AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les polymorphes et les fantômes ont besoin d'amour, eux aussi
nous sommes présentement en mars 2017. le printemps arrive, ne perdez pas espoir
veuillez noter que les télékinésistes et les troisième oeil sont pour le moment fermés, veuillez privilégier d'autres dons

Partagez | .
 

 A cold morning • Ft. Lester Ford

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 605
○ double-compte(s) : aucun
○ crédits : © Miss Pie (signa/profil) (avatar) [Bazz]
MessageSujet: A cold morning • Ft. Lester Ford   Dim 4 Juin - 5:26




« A cold morning and a warm coat »
" Lester Ford & Lawrence Lloyd"

Comme chaque matin j'avais un petit rituel bien à moi. Chaque jour je me levais presque aux aurores, aimant tout particulièrement cette atmosphère de calme absolu. Le temps était comme suspendu, accroché à un je ne sais quoi qui me donnait l'impression que cette quiétude matinale était presque éternelle. C'était selon moi le moment idéal pour apprécier le reste de lecture de la veille que j'avais soigneusement déposé sur ma table de nuit. Oh, les livres étaient bien les seules choses qui étaient traitées avec soin chez moi. Des fois on pouvait se demander si c'était moi qui vivait chez moi ou bien eux qui avaient leur propre habitation.  Je n'avais rien à envier à certains rayons des bibliothèques de quartiers que j'avais pu visiter tout au long de mes voyages dans différentes villes du monde.

Celui qui se trouvait être ma lecture en ce moment était une histoire palpitante mélangeant surnaturel avec une pointe  d'enquête policière. En soit, c'était le combo parfait ... si parfait que je l'avais complétement dévoré et je l'aurais d'ailleurs sûrement terminé si je n'avais pas eu une journée assez éreintante la veille. J'avais hâte de savoir si le shériff Miller allait découvrir le fin mot de cette histoire .. enfin je verrais ça ce soir après ma journée. C'est dingue à quel point les minutes passent vite le matin, j'avais toujours l'impression qu'il me suffisait de lire que quelques pages pour que l'heure d'aller au travail n'arrive. Heureusement pour moi, ma boutique ne se trouvait qu'à deux rues de mon appartement, ce n'était donc pas non plus le bout du monde que de m'y rendre, et puis il fallait bien l'avouer, dans tous les cas j'étais heureux de pouvoir me dire que j'allais passer une nouvelle journée entouré de toutes ces merveilles de papier.

******

Comme chaque matin après m'être apprêté je me rendis le pas léger à ma boutique. Enroulé bien chaudement dans mon manteau je supportais sans aucun problème le froid canadien. Je m'étais assez bien adapté à ce climat rude depuis le temps que je foule ces terre d'outre Atlantique, et il faut bien avouer que cela ne me dérange pas le moins du monde. C'est donc avec un certain entrain que je traversais les rues pavillonnées de mon quartier, saluant au passage le voisinage d'un large sourire et d'un geste de la main. Bien que je ne pouvais pas me vanter ici non plus d'avoir un grand nombre d'amis, les gens étaient tous plus ou moins très gentils avec moi. Ce qui me surprenait encore c'est que j'arrivais encore à faire sourire certains habitués avec mon accent un peu particulier pour eux. Certains me disaient même que j'étais comme un petit bout de terre Écossaise perdu dans l'immensité du continent Amérindien.  C'était une manière assez douce de relever mon côté différent et dans un sens j'appréciais cela; car c'était le cas : j'étais différent d'eux.

******

A mon arrivée dans ma rue j'observais une activité étrange et tout à fait anormale pour moi. Les lumières clignotantes des phares d'un véhicule de police garé au coin de la rue donnait des couleurs curieuses aux batiments l'entourant. Ma librairie ne faisant pas exception à cette règle. Un vol ? ou pire un accident ou .. non ... mais non ce sont des choses qui n'arriveraient pas ici .. pas a cinq cent mètres de chez moi sans que je n'en sois informé voyons. Après avoir balayé la scène du regard je m'enfonçais dans la petite rue jusqu'à la porte en bois de chêne qui servait d'ouverture à mon monde magique.

Avec un peu de chance j'arriverais à ne plus entendre ce brouhaha inhabituel pour cette heure depuis mon comptoir. Et de toute manière j'avais pas mal de travail aujourd'hui, j'avais encore de nombreux ouvrages à indexer et d'autres encore à commander. Je me faisais un peu violence pour ne pas remarquer la foule curieuse qui se précipitait devant mon échoppe et dans les rues adjacentes. L'homme est d'un naturel curieux mais je mettrais plutôt ça sur le compte du voyeurisme. Après tout si on n'est pas concerné par l'affaire en cours pourquoi mettre son nez dedans?

*Shelley ... Shelley ... ha tu es là .. allons te sauve pas comme ça* me dis-je en attrapant un ouvrage qui semblait ne pas vouloir rejoindre ses camarades.  

- Diiiiiiiiiing- *aiiie....* -  Je retins un petit cri de douleur alors que ma tête venait de se cogner contre le bord d'une étagère lorsque je m'étais relevé en sursaut en entendant la clochette suspendue à la porte de ma boutique. C'est en passant une main gênée sur le sommet de mon crâne comme pour vérifier que tout allait bien que je souris à la personne qui venait de pousser la porte. Un client bien matinal ... et la vue de son uniforme, assez particulier pour cette boutique.

"Bonjour Monsieur, si je peux faire quoi que ce soit pour vous n'hésitez pas" dis-je avec l'air le plus avenant que je pouvais offrir à cette heure alors que je rangeais l'ouvrage récalcitrant sur l'étagère qui correspondait.

© Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
— administratrice —
○ messages : 478
○ double-compte(s) : riley, lenny, mica, slade.
○ crédits : avatar par foolish blondie. signature par hallows.
MessageSujet: Re: A cold morning • Ft. Lester Ford   Jeu 8 Juin - 16:56

a cold morning

Lester mit un pas dehors et ne put retenir un juron. Il faisait un véritable froid de canard ce matin-là. Il regretta amèrement de ne pas avoir enfilé un pull de plus avant de partir de chez lui – mais c’était trop tard pour ça. D’un pas rapide, Lester se dirigea vers la voiture de patrouille et s’y engouffra avec sa partenaire. Cette dernière aussi ne semblait pas trop apprécier la température, car elle se mit à déblatérer à ce sujet tout le long du chemin. Ça ne dérangea pas Lester, qui était habitué à la volubilité de la jeune femme, mais il resta silencieux comme à son habitude. Mais il faisait vraiment très froid – il tardait que cet hiver se termine enfin. Mais il y avait encore plusieurs semaines à passer avant que la chaleur ne se décide à revenir. C’était comme ça, les hivers canadiens – longs et pénibles. Et il fallait s’y résoudre si on voulait y habiter. Lester n’aimait pas particulièrement l’hiver, même s’il y était habitué – mais il ne se voyait pas vraiment déménager ailleurs. C’était chez lui, Blackwater Falls. Il lui en faudrait beaucoup pour bouger, et même quand beaucoup s’était passé, il n’avait pas su partir. Non, c’était clair, il ne saurait partir de cette ville, aussi étrange pouvait-elle être, et malgré tous les souvenirs douloureux qui y étaient rattachés. Sur le chemin, Lester se remémora les informations qu’on leur avait donné – un vol dans un appartement du centre-ville, dans le quartier historique. La dame était revenue d’un voyage dans le sud et avait trouvé son appartement presque complètement vide. Pour une fois, rien ne semblait particulièrement étrange, comme d’autres affaires avaient su l’être dans les derniers mois – et si c’était un simple vol, Lester était plus que content de s’en occuper. Il en avait plus que marre des mystères et des histoires d’enfants fantômes rocambolesques. Avec un vol il lui fallait trouver un coupable, c’était tout – et ça lui plaisait comme ça.

La voiture se gara dans la rue, près des premiers intervenants. Lester commença son boulot comme à son habitude, observant la scène de crime et discutant un peu avec les autres officiers présents. Les détectives se faisaient rares à la police de Blackwater Falls et bien qu’il ne possédait pas le poste officiel, Lester faisait souvent office de – il avait les compétences pour, après tout, et ça arrivait au shériff de faire des exceptions. Lester, ça ne lui dérangeait pas, même qu’il aimait bien ça, et qu’il songeait sérieusement à le devenir officiellement. Quelques interrogatoires plus tard, on le chargea de passer de portes en portes pour interroger les voisins et les commerces environnant, pour savoir si quelqu’un avait remarqué quelque chose de suspect dans les derniers jours. Resserrant son manteau autour de lui, et regrettant à présent amèrement ses gants également, Lester se dirigea vers les boutiques les plus près. Il arriva bientôt devant un commerce, une librairie – la Plume de Phénix, que ça s’appelait. De toutes les années qu’il avait vécu à Blackwater Falls Lester ne s’y était jamais rendu. Mais il en avait entendu parler – une petite librairie bien modeste, gérée par un écossais qu’il n’avait jamais rencontré. Il entra dans la boutique, poussant simplement la porte. Heureusement, c’était un peu plus chaud à l’intérieur, et Lester chercha un employé des yeux tout en se frottant vigoureusement les mains. Rapidement, une voix lui parvint. « Bonjour Monsieur, si je peux faire quoi que ce soit pour vous n’hésitez pas. » Le regard de Lester se dirigea vers la source de la voix, trouvant un homme dans la trentaine qui rangeait des bouquins. Lester s’approcha de quelques pas, sortant son badge pour le lui indiquer. « Officier Ford. Je viens au sujet d’un vol qui s’est produit au coin de la rue, j’aurais quelques questions à vous poser » dit Lester avec un sourcil arqué. Après autant de visites, il n’avait guère la tête aux grandes politesses – autant aller droit au but. Puis, il avait cru reconnaître l’accent de l’homme, mais il n’était pas très doué dans ce genre de choses, il voulait donc s’en assurer. « Vous êtes bien le gérant de cette boutique ? »
(C) HALLOWS

_________________
everybody waiting for the fall of man, everybody praying for the end of times, everybody hoping they could be the one, i was born to run, i was born for this.
heyhey :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 605
○ double-compte(s) : aucun
○ crédits : © Miss Pie (signa/profil) (avatar) [Bazz]
MessageSujet: Re: A cold morning • Ft. Lester Ford   Sam 10 Juin - 4:03




« A cold morning and a warm coat »
" Lester Ford & Lawrence Lloyd"

L'agitation extérieure était belle et bien inhabituelle pour cette froide matinée en ce début de semaine. Je n'avais aucun apriori négatif sur la chose, mais cela me perturbait légèrement tout de même. Moi qui était habitué à mon petit train train matinal cela me changeait un peu d'avoir de l'animation juste devant ma porte. Ce n'est pas pour rien que j'avais choisi ce quartier, beaucoup plus calme et loin des grande artères commerciales de la ville plus moderne. Quoi qu'il en soit, tout cela se dissiperait bien assez vite j'imagine. Une fois la foule de curieux lassée ou chassée tout reprendrait son petit cours habituel et cela n'était au final pas plus mal. J'avais vu juste une seconde fois lorsque l'homme qui venait de pousser la porte se présenta à moi. ▬*Un officier de police?... Effectivement il s'est passé quelque chose dans le coin* ▬ Je ne l'avais d'ailleurs jamais vu passer le pas de ma boutique. Car sans être un génie de la physionomie, j'étais apte à reconnaître la grande majorité de mes clients même si ceux-ci ne se sont présentés que de rares fois avec l'un de mes ouvrages en main. Mon visage n'exprima pas une grande surprise quant à sa présence ici vu le tapage extérieur en ce début de matinée.

-"Bonjour Monsieur l'Officier, oui effectivement je suis le propriétaire de cette boutique" affirmais-je avec un léger sourire. Oh, on pouvait rarement se tromper, j'étais assez connu dans ce quartier, mais cela ne me posa pas de problème lorsqu'il demanda confirmation. Après tout, on n'est jamais trop prudent. "Oui bien sûr ce sera avec plaisir" dis-je alors que je redéposais sur une table voisine les quelques romans que je m'étais attelé à ranger. Tant pis je ferais ça plus tard. "Un vol ? ... C'est surprenant, ce quartier est tellement calme que je ne pensais pas que cela puisse se  produire ici" confiais-je avec la plus grande honnêteté. Bien que vivant à quelques pas d'ici, je n'avais entendu ni cris ni bruits suspects ces dernières douze heures. Après un bon voleur se doit d'être discret, alors je mettrais ceci sur le dos d'une expérience en la matière. Mais tout de même .. un vol, ici. A part d'anciens appartements occupés par des gens très gentils et de petites boutiques diverses bien loin du grand luxe, ça n'attire pas trop en général. Mais bon, j'allais me plier à cet interrogatoire matinal, peut être que je peux lui rendre service après tout.

"Vous semblez être gelé ... les températures sont très rudes encore à cette époque." je lui souris en l'invitant à me rejoindre dans l'arrière boutique histoire que les potentiels clients ne se posent pas trop de questions à mon sujet. On n'est jamais trop prudent, les ragots peuvent aller vite dans ce genre de situation. "Que diriez vous d'un thé tout chaud pour qu'on puisse discuter? Cela vous fera le plus grand bien je pense." dis-je alors que je poussais la porte d'une pièce adjacente plus petite mais très bien aménagée. Je passais beaucoup de temps ici. Une petite table noyée sous les livres divers et variés, deux fauteuils de cuir beige dans un vieux style anglais que j'affectionnais tout particulièrement, des étagères bien remplies elles aussi et un meuble sur lequel se trouvait une  multitude de choses dont mon attirail à thé. Même si il n'en voulait pas, moi je disais pas non contre un petit citron vert avec une goute de lait, c'est toujours plus sympathique de bavarder avec une bonne boisson chaude, et cela rendra l'entrevue peut être un peu moins stressante aussi.


"Je vous écoute, je répondrais à toutes vos questions avec la plus grande honnêteté et précision. Bien que je doute que mon témoignage soit fort utile."
dis-je alors que je mettais de l'eau à bouillir tout en sortant ma précieuse boîte à thés..

© Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
— administratrice —
○ messages : 478
○ double-compte(s) : riley, lenny, mica, slade.
○ crédits : avatar par foolish blondie. signature par hallows.
MessageSujet: Re: A cold morning • Ft. Lester Ford   Lun 26 Juin - 21:17

a cold morning

Lester n’avait jamais été un grand lecteur; il préférait de loin la télévision, et ce depuis qu’il était petit. C’était une vieille habitude pour lui d’allumer la télé en se levant le matin. Voilà des années, c’était pour regarder des dessins animés. À présent, c’était un peu différent, mais l’habitude était la même. Alors il n’avait jamais fréquenté aucune des librairies de la ville, sauf peut-être une fois pour acheter un cadeau pour Annabel; le souvenir lui serra légèrement le coeur. Même qu’il ne croyait pas être allé une seule fois à la bibliothèque de Blackwater Falls. Mais ce fait ne le dérangeait pas plus que ça, après tout s’il avait besoin d’informations il n’avait qu’à ouvrir Internet. Il n’était pas un de ceux qui appréciaient l’odeur des pages d’un livre; pour lui ça ne sentait que le vieux et le renfermé. Donc, passer le seuil de la porte de cette boutique ne lui faisait pas grand effet. Mais bon, c’était le boulot et il fallait bien passer au travers des choses. Cette boutique était l’énième sur sa liste et certainement pas sa dernière, donc Lester était bien préparé à boucler ça rapidement pour passer à autre chose pour ne pas rentrer à une heure impossible chez lui. Pas qu’il y ait quelqu’un qui l’y attende; il était fatigué, simplement. Heureusement, le propriétaire semblait assez coopératif au sourire avenant qui se profilait sur son visage. Il affirma bien être le propriétaire et Lester acquiesça. Tant mieux, ça lui éviterait de répondre aux questions curieuses d’un employé. Et surtout, il semblait bien que cet homme travaillait et s’occupait seul de son commerce, ce qui faisait moins de monde à questionner. Le propriétaire accepta avec plaisir de répondre à ses questions et Lester jeta un oeil à ses papiers. Un Lawrence Lloyd, apparemment. Qui s’étonna grandement du crime commis au coin de la rue, commentant au passage le calme du quartier. Lester lui donna un simple coup d’oeil. Son ton paraissait sincèrement surpris par le fait. « Oui, ce quartier est plutôt tranquille à l’habitude. »

Lester ouvrit la bouche pour continuer ses questions mais le propriétaire continua sur sa lancée, parlant de la température glaciale et lui offrant une tasse de thé. L’officier resta muet un instant, légèrement surpris de l’attention. Ce n’était pas rare qu’on lui offrait quelque chose à boire mais ça l’était de manière aussi polie. Un peu surpris, et un peu hésitant, Lester resta silencieux alors que l’écossais s’agita, entrant dans une pièce adjacente et mettant la bouilloire à chauffer avant que Lester n’ait pipé un seul mot. Se raclant la gorge, l’officier se rapprocha un peu, ses bottes produisant un bruit sourd contre le plancher de la boutique. « Hm. D’accord, très bien. C’est bien… sympathique de votre part. » Sa voix lui parut un peu abrupt, mais Lester n’était que peu habitué à ce genre de choses. Être sociable n’était pas sa plus grande qualité. La plupart des gens étaient nerveux quand il les questionnait, ce qui les rendait abrupt, et surtout on avait souvent hâte qu’il déguerpisse plus qu’autre chose. « Et vous seriez surpris de ce qui peut être utile dans une enquête. Ce qui peut vous sembler être un détail insignifiant pourrait être ce qui nous manque » ajouta Lester en observant le libraire s’agiter, jetant un coup d’oeil aux environs. Il lui semblait avoir voyagé dans l’espace et être tombé dans une petite maison anglaise; bien qu’il ne soit jamais allé en Angleterre, il avait une idée de l’endroit. « Vous possédez cette boutique depuis combien de temps ? » Lester le savait; tout était inscrit dans les dossiers, mais c’était une habitude de poser ses questions juste pour faire des vérifications. Commencer le tout doucement, et ne pas être trop abrupt. Car on ne savait jamais ce que les gens pouvaient savoir; il fallait se méfier de tout le monde. Lester avait au moins appris ça dans sa vie.
(C) HALLOWS

_________________
everybody waiting for the fall of man, everybody praying for the end of times, everybody hoping they could be the one, i was born to run, i was born for this.
heyhey :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 605
○ double-compte(s) : aucun
○ crédits : © Miss Pie (signa/profil) (avatar) [Bazz]
MessageSujet: Re: A cold morning • Ft. Lester Ford   Ven 30 Juin - 4:28




« A cold morning and a warm coat »
" Lester Ford & Lawrence Lloyd"

En temps normal les gens se sentent angoissés et mal à l'aise lorsqu'ils se trouvent face à un offcier de police ou une quelconque personne représentative de l'autorité. N'ayant absolument rien à me repprocher je ne vois pas pourquoi je me sentirais stressé ou quoi. Après tout je ne suis qu'un modeste libraire qui fait son travail chaque jour durant sans vraiment prendre part à la vie locale.  J'ai aussi beaucoup de compassion pour cet homme qui va sûrement passer plusieurs jours à poser les mêmes sempiternelles questions à toutes les personnes qui figurent sur la liste des témoins ou des suspects. Ce n'est pas un métier facile alors j'avais eu envie de l'aider au mieux à passer un moment peut être plus agréable qu'à son accoutumé.  Il parut d'ailleurs surpris que je m'attarder à le mettre à l'aise. C'est si surprenant que ça d'être gentil envers les autres et de vouloir égayer leur journée comme l'on peut ?

"Oui c'est pour cette raison que j'ai choisi de m'installer dans cette partie de la ville" avouais-je lorsqu'il me confirma que cette zone résidentielle et commerciale était d'ordinaire bien calme et sans problème. J'aimais bien les endroits paisibles, et ce, depuis que je suis tout jeune alors il était naturel que j'avais préféré vivre ici plutôt que dans le centre ville où l'activité est bien plus importante.

Alors que je m'occupais de préparer notre petit thé et de sortir les traditionnels biscuits pour l'accompagner je le regardais d'un air assez curieux mais sans médisance. Il avait l'air d'être un homme vraiment gentil si l'on enlève le fait qu'ici il devait garder le masque de l'officier de police pour rester plus convainquant et crédible. "Oh voyons c'est tout à fait normal je n'allais pas vous laisser continuer cette matinée sans une boisson chaude" dis-je alors que je déposais sur la petite table du centre de la pièce un plateau de porcelaine aux armoiries dorées sur lequel se trouvait une théière et deux tasses du même service. J'avais également déposé une petite boîte de biscuits anglais trahis par le drapeau ornant le couvercle. "Allez y je vous en prie c'est très bon avec". Après quoi, je portais ma tasse à mes lèvres; soufflant légèrement dessus avant de boire une gorgée.

"Vous savez j'ai eu l'occasion de lire énormément de littérature policière et c'est l'une de mes préférées. C'est très intéressant de voir comment vous savez réunir les indices et les informations alors que tout semble entremêlé dans une toile géante et brouillon où se mélange vérité et mensonges." je gardais précieusement ma tasse au creux de mes mains profitant de la chaleur du thé pour réchauffer mes mains.

"Je suis arrivé dans la ville en juillet 2012 et j'ai ouvert ma boutique dans la foulée. J'ai toujours eu envie de le faire et je me suis dit que cette ville était parfaite pour le faire. Je m'y sens vraiment très bien ici, d'autant plus que la plupart des habitants se sont montrés vraiment très gentils avec moi" confiais-je sincèrement. Je le laissais le temps de noter les informations alors que je me saisissais d'un de ces biscuits délicieusement croquant dont le goût était relevé par l'acide du citron. J'étais très calme et j'attendais patiemment les autres questions de mon client particulier, de toute manière je n'avais rien à cacher. Enfin rien qui ne pouvait m'inculper dans ces vols.

© Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
— administratrice —
○ messages : 478
○ double-compte(s) : riley, lenny, mica, slade.
○ crédits : avatar par foolish blondie. signature par hallows.
MessageSujet: Re: A cold morning • Ft. Lester Ford   Jeu 6 Juil - 16:56

a cold morning

C’était clair à présent – ce librairie avait beaucoup à dire. Lester, ça ne le dérangeait pas trop, les gens qui parlaient beaucoup. Bien souvent, ça ne faisait que combler les silences que lui n’arrivait pas à remplir, et ça lui allait comme ça. Et la plupart des gens étaient bien contents de parler pendant qu’il ne faisait qu’écouter – tant qu’on acceptait le fait que lui ne parlait pas beaucoup, tout allait bien. Mais bien sûr, dans son boulot, tout n’était pas toujours aussi simple. Il fallait parfois à Lester faire l’effort de la conversation, afin d’obtenir les informations qu’il avait besoin. Et les interrogatoires du genre le demandait beaucoup. Ce n’était donc pas sa partie préférée du boulot, pas du tout même – mais au moins si les gens étaient agréables ça allégeait la tâche. Et ce libraire lui semblait de bonne compagnie, ou du moins le genre d’homme coopératif qui ne rendrait pas son travail plus compliqué qu’il ne l’était déjà. Lester pouvait apprécier ça. Il suivit donc le libraire dans la petit pièce adjacente, le laissant installer le nécessaire à thé pendant que l’officier retirait son manteau un peu encombrant – mais il fallait bien s’habiller dans ce genre de température. Il offra un bref mais sincère sourire à l’écossais lorsqu’il offrit des biscuits, prenant place dans un des fauteuils. Autant se reposer un peu les pieds – et Lester mentirait si la chaleur du thé ne lui donnait pas un peu envie.

Il écouta ensuite le libraire discuter de son amour pour la littérature policière, prenant une ou deux gorgées du thé posé devant lui. Ça réchauffait même les mains. Il acquiesça au fil des paroles de l’homme, profitant de l’occasion pour continuer d’observer les environs. Pour l’instant, rien ne semblait ne pas être à sa place. « C’est notre travail » répondit simplement Lester avec un petit sourire. « Mais oui, parfois c’est pas évident de déterminer ce qui est un mensonge et ce qui ne l’est pas. C’est pour ça qu’on travaille beaucoup en équipe. » Après tout, c’était vrai – être policier c’était d’abord et avant tout savoir travailler avec ses collègues. Un point de vue nouveau était souvent important dans une enquête – c’était souvent au moment où quelqu’un rejoignait l’équipe que des trouvailles se faisaient. Sirotant son thé, Lester continua d’écouter le libraire qui raconta son arrivée en ville, acquiesçant. « Tant mieux. » L’information était bonne – Lester avait bien dans ses dossiers que la boutique datait de 2012 – pour le moment, le libraire semblait bien honnête. Mais l’officier avait bien appris à ne pas trop se fier aux premières impressions. Trop souvent, elles étaient trompeuses.

« Pourriez-vous me dire où vous étiez hier soir ? Disons, à partir de 19 heures. » Question de routine, encore une fois – mais vérifier un alibi c’était sans doute la chose la plus importante, et c’était pour ça que Lester était venu. « Et dites-moi un peu ce que vous vendez dans votre librairie. Avez-vous une spécialité, des intérêts particuliers ? » Car Lester savait exactement ce qui avait été volé dans l’appartement un peu plus loin – c’était une bonne manière de voir si ce libraire pourrait correspondre au profil.
(C) HALLOWS

_________________
everybody waiting for the fall of man, everybody praying for the end of times, everybody hoping they could be the one, i was born to run, i was born for this.
heyhey :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 605
○ double-compte(s) : aucun
○ crédits : © Miss Pie (signa/profil) (avatar) [Bazz]
MessageSujet: Re: A cold morning • Ft. Lester Ford   Ven 7 Juil - 7:50




« A cold morning and a warm coat »
" Lester Ford & Lawrence Lloyd"

En un sens j'étais envieux des personnes pouvant travailler en équipe. Je n'avais jamais été doué pour ça parce que cela impliquait forcément de me mettre d'accord avec d'autres personnes et je n'étais pas doué pour ce genre de chose. D'autant plus que j'avais toujours eu des difficultés à m'imposer même lorsque j'avais raison alors j'aurais été du genre à suivre une mauvaise décision par peur d'imposer la mienne. J'aurais été un bien mauvais policier au final. J'admirais vraiment ces personnes qui étaient capables de défendre leurs idées jusqu'au bout si celles-ci étaient bonnes et très bien argumentées. Alors que je laissais une gorgée brûlante glisser le long de ma gorge je ne pu retenir un sourire sincèrement doux et convivial. J'étais vraiment persuadé que cet homme était brillant dans son domaine et les personnes brillantes moi ça me faisait toujours un petit quelque chose. Mais j'avais toujours eu tendance à penser que chaque humain est bon en quelque chose même si cette dernière nous semble insignifiante elle peut paraître extraordinaire aux yeux d'autres personnes, et sans mentir je me complaisais à admirer les petits détails qui rendent les personnes exceptionnelles et intéressantes.

"Je suis vraiment admiratif de tout le travail que vous et vos collègues puissiez faire pour le bien être de tous. Sincèrement" Non ceci n'était pas un compliment pour me le mettre dans la poche, de toute façon je n'avais rien à craindre et je n'étais pas non plus du genre lèche bottes. Mon regard se perdit quelques instants sur lui, je regardais de quelle manière il tenait sa tasse, à quelle vitesse il portait  la boisson chaude à ses lèvres et plus important encore, à quel point il accordait de l'importance à mes propos. Il faudrait que j'arrête d'observer les gens comme ça, c'est un peu maladif parfois avec un soupçon de voyeurisme. Maladroitement je me surpris à replacer ma touffe rousse correctement sur ma tête, ce n'était pas le moment de sembler négliger et de laisser mes cheveux rebelles me donner un air pas réveillé - même si c'était un peu le cas car j'avais très mal dormi -

"Alors hier à partir de dix neuf heures ... voyons voir je me souviens avoir terminé cet affreux inventaire mensuel en fin d'après midi, je suis resté un peu plus longtemps ici pour finaliser ce travail." Bien que cela ne datait que d'hier soir cela me semblait bien loin tellement le nombre de choses que je fais dans une seule et même journée est impressionnante "Ensuite je me suis rendu à la bibliothèque pour rendre les livres que j'avais empruntés il y a deux semaines et puis je suis rentré chez moi pour continuer de travailler". Il me semblait avoir fait le tour de mon programme de la veille. Rien de bien passionnant en soit mais au moins j'avais un alibi et les bibliothécaires pouvaient témoigner en ma faveur d'autant plus que je leur avait tenu compagnie un petit moment.

Mon regard se fit un petit peu plus surpris quant à sa dernière question. Des spécialités? Oui j'en ai effectivement mais je doute que celles-ci soient particulièrement pertinentes pour l'enquête. "Et bien sans grande surprise je vends des livres mais le rayon que je préfère étoffer est celui de l'ésotérisme. Ces ouvrages sont particulièrement intéressants." Rebondissant sur ma propre phrase je ne pu m'empêcher de mettre mon nez dans cette histoire de vol.  Je voulais tâter un peu le terrain de mon côté moi aussi.

"Dites moi Monsieur Ford c'est ça?  .. Vous semblez être un habitant de cette ville depuis un petit bout de temps ... l'idée que cet incident dépasse des origines classiques ... naturelles dirons-nous vous à t'il effleuré l'esprit? Si vous voulez mon avis, ici à Blackwater Falls il faut parfois laisser de côté les explication trop rationnelles ... on ne sait pas toujours ce qui peut se passer là où nos yeux ne peuvent intervenir" commentais-je en déposant ma tasse vide sur la table. C'était assez risqué de ma part que de "jouer" au petit détective avec un policier mais c'était ma manière à moi de l'orienter sur une autre piste au cas où la première serait infructueuse.

© Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A cold morning • Ft. Lester Ford   

Revenir en haut Aller en bas
 

A cold morning • Ft. Lester Ford

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Be Cold, Be Blue
» Ford T HotRod 1/6
» Ford Racing: Full Blown
» [Half-Life] Resident Evil Cold Blood
» Son of the Morning Star

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: historic district :: commerces :: la plume de phénix-