en haut
en bas
ANNONCE — le forum fermera définitivement ses portes à compter du dimanche 23 mai.

merci infiniment de votre loyauté durant toutes ces années, et bonne continuation à tous. ♡
informations utiles -- nous sommes présentement en automne 2019 (septembre, octobre, novembre). le jeu se déroule à blackwater falls, une petite ville située en alberta, au canada. les doublons de prénoms ou de noms, ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits. merci de bien lire le règlement (ici) : son application est effective en tout temps, et nous ne tolèrerons aucune infraction. il est également important de bien consulter les annexes et les bottins avant de vous lancer, afin d'avoir en main toutes les clés pour votre personnage. en cas de besoin, n'hésitez pas à consulter le guide officiel de rh !

oyé, oyé !

les chasseurs, les humains
ainsi que les démons
ont besoin de votre amour ♡
chers membres,
on vous invite à
un petit vote sur les top-sites
aux deux heures
peut faire toute la différence !
avertissement
nous décourageons fortement
la création de créatures.

veuillez svp privilégiez
les autres groupes
pour éviter une fermeture ♡
le forum a maintenant
quatre ans et demi de vie. ♡

merci à tous nos membres, passés
et présents, de nous avoir
soutenues aussi longtemps.
on vous aime. ♡
le saviez-vous ? -- la nuit du 31 octobre au 1er novembre est celle de l'année durant laquelle le voile est le plus fin. le soir d'halloween, les fantômes sont donc bien plus faciles à voir que d'ordinaire. pour certains, plus au repos que d'autres, il s'agit même du seul moment de l'année où ils pourront être aperçus. blackwater falls est discrète et isolée, et à moins d'y connaître du monde il est rare qu'on en entende parler. malgré tout ce qui s'y passe, la ville sait garder son secret. une route pour y entrer, une route pour en sortir ; et une fois à l'intérieur, on a tout ce dont on a besoin, ou presque. peut-être pour cela qu'elle ne se popularise pas. la réserve de tall oak cree était autrefois beaucoup plus vaste. sa périphérie a cependant été peu à peu annexée par la ville avec les années. de nombreuses tensions politiques en ont résulté, et perdurent aujourd'hui. blackwater falls est une des villes de la région comprenant le plus de chasseurs sédentaires par rapport à sa densité de population. il n'en reste pas moins qu'énormément de chasseurs sont de passage seulement : la profession reste majoritairement nomade ! le cimetière st. mary possède tout un pan de terrain où sont enterrés les john et jane doe que la police et les médecins n'ont pas réussi à identifier. la majorité, bien sûr, étant à l'insu du monde des chasseurs ou des créatures. curieux d'en lire plus ? viens faire un tour par ici.
Le Deal du moment : -34%
Resident Evil VIllage sur PS5 [Précommande]
Voir le deal
46 €

 

 ≡ le contexte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
The Veil
pnj
come with me now
multicompte(s) : pnj.
célébrité : the veil.
crédits : avatar (c) ethereal.
Message≡ le contexte. » Lun 16 Mai - 19:01

le contexte

Ferme les yeux. Laisse la noirceur t'envahir. Ralentis ta respiration au même rythme que les battements de ton coeur. Si un frisson te parcourt, ne le laisse pas te secouer. Si un bruit t'effraie, ne le montre pas. Si tu sens un souffle dans ton cou, ignore-le. Si une voix murmure ton nom, ne l'écoute pas. Reste droit, tes orteils plantés dans le sol, tes talons enfoncés dans la boue. Peu importe si tu as l'impression que la terre va t'avaler : ne bouge pas. Si tu bouges, tu meurs. Et tu le sais. Il est là, tout près. Si tu bouges il t'entendra. Si tu bouges il te verra. Rappelle toi ce que je t'ai enseigné. Relaxe tes muscles, laisse-toi envelopper par le brouillard. Ne fais qu'un avec les arbres qui t'entourent, avec les feuilles tombantes, avec les insectes sous tes pieds, avec la lune qui brille au loin. Je sais que tu as peur. Mais garde les yeux fermés. Éteins ton propre corps, ne te concentre que sur ta respiration. Et attends. Il n'y a rien d'autre à faire que d'attendre.

Le vent souffle à travers les arbres, doucement, trop doucement. L'odeur poivrée des épinettes s'incruste dans tes narines. La boue s'enfonce sous tes ongles, épaisse et froide. Mais tu n'entends rien, en-dehors du battement de ton propre coeur. Il bat à vive allure, sans hésitation, frappant violemment ta cage thoracique. Le sang glisse à travers tes veines en vagues infernales, tes poumons pompent l'air de manière saccadée. Ta vision est voilée, par la terre et le sang dans tes yeux, et par le brouillard grisâtre dans l'air. Tes doigts cherchent désespérément à s'accrocher à quelque chose, à quelqu'un, à la vie. Mais même cette dernière se défile. Personne ne viendra te sauver, tu es seul et tu le sais. Tu as essayé de courir. Mais c'était déjà trop tard, il t'a vu au moment où ce hurlement soudain a fendu le silence et t'a fait sursauter. Ton corps se tend et se désarticule, tes os se cassent et ta chair se fend. La forêt est noire et profonde, tu es allé loin, beaucoup trop loin. Ici, des choses se cachent, se dissimulent, et elles attendent. Elles attendent la provocation, les visiteurs solitaires, les âmes tourmentées et les coeurs battants. Elles attendent, patiemment, qu'on les appelle, et qu'on les ramène dans le monde des hommes. Tu écoute tes propres hurlements, tu sens ton propre sang tacher ta peau, tu sens ton corps entier se briser, se consumer, se détruire. Tu lève les yeux vers le ciel, tu te laisses envahir par sa beauté, et tu attends, encore. Une dernière fois.


Blackwater Falls, août 2017. Il y a quelque chose dans cette ville. Quelque chose d'inexplicable, partout et nulle part à la fois. Ça se ressent dans l'air et dans les tripes. Ce voile, il provoque des choses. Des choses inexplicables, des choses terrifiantes, qui arrivent tous les jours. Vivre ici, c'est accepter qu'on n'est jamais à l'abri. C'est accepter que les ombres ne sont pas que des ombres ; que cette impression de ne pas être seul n'est pas qu'une impression, que cette porte qui se referme n'est pas un courant d'air ; que rien n'est une coïncidence et que rien n'est un produit de son imagination. Une fois qu'on a accepté ça, il ne reste plus qu'à ouvrir grand les yeux, et à regarder par-dessus son épaule. Qui sait qui, qui sait ce qui peut se tenir juste derrière nous ? Prenez une grande inspiration. La nuit sera longue.
(c) raise hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

≡ le contexte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

≡ RAISE HELL. :: ADMINISTRATION :: on the devil's backbone