IL EST LÀÀÀÀÀÀ.
comme il est beau ce petit djinn weirdo de ma vie
je suis trop contente peanut TU AS ENFIN TON DJINN APRÈS DEUX ANS mdr
j'ai si hâte de rp qu'on fasse nos évolutions et tout ça sjapsofjasf jpp



déjà trop d'émotions en moi.
REBIENVENUE CHEZ TOIIIIIIIIIIIIIIIIII


_________________
i am here, i am here, i've already seen the bottom, so there's nothing to fear, i know that I'll be ready when the devil is near.
click here :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
messages : 320
double-compte(s) : Galileo, Ipolitt, Oana, Will, Zacarías & Peter
crédits : avatar perso, signa par Exordium, aes signa par Harfang ♥
MessageSujet: Re: in the backbone of the night, (julias)   Mer 10 Oct - 17:48

Omg, re-bienvenue ! Je dois avouer que j'adore l'idée d'un petit jeunot Djinn, qu'a même pas vécu une vie humaine encore, c'est juste trop génial ! Amuse toi bien avec lui du coup ! Je sens que je vais stalker du rp encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 1804
double-compte(s) : minute papillon.
crédits : schizophrenic (avatar), old money (sign), tumblr (gifs).
MessageSujet: Re: in the backbone of the night, (julias)   Mer 10 Oct - 18:26

allez, j'me mets aux gifs aussi.

il est là.


il est vraiment là.


quand j'aurais répondu à ton mp, je lirai ta fiche dans les moindres détails, j'ai hâte.    en attendant, bon retour chez toi paupiette.   ÇA VA ETRE VACHEMENT COOL.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
human ○ drink the water
— administratrice —
messages : 121
double-compte(s) : riley, blair, rain, bazyl, maya, darcy. (aussi lenny, slade et arabella)
crédits : avatar (c) acid rain. icons (c) hallows.
MessageSujet: Re: in the backbone of the night, (julias)   Mer 10 Oct - 19:23

oashfoasifhasf ta fiche est parfaite OF COURSE je l'aime petit weirdo d'amour
amuses-toi bien avec le beau, j'ai hâte aux feels

congratulations !
Oh yeah, ça y est, te voilà validé ! Maintenant que t'as ta couleur et ton groupe, les choses sérieuses peuvent enfin commencer.

Pour commencer, on te suggère fortement d'aller jeter un oeil au registre des avatars, pour être bien sûr qu'on n'aurait pas oublié de le recenser en même temps que de te valider. Après ça, n'hésite pas à visiter toutes les rubriques ci-dessous, histoire de te familiariser avec le forum, et d'intégrer ton personnage au jeu. N'hésite pas non plus à investir le flood ! Et si tu as besoin de quoi que ce soit, n'oublie surtout pas que Riley, Eli et Leora te sont entièrement dévouées (ou presque), et que leurs boîtes MP sont grandes ouvertes ! I love you

Sur ce, on te souhaite un excellent jeu sur RAISE HELL.


(c) prima luce

_________________
i am here, i am here, i've already seen the bottom, so there's nothing to fear, i know that I'll be ready when the devil is near.
click here :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
djinn ○ heaven can wait
— administratrice —
messages : 101
double-compte(s) : tadhgán, ismael, janek, leonard, sarwan, catleya. (eli, ichabod, sylvia)
crédits : avatar (c) hallows kljkhgi. / signature (c) hallows, kovacs.
MessageSujet: Re: in the backbone of the night, (julias)   Mer 10 Oct - 20:19

@Gabriel Rodríguez kkjgyuiouhu merciiiii. je suis contente que l'idée te plaise huhu. (j'avoue que j'avais envie de changer de tous les djinns pluricentenaires. ) en espérant que le stalkage à venir vaille le détour...

@Alecia Madden hkjghftyuij merci pouleeeeeette ça va être trop parfait j'ai hâte ok. maintenant je veux hannah okkkkk
merci pour tes beaux gifs parfaits et pour tes bons encouragements et pour tous les rps à venir (parce que ouais je t'en réserve déjà hop voilà ) DU LOVE.

@Leilani Keawe BB LA PLUS BELLE DE MON COEUR DE MA VIE JE VEUX NOTRE RP RIGHT HERE RIGHT NOW OK. juliani forever, et hâte aux feels, et hâte à TOUT. merci pour la validation express bb d'amour, et tiens pour te remercier je te laisse apprécier ton petit cutie pie même pas weirdo préféré.



(MERCI POUR TOUT JE T'AIME. )

_________________
You made me fall, I'll make you crawl. Horns on my head, you lost your bet. I wrote your name and drew a cross, Blew out the flame to see who I was. ✬ ✬ ✬


keur keur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
messages : 352
double-compte(s) : mischief (alecto), shame (jane), pain (thomas) & revenge (rhaena).
crédits : marianne ♥ (avatar), myself (sign), halo/starset (lyrics)
MessageSujet: Re: in the backbone of the night, (julias)   Mer 10 Oct - 20:23

wow, c'était du rapide
il est trop classe, trop hâte de voir ce que ça va donner tu le sais mais je suis sans arrêt fascinée par tes persos puis ce kit omg
rerererererere.......rererebienvenue chez toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
djinn ○ heaven can wait
— administratrice —
messages : 101
double-compte(s) : tadhgán, ismael, janek, leonard, sarwan, catleya. (eli, ichabod, sylvia)
crédits : avatar (c) hallows kljkhgi. / signature (c) hallows, kovacs.
MessageSujet: Re: in the backbone of the night, (julias)   Jeu 11 Oct - 0:00

j'ai découvert qu'arriver avec les fiches terminées, c'est le meilleur moyen de pas les laisser traîner.
mais merci ma belle, ton petit mot me touche vraiment. je suis ravie que ça te plaise hihi.

_________________
You made me fall, I'll make you crawl. Horns on my head, you lost your bet. I wrote your name and drew a cross, Blew out the flame to see who I was. ✬ ✬ ✬


keur keur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
messages : 1433
double-compte(s) : tobias le bb loup et sarah la médecin utopiste.
crédits : (c) balaclava (avatar), old money (codes sign), tumblr (img)
MessageSujet: Re: in the backbone of the night, (julias)   Jeu 11 Oct - 11:49

Nan mais même pas eu le temps de t'accueillir que t'es déjà validé
Je boude

_________________

--- you matter to me
All of this time I've been keeping my mind on the running away, and for the first time I think I'd consider the stay. Because you matter to me.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
djinn ○ heaven can wait
— administratrice —
messages : 101
double-compte(s) : tadhgán, ismael, janek, leonard, sarwan, catleya. (eli, ichabod, sylvia)
crédits : avatar (c) hallows kljkhgi. / signature (c) hallows, kovacs.
MessageSujet: Re: in the backbone of the night, (julias)   Jeu 11 Oct - 11:51

SORRY je peux me faire pardonner ??

_________________
You made me fall, I'll make you crawl. Horns on my head, you lost your bet. I wrote your name and drew a cross, Blew out the flame to see who I was. ✬ ✬ ✬


keur keur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
messages : 516
double-compte(s) : riley, blair, rain, bazyl, maya (aussi lenny, slade et arabella).
crédits : avatar (c) blue walrus la perf, icons (c) hallows.
MessageSujet: Re: in the backbone of the night, (julias)   Jeu 11 Oct - 11:51

(c'est moi que tu dois taper )

_________________
now those days are over,
and we're all ghosts. 
click here :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
messages : 1433
double-compte(s) : tobias le bb loup et sarah la médecin utopiste.
crédits : (c) balaclava (avatar), old money (codes sign), tumblr (img)
MessageSujet: Re: in the backbone of the night, (julias)   Jeu 11 Oct - 11:53

@Julias Rhodes Ouais, va falloir que tu te fasses pardonner

@Darcy Flint Non toi je peux pas te taper (enfin Lani quoi), JAMAIS

_________________

--- you matter to me
All of this time I've been keeping my mind on the running away, and for the first time I think I'd consider the stay. Because you matter to me.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: in the backbone of the night, (julias)   

Revenir en haut Aller en bas
 

in the backbone of the night, (julias)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation Dark Night
» [Paris by night] Duchesse Élisabeth de Northfolk et Angie Patricks
» [Paris by night] Manuela de la Vega + Elise de Rochebrune
» [Paris By night] Abel - personnage de Jeremy
» Mon Amber Dark & Stormy Night

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: GESTION :: death will have your eyes :: fiches validées-