AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les polymorphes et les fantômes ont besoin d'amour, eux aussi
nous sommes présentement en mars 2017. le printemps arrive, ne perdez pas espoir
veuillez noter que les télékinésistes et les troisième oeil sont pour le moment fermés, veuillez privilégier d'autres dons

Partagez | .
 

 (a sinner's prayer), dimitri.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
○ messages : 2193
○ double-compte(s) : lenny, mica, lester, slade, liv.
○ crédits : avatar par timeless, signature par hallows.
MessageSujet: (a sinner's prayer), dimitri.   Dim 28 Mai - 12:04

a sinner's prayer

L’affaire stagnait beaucoup trop au goût de Riley. Ça faisait des semaines que plus rien ne se passait – que tout était trop silencieux. Beaucoup trop silencieux. Ça n’annonçait rien de bon, elle en était consciente. Autant que les tragédies s’enfilaient en ville, autant que sa vie à elle semblait tranquille. Doucement, Riley commençait à mieux dormir, mais ce n’était probablement que parce qu’elle était épuisée par autant de nuits passées les deux yeux grands ouverts. Elle ne parvenait à dormir que parce qu’elle ne tenait plus debout – l’avantage était que son sommeil était si profond que ça empêchait les cauchemars de venir le polluer. Ça faisait quelques temps déjà qu’elle n’avait pas revu de fantômes – à part quelques apparitions au coin des rues de Blackwater Falls. Riley avait appris à largement les ignorer, et à tout simplement continuer sa route, et heureusement on l’avait laissé tranquille. Disons qu’elle n’avait pas très envie de répéter le fiasco de la boutique de son père, dont elle sentait encore les répercussions par le fait que ce dernier ne la lâchait plus du regard, ou presque. Mais le poids sur les épaules de Riley était encore trop lourd, et elle avait besoin d’alléger tout ça – il lui fallait résoudre tout ça. Elle était consciente qu’elle ne pourrait pas continuer tout simplement sa vie en ayant simplement commencé à moitié son enquête. Il lui fallait la continuer, et découvrir finalement qui était cet esprit qui avait tué sa mère, cet esprit que tout le monde, fantômes y compris, semblaient redouter. Elle s’en fichait bien de risquer sa peau – elle avait besoin de réponses, tout simplement. Donc, une après-midi après avoir terminé son quart à la boutique de son père, Riley enfourcha son vélo et décida de se rendre à la bibliothèque de la ville. Peut-être y trouverait-elle des informations qui l’aiderait à y voir plus clair – des articles de journaux, par exemple. Peu importe. À ce point-ci, elle prendrait n’importe quoi.

Elle savait que ce n’était pas une bonne idée d’insister de cette manière – tout le monde l’avait averti de faire attention. Son père, sa soeur, des fantômes, même TJ. Et pourtant Riley ne pouvait pas se résoudre à arrêter. Elle pédala à toute allure jusqu’à la bibliothèque, attacha son vélo avec son cadenas et se rendit à l’intérieur du bâtiment. Ce serait ouvert jusqu’à 21 heures, ce qui lui laissait 4 bonnes heures à éplucher les archives. Il y avait quelques autres têtes qui semblaient faire de même – des chasseurs, sans doute. Riley les ignora royalement et se concentra sur ses propres recherches. Plongeant la tête, toute notion du temps sembla s’envoler, et rapidement elle oubliait de vérifier sa montre, et bientôt tout le monde était parti sans qu’elle ne le réalise. Il n’y avait presque rien – jusqu’à ce qu’elle tombe sur une entrée datant des années 30. Ça semblait intéressant – plus qu’intéressant même. Un homme avait été tué, et sa description correspondait à ce qui était au dossier que son père avait monté des années plus tôt. L’article se trouvait dans une section éloignée de la bibliothèque – Riley s’y rendit. Cependant, c’était loin d’être rangé dans ce coin – une demi-heure plus tard, elle n’avait toujours rien trouvé. L’article n’était tout simplement pas là – peut-être que quelqu’un l’avait consulté auparavant et ne l’avait pas remis à sa place ? L’article avait peut-être été volé ? Soupirant, Riley se dirigea vers la sortie de la petite section des archives, fermée par une porte en bois, et alla pour la pousser – mais la porte ne bougea pas. Riley fixa la porte un instant. Non, non, pas encore. Une, deux, trois fois elle tenta de pousser la porte. Mais clairement, cette dernière avait été verrouillée. Elle jeta un coup d’oeil à sa montre – il était presque vingt-deux heures. Personne n’avait vérifié s’il restait quelqu’un – et la voilà embarrée dans la bibliothèque. « Bordel, fais chier ! HEY ! Y'a quelqu'un !? » lança la jeune femme. Quel genre d’employé ne faisait pas de vérification ? Elle donna un léger coup de pied dans la porte, bien énervée. Ce genre de choses lui arrivait trop souvent, à présent. À moins que l’événement n’ait rien de naturel ? Les questions se bousculaient dans sa tête. « Bon, je fais quoi moi, maintenant ? » soupira Riley à voix haute, se massant les tempes. Elle n’allait quand même pas dormir ici. Elle pourrait essayer de forcer la serrure, toujours…  Et alors qu’elle commençait à élaborer un plan, elle sentit un petit tiraillement dans le fond de son estomac. Un tiraillement trop familier, suivi d’un frisson – pas de doutes, y’avait un fantôme dans le coin. « Non, pas encore… »

_________________

running through the night, but every perfect summer's eating me alive until you're gone, better on my own.  
heyhey :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ghost ○ ancient light
○ messages : 142
○ double-compte(s) : /
○ crédits : wiise (avatar)
MessageSujet: Re: (a sinner's prayer), dimitri.   Mer 7 Juin - 10:06

A SINNER'S PRAYER
Riley & Dimitri

✻✻✻ Dimitri avait vu la ville changer, au fil des ans, au fil des décennies et même maintenant depuis plus d'un siècle. Blackwater Falls n'avait fait qu'évoluer avec son temps, pourtant l'esprit était resté le même, arpentant ce voile léger, dénué de vie et hors du temps qu'était l'entre-monde. Même le froid de l'hiver n'arrivait pas à dissiper l'activité foisonnante voire frénétique du monde moderne. Tout allait plus vite, les informations circulaient à grande vitesse. Dimitri avait l'impression que les vivants étaient tombés dépendants de leurs drôles d'engins reliés au ciel, sortes de machines infernales aux couleurs agressives où l'on pouvait trouver en continu toutes sortes d'informations et apparemment parler à quelqu'un se trouvant à l’autre bout du monde. Dimitri n'aimait pas ces machines, et celles-ci ne semblaient pas l'aimer non plus. En effet sur le passage de l'esprit les appareils électroniques ont tendance à subir des interférences ou à disjoncter.  Les chariots avaient laissé place à des chariots mécaniques appelés voitures roulant de plus en plus vite et étant de plus en plus hideuses au passage selon les goûts de l'esprit. La ville était aussi plus grande et plus peuplée... Enfin bref Blackwater Falls est devenue une vraie fourmilière.

Il demeurait tout de même quelques endroits qui n'avaient pas trop changé, que Dimitri pouvait reconnaître. Parmi ces rares reliques du passé, il y avait la bibliothèque. Un des rares bâtiments en ville plus vieux que Dimitri... Le fantôme aimait s'y réfugier de temps en temps la nuit, lorsque tout était désert et qu'il pouvait être seul pour se remémorer le passé. De sa vie humaine, Dimitri se souvenait de couleurs, de odeurs, de sensations. Ces souvenirs était encore bien présents et très nets, mais pourtant semblaient presque appartenir à une autre personne car le fantôme avait oublié peu à peu ce que ça faisait d'être vivant. En parcourant les rayonnages, Dimitri se remémorait l'odeur du papier, la sensation de douleur lorsque l'on se coupe avec le bord d'une feuille... Lorsqu'il était petit garçon, Dimitri aimait regarder les atlas de géographie, rêvant un jour de partir à l'aventure lorsqu'il serait plus grand. Le jeune homme qu'il était devenu y avait étudié le droit, la philosophie et la poésie pendant de longues heures. Et sous l'emprise du démon, il n'avait eu d'autre choix que de regarder des ouvrages d'architecture pour se donner des idées en vue de la construction du manoir Atwood...

Désormais, Dimitri était figé dans son apparence de jeune homme pour l'éternité, la tristesse et la gloire de la jeunesse frappée par la mort. Il avait pu voir son jumeau William vieillir, se marier, avoir des enfants pour peu à peu devenir ce vieil homme secret qui faisait un peu peur à tous les habitants. Depuis cette époque, le nom d'Atwood inspirait toujours une forme de mystère mêlée de crainte. Dimitri savait, car son corps d'homme avait été possédé par le démon, que l'héritage familial était aussi frappé du sceau du Mal. Savoir cela était un des fardeaux que le fantôme traînait dans sa nouvelle existence.

Mais cette nuit-là n'était pas destinée à se dérouler comme les autres. Le fantôme était au fin fond de la bibliothèque lorsqu'il entendit la voix d'une femme venant de l'entrée. Dimitri se téléporta immédiatement à l'endroit d'où venait la voix. Il ne put se retenir de sourire quand il vit que l'inconnue semblait coincée à l'intérieur. En voilà une qui était bonne pour dormir ici ! Le fantôme ne comptait pas intervenir, tout d'abord parce qu'intervenir dans le monde et user de ses pouvoirs coûtait de l'énergie, et puis la jeune femme n'était pas en danger imminent... Bon après Dimitri utilisait aussi de temps en temps ses pouvoirs pour faire de petites blagues... Mais l'inconnue était déjà dans un sacré état d'agitation.
Tout d'un coup, l'expression sur le visage de la femme changea. Il n'en était pas certain, mais Dimitri avait l'intuition que la personne en face de lui pouvait sentir sa présence. L'esprit savait que certains humains étaient capables de repérer et de voir les fantômes, mais pour le moment il n'avait rencontré qu'une personne ayant ce don et c'était il y a bien longtemps.

Dimitri regarda la femme dans les yeux... Non ce n'était pas possible... « Vous pouvez me voir ? » murmura-t'il doucement.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
○ messages : 2193
○ double-compte(s) : lenny, mica, lester, slade, liv.
○ crédits : avatar par timeless, signature par hallows.
MessageSujet: Re: (a sinner's prayer), dimitri.   Dim 11 Juin - 20:45

a sinner's prayer

Riley se demandait parfois s’il ne serait pas mieux pour elle de tout simplement quitter Blackwater Falls – après tout, cette ville n’avait fait que lui attirer des ennuis par le passé, et elle continuait toujours. Mais autant qu’elle avait envie de juste foutre le camp, autant qu’elle savait qu’elle en serait incapable. Elle était attachée à cette ville, par quelque chose de plus fort qu’elle-même, quelque chose qu’elle n’était jamais parvenue à vraiment comprendre. Mais elle faisait partie de cette ville, tout comme cette ville faisait partie d’elle. Et malgré tout ce qui se pourrait arriver, il en faudrait beaucoup pour la faire partir, et vraiment laisser sa vie entière derrière. Mais il y avait tout de même de ces moments où elle se demandait vraiment ce qu’elle faisait encore là, car la poisse semblait la suivre depuis quelques temps. Elle savait depuis quand – elle savait exactement. Et ça ne faisait qu’empirer, sauf pour quelques périodes de répit qui lui donnait le temps de respirer. Mais ces dernières se faisaient assez rares, et la plupart du temps Riley se retrouvait dans des situations impossibles, comme en ce moment. Comment pourrait-elle sortir si la bibliothèque était fermée, et la porte verrouillée ? Elle pourrait voir les fantômes mais pas forcer les serrures. Ça, c’était un pouvoir qu’elle aurait bien accepté d’avoir. Le reste, elle voudrait bien s’en débarrasser. Elle tentait parfois de se raisonner – après tout, sa mère avait été médium, et ça avait été une femme extraordinaire qui vivait bien avec ce don. Mais Riley n’avait jamais été sa mère, autant qu’elle avait pu l’admirer, autant qu’elle l’admirait encore – et si elle ne serait jamais capable de faire comme elle avait fait ? Et si son don avait raison d’elle ? Mais ce n’était pas le moment de penser à tout ça, car non seulement était-elle enfermée mais cette curieuse de sensation au creux de son estomac lui indiquait bien qu’il y avait un fantôme dans le coin. Et c’était bien la dernière chose dont elle avait envie – avoir à gérer un mort. Soupirant, elle fit de son mieux pour ignorer la présence, qui se faisait insistante dans son dos. Mais éventuellement, elle n’eut pas le choix de poser les yeux sur la silhouette grisâtre, qui apparut dans son champ de vision.

Riley fixa le jeune homme, légèrement surprise. Il n’avait pas l’apparence habituelle de ce qu’elle voyait – lui, la regardait directement, sans aucune hostilité. Juste de la surprise, et un peu d’inquiétude même. Riley le fixa en retour, incertaine de comment réagir. Une main sur la poignée, elle regretta de ne pas avoir emmené de pistolet, même si une voix dans sa tête lui disait qu’elle n’en aurait même pas eu besoin. Car ce fantôme ne semblait pas menaçant, pas du tout. C’était bien une première, ça – tous les autres lui avaient semblés extrêmement hostile. Mais pas lui – elle prit le temps de l’observer un peu. Un jeune homme dans la vingtaine, avec des habits d’époque, et un visage assez doux. Perdue dans ses pensées, Riley sursauta lorsqu’il prit la parole. « Vous pouvez me voir ? » Elle lui jeta un regard surpris. Pourquoi en semblait-il aussi troublé ? Pourtant, aucun fantôme jusqu’ici n’avait formulé une telle question, même que la plupart ne lui parlait pas du tout. Riley hésita donc, fronçant des sourcils. « Euh… » répondit-elle d’une voix basse. « Ouais. Ouais, j'peux. » Son sourcil droit s’arqua légèrement, alors qu’elle recula d’un pas pour s’éloigner du fantôme. D’habitude cette question allait plutôt dans le sens inverse. Méfiante, Riley ne sentait pas d'ondes négatives de sa part - mais ce n'était pas une raison pour ne pas baisser sa vigilance. Après tout, la plupart de ses rencontres avec des fantômes s'étaient mal terminées. « Écoutez, j'sais pas si vous êtes le fantôme de la bibliothèque ou que'que chose du genre, mais j'veux pas d'emmerdes. J'veux juste sortir d'ici. » Elle déglutit. « Alors si vous comptez pas m'aider, bah laissez-moi tranquille. » Et sur ce, elle se retourna vers la poignée et tenta de la tourner à nouveau, avec impatience.

_________________

running through the night, but every perfect summer's eating me alive until you're gone, better on my own.  
heyhey :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (a sinner's prayer), dimitri.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(a sinner's prayer), dimitri.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» dimitri the dwarf
» [Présentation] Dimitri Alves
» [Trad. par Bishamonten] Touhou Bougetsushou ~ Silent Sinner in Blue
» Dimitri Poliakov, le criminel de guerre
» Discussion et images de Dimitri Allen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: historic district :: bibliothèque-