en haut
en bas
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
les créatures sont présentement surpeuplées ! on vous invite donc à privilégier les petits humains (ainsi que, toujours, les fantômes).
nous sommes présentement en hiver 2017-2018 (décembre, janvier, février)

Partagez | .
 

 Follow me baby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Asra Hilal
djinn // heaven can wait
messages : 70
multicompte(s) : Lili Rose
crédits : © Myself
MessageSujet: Follow me baby   Ven 14 Déc - 21:52



Le froid lui gifle le visage pour le saluer et il grelotte malgré son épaisse doudoune noire. La fausse fourrure de sa capuche s'agite sous le vent glacial et ses boucles noires fouettent son visage.
Avant que la porte ne se ferme derrière lui on aperçoit l'immense salon luxueux d'un loft où chaque centimètre carré est couvert de gobelets en plastiques, de bouteilles, de nourritures, de liquides plus ou moins identifiables, de cendres, de capotes usagées et de quelques corps étalés, certains grognant encore dans une semi-conscience.

Sur son épaule est avachie une fille à peine consciente. Jolie, blonde à la coiffure autrefois parfaitement étudiée et dont s'échappe désormais la quasi totalité de ses cheveux imprégnés d'alcool et autres fluides. Son maquillage n'est plus qu'une ruine de couleurs et de traits noirs créant un superbe Picasso alors que son épais et élégant manteau cache une robe sexy tachée à de nombreux endroits.
Elle chancelle sur ses talons démesurés et il laisse échapper un grognement.
Elle ne pourra pas aller jusqu'au Motel comme ça et il ne peut pas la faire marcher pieds nus par ce froid.

"Fais chier," dans un souffle.

La fille se retrouve en position princière dans ses bras finements musclés alors qu'il énumère les bonnes raisons de ne pas la porter sur son épaule : peu confortable pour elle, le sang lui monterait à la tête, si des gens le voit porter une fille comme ça il aura sûrement des ennuis et sa carrure fine n'est pas sensée abriter autant de force. Va pour la princesse.

Asra se met en route vers le motel en banlieue où il vit avec son petit frère depuis 3 mois maintenant.
Il descend lentement les escaliers qui parsèment les collines de l'Uppertown où se déroulait la fête.
Contrairement aux apparences, ce sont souvent les jeunes de familles riches et "respectables" qui organisent les soirées les plus dépravés.
Le djinn pourrait aller bien plus rapidement, tellement plus rapidement. Mais ce serait courir le risque que la fille dans ses bras se réveille et panique devant la vitesse de la créature qui la porte ; Asra ne prend jamais aucun risque.
Surtout lorsqu'il sent que quelqu'un le suit.
Ça fait un moment, quelques semaines que le djinn perçoit une présence dans son dos, une silhouette à la limite de sa vision qui disparaît toujours lorsqu'ils tourne la tête.
Il fuit depuis bien trop longtemps pour ne pas sentir tous ces signes. Et c'est avec un immense effort qu'il contrôle sa panique et son angoisse.
Serait-ce 'Umi* ? Un hunter ? Ou un simple stalker ?
Qui qu'elle soit, cette personne est très bonne en filature.

Cette nuit encore Asra sent se regard chauffer sa nuque. Il essaye de ne pas regarder en arrière, ce serait encore plus suspect. Mais ses muscles sont bandés et sa mâchoire contractée. Il n'est pas du genre guerrier et son réflexe est plus de fuir avec son frère dans une nouvelle ville que de confronter ce mystérieux individu. Pourtant il n'a pas encore déserté, un étrange sentiment de frustration l'attache à Black Waterfalls : il a commencé à construire quelque chose ici, a avoir ses habitudes, ses marques, il a deux boulots et des collègues plus ou moins intéressants. Ça me ferait clairement chier de devoir me casser.

Alors va-t-il oser affronter la personne qui le suit depuis quelques semaines ? Ou faire profil bas en feignant d'être un jeune tout à fait normal, sa stratégie habituelle ?


Une clope serait la bienvenue.


fiche (c) blue walrus


*'Umi : Maman (algérien)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alecia Madden
hunter // ultraviolence
messages : 2507
multicompte(s) : hannah h.
crédits : self (avatar), renegade ❤︎ & tumblr (gifs).
MessageSujet: Re: Follow me baby   Dim 16 Déc - 0:06

follow me baby. // ft. alesra

Coucher avec une créature, qui l'aurait cru ? Alecia n'était encore sûre de rien mais elle espérait que ce soir, elle en découvrirait plus. A vrai dire, cela faisait bien trois semaines, qu'elle avait commencé sa petite enquête. Dans un sens, elle attaquait la nouvelle année direct de plein feu mais ce n'était pas ça qui l'inquiétait le plus. Il n'était pas un vampire, c'était déjà ça. Puis de toute façon, il aurait eu plusieurs fois l'occasion de planter ses crocs dans sa carotide. Plutôt crever, que de pratiquer la nécrophilie. Ce n'était pas un lycanthrope non plus, Alecia l'avait suivi lors de la pleine lune et que dalle.

Ce fut à cet instant qu'elle se rendit compte, qu'elle était bien loin de connaître tous les monstres peuplant la Terre. Pourtant, s'il y avait bien une chose qu'elle pouvait remercier c'était sa clairvoyance. Don autrefois rejeté, oublié, il faisait désormais bien partie d'elle et la jeune femme tentait de le maîtriser au mieux. J'aurais jamais su. Effectivement, sans failles, elle n'aurait jamais appris le petit secret de son collègue. Sexe et collègue était d'ailleurs quelque chose qu'elle ne prônait pas d'ordinaire, mais avec les -30 degrés celsius, on ne pouvait pas faire autrement — c'était une question de survie, aurait pu rétorquer Alecia.

Un incube peut-être ? Si la légende parlait souvent de créature femelle, la succube, se nourrissant d'énergie humaine, il existait aussi leur version masculine. Tout était une question d'énergie, si le petit frère d'Asra était un incube, ce dernier devrait en être un. Pourquoi il n'a pas aspiré ton énergie pendant la baise alors ? Très bonne question auquel la métisse n'avait toujours pas de réponse. Il n'était pas du genre bavard et après lui avoir fouillé les poches, elle n'avait pas non plus trouvé d'affaires personnelles. Vivant dans une chambre au motel à la sortie de la ville, partageant ses journées de travail entre le Eden's Rest et le pub irlandais, Alecia ne connaissait pas grand chose sur lui. Elle se rendit compte que pour en savoir plus sans paraître suspicieuse, elle ne pouvait compter que sur son pouvoir. Après avoir vu une potentielle menace à travers une des lectures, peau à peau, elle n'avait pas renoncé à leurs moments intimes — au contraire. Toucher pour en savoir plus et certaines de ses visions avaient bien été décevantes. Ce n'était peut-être pas l'idée la plus intelligente du siècle, mais la Madden était connue pour ne pas avoir peur de prendre des risques, déterminée, à se jeter peut-être dans la gueule du loup — c'était bien ce que lui avaient reproché de nombreuses fois ses anciens partenaires de chasse.

Traqueuse de vampires depuis cinq ans, Alecia connaissait les infiltrations, la discrétion et les jeux de rôle. Et ce soir-là, elle s'était retrouvée au même endroit qu'Asra ou presque. Cette fois-ci, elle stationnait dans une rue perpendiculaire à la baraque de riches. La dernière fois, elle l'avait suivi en boîte et cette nuit, elle n'avait pas voulu se mélanger à ces gosses de riches. Des petits cons ceux-là. Elle avait passé sa soirée dans sa voiture à bouffer des frites froides et alterner entre son livre de phytothérapie vaudou, échanger des sms avec sa cousine tout en gardant un oeil sur l'allée. L'américaine crut que cette soirée n'en finirait pas quand elle le vit enfin, avec une nana dans les bras. Elle rangea son bordel et referma son sac à dos, contenant le kit de survie d'un chasseur. Elle prit son temps, avant de sortir dans le froid glacial de janvier. Sérieusement, elle rêverait de suivre une créature aux Bahamas en bikini.

Les rues étaient plutôt désertes à cette heure-là de la nuit, si bien qu'Alecia gardait une distance considérable entre Asra et elle. Il comptait rentrer chez lui à pied ? Bon sang, il était courageux. Ce fut qu'au bout de quelques secondes qu'elle entendit quelqu'un l'interpeller derrière elle. « Hé mec ! Attends ! » Elle fit volte-face, ne s'y attendant pas. Un gars qui tanguait un peu et qui surtout était en tee-shirt arriva à sa rencontre. Sûrement un mec de la soirée vu la marque de sa montre qui pendait à son poignet. Il allait tout faire foirer. « Ma copine... Elle est là-bas. Je l'avais perdu de vue pendant la fiesta mais c'est elle... On l'a kidnappé. Ce type l'a enlevé ! Faut qu'on appelle la police. » Ses yeux étaient rouges et il tremblait de froid. Empaquetée dans son manteau et sa capuche, Alecia baissa son écharpe. « Non, rentre chez toi. Je m'en occupe. » « T'es une flic ? » « Vu l'état dans lequel tu es, j'pense pas que la police soit un bon plan. Rentre avant que tu crèves de froid. » Son ton était sec, c'était un ordre. Elle attendit quelques secondes, histoire d'être sûre qu'il repartait d'où il venait. Pauvre gars, sérieusement et pauvre Alecia, qui avait perdu Asra.

A vrai dire, Alecia avait bien calculé son coup. Faire demi-tour pour récupérer sa voiture, rattraper la bourde du copain triste, rattraper son retard, elle connaissait le plan de la ville et surtout, elle savait la route du motel. Si bien, qu'elle retrouva Asra et se stoppa net à l'intersection où il comptait traverser avec la fille dans ses bras. Elle baissa la vitre de la fenêtre, tout sourire. « Besoin que je te dépose quelque part avec ta belle au bois dormant ? »

Je ne sais pas ce que tu es mais ce n'est qu'une question de temps.

(crédits: siren charms & pando)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asra Hilal
djinn // heaven can wait
messages : 70
multicompte(s) : Lili Rose
crédits : © Myself
MessageSujet: Re: Follow me baby   Dim 16 Déc - 9:48



Ça fait quelques minutes que la présence a disparu et Asra est bien trop parano pour en être rassuré.
Une voiture approche ; une voiture à 5h du matin. Il aurait pû se méfier, mais il reconnaît tout de suite la grosse Ford d'Alecia ; ils y ont passé assez de temps à baiser pour que même l'odeur des sièges lui soit familière.
Elle s'arrête devant lui et lance par dessus la vitre baissée :

"Besoin que je te dépose quelque part avec ta belle au bois dormant ?"

Un léger sourire en coin - tout ce dont il est capable - et il hausse les épaules.

"Ok, cool. J'ai les bras en compote."

Il rajoute la dernière phrase pour faire bonne figure d'humain. En vérité il n'est absolument pas fatigué, mais l'idée d'échapper au froid et d'arriver plus vite dans sa chambre est sincèrement alléchante.
Il fait le tour de la voiture et ouvre la porte arrière pour allonger la dite Belle au Bois Dormant sur la banquette. Une fois approximativement bien installée, la tête posée sur un sac à dos jeté là, il referme la porte et prend place à côté d'Alecia.
Collègue du Galway avec qui la tension sexuelle est vite montée avant d'exploser un soir de fermeture. Ils continuent de se voir, aux alentours des heures de boulot, toujours pour de la baise et jamais pour autre chose. Ça lui va bien à Asra, il veut rien d'autre.
Il aime bien l'entendre jurer, grogner et lancer des piques pendant le boulot : c'est distrayant.

"Qu'est-ce que tu fais dans l'Uppertown à 5h du matin ?" de sa voix grave et douce.

Réelle curiosité, car Asra n'est pas né de la dernière pluie : c'est suspect.
Surtout quand la présence qui le suivait a disparu quelques minutes avant qu'Alecia apparaisse.
Il est comme ça le djinn : il doute de tout et tout le monde. C'est ce qui l'a gardé en vie.


fiche (c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alecia Madden
hunter // ultraviolence
messages : 2507
multicompte(s) : hannah h.
crédits : self (avatar), renegade ❤︎ & tumblr (gifs).
MessageSujet: Re: Follow me baby   Dim 16 Déc - 17:51


Il la reconnut tout de suite. A vrai dire depuis le temps, il devait la connaître sa voiture, sous toutes les coutures comme la conductrice. Les bras en compote, elle le croyait qu'à demi-mot. Il avait beaucoup plus de force qu'elle, elle l'avait senti, alors porter une femme ne devait être rien pour lui. Mais c'était plutôt le froid qui posait problème, et elle savait qu'il ne refuserait pas. Elle enclencha le frein à main et le laissa installer cette blonde à l'arrière. Alecia baissa la fermeture de son manteau pour l'ouvrir, maintenant que le chauffage réchauffait l'habitacle. Capuche baissée, elle gardait néanmoins son bonnet par dessus ses cheveux ondulés sans tresses. Il déplaça son sac à dos pour le placer sous la tête de la jeune fille et la chasseuse regardant la scène dans le rétroviseur central, fronça du nez, légèrement irritée par ce geste. Elle ne pourrait plus atteindre son sac en tendant juste le bras — elle avait bien fait de garder un poignard en argent dans une de ses bottes.

Il s'installa à l'avant et après qu'il eut fermé la porte, Alecia accéléra doucement. Elle savait où il vivait mais elle tâcherait de lui demander sous peu, dès qu'elle aurait répondu à sa question. « J'ai passé la soirée chez des potes. » Dit-elle, le plus normal au monde. Attendant derrière un feu rouge, elle pointa la bouteille de cola à son collègue. « Sers-toi si tu veux ! » Alecia eut la sale impression d'être le cliché du gros pervers-kidnappeur-serial killer américain. Attirer sa proie, la mettre à l'aise avant d'abuser et le découper en morceaux. Elle aurait voulu rire, mais ce n'était pas le moment. Il était peut-être vraiment dangereux. « J'pars dans quelle direction, en fait ? » Une fois, le cap indiqué, elle pouvait préparer son plan.

Il n'était pas évident de le faire parler, il ne disait pas grand chose alors qu'Alecia avait la tchatche facile. Il parlait peu, mais il baisait bien alors que demandait le peuple ? « Il lui est arrivé quoi à elle ? » Lança-t-elle, sachant qu'Asra ne lancerait pas le sujet. Elle lançait des regards furtifs à la blonde, allongée sous la couverture, elle avait des traînés noirs sur ses joues, on ne peut pas dire que son maquillage ait bien tenu. Elle espérait vraiment qu'elle soit juste en train de dormir et pas  être inconsciente à cause d'un trop plein d'alcool et de drogues. Et dire que son copain la recherchait — tu parles, il doit sûrement comater dans un coin à l'heure qu'il est. « Elle ne voulait pas d'toi alors tu lui as filé un truc ? » Sourire en coin, taquin. Alecia restait naturelle alors que sa cervelle cogitait et qu'elle savait que sous peu, elle changerait leur trajectoire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asra Hilal
djinn // heaven can wait
messages : 70
multicompte(s) : Lili Rose
crédits : © Myself
MessageSujet: Re: Follow me baby   Mar 18 Déc - 11:48




"J'ai passé la soirée chez des potes"

Il acquiesce simplement mais la méfiance demeure, quoiqu'un peu apaisée.
Alecia roule tranquillement et respecte même les feux de signalisation. Il l'aurait plutôt imaginé du genre nerveuse au volant , brandissant des fuck aux feux et panneaux de sécurité.
Au lieu de ça elle lui propose du coca qu'il accepte avec un "merci" à peine articulé. Il n'aime pas spécialement ça, les bulles lui piquent la gorge, mais le coca donne le change et une impression de normalité. Alors Asra boit deux gorgées en ravalant une grimace avant de reposer la bouteille ; il ne pense pas à en proposer à la conductrice, il ne pense jamais aux autres.

"J'pars dans quelle direction, en fait ?"

Bien sûr, comment elle aurait pû savoir où il habite ?

"Descends la colline jusqu'à la banlieue, je te dirais où tu peux nous déposer."

Il ne veut pas qu'elle sache où il habite exactement. Par habitude du secret et de la méfiance mais aussi pour les soupçons qui planent encore au dessus de cette présence qui le suit et d'Alecia.
Il marchera un peu avec la fille dans les bras, tant pis. Et puis si il ne sent personne il se permettra même de courir.

"Il lui est arrivé quoi à elle ? Elle ne voulait pas d'toi alors tu lui as filé un truc ? "

Un léger sourire en coin, sincèrement amusé par la remarque ou simple façade ? Allez savoir.

"On a sympathisé pendant la soirée et elle voulait rentrer chez elle alors qu'elle était défoncée. Elle a sombré avant de me dire où elle habite alors je la ramène chez moi le temps qu'elle reprenne ses esprits et des couleurs avant de rentrer chez elle."

Asra parle rarement autant, mais c'est un discours qu'il connait par cœur, qu'il a rodé avec le temps. Une histoire qui tient parfaitement la route et qui l'a toujours fait passer pour le gentil de l'histoire. Il sait qu'un bon mensonge est un mensonge avec de la vérité et c'est le cas. Bien que "sympathiser" soit un bien grand mot pour les pelles qu'ils se sont roulées durant la soirée.
Il lève les bras dans un geste d'innocence et ajoute avant qu'Alecia lance une pique dont elle a le secret :

"Je compte rien faire avec elle. Ça m'intéresse pas les corps mous et imbibés, le consentement est bien plus excitant."

fiche (c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alecia Madden
hunter // ultraviolence
messages : 2507
multicompte(s) : hannah h.
crédits : self (avatar), renegade ❤︎ & tumblr (gifs).
MessageSujet: Re: Follow me baby   Mar 18 Déc - 17:04


Alecia avait toujours eu une conduite disciplinée. Si elle paraissait facilement irritable sur certains points, la bouche grande ouverte prête à gueuler, elle ne déconnait pas avec certaines choses: comme sur la route. Elle était extrêmement vigilante, surtout quand elle avait du monde à bord. Comme elle le pensait souvent, si Alecia devait choisir sa mort elle préférait se faire tuer par un vampire débile plutôt que de clamser d'un accident de la route. Alors, elle prenait son temps pour rouler, étudiant quand elle changerait de route.

Il lui expliqua pour la fille et la chasseuse se surprit à l'entendre parler aussi longtemps, étant habitué à un langage très minimaliste venant de l'homme. Il voulait juste l'aider à ce qu'elle retrouve ses esprits, c'est pourquoi il comptait l'amener chez lui ? Tu parles, elle n'y croyait pas un mot. Ne plus avoir le contrôle de son corps et se faire abuser, Alecia y connaissait quelque chose. Elle ouvrit la bouche pour dire quelque chose, mais Asra la coupa direct, comme pour se défendre. « O.K. je te crois mais tu fais bien ce que tu veux. » Elle lui devait rien et elle n'était pas sa mère. Mais en réalité, elle se sentit soulagée qu'il pense ainsi, soulagée pour la pauvre fille. Ce soir, elle ne se ferait ni violer, ni voler son énergie.

Parce que ce soir, Alecia avait le volant entre les mains et elle bifurqua à gauche pour ne pas atteindre la banlieue. Elle accéléra un peu la vitesse et lança direct à son partenaire: « Panique pas. » Il pouvait la croire, elle ne lui ferait rien s'il ne ferait rien. Toujours relativiser, toujours rester calme dans ces situations. Ils avaient quitté Blackwater Falls et longeait le lac. Il faisait encore nuit mais on sentait que l'aurore approchait à grand pas. La Ford se gara au bord du site désaffecte du barrage. Ce n'était pas l'endroit le plus romantique du coin, mais ils étaient au calme pour parler. Alecia coupa le moteur, verrouilla les portes et laissa la lumière dans l'habitacle. Elle détacha sa ceinture et se tourna sur son siège pour être plus ou moins en face de l'homme — ou peut-être créature. « Bon. » Elle jeta un coup d’œil à la fille, elle espérait que celle-ci dormirait encore pour un long moment. « J'ne compte pas te chanter la messe en latin, j'vais être cash avec toi. » Elle n'était pas là pour rigoler ou baiser mais pour faire son job de chasseuse et protéger les petits humains. « C'est quoi ton secret ? Qu'est-ce que vous êtes toi et ton frère ? » C'était clair et net, Alecia ne savait pas faire dans la douceur. « Je ne suis pas une menace si tu n'en es pas une. » Le ton sérieux, elle ne le quittait pas des yeux. Mettre les choses au clair était important.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asra Hilal
djinn // heaven can wait
messages : 70
multicompte(s) : Lili Rose
crédits : © Myself
MessageSujet: Re: Follow me baby   Ven 21 Déc - 19:32



Elle a l'air de gober l'histoire et une des milliers de tensions qui parcourent le corps d'Asra se relâche.
Puis Alecia bifurque à gauche, pas du tout vers la banlieue, et un milliard de tensions viennent assaillir le djinn.
La panique coule dans ses veines comme un sang empoisonné et acide. Une respiration silencieuse, deux, trois... Le calme froid prend le pas et avant même qu'elle lui dise de ne pas paniquer, Asra est déjà parfaitement calme.
Ses yeux noirs analysent discrètement tout ce qui l'entoure, repérant des éventuelles armes, si les portières sont verrouillées ou non, le temps qu'il lui faudrait pour défaire sa ceinture et sauter hors de la voiture. Puis courir jusqu'au motel, prendre Zigza sur son épaule et fuir loin, très loin de Black Waterfalls. Quoique cette dernière partie soit précipitée, Alecia peut avoir une trentaine d'idées en tête en déviant ainsi. Il faut attendre la suite, calmement. Pas un rendez-vous galant donc.
Elle éteint le moteur et dans le silence qui s'installe, le verrouillage des portes claque durement, se répercutant en un frisson d'appréhension.
Asra imite la conductrice et détache sa ceinture, un peu plus préparé à une éventuelle fuite.
La lumière de l'habitacle creuse les traits des deux protagonistes se faisant face.

"Bon. J'ne compte pas te chanter la messe en latin, j'vais être cash avec toi."

Il la fixe de sous ses paupières mi-closes, apparemment calme, et acquiesce doucement.

"C'est quoi ton secret ? Qu'est-ce que vous êtes toi et ton frère ? "

La question résonne dans sa tête, fracasse les parois de son esprit et de son calme. Il déglutit mais il a l'impression que ça reste bloqué.
Son cerveau marche à mille à l'heure : fracasser la vitre pour passer à travers et s'enfuir ? Comment elle a su ? Lui fracasser d'abord la tête sur le volant pour avoir le temps de fuir avec Zigza ? Est-ce que c'est une Hunter ? Il vont devoir changer une nouvelle fois de continent. Elle a rencontré Zigza ? Il lui a dit des trucs sur nous ?!

"Je ne suis pas une menace si tu n'en es pas une."

Il rit jaune, intérieurement. Ça c'est ce qu'elle dit, mais pour Asra, elle est une menace, un danger même. Le monde entier l'est !
Le froid dans ses veines se transforme en glace, figeant toutes les pensées parasites, pétrifiant sa peur et lui permettant de parler sans aucun tremblement dans la voix :

"De quoi tu parles Alecia ? Tu t'entends ? On dirait une folle furieuse."

L'attaque est la meilleure défense. Mais l'attaque chirurgicale, froide et calme.

"Si tu fais ça parce qu'on est des étrangers... T'as un gros problème."

fiche (c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alecia Madden
hunter // ultraviolence
messages : 2507
multicompte(s) : hannah h.
crédits : self (avatar), renegade ❤︎ & tumblr (gifs).
MessageSujet: Re: Follow me baby   Jeu 27 Déc - 17:13


C'était comme si le temps s'était arrêté. La jeune femme ne bougeait pas un cil, prêt à contre-attaquer n'importe quelle tentative d'Asra. Il était tard — ou tôt selon le point de vue, mais pas pour chasser. Au fond d'elle, elle espérait qu'il ne soit pas une créature nocive sinon elle serait obligée de l'abattre. Mais déjà il était question de savoir ce qu'il était, et le brun avait décidé de se la jouer ignorant, en repoussant le problème contre Alecia. Alors elle était folle ? Elle serra les dents. Elle le savait qu'elle était un peu plus qu'un humain lambda, mais elle savait qu'elle n'imaginait rien. C'était fondé, son don lui avait montré la vérité sur cet amant.

Sa main, cachée dans sa mitaine, se situait au-dessus de sa botte prête à dégainer sa dague en argent. Le buste en avant, elle manqua de s'étouffer de rire quand il fit une allusion à une potentielle xénophobie. C'est une blague, franchement ? « C'est clair que j'ai l'physique du connard blanc américain. » Elle dit, levant les yeux au ciel. Ils n'avaient pas les mêmes origines et pourtant, ils étaient bien métisses tous les deux. Alecia avait connu des critiques raciales tout au long de sa jeune vie, même en Louisiane alors que la population noire était majoritaire. Elle était peut-être la plus pâle dans sa famille à cause de son père blanc biologique mais elle se considérait noire, fière de ses origines haïtiennes. « J'en ai rien à péter d'où tu viens. » Il pourrait venir de Mars, ça ne lui aurait fait ni chaud ni froid. « J'veux savoir ce que tu es. Et je sais très bien que tu n'es pas normal, me prends pas pour une conne. » Elle le savait. Elle l'avait vu et si elle usait de son don dans la minute qui suivait, il y avait beaucoup de chance, qu'elle en apprenne plus sur lui. Ça ne servait à rien de jouer à l'autruche. « Donc ? Tu craches le morceau ou il faut que je m'en occupe ? » Elle le fixait, attendant qu'il dise quelque chose. Sérieusement, c'était si difficile de lui dire ? Alecia était prête à utiliser son don s'il n’en disait pas plus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asra Hilal
djinn // heaven can wait
messages : 70
multicompte(s) : Lili Rose
crédits : © Myself
MessageSujet: Re: Follow me baby   Ven 28 Déc - 13:57



Elle répond à ses accusations par un fou rire qui pourrait réellement la faire passer pour folle. Mais Asra est bien trop occupé à surveiller sa main près de sa botte sans trop la fixer pour ne pas révéler l'objet de sa méfiance. Il n'a lui même aucune arme cachée sur lui, son corps lui suffit, mais il a été confronté aux humains et leurs armes bien assez souvent pour se méfier de celles cachées sous le t-shirt, dans la manche et dans la botte... Son corps est tendu à l'extrême, près à esquiver la moindre attaque, à frapper et fuir. L'air semble  délivrer de petite décharge à sa peau devenue si sensible au moindre frémissement d'air.

"J'en ai rien à péter d'où tu viens."

Son attaque pour tenter de dévier son attention a échoué, ça ne l'étonne pas beaucoup mais c'est très contrariant, il va devoir se débrouiller autrement pour se défaire de ce merdier.

"J'veux savoir ce que tu es. Et je sais très bien que tu n'es pas normal, me prends pas pour une conne."

Si il avait pu avoir des doutes sur son intelligence jusque là, Asra devait bien reconnaître que sous ses airs de brute de décoffrage, la jeune humaine avait les idées claires et l'esprit fort.
De cet état de fait découler une seule question : Comment elle sait ?

"Donc ? Tu craches le morceau ou il faut que je m'en occupe ?"

L'esprit du Djinn est toujours en sur-activité : il n'a pas spécialement peur de la menace sous-jacente car il ne sait toujours pas ce qu'Alecia est mais la peur de fuir une nouvelle fois, une énième fois, provoque un puissant sentiment d'injustice et de lassitude dont il ne se serait pas cru capable. Cela signifie-t-il qu'il s'est finalement attaché à un endroit, après cinquante ans d'errance ?
Il n'a pas le temps ni l'envie de s’appesantir sur ce questionnement. Il joue donc, encore une fois, la carte de la prudence :

"Et si je décide de ne pas répondre à ta folle question, comment comptes-tu t'y prendre pour me faire cracher le morceau ?"

Il pourrait ainsi en apprendre plus sur Alecia et sur la façon dont elle a découvert leur secret. Du moins une infime partie de leurs secrets.

fiche (c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alecia Madden
hunter // ultraviolence
messages : 2507
multicompte(s) : hannah h.
crédits : self (avatar), renegade ❤︎ & tumblr (gifs).
MessageSujet: Re: Follow me baby   Sam 29 Déc - 18:44


Alecia ou Diane, petite chasseuse ignorante sur beaucoup de créatures. Elle n'avait pas froid aux yeux, elle n'avait jamais eu froid aux yeux — même dans la cour de récréation en primaire quand elle s'amusait à cogner les garçons. Elle ne faisait pratiquement jamais le poids contre ses adversaires, beaucoup trop petite et trop mince, et pourtant ce qui l'avait toujours gardé en vie jusque là c'était son agilité et sa ruse. Et sa détermination. Alecia en avait dans les tripes. Elle n'était pas du genre à se défiler devant un danger, elle, était celle qui se lançait pour évincer le danger.

Et elle était là, à une trop proche distance d'un homme qui ne devait pas vraiment l'être. Qui s'il voulait, ne pourrait faire qu'une bouchée d'elle. Alors il lui demanda ce qu'elle comptait faire pour le faire parler. Il avoue donc qu'il n'est pas comme tout le monde. Et Alecia hésita un instant, de lui parler de sa clairvoyance pour lui prouver qu'elle savait des choses sur lui, pour lui démontrer que ça ne servait à rien de mentir. Elle pouvait aussi sortir sa dague de sa botte et le menacer mais ça risquait de dégénérer. De ce qu'elle avait vu, son frère — et donc Asra lui-même — pouvait prendre l'énergie vitale d'un humain et franchement, la chasseuse n'avait pas envie de tenter l'expérience. Alors, elle choisit le plan A qui était moins risqué et de montrer qu'elle aussi, elle n'était pas si normale que ça. « Je vois le passé des gens en les touchant. » Elle lâcha, d'un seul coup. Elle retira ses mitaines et agita ses doigts devant son nez. Que ce soit avec ses mains ou une autre partie de son corps, tant qu'il y avait contact peau à peau, elle était apte à capter une lecture. « Donc crois-moi quand j'te dis que j'ai vu des choses pas nettes à ton sujet. » Elle venait d'être sincère avec lui, lui dévoilant un de ses secrets, elle espérait qu'il lui rendrait l'appareil. Un peu de compassion, tout de même.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asra Hilal
djinn // heaven can wait
messages : 70
multicompte(s) : Lili Rose
crédits : © Myself
MessageSujet: Re: Follow me baby   Jeu 3 Jan - 15:38




"Je vois le passé des gens en les touchant."

Elle agrémente sa révélation de ses doigts nus s'agitant sous son nez. Asra n'a même pas eu le réflexe de surveiller ses mouvements tant il est surpris par la révélation qu'elle vient de lui faire. En réalité il est plus atterré par la facilité avec laquelle Alecia lui a révélé son secret que par le secret lui-même. En 67 ans de vie, il a déjà entendu parler de ces humains dotés de capacités paranormales, il en côtoie même une régulièrement en la personne de Gene Warner. Mais justement, ces humains sont d'habitude très discrets sur leur don - ou malédiction selon le point de vue - voire même plus qu'une créature. Que sa collègue lui lance ça comme ça, sans montrer plus d'hésitation que devant une paire de chaussettes....

"Donc crois-moi quand j'te dis que j'ai vu des choses pas nettes à ton sujet."

Il reste interdit, plusieurs secondes s'écoulent pendant lesquelles Asra mesure le courage, ou la stupidité, de l'humaine en face de lui. Qu'est-ce qu'elle y gagne ? Elle s'attend à quoi ? Elle veut quoi ? Pourquoi ? Putain.
Le Djinn pèse le pour et le contre et finit par répondre, froid et détaché comme à son habitude :

"Et qu'est-ce que tu as vu ? une pause d'une seconde et il ajoute avec plus d'émotions. Qu'est-ce que tu attends comme réponse de ma part, Alecia ?"

Asra n'est pas courageux, ni stupide : il est prudent et méfiant. Mais plus encore, il est extrêmement pessimiste et pour lui, cette situation ne peut que très mal se terminer.
Pour elle comme pour lui.


fiche (c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alecia Madden
hunter // ultraviolence
messages : 2507
multicompte(s) : hannah h.
crédits : self (avatar), renegade ❤︎ & tumblr (gifs).
MessageSujet: Re: Follow me baby   Ven 4 Jan - 0:31


Alecia n'était pourtant pas du genre à crier sur tous les toits ce dont elle était capable de faire.  Non, au contraire c'était quelque chose qu'elle avait tendance à garder pour elle. La seule exception était lorsqu'elle se retrouvait face à une personne qui cotoyait le surnaturel également. Dans le cas présent, elle était face à une créature, du moins elle en mettrait sa main à couper. Elle avait agi ainsi par stratégie, lui montrer qu'elle aussi avait un quelque chose de spécial, qu'il ne devait pas mentir sur sa nature et qu'il pouvait lui avouer. Je comprendrais. Ma foi, elle comprendrait ce qu'elle avait envie de comprendre et les paroles d'Asra la blasèrent. « Mais quel chiant. » Pas le temps de penser correctement que les mots s'étaient déjà échappés. Pourquoi il ne pouvait pas coopérer ? Il se montrait toujours coopératif lorsqu'ils couchaient ensemble, il pouvait faire un petit effort. Déjà, elle n'allait pas lui dire ce qu'elle avait vu, elle ne lui ferait pas ce plaisir. Ce qu'elle voulait comme réponse ? Seulement la vérité pure et dure.

Elle recula son siège, avant de retirer son bonnet et son manteau pour avoir plus de facilité dans ses mouvements. « Je veux la vérité. » Tout simplement, ce n'était pas si difficile à comprendre quand même. D'un geste lent, elle sortit la lame de sa botte qu'elle garda encore contre elle, le but étant qu'il voit son arme. Alecia se pinça la lèvre inférieure, le regard toujours fixé sur le jeune homme. Elle n'avait pas envie de le menacer de cette façon. Elle ne savait pas ce qu'elle avait réellement en face d'elle et ça l'inquiétait au fond d'elle. Il fallait qu'il parle. « Dis-moi. » Dis-moi avant que je teste cette lame en argent sur ta peau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asra Hilal
djinn // heaven can wait
messages : 70
multicompte(s) : Lili Rose
crédits : © Myself
MessageSujet: Re: Follow me baby   Lun 7 Jan - 12:19




"Mais quel chiant."

Il aurait pu sourire devant son emportement, comme il sourit toujours, juste en coin, mais sincèrement amusé. Il aurait pu sourire si il n'était pas dans une situation si critique.
Il la regarde baisser son siège, ôter bonnet et manteau. Il la regarde faire et il sait pour quoi elle fait tout ça. Elle va essayer de me buter. Le djinn recule jusqu'à toucher la porte, et même là il continue de reculer, se tassant contre la vitre, prêt à arracher la portière. Il ressemble à un félin acculé, de sous ses paupières à demi-closes, ses yeux noirs brillent de concentration, attentifs au moindre mouvement.

"Je veux la vérité."

Il aurait pu lui répondre d'un rire jaune, se moquer de sa requête. Mais ses yeux s'ouvrent, enfin, grands, très grands.
Dans la main d'Alecia brille la lame d'un couteau en argent. C'est une Hunter. Le choc le secoue. Les souvenirs le noient : travaillant avec une Hunter, souriant à une Hunter, couchant avec une Hunter.
Le danger était juste sous son nez pendant tout ce temps. Est-ce qu'Ichabod le sait ? Est-ce qu'il a trahi sa promesse de protection ? Est-ce qu'il se fiche d'Asra et son frère en dehors du bar ? Le djinn se sent trahi, pour la première fois de sa vie il a fait confiance. L'amertume est forte en cet instant. Si forte qu'au lieu de fuir comme il devrait le faire, Asra préfère cracher ce ressentiment en réponse à la Hunter :

"Et pourquoi je te répondrais, Hunter ? Pour que tu aies la conscience tranquille quand tu me planteras avec ta lame d'argent ?"

Son visage, d'habitude si inexpressif, est déformé par la colère, la blessure de cette traîtrise.

fiche (c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alecia Madden
hunter // ultraviolence
messages : 2507
multicompte(s) : hannah h.
crédits : self (avatar), renegade ❤︎ & tumblr (gifs).
MessageSujet: Re: Follow me baby   Mar 15 Jan - 0:04


Son regard avait subitement changé lorsqu'il avait vu la lame de la jeune femme. Derechef, il se colla à la porte passager. Alecia avait le visage fermé, regardant ses mouvements apeurés tel un petit agneau. Tu parles rien à cacher, pourquoi il flippe comme ça alors ? En réalité, elle ne s'était pas attendue à une telle réaction de sa part. Bien sûr, une arme pouvait effrayer, Alecia serait la première à le dire — même si ce n'est pas ce qu'il l'arrêterait. Ce qu'elle trouvait étrange, c'est qu'il était une créature d'après ses visions et n'était-il pas sensé montrer les crocs comme un animal sentant le danger ? Il avait l'air si craintif que ça en était déroutant, surtout en connaissant sa fougue pendant le sexe. La jeune femme se retrouva dans une position un peu délicate. Et s'il n'était pas dangereux ? Pourquoi cette vision sur cette histoire d'énergie vitale ? Elle hésitait. Peut-être parce qu'elle avait au final trop de coeur pour une chasseuse, parce qu'elle n'était pas si méchante que ça.

Sa voix brisa le silence, la brune fronça les sourcils. Félicitations, il savait qu'elle était une chasseuse. L'effet de la dague peut-être ? Il ne fallait pas qu'il aille aux States, les ricains et leurs flingues, il verrait des chasseurs de partout. « Pour savoir si t'es dangereux ou pas, » dit-elle en haussant les épaules. S'il faut que je t'élimine ou pas. Contre toute attente, elle cacha l'arme dans sa botte. Peut-être qu'elle risquait de se brûler les ailes dans la minute qui suivait. Elle comptait recréer un sentiment de confiance, qu'il se calme bien qu'il connaisse désormais le deuxième job de la jeune femme. « T'es pas un incube, hein ? » Persuadée qu'il n'en était pas un, c'était plus pour lancer la conversation. Sérieusement, il ne pouvait pas juste lui dire ce qu'il était ? Alecia se voyait mal lui sortir tout son répertoire des monstres qu'elle connaissait, parce qu'elle n'en connaissait pas tellement que ça, ce serait vite terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asra Hilal
djinn // heaven can wait
messages : 70
multicompte(s) : Lili Rose
crédits : © Myself
MessageSujet: Re: Follow me baby   Hier à 18:54


"Pour savoir si t'es dangereux ou pas.
Dit celle qui brandit une lame d'argent." réplique Asra avec amertume.

Contre toute attente, la Hunter range son arme dans botte. Il la fixe avec suspicion, s'attendant à ce qu'elle sorte une autre arme, plus redoutable encore. Rien.

"T'es pas un incube, hein ?"

Un bref rire lui échappe, presque comme une exclamation. C'est jaune et nerveux comme rire.
Comment elle peut encore faire des blagues ?! Ah oui, c'est vrai : c'est elle qui tient l'arme. Le djinn ne se détend pas mais il décolle son dos de la portière passager. Il n'est plus acculé mais toujours en alerte.
Et il ne sait toujours pas pourquoi il n'a encore rien fait. Je devrais l'assommer et l'attacher pour avoir le temps de fuir avec Zigza. Mais il ne fait rien. Peut-être l'espoir ? Pourtant la colère et le sentiment de trahison continue de bouillir dans ses veines d'habitude si froides.

"Mais merde Alecia, tu crois que ça se demande comme ça ? Avec une putain de lame d'argent dans l'équation ? Tu crois que je peux parler de quelque chose que je cache depuis ma naissance ? Tu crois que je peux en parler comme ça, aussi facilement ? Mais merde Alecia, soit t'es conne soit t'es folle."

Il n'a pas crié, il ne crie jamais. C'était plutôt une longue tirade grognante et presque haletante. Comme si ça lui coûtait de dire tout ça, comme si quelque chose lui enserrait le cou pour l'empêcher de parler. Asra cache sa nature comme il respire, c'est une condition de survie. Comme respirer.
Et là, elle lui demande - ordonne, menace même - de tout dévoiler ? La tahtam bi.

fiche (c) blue walrus


La tahtam bi = Te fous pas de moi (arabe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Follow me baby   

Revenir en haut Aller en bas
 

Follow me baby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» couches moltex lovely baby?
» Tarif collec Surf Baby en euros ??
» Baby-sitting, Bourgoin Jallieu
» Salon Baby Villeurbanne
» recherche baby sitter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: upper town-