AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les polymorphes et les fantômes ont besoin d'amour, eux aussi
nous sommes présentement en mars 2017. le printemps arrive, ne perdez pas espoir
veuillez noter que les télékinésistes et les troisième oeil sont pour le moment fermés, veuillez privilégier d'autres dons

Partagez | .
 

 Among the shadows {ft. Samuel Gregory}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
human ○ drink the water
○ messages : 47
○ double-compte(s) : Nada.
○ crédits : (c) ManiiaKop A.K.A. Me & Myself & I
MessageSujet: Among the shadows {ft. Samuel Gregory}   Sam 1 Juil - 18:08



____ ____

L'air froid du soir me faisait regretter de ne pas avoir pris la peine de mettre une veste avant de sortir. Frissonnante, je me frottai les bras, les mains couvertes de tâches de peinture séchées, pour tenter de me réchauffer un peu. C'était la première fois en quelques jours que j'émergeais de mon petit appartement, ma nouvelle toile était presque terminée et mon corps venait de commencer à exiger au moins une triple dose de caféine avant de continuer à peindre. Normalement je ne sortais pas du tout de chez moi tant que la toile n'était pas complétée et une méga tasse de café maison suffisait pour faire fonctionner mon corps encore une nuit sans sommeil, mais à mon plus grand malheur j'avais oublié d'acheter du grain à café. Encore. Mon besoin désespéré de caféine m'avait fait courir hors de l'appartement en direction du café le plus près. C'était donc intensément grincheuse, couverte de tâches de peinture de la tête aux pieds et frissonnante que je me retrouvais à marcher dans les rues du quartier historique. Les ombres assombries par l'heure tardive commençaient à me mettre les nerfs en boule. Marmonnant tout bas une série de complaintes, je tournais le coin d'une rue moins passante. Pas qu'il y ait beaucoup de gens sur les rues à cette heure, mais quand même.

Du coin des yeux, j'aperçus un mouvement. Une silhouette venait de tourner sur la même rue que moi, faisant manquer un battement à mon pauvre coeur. Ou peut-être que j'étais vraiment trop sur les nerfs et qu'il s'agissait uniquement d'une illusion optique. J'arrivais pas vraiment à me convaincre de ça, malheureusement. J'aurais pu jurer sentir une présence derrière moi. Cette fois le frisson qui parcourut mon corps n'avait rien à voir avec le froid et tout à voir avec les souvenirs que cette sensation d'être suivi ramenait à la surface. Trop nerveuse pour regarder derrière moi, j'accélérai légèrement le pas et pris le prochain virage même si ça me rallongeait. Juste pour être certaine que ma paranoïa me jouait des tours. Quelles étaient les chances que le seul soir où je sortais de chez moi aussi tard, un malade se mette à me traquer comme une proie ? Tristement, connaissant ma malchance chronique, les chances étaient hautes.

Je ne pouvais m'empêcher de porter une attention maladive aux ombres que je percevais du coin des yeux. Rien de bougea. Soulagée, je lâchai un long soupire. Fausse alerte, ma peur l'avait encore emportée sur mon bon sens. Le pas plus léger, je continuai mon chemin. Puis je l'entendis. Tap. Tap. Tap. Un bruit de pas derrière moi. Le cœur coincé dans la gorge, je ne pu m'empêcher d'imaginer les pires scénarios. La panique me donnait l'impression que j'allais étouffer. Non. J'arrêtai de marcher. Cette fois je n'irais pas au tapis sans un bon combat. J'allais au moins faire en sorte que ce malade regrette sa soirée. Décision prise, j'attendis que le bruit des pas se rapproche en feignant de chercher quelque chose dans mes poches. Tap. Tap. Tap. Encore un peu.. Tap. Tap. Maintenant ! Un pas de côté pour avoir un bon angle et j'envoyai un crochet du droit dans la mâchoire du type, y mettant toute ma force.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 19
○ double-compte(s) : Jacob McGregor
○ crédits : Blondie
MessageSujet: Re: Among the shadows {ft. Samuel Gregory}   Mer 5 Juil - 16:42


AMONG THE SHADOWS

Pas faim. Pas envie de regarder la télé. Même pas envie de bouger de ce fauteuil. Mais je ne dois pas tomber là-dedans. J'avais commandé une pizza il y a moins d'une heure, d'après ma montre, elle était prête. Le resto n'était pas très loin je pouvais y aller à pied. Le temps de me couvrir d'un blouson et j'étais dans la rue. Il fallait vraiment que je me reprenne en main. Aller chez le coiffeur, me tailler la barbe. J'ai l'impression que ce nouveau style plaît à certaines des étudiantes mais je n'aime pas me négliger. Et je n'ai surtout rien à faire du regard de ces jeunes femmes en manque de popularité. Elles fantasment sur moi parce que je représente l'inatteignable. La première qui réussira à m'atteindre ira sûrement le raconter à qui veut l'entendre. 

Enfin bref... J'avançais à grands pas. Le soleil s'était couché, les gens commençaient déjà à déserter les rues. On allait bien finir par sortir de l'hiver, mais il retait encore quelques mois à passer dans le froid. J'imagine que quand la chaleur arrivera, les gens se mettront à sortir en famille, entre amis. Ces pensées m'arrachèrent un bâillement, qui fut ponctué par la sonnerie de mon portable. J'étais en retard apparemment. Les pizzas refroidissaient déjà. Encore un signe de mon relâchement. Je déteste être en retard. Je n'aime pas non plus être en avance cela dit, mais c'est plus acceptable. 

Bientôt, il n'y eut plus un chat. J'étais seul. Jusqu'à que je bifurque et me retrouve quelques mètres derrière une silhouette féminine. Des tâches plus ou moins sèche luisaient sur ses vêtements. Elle ne portait d'ailleurs qu'une tenue trop légère pour le climat. Mais c'était du sang ? Pas de chance pour elle, on allait dans la même direction appartement. EN espérant qu'elle ne me prenne pas pour un pervers, je continuais derrière elle. Elle se mit à accélérer le pas. Je souris intérieurement, la pauvre, elle allait devoir se coltiner un type qui la suit pendant encore cent mètres. Ou pas... Elle eut la vivacité d'esprit de s'arrêter, certainement pour voir si j'allais moi aussi le faire. Naturellement, je continuais d'avancer, me rendant compte que je m'étais perdu dans mes pensées, analysant les mouvements de cette inconnue.

Alors qu'elle semblait fouiller dans ses poches, je passai rapidement à côté d'elle, l'air indifférent. Mais je n'eu pas le temps de lui passer devant qu'elle se décala et vint me frapper violemment à la mâchoire. Sous le choc, je reculai et fini par m'affaisser contre le mur, m'asseyant contre une poubelle. Je la dévisageai, la bouche ouverte, me massant la  mâchoire d'un main. J'étais vraiment si rouillé que ça... Au point que quelqu'un puisse penser que je le suive alors que ce n'est même pas le cas... J'eu envie de rire. Cette fille aurait certainement frappé plus fort si elle avait su qui se trouvait derrière elle.

" Aïe... dis-je en prenant soin de ne pas mobiliser ma mâchoire. "   

© Nye-Hael sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
○ messages : 47
○ double-compte(s) : Nada.
○ crédits : (c) ManiiaKop A.K.A. Me & Myself & I
MessageSujet: Re: Among the shadows {ft. Samuel Gregory}   Ven 7 Juil - 0:54



____ ____

Oh bordel ça faisait mal ! Je lâchais une plainte en frottant mes jointures endolories. J'ignorais que frapper quelqu'un pouvait faire aussi mal bon sang. Avec une dernière grimace de douleur, je baissais mon regard vers l'homme qui m'avait suivi. Il était assis par terre, dos contre une poubelle. Il semblait avoir un minimum mal, vu comment il frottait l'endroit où mon poing avait atterrit. Tant mieux. Je fronçais les sourcils quand il se contenta de me regarder, mâchoire en main. On aurait dit qu'il y avait une petite étincelle de rire dans ses yeux, comme s'il était plus amusé qu'autre chose par mon coup. Honnêtement, il y avait de quoi blesser mon égo... Je devais pas avoir frappé aussi fort que je le pensais. Enfin. Le silence régna un moment puis l'homme lâche une simple plainte de douleur qui me rappela que je devais bien parler un jour. Merde. J'avais pas penser aussi loin que ça. Peut-être que je pouvais simplement profiter qu'il soit à terre pour partir en courant ? Mh. Ouaip, ça c'était une bonne idée. Sans un regard en arrière, je m'éloignais à la course vers le café qui était encore à une dizaine minute de marche.

J'avais parcouru une bonne partie de la distance quand ma paranoïa diminua assez pour me laisser analyser la situation plus en détail. J'arrêtais de courir et appuyais mon dos contre le mur en brique d'un commerce, rejouant mentalement les événements qui venaient de se produire. Un détail que je n'avais pas remarqué avant me sauta maintenant au visage. L'homme avait été surpris par mon coup de poing. Pourquoi un malade qui suit une jeune femme serait-il honnêtement assez surpris par une attaque pour rester assis par terre et la regarder fixement ? Il me suivait bien, non ? Je n'avais pas halluciné ça ? En y repensant, non seulement je n'avais aucune preuve qu'il m'avait vraiment suivit mais en plus le chemin que j'avais suivi était le plus direct pour se rendre au coin restaurant et commerce du quartier. Ce qui voulait que… Et merde. J'avais envoyé mon poing au visage d'un pur inconnu qui ne le méritait probablement pas. Agacée, je cognais ma tête contre le mur derrière moi et le regrettais aussitôt. Aïe. Ayant maintenant la tête encore plus endolorie que ma main, j'abandonnai le mur avec un soupire et repris le chemin inverse en espérant que le type soit encore là où je l'avais laissé.

Pour une fois la chance était de mon côté et il était encore assis au sol. J'arrêtais devant lui et lui tendis la main pour l'aider à se lever, un sourire mal-à-l'aise sur les lèvres.

- Hey. Eum.. Désolé. Je pensais que tu me suivais ou un truc du genre. Est-ce que je peux me faire pardonner avec du café ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 19
○ double-compte(s) : Jacob McGregor
○ crédits : Blondie
MessageSujet: Re: Among the shadows {ft. Samuel Gregory}   Dim 9 Juil - 15:03


Aïe. . .

L'envie de rire s'était transformée en agacement lorsque je vis "l'agresseur" s'en aller en trottinant. Ca ne m'aurait pas étonné qu'elle tourne une tête apeurée vers moi tous les cinq mètres. Je m'apprêtais à me remettre debout quand la fille décida subitement de s'arrêter. C'est vraiment moi le décérébré? Je me posais la question quand je vois l'inconnue se frapper la tête contre un mur, restant là pendant plusieurs longues secondes... Je continuais de me masser la mâchoire, faisant d'amples mouvements de bouche pour jauger la gravité de la chose. Apparemment, ça allait vite passer. Mais je n'aurais vraiment pas du me laisser frapper aussi facilement. Si la même situation s'était déroulée il y a un an, j'aurais réagi autrement.

L
a voilà qui revient... Sur quoi je suis tombé moi encore... Et mes pizzas, je vais pouvoir faire une croix dessus. Sûrement pour enterrer la hache de guerre (qui n'avait pas été déterré longtemps cela dit), elle me tendit la main. N'ayant pas envie d'aggraver le cas de cette main déjà endolorie par le coup portée à ma mâchoire, je fis mine de me relever en la tenant sans pour autant m'en servir d'appuie. A nouveau debout, je gardais une mine un peu désorienté. Elle était embarrassé, mais elle est revenue, c'est déjà ça. Maintenant, elle me propose un café. Après un rapide coup d'oeil vers ma montre, je vois que mes pizzas doivent déjà être un train de refroidir dans un coin du restaurant. Tant pis...

" Pourquoi pas, dis-je en haussant légèrement les épaules, je te suis. "

Elle m'avait tutoyé, ce n'était pas forcément dans mes habitudes de casser la barrière du vouvoiement mais je préfère m'adapter à mon interlocuteur. En marchant vers le café, je me débarrassai de mon manteau et d'une main le tendis à l'inconnue.

" Tout à l'heure, quand je te suivais pour te kidnapper dans la prochaine ruelle, je t'ai vu frissonner. Prends-le, j'ai pas trop de mal avec la fraîcheur donc bon... "

Je continuai de faire marcher ma mâchoire, mais la douleur avait presque entièrement disparue. Devant le café, comme mes défunts parents me l'avait appris, j'ouvris la porte pour laisser passer la demoiselle. Mon autre main était toujours dans ma poche pour conserver un peu de chaleur tandis que, comme toujours, mon regard passait de clients en clients du café. Je regardai si je ne connaissais personne ou si personne me connaissait. Apparemment, non.

© Nye-Hael sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
○ messages : 47
○ double-compte(s) : Nada.
○ crédits : (c) ManiiaKop A.K.A. Me & Myself & I
MessageSujet: Re: Among the shadows {ft. Samuel Gregory}   Mar 11 Juil - 0:55



____ ____

Je roulais les yeux en ne sentant aucun poids au bout de mon bras tandis que l'homme se levait. Pourquoi se donner la peine de faire semblant ? C'était inutile, c'est pas comme si le voir se lever sans accepter mon aide m'aurait blessé. Pour être honnête, qu'il prenne ma main ou pas ne m'importait pas du tout. N'empêche. Je lui proposai de lui payer un café pour compenser le fait que je l'aille frapper dans la mâchoire. Je penchai la tête sur le côté et enfonçai les mains dans les poches de mon jeans tandis qu'il regardait l'heure. Avait-il un rendez-vous aussi tard le soir ? Il donna sa réponse après ce qui me semblait être une éternité, mais en fait ne devait pas être plus que quelques instants après ma proposition. Il faut dire qu'avec le froid, le temps me semblait beaucoup plus long. Je m'étais déjà tourné dans la direction du café avant qu'il ait terminé de dire qu'il me suivrait.

Étant un peu en avant de l'homme, je remarquai qu'il me tendait son manteau seulement lorsqu'il me dit de le prendre. Je me tournai vers lui et haussait les épaules, sortant les mains de mes poches pour pouvoir enfiler le manteau. Le changement fut immédiat et je poussai un long soupir de bien-être en sentant mon corps se réchauffer. J'adressai un petit sourire en remerciement au type et continuait de marcher en silence en savourant la chaleur du tissu.

Le chemin n'était pas si long et moins d'une dizaine de minutes plus tard nous étions arrivés. J'allais ouvrir la porte du café pour entrer, mais fut surprise de voir ma ''victime'' s'avancée et m'ouvrir la porte en parfait gentleman. Je lâchais un petit rire amusé et entrait dans le bâtiment sans trop porter attention au type, me disant qu'il me suivrait. Sans attendre, je me dirigeais vers le comptoir en sortant mon porte-monnaie. Je tournais la tête vers l'inconnu, indiquant les différents choix de breuvages.

- Tu vas prendre quoi ? Je vais commander et tu pourrais trouver une table en attendant.

En attendant qu'il fasse son choix, mon regard se promena sur les rares clients qui s'étaient risqués dehors à cette heure. Que des visages vaguement familiers, personne qui ne voudrait me parler. Génial, exactement ce que je voulais. Mon quota d'interactions sociales allait déjà être rempli avec l'inconnu, j'avais pas en plus besoin qu'une personne que je connaissais vienne me faire la conversation. Ce qui me faisait penser…

- Oh en passant, mon nom est Kaydence. Je suppose que normalement on se présente avant de frapper les autres, mais qu'importe. J'ai toujours été nulle avec les gens de toute façon.

J'adressai un sourire en coin à l'homme et passai commande quand il me dit son choix de breuvage. Je choisis consciemment de ne pas voir combien d'argent j'avais encore. Certaines choses sont mieux de demeurer des mystères.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 19
○ double-compte(s) : Jacob McGregor
○ crédits : Blondie
MessageSujet: Re: Among the shadows {ft. Samuel Gregory}   Sam 22 Juil - 9:21



Alors, les bras croisés sur le torse, je regardai le tableau des boissons. Le café, j'aime pas. Les cocktails et les autres trucs alcoolisés, je préfère pas. C'est pas recommandé de boire quand on a trop de choses à cacher. Il reste plus que les sodas et les jus de fruits. Ca tombe bien, les jus de fruits, j'en ai plein le frigo. Enfin, j'en avais vu qu'il est moitié-vide là.

" Je vais prendre un jus d'abricot je pense. "


Je m'adossai au bar, repérant au passage une table à l'écart des gens. On avait déjà de la chance de ne pas être tombé sur ce sbars qui invitent des groupes à venir chanter. J'aime bien la musique, mais ces ambiances festives, ah ça me donne envie de me frapper la tête contre un mur. Enfin, mon aggresseuse se présenta enfin : Kaydence. Et elle aussi n'était pas doué dans les rapports sociaux... Je lui rendis son sourire et me présentai à mon tour :

" Moi c'est Samuel. Et je vous en veut pas, déjà parce qu'avec tout ce qui se passe dans cette ville, je peux pas vous en vouloir d'être prudente. Et ensuite parce que vous allez me payer mon jus d'abricot. "

Personne ne comptait nous piquer notre table, j'attendais donc que nos verres arrivent pour les prendre et aller finalement m'asseoir. Je profitais d ela fraîcheur de la bouteille de jus de fruit pour apaiser le reste de douleur dans la mâchoire. Un bras pendant sur ma cuisse, l'autre tenant la bouteille contre ma joue.

" Du coup, Kaydence, vous faisiez quoi sans manteau, en pleine nuit, toute seule, dans la rue ? "


C'est vrai que je ne m'étais pas encore posé la question. Peut-être qu'elle était allé rejoindre son copain ou sa copine à l'autre bout de la rue? Mais elle n'aurait pas été si parano? Parce que ça aurait voulu dire que ce trajet vers chez son copain, elle aurait eu l'habitude de le faire. Je me dis qu'il n'habitait pas loin parce qu'elle n'avait pas pris la peine de prendre un manteau. Sinon, je peux juste attendre qu'elle me réponde au lieu d'imaginer une centaine de situations, je ne trouverai sûrement jamais la bonne. Attends... Je me redressais un peu pour observer les tâches que j'avais prise pour du sang. De la peinture... Elle était en train de peindre. ELle n'aime pas les gens, elle est pas douée avec eux. Elle est parano. Est-ce qu'elle n'aurait pas tout de l'artiste vivant recluse chez elle? Une artiste qui serait à court de peinture qui serait obligé d'aller en acheter de nouveau ? 

Pour couper court à ces pensées inutiles, j'ouvrai ma bouteille et en versai le contenu dans le verre dont je bue rapidement une gorgée. Kaydence n'avait toujours pas répondu, cela dit, je ne sais pas même pas combien de temps de temps je m'étais perdu dans mes pensées. Peut-être une seconde ? Ou deux? Samuel, ARRETE DE TE CASSER LA TÊTE TOUT LE TEMPS, BOIS ET FAIS CONNAISSANCE.

© Nye-Hael sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Among the shadows {ft. Samuel Gregory}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Among the shadows {ft. Samuel Gregory}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fiches techniques: Les vertus (hors shadows)
» City of Shadows
» Les shadows de chez Paragon...
» Avatars 200x320 Xavier Samuel
» Avatar 200*320 Bryce dallas howard et Xavier Samuel ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: historic district :: bars et restaurants-