en haut
en bas
ANNONCE — le forum fermera définitivement ses portes à compter du dimanche 23 mai.

merci infiniment de votre loyauté durant toutes ces années, et bonne continuation à tous. ♡
informations utiles -- nous sommes présentement en automne 2019 (septembre, octobre, novembre). le jeu se déroule à blackwater falls, une petite ville située en alberta, au canada. les doublons de prénoms ou de noms, ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits. merci de bien lire le règlement (ici) : son application est effective en tout temps, et nous ne tolèrerons aucune infraction. il est également important de bien consulter les annexes et les bottins avant de vous lancer, afin d'avoir en main toutes les clés pour votre personnage. en cas de besoin, n'hésitez pas à consulter le guide officiel de rh !

oyé, oyé !

les chasseurs, les humains
ainsi que les démons
ont besoin de votre amour ♡
chers membres,
on vous invite à
un petit vote sur les top-sites
aux deux heures
peut faire toute la différence !
avertissement
nous décourageons fortement
la création de créatures.

veuillez svp privilégiez
les autres groupes
pour éviter une fermeture ♡
le forum a maintenant
quatre ans et demi de vie. ♡

merci à tous nos membres, passés
et présents, de nous avoir
soutenues aussi longtemps.
on vous aime. ♡
le saviez-vous ? -- la nuit du 31 octobre au 1er novembre est celle de l'année durant laquelle le voile est le plus fin. le soir d'halloween, les fantômes sont donc bien plus faciles à voir que d'ordinaire. pour certains, plus au repos que d'autres, il s'agit même du seul moment de l'année où ils pourront être aperçus. blackwater falls est discrète et isolée, et à moins d'y connaître du monde il est rare qu'on en entende parler. malgré tout ce qui s'y passe, la ville sait garder son secret. une route pour y entrer, une route pour en sortir ; et une fois à l'intérieur, on a tout ce dont on a besoin, ou presque. peut-être pour cela qu'elle ne se popularise pas. la réserve de tall oak cree était autrefois beaucoup plus vaste. sa périphérie a cependant été peu à peu annexée par la ville avec les années. de nombreuses tensions politiques en ont résulté, et perdurent aujourd'hui. blackwater falls est une des villes de la région comprenant le plus de chasseurs sédentaires par rapport à sa densité de population. il n'en reste pas moins qu'énormément de chasseurs sont de passage seulement : la profession reste majoritairement nomade ! le cimetière st. mary possède tout un pan de terrain où sont enterrés les john et jane doe que la police et les médecins n'ont pas réussi à identifier. la majorité, bien sûr, étant à l'insu du monde des chasseurs ou des créatures. curieux d'en lire plus ? viens faire un tour par ici.
Le Deal du moment : -54%
PHILIPS HI5910/99 Centrale Vapeur – effet ...
Voir le deal
59.99 €

 

 ≡ situation : blind date.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
The Butterfly
pnj
come with me now
multicompte(s) : //
célébrité : //
crédits : avatar (c) ethereal.
Message≡ situation : blind date. » Dim 19 Avr - 21:27

situation prédéfinie
contexte

Ce n'est pas facile, le mois de février, pour les célibataires. Certains se consolent avec des amis, ou avec autre chose. Mais vous, vous avez décidé de vous lancer dans les rendez-vous galants. Une blind date avec un/e inconnu/e, connaissance d'une connaissance d'un ami. Vous ne savez pas du tout à quoi vous attendre, comme soirée, mais vous y allez avec les bonnes intentions. Qui sait sur qui vous pouvez tomber ?


précisions

•• joueurs@Ansel Llewellyn ; @Dorian Crow.

•• Vous pouvez vous arranger entre vous sur la nature de vos rôles, et sur l'ordre de votre passage. Un sujet est ouvert juste ici pour vous permettre de discuter plus facilement de tous les détails pratiques entourant votre situation. N'hésitez pas à l'utiliser.

•• Pour le reste, amusez-vous ! Et si vous avez besoin de quoi que ce soit, n'hésitez pas à nous contacter. ≡ situation : blind date. 2757490362

_________________
compte pnj –
ne mper qu'en cas de question/demandes concernant les animations rp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ansel Llewellyn
membre
paranormal // walk the line
multicompte(s) : Venceslas ; Samuel ; Charles ; Lita & Daniel
célébrité : Matthew Goode
crédits : (c) BATTERY FOX (avatar) ○ ethereal (ban 1 et 3) ○ zaja (ban 2) ○ non uccidere (signature) ○ ellaenys (icons)
MessageRe: ≡ situation : blind date. » Mar 5 Mai - 5:48

≡ situation : blind date.

Lorsqu'il poussa la porte de l'établissement, Ansel eut un pressentiment. Les rendez-vous galants, si tout du moins s'en était réellement un, n'avait jamais été un domaine dans lequel il était doué. Cela le mettait même plutôt mal à l'aise, pour tout dire. Mais la proposition de l'inconnu rencontré au détour d'une de ses promenades nocturnes l'avait pris par surprise et avait ravivé en lui les bribes d'auto-destruction qui sommeillaient. Les temps n'étaient pas aux nouvelles rencontres. Les temps n'étaient pas à écouter des inconnus croisés dans une sombre ruelle. Mais il n'en avait que faire et son innocence légendaire l'avait aidé à quitter son chalet pour gravir le flanc de montagne sur lequel trônait la haute ville. C'était un quartier de Blackwater Falls qu'il ne fréquentait guère souvent. Il lui préférait le quartier historique, si pittoresque, ou la tranquillité de la forêt.

Il s'arrêta un moment sur le seuil, cherchant du regard une personne susceptible d'être son rendez-vous galant. Les quelques locaux présents semblaient plutôt perdus dans leurs pensées ou en train de cuver sagement les boissons déjà consommées, et non en train d'atteindre la potentielle âme soeur. Il remarqua bien quelques têtes se tourner dans sa direction tandis qu'il s'avançait, mais les regards se détournèrent rapidement. Il se sentait terriblement mal à l'aise, et si les bonnes manières n'étaient pas si profondément ancrées dans son être, il aurait quitté le bar sur-le-champ.

Il se dirigea vers une table au fond de la salle, un endroit où il pourrait se faire oublier et observer les lieux à sa guise, tout en gardant un oeil sur la porte d'entrée, au cas où tout ceci n'était pas un canular mais bel et bien quelque chose censée se réaliser.

Il se débarrassa de son long manteau en laine qu'il posa soigneusement plié sur la banquette et défroissa sa veste de costume. L'Écossais était toujours bien mis, mais il avait fait un peu plus d'efforts que d'ordinaire. Il avait revêtu son plus beau complet et ses cheveux, soigneusement enduits de brillantine, étaient coiffés à l'ancienne mode.

Il regardait sa montre lorsque la porte du bar s'ouvrit, laissant pénétrer un vent glacial dans l'établissement. Le poète leva la tête et ses yeux se posèrent sur la nouvelle venue. Leurs regards se croisèrent et la jeune femme adressa un clin d'oeil à l'Écossais, qui rougit et réajusta nerveusement son noeud papillon. Il attendit quelques secondes avant d'oser lever les yeux, le temps que les claquements de talons de la nouvelle arrivante cessent. Alors seulement Ansel leva la tête. Il fut soulagé, mais quelque peu déçu, en avisant la jeune femme perchée sur l'un des tabourets du bar. Pendant un instant, il avait cru que...

« Quel crétin tu fais », marmonna-t-il pour lui-même.

Il ne put s'empêcher de la regarder à nouveau. Quelque chose d'irrésistiblement attirant émanait de la silhouette féminine. Il l'observa pendant quelques secondes avant de se ressaisir brusquement. Ce n'était pas son genre d'avoir de telles pensées obscènes. Décidément, Blackwater Falls lui faisait tourner la tête !

Il saisit son manteau, se leva et commença à se vêtir, se préparant mentalement à affronter à nouveau le froid mordant.

(c) AMIANTE
(c) Kaotika (icons)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Crow
membre
shapeshifter // leave my body
multicompte(s) : Ezra, Matei, Silas.
célébrité : Xavier Dolan
crédits : (c) ava. labonairs (c) ban profil + sign. zaja. // (c) icons. irenegade (c) cita. old boy // (c) gif. Curieuse.
MessageRe: ≡ situation : blind date. » Dim 16 Aoû - 7:57

≡ situation : blind date.
Une course silencieuse, la traque patiente au sommet de la ville. Un regard pour broyer les pérégrinations hasardeuses des prétendants. Trophée de chairs à leurs canines prédatrices. Deux flammes s’écoulent vers l'horizon, promesse de morsure à la première escarmouche. Plante veineuse, elle évolue dans cet océan de carnes simplement mortelles et anonymes. Accrochée aux effluves et aux miettes de chaleur égarées sur son passage.  

Harley est en chasse et rien ne pas la dissuader de dévorer son tribut. Sur la partie d’échecs puérile ses pions inclinés marquent sa chute. Son esprit se braque sur des souvenirs liquéfiés par le temps. Les vampires crapules se gaussent devant ses expressions lunaires.  Carapace d’orgueil en barricade, tempête humaine animale prête à embrasser les confrontations. En cortège cette violence fulgurante, coureuse de vertiges aux bords des précipices.

La dryade s’ennuie par avance, affûte ses caprices, tout bouillonne jusqu’aux extrémités de sa frêle ossature. Incapable de discipliner le magma impétueux, cette fièvre carnassière baignant dans la froideur passive d’un regard. Parure de coquelicot sanglant, rose sournoise pour esprits mal apprêtés. Le satin provocateur trahissant l’insolence d’une courbe impérieuse. Offense, indécence qu’elle crayonne le long de ses grands cils assassins.

Fatale et létale.

― Tu pars déjà, la soirée est pas à ton goût mon grand ?

L’esseulée brebis.  Agneau égaré au plaisir des gueules affamées. Feu-follet attiré par la lumière de son aura. Mensonge ourle le charnu des lippes. L’inconfort du moineau crève les yeux et elle en lèche le râble d’une malice sauvage. Confiance de prédateur, lorsqu’elle frôle imprudemment son bras. Douce emprise dont elle ne veut pas qu’il s’échappe.

― Un verre ? Sauf si t’as pas peur ?

Je suis jolie, n’est-ce pas ?

Regarde-moi.

― Qui t’as invité ? Toi aussi t’as perdu un pari à la con ?
(c) AMIANTE
(c) Kaotika (icons)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ansel Llewellyn
membre
paranormal // walk the line
multicompte(s) : Venceslas ; Samuel ; Charles ; Lita & Daniel
célébrité : Matthew Goode
crédits : (c) BATTERY FOX (avatar) ○ ethereal (ban 1 et 3) ○ zaja (ban 2) ○ non uccidere (signature) ○ ellaenys (icons)
MessageRe: ≡ situation : blind date. » Jeu 20 Aoû - 13:51

≡ situation : blind date.

Le bruit de talons résonnant sur le sol du bar et une voix suave firent lever la tête au poète. L'interpellation le mit mal à l'aise, encore un peu plus qu'il ne l'était déjà. Il n'était pas doué dans l'art de la séduction, et visiblement, par son attitude et le ton de sa voix, c'était bien de la séduction qui exhalait de la femme venue l'aborder. L'Écossais resta un instant interdit, un bras dans la manche de son long manteau. Il se décida enfin à l'enfiler, lâchant sans oser regarder l'apparition : « Je m'apprêtais à partir, en effet très chère. J'attendais quelqu'un, qui visiblement ne viendra pas. »

Il jeta un regard furtif vers le visage féminin, extrêmement beau mais d'une beauté froide et cruelle qui captiva son esprit. Le poète frissonna au contact de la main de l'inconnue sur son bras. Elle se voulait séductrice, mais il y avait derrière son charisme quelque chose de sombre qui interpella le poète. Il reconnut l'attirance malsaine qu'il ressentait pour le surnaturel et observa un peu plus en détail l'inconnue, tentant de percer ce qui se cachait derrière ce visage à l'apparence humaine.

« Eh bien...» Il hésita quelques secondes, et finalement défit son manteau. « J'imagine que mon rendez-vous ne se montrera pas, je peux donc profiter de la soirée malgré tout. J'accepte. » Il reprit sa place derrière la banquette, le manteau sur ses genoux et un pli soucieux lui barrant le front. L'inconnue avait une aura étrange, et l'Écossais avait appris que son instinct ne le trompait pas. Il resta sur le qui-vive, heureux de constater que le bar n'avait pas encore été déserté.

Il sursauta presque devant la grossièreté des paroles, mais se reprit et se redonna une contenance. Du moins, l'espérait-il. « Non, je n'ai pas perdu de pari. » Il se racla la gorge, se demanda comment expliquer sa présence en ces lieux sans paraître parfaitement étrange. «  Quelqu'un m'a... Arrangé un rendez-vous ? J'imagine que c'est comme cela que l'on dit. Quelqu'un m'a dit de venir ici rencontrer une personne. Qui souhaitait faire de nouvelles rencontres. » Le ton se faisait de plus en plus hésitant au fur et à mesure de l'explication, au  fur et à mesure que l'absurdité de sa conduite frappait le poète. Quelle mouche l'avait piqué ? Accepter un rendez-vous avec une inconnue, organisé par un parfait étranger ?

(c) AMIANTE
(c) Kaotika (icons)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Crow
membre
shapeshifter // leave my body
multicompte(s) : Ezra, Matei, Silas.
célébrité : Xavier Dolan
crédits : (c) ava. labonairs (c) ban profil + sign. zaja. // (c) icons. irenegade (c) cita. old boy // (c) gif. Curieuse.
MessageRe: ≡ situation : blind date. » Sam 21 Nov - 11:11

≡ situation : blind date.


Confection d'un charmant sourire, en couperet aiguisé. Le sybarite dans sa traîtrise chante mille douceurs, le sucre en bouche, dévisage âme humaine tombée dans ses filets.

― Personne n’aime les lapins. Célibataire j’présume ?  Pour s’retrouver dans un tel traquenard faut que l’autre soit désespéré pour tenter un tel coup.

Elle en rit, déjà. Assez prêt des hommes jamais la harpie ne se pose. Le coeur est malade de débauche, de violence au bout des poings mâles. Loin des combats sans merci. Elle se garde de souffler dans leurs bronches la voracité de sa haine. Se vante d’être pire que l’ordure qu’elle traque pour cette nuit là.  Condamnant ceux qui font l’erreur de commettre naufrage sur ses lèvres.
Lui somme tout est différent.

― Navrée pour toi, on aura qu’à dire que je suis l’heureuse élue et ça fera sûrement plaisir à ton ami...

Pavot rubescent, entrailles faméliques en exergue. Ses lèvres en viennent à  mordiller la silhouette d’un homme trop timide. Elle est exquise, désabusée. Mouton noir, électron libre, embranchement du chaos. Il lui manque cruellement le baiser de l’Ariane pour le soumettre à sa volonté. Cet artifice vulgaire pourtant convoité, comme le plus beau des tableaux. Sa garce lui manque cruellement en jeux cruels dénudés de toute affection. La seule qui lui arrache sans force d’abominables soupirs, parfois douloureux, pénibles. Ses horizons teintés de rouge. En nuit gelée. Sanglante jubilation.

L'innocent qui s'interroge sur le comment du pourquoi. La liaison absurde...

Pauvre humain.
Pauvre fou.

Ses esquives, son hésitation, la maladresse de ses intonations, comme un être solaire qui lui plait déjà.

Retour à l’intérieur dans ce faste généreux. Vers le bar en compagnie d’autres invités, des couples éphémères se faisant et se défaisant au fil des conversations. Le regard qui oscille, à la recherche d’une cible surnaturelle, humanité décousue derrière l’illusion.

― Tu t’appelles ? J’ai oublié de demander. Moi c'est Abby, on jette les madames et on oublie pas de m’être les très "chère" et autres formulations pompeuses à la poubelle. Capiche ?

Taquine, Abby n'est pas tendre avec son bel inconnu et lui offre par jeu, un clin d’œil moqueur.
(c) AMIANTE
(c) Kaotika (icons)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ansel Llewellyn
membre
paranormal // walk the line
multicompte(s) : Venceslas ; Samuel ; Charles ; Lita & Daniel
célébrité : Matthew Goode
crédits : (c) BATTERY FOX (avatar) ○ ethereal (ban 1 et 3) ○ zaja (ban 2) ○ non uccidere (signature) ○ ellaenys (icons)
MessageRe: ≡ situation : blind date. » Mar 1 Déc - 5:30

≡ situation : blind date.

« Oui, célibataire, vous avez vu juste. Sinon, pourquoi aurais-je accepté pareille proposition ? » Il n'aimait pas la tournure que prenait la conversation et ne souhaitait nullement s'étaler sur sa vie privée. D'autant que l'inconnue le dévisageait d'un air qu'il n'arrivait pas à évaluer et tout en elle sentait la menace à plein nez. Ou peut-être était-ce seulement les manières directes de la femme qui l'effarouchaient à ce point.

« Vous ne gagnez rien dans cette situation, croyez-moi. Et l'homme qui m'avait tout arrangé n'était pas point un ami. Une simple âme rencontrée par hasard, voilà tout. J'aurais d'ailleurs dû me douter qu'il s'agissait d'un coup monté. Un plan pour me ridiculiser et rire de ma personne, j'imagine. » Le poète n'était pas en colère. Seulement las. De nouveaux espoirs tués dans l’œuf. Cela commençait à devenir récurrent depuis son arrivée ici. Il stagnait, dans tous les domaines de sa vie, et avait parfois l'impression qu'il ne parviendrait jamais à inverser la tendance. Il poussa un soupir à fendre le cœur et posa son regard sur sa nouvelle compagne. « Vous m'avez l'air bien au fait de ce genre de situation. Peut-être auriez-vous des conseils à me donner pour faire face à pareille déception ? » Un demi-sourire se forma sur ses lèvres tandis qu'il énonçait cette petite pique à l'égard de son interlocutrice. C'est qu'il avait quelque peu été blessé dans son orgueil, l'Ecossais. Et il espérait que cela ferait dévier la conversation vers un sujet autre que sa personne. La discussion avait tout l'air d'un interrogatoire et il n'appréciait guère cela.

Les yeux soudain dans le vague, il se concentra sur ses sensations et s'efforça de scanner son esprit de manière à s'assurer qu'aucune intrusion extérieure n'était venue le perturber. Son don était encore brut et il ne savait pas encore exactement la manière dont il fonctionnait. Néanmoins, si la femme en face de lui avait tenté de pénétrer dans son esprit, il l'aurait au moins senti à défaut de pouvoir se protéger face à pareille action. Un peu rassuré, il revint à la conversation, juste à temps pour entendre les présentations.

Décidément... La dénommée Abby était loin de le mettre à l'aise et l'Ecossais hésita quelques instants avant de parler. Etait-il nécessaire de lui donner sa véritable identité ? Ma foi, s'il s'en tenait au strict minimum, cela devrait aller. Il ne comptait pas revoir cette femme, trop intimidante pour lui, mais la politesse l'empêchait de prendre son manteau et de quitter l'établissement sur le champ. La politesse. Et quelque chose d'autre. « Je me prénomme Ansel. Enchanté de vous rencontrer, Abby. » Il se racla la gorge, dérangé par la brusquerie avec laquelle Abby s'exprimait. « Très bien. Je vais veiller à éviter les formulations pompeuses, si tel est votre désir. » Immédiatement, il se reprit et murmura : « Veuillez m'excuser. Une habitude, vous comprenez... »

Son regard balaya une nouvelle fois la salle, passant sur les silhouettes inconnues sans vraiment les voir. A quelle heure un établissement de ce genre fermait-il ? Il ne voyait aucune solution pour se sortir de cette situation. Ansel jeta un bref coup d’œil à sa montre, trop rapide cependant pour distinguer les aiguilles sur le cadran.

(c) AMIANTE
(c) Kaotika (icons)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Crow
membre
shapeshifter // leave my body
multicompte(s) : Ezra, Matei, Silas.
célébrité : Xavier Dolan
crédits : (c) ava. labonairs (c) ban profil + sign. zaja. // (c) icons. irenegade (c) cita. old boy // (c) gif. Curieuse.
MessageRe: ≡ situation : blind date. » Mer 23 Déc - 15:03

≡ situation : blind date.

Son papillon de nuit n’est pas farouche, opposant docile devant l’étendue de ses caprices. A l’idée qu’Abby puisse le dégoutter, faire rejaillir toutes sortes de rancœurs. De sentiments sales et nauséabonds. Enlaçant avec froideur tous ces pantins mornes et désincarnés. Attirés par la lumière mais trop effrayés pour s’en approcher. Toujours l’obsession et la faim. Cette grande maîtresse. Celle qui dicte les lois. L’esprit fonce à tout allure et s’exalte des trésors trouvés. Il parle le brun et dévoile un pan incongru de sa personnalité. De mauvaises intentions esquissant une âme paranoïaque, tout aussi blessée devant la tromperie d'un sombre farceur. Confrontée à la découverte malheureuse, elle avait rit.  

Ansel. Il se nomme Ansel.

― Voilà qui est mieux !

Décortiqué.
Soigneusement.
Avec les yeux.
Si sa voix est langoureuse c’est pour mieux crever ses appréhensions. Le scélérat reste attaché à ses murailles invisibles, qu’aucune projection mentale ne pourrait venir troubler. Enfermés dans cet écrin de noirceur qu’est cette ville reposant à leurs pieds. L’homme a de l’esprit, à n’en point douter devant l’offense émise. Caduc.

― Et tu fais quoi dans la vie  ? Hormis traîner dans ce genre d’endroit contre ton gré...et demander de maigres conseils pour perfectionner ton art de la séduction à la première fille venue ?

La brune n’inspire pas à l’insulter, proférer des sarcasmes en gosse reine, exécrable en quête de son impatience. Des colères mâles bien enfouies. Ni le lieu, ni l’endroit des guerres d’égo. Pourtant elle offre constamment ce privilège en compagnie de l’image frêle servie. Elle rêve la morsure pour mieux s’entendre rire, rire de l’agonie de ses proies. Du sang sur les mains.

L'étonnement griffe ses entrailles en compagnie d"une sensation irritante et confuse capable d'écorcher le marbre trop doux et serein d’un visage. Les prunelles pâles imitent à merveille la confusion et la peur de perdre trop tôt, ce quoi elle est venue chercher. Sûrement que le monstre a remarqué la gêne de l’homme mal en point, celui qui évite, tente de se rassurer. Celui qui voudrait fuir le monstre, un regard vers le temps qui défile trop lentement. Las prêt à retourner à sa routine, si seulement un autre diable adroit n'était pas venu percer sa bulle avec conviction.

Je peux me joindre à vous ?

La garce. Chienne. Petite ordure, tout prêt à susurrer de sa voix miel, de sa perfection à vomir au sol son dégoût. Allure envoûtante, désarmante. Cette vipère changée en ange occulte Abby. Écrasant son aura de ses manigances mauvaises. Corruptrice sournoise. Infâme sirène ayant trouvé soldat de paille où exercer sa tyrannie. Le captiver, le saoûler de ses artifices. En actrice abasourdie, Abby reconnaît la capacité à l’œuvre, ce pouvoir qui s’élance tout contre l'esprit du poète. Le charme désirant opérer…

― Dégage.

Chaise gardée. Elle ne le dira pas deux fois.


(c) AMIANTE
(c) Kaotika (icons)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ansel Llewellyn
membre
paranormal // walk the line
multicompte(s) : Venceslas ; Samuel ; Charles ; Lita & Daniel
célébrité : Matthew Goode
crédits : (c) BATTERY FOX (avatar) ○ ethereal (ban 1 et 3) ○ zaja (ban 2) ○ non uccidere (signature) ○ ellaenys (icons)
MessageRe: ≡ situation : blind date. » Lun 28 Déc - 14:07

≡ situation : blind date.

Le regard de son interlocutrice constamment rivé sur lui mettait de plus en plus mal à l'aise le poète. Il réajusta nerveusement son nœud papillon, laissa son regard dérivé vers les autres clients présents dans la salle. Nul ne semblait leur porter attention. Il pensa à nouveau à se saisir de son manteau et à quitter prestement l'établissement, laisser cette Abby en plan. Après tout, il ne la reverrait sûrement jamais. Et de toute manière, il n'avait ici aucune réputation à tenir. Qu'on le pense malotru ne le dérangeait guère en pareilles circonstances. Tout dans son être lui hurlait de prendre ses jambes à son cou.

Pourtant, l'Ecossais resta cloué sur sa banquette, ses iris naviguant entre les traits harmonieux de son interlocutrice et la porte d'entrée qu'il rêvait de franchir. Aussi manqua-t-il presque la question que la dénommée Abby lui posa. Son regard troublé vint croiser celui de la jeune femme et il perdit ses mots l'espace d'un instant. « Je... Je suis poète. J'étais. » Il ne comptait plus les fois où, depuis son arrivée en ces lieux, il s'était présenté ainsi à des inconnus rencontrés au hasard. Rien n'avait changé. L'inspiration n'était pas revenue et son esprit était toujours aussi troublé. Contempler une page blanche devenait une habitude et même ses promenades nocturnes ne réussissaient à raviver la flamme créatrice qui autrefois brûlait en lui. Le ton de son interlocutrice et les moqueries à demi dissimulées n'offusquèrent guère le poète. Il était à présent perdu dans ses pensées, prêt à se morfondre sur son sort, discipline dans laquelle il était passé maître.

« Je peux me joindre à vous ? »

Surpris, Ansel tourna la tête en direction de la voix inconnue et contempla l'étranger venu les interroger. Un faible sourire sur les lèvres, il s'apprêta à répondre. Mais le franc-parler d'Abby le coupa dans son élan. L'Ecossais haussa les sourcils, surpris par tant de grossièreté.

« Bien sûr », répondit-il d'un ton ne souffrant aucune protestation possible. Ses sombres pensées à présent reléguées dans un coin de son esprit, le poète sourit plus franchement à l'inconnu et fit un signe de tête en direction d'une chaise libre. « Je vous en prie, prenez place. » Cette intervention tombait à point nommé. « Pardonnez-moi, mais je suis curieux. Pourquoi une telle envie de partager notre compagnie ? »

(c) AMIANTE
(c) Kaotika (icons)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Crow
membre
shapeshifter // leave my body
multicompte(s) : Ezra, Matei, Silas.
célébrité : Xavier Dolan
crédits : (c) ava. labonairs (c) ban profil + sign. zaja. // (c) icons. irenegade (c) cita. old boy // (c) gif. Curieuse.
MessageRe: ≡ situation : blind date. » Lun 15 Mar - 13:31

≡ situation : blind date.


Elle joue les ordures. Ça lui sied bien. A s’inventer des airs de grands prédateurs, comme si le gibier qu’était la sirène pouvait pressentir pareille supercherie de sa part. Les agneaux sont aveugles et n’abîment guère le masque de chair à leur portée. L’heure est à une confrontation brusque dans un mélange de retour de flamme et de coups-bas. Elle n’est pas la pour s’enivrer, du moins du venin des liqueurs, mais celui-ci pendu aux lèvres du monstre lui remémorer des supplices endormis, des besoins refoulés. Le bal des hostilités ouvert pour donner à l’autre créature l’envie de lui ravir sa proie.

Elle se tait, joue les fines observatrices devant l’élégant diable. Soupir à fondre l’âme devant le mépris servit. Dans une parfaite harmonie, les succubes se délectent de cette atmosphère suintant le malaise, heurtées par cette dualité qui transpire d’agressivité, de luttes intestines, d’orgueil animal. Au premier coup de croc dans la nuque de l’adversaire.

― Je suis navrée, pardonnez mon impolitesse...j’ai cru comprendre que vous étiez poète ? C’est drôle, je n’en avais jamais côtoyé jusqu’à présent ...je veux dire, hormis des écrivains, ce n’est pas banal comme profession...pourriez-vous me dire sur quoi vous aimez écrire ? La nature, les voyages...ou les femmes peut-être ?

D’une voix suave qui distille son miel. La sirène savait jouer de ses charmes enjôleurs, de ses sourires d’un rouge reluisant qui contrastait fortement avec la pâleur de sa peau. Une poupée venimeuse habituée à se nourrir du désespoir d’autrui. Méduse ou Circée tant que le jeu en vaut la chandelle, tant que l’amusement est au rendez-vous, elle continuerait ses horreurs sans se soucier de l’effronterie et des mauvaises manières de Abby.

D’un geste ample Abby attrapa son manteau avant de se relever, après avoir regardé d’un œil distrait l’écran de son mobile. Masquant la satisfaction qui lui brulait les traits, la voix perça la bulle d’intimité dans laquelle ses deux partenaires échangeaient des banalités.

― Je vais devoir vous quitter, pour une urgence, ce fut un plaisir Shakespeare même si tu n’es pas mon genre. Bonne chance mon grand.

Un clin d’oeil explicite, pour peu que le pauvre mortel comprenne l’allusion. Elle aurait presque pu dénicher une vague de soulagement au fond de son regard. Une fois dehors elle sort de son habit une cigarette qu’elle porte aussitôt à ses lèvres. Les doigts pianotent à côté sur l’écran du téléphone. Pendant ce temps toujours à l’intérieur la créature finit par demander au poète toujours assis à ses côtés :

J’ai l’impression que cette personne vous a importuné...j'espère avoir au moins pu vous sauvez la mise...si vous voulez partir je comprendrais. Est-ce que vous accepteriez que nous fassions un bout de route ensemble ?

(c) AMIANTE
(c) Kaotika (icons)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ansel Llewellyn
membre
paranormal // walk the line
multicompte(s) : Venceslas ; Samuel ; Charles ; Lita & Daniel
célébrité : Matthew Goode
crédits : (c) BATTERY FOX (avatar) ○ ethereal (ban 1 et 3) ○ zaja (ban 2) ○ non uccidere (signature) ○ ellaenys (icons)
MessageRe: ≡ situation : blind date. » Lun 29 Mar - 15:05

≡ situation : blind date.

Son attention désormais entièrement accaparée par ce nouvel interlocuteur, Ansel se retrouva ravi de pouvoir mettre un peu de distance entre lui et cette Abby. Il sourit, charmant à souhait, heureux de sentir la tension des dernières minutes progressivement disparaître. Heureux d'échapper aux grossièretés que l'autre distillait sans honte ni retenue.

Tant de questions firent s'élargir un peu plus son sourire. Poète, poète... Oui, poète il avait été, il y avait de cela plusieurs années. Car les vers se terraient dans un coin de sa cervelle, sournois et cruels, se laissant désirer et ne trouvant le chemin de la feuille de papier seulement au prix de terribles efforts et de nuits sans sommeil. Ce n'était plus le processus fluide et sans questionnement qui lui permettait autrefois de vivoter de sa passion. L'inspiration s'était tarie et Ansel sentait que rien ne pourrait remettre en marche les rouages de son esprit.

« La poésie est, à mon plus grand regret, un art de plus en plus oublié et négligé. Que vous n'ayez encore jamais croisé un membre de mon espèce, cela ne m'étonne guère. » Machinalement, il vint réajuster son nœud papillon. Un peu plus et il se retrouverait à se mirer à la première surface réfléchissante à sa portée dans le but de s'assurer que sa mise était toujours soignée.

Un rire passa ses lèvres et il se sentit rougir. « Mon principal sujet est la nature. J'ai passé de longues heures à me promener sur les landes écossaises, à observer la faune et la flore, à noter chaque subtil changement engendré par le cycle des saisons. Voilà ce qui m'a autrefois inspiré. A présent, les choses ont quelque peu changé. » Il s'était découvert une obsession malsaine pour tout ce qui touchait au surnaturel. Mais la frustration était grande, car cette terrible obsession n'engendrait de sa part aucune œuvre digne de ce nom. Cette pensée lui fit froncer les sourcils et il reporta son intention sur la délicieuse inconnue. « Les femmes n'ont jamais fait partie de mes inspirations, mais peut-être est-ce parce que je n'avais encore guère rencontré de femme comme vous. »

Il détourna le regard, quelque peu surpris par les paroles qu'il venait de prononcer. Observa Abby récupérer son manteau et acquiesça mécaniquement du chef aux troubles paroles prononcées. « Bonne soirée à vous aussi », marmonna-t-il, l'esprit embrumé.

« Je dois bien vous avouer que cette personne a eu avec moi un comportement des plus étranges. Je vous suis reconnaissant d'être venue à mon secours, si je puis dire. »

Le poète se redressa, défroissa les plis de son habit. « Voyez-vous, je crois qu'un peu d'air frais me fera du bien. Et puis, la personne que j'attendais semble m'avoir posé un lapin, comme on dit, donc je n'ai plus aucune raison de m'attarder ici. »

Il offrit son bras et déclara : « Ce serait un plaisir de faire un bout de chemin en votre compagnie. Je me prénomme Ansel. Enchanté ! »

(c) AMIANTE
(c) Kaotika (icons)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Crow
membre
shapeshifter // leave my body
multicompte(s) : Ezra, Matei, Silas.
célébrité : Xavier Dolan
crédits : (c) ava. labonairs (c) ban profil + sign. zaja. // (c) icons. irenegade (c) cita. old boy // (c) gif. Curieuse.
MessageRe: ≡ situation : blind date. » Dim 2 Mai - 9:29

≡ situation : blind date.


La tension se relâche. Libéré du joug du change-peau, une autre créature entre en scène. Elle ne fait pas vœu d’être moins féroce, s’habille d’une patience nouvelle à l’égard de son vis-à-vis. L’enfant d’Eros, qui fabrique de ses charmes des ambiances tamisées, d’une luxure pernicieuse. Ravie par ce bouquet d’innocence servit avec de pouvoir enlacer sa proie. Combien de carnage à l’oeuvre pour gaver son immonde orgueil de satisfaction ? Le mépris nonchalant à l’égard de créatures plus belliqueuses, attiré violemment par son essence. Elle les hait et se venge sans la moindre hésitation.

Un membre de son espèce. Un léger sourire étire ses lèvres carmines.

Ne soyez pas modeste, cela vous rend encore plus unique ! Il faut savoir cultiver avec soin son talent, c’est important…l’écosse ?! Vraiment ? Je vois maintenant tout vient ce léger accent !

Les palabres s’échappent de sa gorge, en connaissance de cause. Savoir l’adversaire mis en échec et la proie à sa portée, l’amuse. La gueule du loup sans plus attendre. Elle s’intéresse à lui, assez pour flatter l’égo de l’inconnu. Il ne ressemble à aucune de ses cibles qu’elle méprise avec dégoût. Prend trop plaisir à rabaisser les âmes fortes pour les plier à sa volonté. C’est dans sa nature parait-il. Elle se joue autant des monstres que des chasseurs. Des puissants. De tout ceux qui polluent cette ville de leurs intentions immondes. La pureté bafouée, alors, séjourner trop prêt des mortels à quelque chose de léger, de rafraîchissant. Pourtant la belle est tout aussi capricieuse, s’ennuie des insectes qui s’imposent aucune résistance, trop simple à commander...

Comme vous. Les yeux brillent d’une lueur sournoise, vicelarde tant le piège se referme lentement sur lui. En douceur, elle caressait à la surface de son esprit, tentait de voir si le charme continuait d’opérer sans violence, soutenant son regard, jouant le jeu sans discontinuité, effleurant les désirs enfouis bien à l’abri et qu’il n’oserait pas lui révéler. Tout ce qu'il voulait pour se dessiner devant lui, il lui suffisait de définir un idéal à adorer...Juste pour lui.

Arrêtez...vous allez me faire rougir ! Les muses sont souvent des femmes, rarement des hommes, on se demander pourquoi…

L’ennuyeuse adversaire disparue, elle se sentait plus tranquille. Appréciait la manière dont cet homme n’avait d’yeux alors que pour elle. La créature sait comment s'y prendre...

Rassurez-vous je doute que vous ayez malheur à recroiser cette personne, vous pouvez vous détendre, maintenant...Ansel, c’est bien ça ? Je suis désolée, j’espère avoir au moins pu vous offrir une bien meilleure compagnie, malgré cet imprévu...je suis enchantée d’avoir fait votre connaissance.

Le poète ne montrait aucun signe de rébellion, heureuse de son engouement,  la sirène s’empara délicatement du bras offert avant de rajouter  :

J’aimerai vous faire visiter, l'un de mes amis travaille dans un vignoble, il m'offre souvent des merveilles, si cela vous dit,...vous accepteriez de prendre un verre ? Cela me ferait plaisir !

(c) AMIANTE
(c) Kaotika (icons)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageRe: ≡ situation : blind date. »

Revenir en haut Aller en bas
 

≡ situation : blind date.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: upper town :: bars et restaurants