en haut
en bas
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
les créatures sont présentement surpeuplées ! on vous invite donc à privilégier les petits humains (ainsi que, toujours, les fantômes).
nous sommes présentement en hiver 2017-2018 (décembre, janvier, février)

Partagez | .
 

 What are you exactly ? [Charlie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Rodin Di Loctis
vampire // kill of the night
messages : 1342
multicompte(s) : Seth ,Emrys
crédits : cheschirecat/Ilyria
MessageSujet: What are you exactly ? [Charlie]   Mer 31 Oct - 16:04

C'était sans doute pas une bonne idée, pas dit que ça plaise à Haven s'il le savait. Sauf qu'il ne pouvait pas laisser les choses comme ça, sans se renseigner, il ne le faisait pas avant, il n'allait pas le faire maintenant. Parce que c'était Blackwater, il en avait vu des villes étranges, mais celle là, elle était pire que tout, elle regroupait tellement de créatures et de chasseurs au même endroit, que même lui en était surpris, donc autant prévenir que guérir, parce que le dernier colocataire en date d'Haven était un putain de polymorphe et il ne voulait pas prendre le risque qu'ils s'entourent encore de trucs dangereux. Il avait déjà lui pour ça. Ou pire une chasseuse, que sa gamine là soit une chasseuse , ça pourrait être plutôt catastrophique.. déjà qu’apparemment sa famille, sa vraie famille était dans cette branche là. Rodin commençait  à croire que finalement, c'était pas Haven qui avait une malédiction sur son entourage, mais bien lui … parce que bon, au final, Haven ne choisissait pas, c'était juste le hasard ou la malchance qui mettait tout ça sur son chemin, alors que lui, il avait choisi l'humain de son propre chef. Comme quoi l'immortalité ne rendait pas moins con.

Le vampire se glissa dans la rue voisine, et continua à la suivre pendant quelques minutes. Sans savoir encore si oui ou non, il se contentait de ça, ou s'il essayait de l'approcher directement … C'était un risque qu'Haven l’apprenne. Ou pas. Vu le nombre de gens bizarres de cette ville, ça ne serait pas forcement lui … Tu parles, il allait deviner directement. Oh et puis tant pis, ça l'avait pas arrêté avant , ça allait pas l’arrêter maintenant, c'est pas comme s'il comptait la laisser dans le caniveau non plus. Quoi que … Rodin soupira, ça aurait été tellement plus simple. Mais Haven risquait de lui en vouloir ou d’être triste, et non merci. Il accéléra un peu, pour qu'elle se rende compte qu'elle était suivit, comme pour emmerder un peu son monde, elle serait sûrement plus réceptive s'il lui faisait un peu peur … Ou alors c'était juste par habitude. Par amusement aussi, c'était quand le dernière fois qu'il avait pu joué un peu, sachant que les deux chasseurs qu'il avait essayé de semer sur Calgary ne comptait pas. Un bail, bien trop … Autant faire d'une pierre deux coups.

Le vampire s’arrêtait quand elle ralentissait, accélérait quand elle marchait plus vite. Puis finalement sur un coup de tête, il la doubla carrément, avant de se mettre sur son chemin un peu plus loin, un large sourire innocent sur le visage. Sans rien dire. Il aurait pu en dire des conneries, mais c’était sans doute plus effrayant comme ça. Il se contenta donc de garer les yeux poser sur elle, le visage un peu caché derrière sa casquette, alors qu'il faisait nuit. Rodin glissa les mains dans ses poches, nonchalant, mais toujours un sourire sur les lèvres, déjà prêt à la suivre si elle changeait de chemin ou se contenter de lui passer à coté. A se défendre aussi, parce qu'il n'enlevait pas la possibilité qu'elle soit une chasseuse, même si clairement elle n'en avait pas du tout l'apparence, on était jamais trop méfiant, et c'était pas vraiment le moment de se remettre l'un d’être eux au cul, sachant qu'en plus, elle connaissait Haven. Mais il avait envie de jouer un peu, c'était pas méchant si ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Caufield
shapeshifter // leave my body
messages : 248
multicompte(s) : ruth & avery
crédits : avatar ; .lollipops / sign ; ASTRA
MessageSujet: Re: What are you exactly ? [Charlie]   Lun 12 Nov - 18:41

What are you exactly ?

Who's in your shadows? Who's ready to play? Are we the hunters? Or are we the prey? There's no surrender. And there's no escape.

charlie
&
rodin
À force de réfléchir, Charlie s'était enfin décidée sur ce qu'elle devait faire avec les Hawkins. Enfin, à moitié… Il fallait qu'elle avoue tout à Shiloh et elle décidera de quoi faire par la suite selon la réaction de cette dernière. La jeune polymorphe n'en pouvait plus de tous ces mensonges. Cela lui pesait trop sur a conscience. Surtout qu'elle avait l'impression d'avoir fait tout ça pour rien étant donné que Camden avait tout simplement disparu avec l'argent. D'un côté, c'est vrai que ça lui avait permis de vivre dans un certain confort pendant quelque temps. Mais Charlie s'en fichait de cela. Si elle s'était doutée une seule seconde qu'il allait la lâcher, jamais elle se serait embarquée dans tout cela. Elle serait restée à la rue et puis voilà. Maintenant, elle devait se sortir de ce pétrin. Heureusement, Haven lui avait gentiment proposé de venir sous son toit. Cela faisait déjà un soucis de moins et lui avait permis de réfléchir tranquillement à ce qu'elle allait faire. Avec la hâte de découdre de cette situation, maintenant qu'elle s'était décidée, Charlie était sorti sans même s'apercevoir qu'il faisait déjà nuit. Lorsqu'elle s'en redit compte, elle hésita à retourner en arrière. Depuis qu'elle était au courant du genre de créatures qui trainaient à Blackwater Falls, elle n'était pas rassurée de sortir à découvert alors qu'il faisait sombre. Même si elle savait qu'elles étaient là le jour autant que la nuit. Mais en plein soleil c'était tout de même moins effrayant.

Malgré cette brève hésitation, Charlie ne rentra pas et continua son chemin. Elle voulait régler cette situation au plus vite. Comme cela, elle n'aura plus l'impression d'abuser de l'hospitalité d'Haven. Car l'air de rien, elle avait mis un certain temps à se décider de quoi faire. Alors oui, elle l'aidait pour compenser en faisant le ménage ou en préparant à manger par exemple, mais bon. Au bout d'un moment, Charlie réalisa qu'elle était suivie. Elle avait beau ralentir ou accélérer, l'individu derrière elle en faisait de même. Impossible que ce soit de la paranoïa et que ce soit juste un mec qui empruntait le même chemin qu'elle. Comme pour confirmer ses doutes, il la dépassa et s'arrêta devant elle un peu plus loin. Elle se stoppa net, cherchant l'attitude à adopter. Qu'est ce qu'il lui voulait ? Était-ce possible que ce soit un chasseur qui l'avait démasquée ? Elle était carrément mal si c'était le cas. La jeune polymorphe regarda autour d'elle, un échappatoire. Si elle se mettait à courir, elle pourrait sans doute le semer. Malgré qu'elle soit à Blackwater Falls depuis un peu plus qu'un an, elle connaissait cette ville comme sa poche. Sans crier gare, Charlie se mit à courir dans le sens opposé. Elle avait beau y mettre toute son énergie, il parvenait à la rattraper. Pourtant, elle était censée être plus rapide que la normal. Était-il une créature lui aussi ? Dans d'autre circonstance, elle en aurait été contente mais là ça lui foutait tout simplement les jetons. Comprenant qu'il ne servait rien de courir, elle finit par s'arrêter et lui faire face.

- Qu'est-ce que vous me voulez ?

Charlie était morte de trouille mais elle essayait de ne pas le montrer. C’est là, qu’elle se disait qu’elle espérait qu’Oren ne se trompait pas lorsqu’il lui avait dit qu’elle était forte. Parce que ça pourrait peut-être la sauver si le besoin s’en faisait sentir. Même si c’était pas trop son truc d’attaquer quelqu’un d’autre. Mais si il l’attaquait en premier, Charlie n’aurait pas trop le choix malheureusement même si elle détestait ça. Elle ne voulait pas faire de mal à autrui.

camo©️015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodin Di Loctis
vampire // kill of the night
messages : 1342
multicompte(s) : Seth ,Emrys
crédits : cheschirecat/Ilyria
MessageSujet: Re: What are you exactly ? [Charlie]   Jeu 15 Nov - 20:07

C'était sans doute un peu enfantin de s'amuser de la sorte, mais c'était quand le dernière fois qu'il avait vraiment pu chasser ? Parce que les deux cons qui l'avaient poussés à partir de Blackwater ces dernières semaines, ça n'était pas vraiment de la traque, il avait finit par les tuer pour accélérer les choses, parce qu'ils étaient vraiment nuls et que ça n'était même pas amusant. Là ça l'était un peu, parce qu'elle semblait fragile et pas très résistante, et effrayée aussi, ça, il aimait bien. Même s'il ne pourrait pas la tuer celle ci sinon Haven allait lui tomber sur le dos et pas qu'un peu … Tout à son amusement, il soupira quand même en se disant que le jeu n'aurait pas de fin. Ça le déconcentra juste assez pour qu'il mette quelques secondes avant de se rendre compte qu'elle venait de partir en courant. Ah quand même, à ce rythme là, il allait finir par se demander si elle n'était pas un peu idiote aussi.

Elle n'était pas non plus humaine, pas avec cette vitesse, ou alors c'était une coureuse de fond, mais vu la ville, la première option était bien plus crédible. Et en même temps, ça ne le surprenait pas, Haven était un aimant à connerie. Il attirait créatures et chasseurs bien trop facilement, comme l'autre con de polymorphe, ou Alecia, non, il n'y avait pas à dire, il savait s'entourer.  En la voyant s’arrêter, le vampire se demanda quelques instants si pour le délire il n'allait pas juste lui passer à coté et continuer son chemin en courant, l'air de rien. Ça  aurait pu être comique, mais vu qu'il n'aurait même pas vu son visage, ça n'en valait pas le coup. Rodin s’arrêta donc un peu avant d'arriver à son niveau et se rapprocha en quelques pas , l'air toujours vaguement innocent , relevant sa casquette pour qu'elle voit qu'il n'était pas un vieux pervers. Enfin pervers parfois, et vieux aussi, mais bon pas dans le même registre. Techniquement, elle ne craignait rien de sa part, mais elle n'avait pas besoin de le savoir.

Rodin secoua la main devant lui, avec un sourire presque jovial , pour éluder la question. « Dis moi plutôt ce que tu es ? Parce que la course que tu viens de faire pourrait te qualifier assez rapidement dans des compétitions nationales qui te feraient quitter cette ville … Et qui voudrait rester ici ? » Lui, lui, il n'avait aucune envie de s'en aller, mais il n'était pas humain. « En plus tu es partie comme une furie comme si j'allais t'agresser, tu t'es pas dit que tu avais fait tomber quelque chose et que je voulais te le rendre. Cette ville rend paranoïaque ma parole » rajouta Rodin en levant les mains en l'air comme si c'était idiot tout ça. Bon, elle n'avait rien fait tomber, et il n'avait rien à lui montrer de la sorte, mais c'était pour la forme. Il ne voulait pas parler d'Haven si vite, peut-être même pas du tout, parce que ce dernier n'allait sans doute pas apprécier qu'il agresse sa nouvelle coloc l'air de rien, mais c'était plus fort que lui … Parce que ce con avait encore accueillit un animal plot dangereux chez lui, ça commençait à être une sale habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Caufield
shapeshifter // leave my body
messages : 248
multicompte(s) : ruth & avery
crédits : avatar ; .lollipops / sign ; ASTRA
MessageSujet: Re: What are you exactly ? [Charlie]   Mar 11 Déc - 20:45

What are you exactly ?

Who's in your shadows? Who's ready to play? Are we the hunters? Or are we the prey? There's no surrender. And there's no escape.

charlie
&
rodin
Elle qui sortait si rarement le soir, ces derniers temps, il fallait qu'elle tombe sur étrange individu lors de ses rares sorties nocturnes. Charlie aurait préféré être seulement paranoïaque. Mais dès lors qu'il s'est mis à courir afin de la suivre, elle pouvait rayer cette possibilité de la liste. Allait-elle mourir ce soir ? Le karma venait-il finalement s'occuper de son cas ? Elle n'avait pas envie de mourir, elle avait si peu vécu. Des années à vivre chez les Soeurs, des mois à vivre à la rue et d'autres mois passés dans la peau d'une autre. Au final, Charlie n'a jamais pu faire ce qu'elle voulait. Elle ne savait même pas si un jour, elle pourra vivre sa vie comme elle l'entendait. Mais au final, savait-elle ce qu'elle voulait ? Pas sûr. Ce n'était pas une question qu'elle avait vraiment eue l'occasion de se poser. Plus habituer à suivre des directives plutôt que de prendre ses propres décisions. La preuve, dès que la jeune polymorphe avait découvert que le plan de Camden ne se déroulait pas comme convenu, elle s'est retrouvée complètement perdue, à ne pas savoir quoi faire. Là, elle s'est obligée à prendre une décision parce qu'elle ne voulait pas faire souffrir les gens autour d'elle. Cette situation ne pouvait pas durer éternellement. C'est mieux qu'elle révèle son secret avant que quelqu'un le découvre et la prenne par surprise et que les répercussions soient désastreuses.

- Ce que je suis ? Je ne comprends pas ce que vous voulez dire… Et tout le monde ne veut pas quitter cette ville. Pleins de choses peuvent retenir quelqu'un dans une ville…

D'une voix incertaine, Charlie s'efforçait d'éluder sa question à son tour, faisant mine de ne pas comprendre où il voulait en venir. Pas question de lui révéler sa vraie nature avant de savoir ce qu'il lui voulait. Surtout que le fait qu'il se mette à sourire, ne la mettait pas vraiment en confiance. Qui d'autre qu'une personne malintentionnée pouvait sourire à un moment pareil ? Au moins, maintenant, elle pouvait voir son visage même si ça ne l'avançait pas à grand chose. Cependant, le fait qu'il ait l'air jeune la rassurait un peu. Ses dernières paroles la désarçonna un peu. Avait-elle vraiment fait tombé quelque chose ? Non, ce n'était pas possible. Puis elle s'en serait rendu compte. Non, il la faisait marcher.

- Euh… Je… Vous n'avez rien dans vos mains… Donc je répète que me voulez-vous ?

Après avoir compris la supercherie, Charlie s'efforçait de paraitre plus assurée afin qu'il réponde à sa question. Elle était même tentée de lui retourner sa question pour savoir ce qu'il était mais ainsi il comprendrait qu'elle bluffait lorsqu'elle lui avait dit qu'elle ne comprenait pas ce qu'il voulait dire. La jeune polymorphe craignait à la fois que sa nature soit révélée et qu'à cause de cela, elle se fasse tuer. Mais d'un autre côté dans certains cas si l'on découvrait sa polymorphie, ça pouvait la sauver non ? Car certaines créatures seraient désintéressées par elle, du coup, préférant les humains. Enfin, si elle avait bien compris ce que Oren lui avait dit. De toute manière, tant que Charlie ne savait pas ce qu'était l'inconnu, ça ne l'avançait pas vraiment. Est-ce qu'un chasseur pouvait être autant rapide, à force de chasser des créatures ? Ou s'en était forcement une ? La jeune polymorphe ne savait pas vraiment quelle option, elle préférait. D'un côté, un chasseur pour la tuer en découvrant sa nature, mais d'un autre côté, la majorité des créatures étaient tout de même effrayantes. Ok, elle aspire à en rencontrer mais pas dans de telles conditions.

camo©️015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodin Di Loctis
vampire // kill of the night
messages : 1342
multicompte(s) : Seth ,Emrys
crédits : cheschirecat/Ilyria
MessageSujet: Re: What are you exactly ? [Charlie]   Mer 12 Déc - 22:08

Elle n'avait pas l'air dangereuse. Vraiment pas. Déjà elle avait fuit, plutôt que de le confronter directement, et puis l'odeur de la peur, ce n'était pas quelque chose qu'on pouvait feindre si facilement. Sauf qu'avoir peur, ça pouvait être un sacré moteur pour certains, et Rodin préférait rester un peu sur ses gardes, parce qu'il était réellement persuadé qu'elle n'était pas humaine, ou alors elle visait la médaille d'or au prochain J.O . Non, Haven avait trop la poisse pour être tombé sur une gamine humaine comme il disait si bien. Entre lui, son ancien coloc polymorphe et ses problèmes de squatteur fantôme, Rodin avait perdu tout espoir de le voir entouré par des humains. Les seuls qu'il avait autour de lui, c'était des putains de chasseurs et ça ne valait pas mieux.  Au contraire.

« Tu ne comprends pas ? C'est embêtant ça, parce que si tu ne me le dis pas, je ne vais pas me prendre la tête à essayer de deviner, je vais venir chercher la répondre directement, et ce n'est pas sur que ça te plaise » dit il, l'air embêté, comme s'il n'avait aucune envie d'en arriver là. C'était le cas d'ailleurs, parce qu'il ne pouvait pas la toucher, Haven risquait de sacrement lui en vouloir. Il allait devoir la convaincre autrement, ou bel et bien essayer de deviner. Ça risquait d’être vraiment chiant, mais bon, pas le choix … ça lui apprendrait de craquer sur un putain d'humain aussi, ça lui compliqué la vie constamment. Mais bon, c'est pas comme s'il pouvait y changer quoi que ce soit. La jeune femme lui tira un léger sourire en coin. Oui, elle n'avait pas tord plusieurs raisons pouvait forcer quelqu'un à rester , ou à revenir en tout cas. Il soupira. C'était quand même suicidaire pour un humain de rester dans le coin. Et au final le coté paranoïaque de la jeune femme était loin d’être un défaut à ses yeux, déjà parce qu'elle ne l'était pas, elle avait eu tout à fait raison de vouloir s'en aller. L'instinct de survie était loin d’être une mauvaise chose. Il faudrait qu'elle apprenne une ou deux choses à Haven sur la question...

Rodin baissa les yeux sur ses mains et les leva en l'air, comme s'il avait été pris les mains dans le sac, et qu'il en était désolé. « J'ai pas pensé à ce détail, c'est con tiens »  Il prit un air déçu , comme s'il se sentait un peu con de s’être fait avoir. Mais il s'en foutait en fait. « Quoi que j'aurais pu le mettre dans ma poche, une clé, une carte ou un bijou, ça se glisse rapidement dans une poche non ? » demanda t'il, comme s'il cherchait juste à améliorer tout ça pour la prochaine fois. « Donc je vais me répéter, parce qu'apparemment mon jeu du passant bon samaritain marche pas, je veux juste savoir ce que tu es, et j'aimerais m'en tenir aux questions/réponses, ça serait dommage de ne pas en rester là » rajouta t'il, avec un sourire innocent. Comme s'il espérait vraiment qu'elle accepte de lui répondre bien sagement. Dans une situation différente, il aurait été déçu qu'elle se laisse faire si facilement, qu'elle réponde maintenant, parce que ça lui aurait gâché son jeu. Sauf que là, il ne pouvait pas la toucher, donc autant avoir ses réponses le plus rapidement possible , avant qu'il ne se lasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Caufield
shapeshifter // leave my body
messages : 248
multicompte(s) : ruth & avery
crédits : avatar ; .lollipops / sign ; ASTRA
MessageSujet: Re: What are you exactly ? [Charlie]   Lun 24 Déc - 14:56

What are you exactly ?

Who's in your shadows? Who's ready to play? Are we the hunters? Or are we the prey? There's no surrender. And there's no escape.

charlie
&
rodin
Son cœur se mit à battre de plus en plus rapidement face aux paroles de l'inconnu. Comment ça il allait chercher la réponse directement ? Si Charlie ne savait pas exactement comment il pourrait s'y prendre, elle s'imaginait très bien que cela n'augurait rien de bon. Mais pourquoi voulait-il absolument le savoir ? Qu'est ce qu'il pouvait bien lui vouloir ? Ce type, elle l'avait jamais vu de sa vie. A aucun moment, elle n'aurait pu le froisser sans faire exprès. Qu'est ce qu'elle pouvait bien lui répondre pour qu'il la laisse tranquille ?

- Je...

Elle n'avait définitivement pas envie de mourir. La vie ne lui avait pas fait de cadeaux, pourtant elle y tenait. Elle sait qu'un jour tout allait aller mieux. Jamais elle ne perdait espoir. Mais comment se tirer de cette situation ? Ne mettrait-elle pas encore plus sa vie en danger si elle lui révélait sa vraie nature ? Peut-être qu'il connaissait le point faible de toutes les créatures et dire ce qu'elle était permettait qu'il comprenne directement comment la tuer.

Comme elle l'avait deviné, l'inconnu ne l'avait pas poursuivi pour lui donner quelque chose que Charlie aurait fait tomber. Même si elle aurait préféré le contraire. Elle ne répondit pas à sa question concernant ce qui se glissait rapidement dans une poche. Tandis qu'il parlait Charlie regardait autour d'elle, espérant trouver un échappatoire. Cependant, le fait est qu'il n'y en avait aucun. Elle avait beau être agile, il était plus rapide qu'elle.

- Je... Pourquoi ?

Oui elle avait bien compris qu'il ne voulait pas qu'elle lui pose des questions. Mais ça l'aiderait beaucoup de savoir pourquoi il voulait savoir pour décider sur ce qu'elle pouvait lui répondre. Charlie ne savait pas du tout comment se tirer de cette situation. Est-ce qu'en révélant qu'elle est une polymorphe, il la laisserait réellement tranquille ? Pourquoi juste vouloir savoir ce qu'elle est ? Depuis combien de temps l'avait-elle suivi ? Avant qu'il se mette à la suivre, Charlie n'avait rien fait qui pouvait lui faire suspecter qu'elle n'était pas humaine. Alors à moins, qu'il ne la suive depuis plusieurs jours déjà, elle ne comprenait pas comment il aurait pu le savoir.

- Je ne veux pas avoir de problèmes. Je n'ai jamais fait de mal à personne. Je ne suis pas quelqu'un de dangereux. Alors, s'il vous plait, laissez-moi tranquille.

Charlie tentait de retarder le moment où elle n'aura pas d'autres choix que lui révéler ce qu'elle était. Peut-être dans l'espoir que quelqu'un vienne les interrompre. Qu'une personne passe par là. Même s'ils se trouvaient tout de même dans une ruelle paumée. Il pouvait la tuer là maintenant sans que personne ne s'en aperçoive. Le pire c'est que même sa mort passerait inaperçu. Personne ne se douterait de rien à part Haven. Ou peut-être qu'il se dira qu'elle avait fini par trouver un autre endroit où dormir. Même si Charlie ne se permettrait pas d'agir comme cela. Elle l'aurait prévenu et lui aurait glissée un petit quelque chose pour le remercier de l'avoir hébergée.

camo©️015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodin Di Loctis
vampire // kill of the night
messages : 1342
multicompte(s) : Seth ,Emrys
crédits : cheschirecat/Ilyria
MessageSujet: Re: What are you exactly ? [Charlie]   Dim 30 Déc - 20:14

« Oui tu … ? » reprit il, comme s'il la prenait pour une parfaite crétine. Ce qui était un peu le cas. Mais au moins ça la rendait un peu plus humaine à ses yeux, et moins dangereuse aussi. Même si bon, se fier aux apparences, c'était pas vraiment une bonne chose, il était bien placé pour le savoir  Le fait qu'elle semble effrayée, un peu paumée aussi et incapable de répondre, c'était plutôt rassurant pour lui, même s'il n'effaçait pas de son esprit qu'elle était peut-être simplement une très bonne actrice. Il n'en avait pas l'impression mais autant rester un peu sur ses gardes. « Tu quoi ? Ça commence à tourner en boucle » rajouta t'il, en soupirant. Non, le coté fillette apeuré, c'était fatiguant à force. Mais en soit tant mieux si elle restait là dessus … parce qu'ennuyante c'était mieux que dangereuse. Cela dit, il restait toujours impressionné par sa vitesse de pointe. Et sans paraître si fatiguée. Ça c'était toujours suspect.

« La politesse c'est de répondre à une question, par une réponse, pas par une autre question, ça c'est juste emmerdant »
dit il, en secouant la tête, faussement ennuyé de lui apprendre ce genre de leçon de vie. Mais en même temps, il savait qu'il n'était pas bien mieux et ne se serait pas gêné pour faire la même chose. Mais c'était un peu fais ce que je dis, pas ce que je fais. Et là, il voulait une vraie réponse, honnête si possible et utile aussi … parce que pourquoi, c'était pas une réponse potable, ça ne lui apprenait rien du tout. Mais à force de l'observer, le vampire avait de plus en plus l'impression qu'elle ne se moquait pas de lui, elle était vraiment inquiète Tant mieux. Elle avait plus de chance de lui donner les réponses qu'il voulait.  Rodin fit un signe dans le vide comme pour lui dire de continuer à déverser ses conneries. Oui, oui, très bien, ça lui faisait une belle jambe qu'elle n'ait fait de mal à personne et qu'elle ne voulait pas de problème … bon en soit, si elle était réellement aussi inoffensive, tant mieux, mais raconté comme ça, ça sonnait juste comme des paroles en l'air pour lui.

« C'est pas que j'aime bien te faire peur … quoi que si, m'en veut pas, y a certaines habitudes qui sont difficiles à changer » Il prit un air désolé. Ce qu'il n'était pas du tout. Non, par contre sur le reste, il était plutôt honnête, il appréciait grandement lui faire peur, c'était bien une sensation qui lui avait manqué … « Mais si vraiment tu veux que je te laisse tranquille, ça irait bien plus vite si tu me répondait , tu crois pas ? Donc, je recommence encore une fois » Continua Rodin en prenant l'air de quelqu'un de patient expliquant une chose simple à un enfant. « Dis moi ce que tu es » Le vampire prit un air hésitant , comme s'il réfléchissait à quelque chose. « S'il te plaît ? » conclut il, de manière complètement ironique.  Si elle avait été humaine, elle n'aurait pas demandé pourquoi, elle aurait au moins pas compris la question, ou aurait tenté de le convaincre qu'elle était bel et bien humaine. Sauf que non, elle avait juste cherché à comprendre pourquoi ça l’intéressait lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Caufield
shapeshifter // leave my body
messages : 248
multicompte(s) : ruth & avery
crédits : avatar ; .lollipops / sign ; ASTRA
MessageSujet: Re: What are you exactly ? [Charlie]   Dim 20 Jan - 18:24

What are you exactly ?

Who's in your shadows? Who's ready to play? Are we the hunters? Or are we the prey? There's no surrender. And there's no escape.

charlie
&
rodin
Les mots lui manquaient au fur et à mesure que la peur s'imprégnait de son être. Elle voudrait tellement savoir quoi faire pour se tirer de cette situation. Bafouillant, se ridiculisant pour au final ne pas plus avancer les choses. Si Charlie n'aurait pas été si terrorisée ou si elle était du genre froide et grande gueule, elle aurait pu lui répondre qu'il était mal placé pour lui parler de politesse et que le premier à lui répondre à une question par une autre question avait été lui. Après tout, quand elle lui avait demandé qu'est ce qu'il lui voulait, il lui avait jamais répondu. Sauf que tout ça, ce n'était pas le genre de Charlie. Surtout pas dans une situation comme celle-ci. La jeune polymorphe se sentait tellement prise au piège, au fond du gouffre sans avoir aucun moyen de s'en sortir, qu'elle avait envie de pleurer. Et le fait qu'il adorait faire peur aux gens, n'améliorait pas les choses… Il aurait pu garder ça pour lui, franchement… C'est vrai que pour le coup, une fois qu'elle lui aurait répondu il arrêtera de la harceler avec cette question mais qu'est ce qui lui assure que ce ne sera justement pas la réponse qui va la mettre en danger ? Mais en soit avait-elle vraiment le choix ? L'ignorance ne fonctionnait pas ni le changement de sujet.

- Une polymorphe…

Sa voix sonnait comme une plainte, un appel à ne pas la tuer. À l'épargner. Un regard du même ton. Au moins maintenant qu'il savait qu'elle était une polymorphe, il pouvait en venir à la conclusion qu'elle avait dit vrai. Que sa nature fait qu'elle n'a pas besoin de faire du mal à autrui. Elle changeait d'apparences comme les caméléons changeait de couleurs pour se camoufler. Il n'y avait rien de plus innocent. Pourtant, Charlie avait conscience que tous n'étaient pas du même avis. Et elle ne pouvait même pas anticiper comment il allait réagir étant donné qu'elle ne savait même pas qui il était ou même qu'est ce qu'il était. Il avait plus l'attitude d'une créature plutôt que d'un chasseur. Mais pourquoi une créature insisterait tant à connaitre la nature d'une autre complètement inconnue ? Charlie ne savait même pas si c'était un comportement normal pour les bons humains. Son manque d'expérience l'handicapait grandement. Elle avait l'impression d'être un agneau coincée dans une prairie remplie de loups. En soit risquait-elle vraiment quelque chose ? Il n'avait pas l'air de transporter un poignard en argent sur lui. Sans doute était-ce grâce à cette observation qu'elle avait fini par lui dire ce qu'elle était. Ou sans doute que dans tous les cas, elle aurait fini par le lui révéler même avec une arme pouvant la tuer dans la main. Charlie ne tenait pas sous la pression, sous les menaces. Pas tant que ça a concernait elle. Par contre si il était sujet de livrer quelqu'un, ce serait autre chose. Elle accordait plus d'importance à la vie d'autrui qu'à la sienne. Malgré tout ce qu'elle avait vécu, la jeune femme pensait toujours que les gens méritaient d'être sauvés. Tous sans exceptions. Chacun avait droit à une seconde chance. Chacun a une part de bon en lui. Certains bien caché par rapport à d'autres, certes.

camo©️015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: What are you exactly ? [Charlie]   

Revenir en haut Aller en bas
 

What are you exactly ? [Charlie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Charlie sur le bucher
» droit de reponse a O.Buisson dasn Charlie Hebdo
» Attaque contre Charlie Hebdo
» Pour expliquer l'attentat de charlie hebdo aux enfants
» Les Revues du Monde - Charlie Danger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: upper town-